Accueil » PVT Nouvelle Zélande » Découvrir la Nouvelle-Zélande » Voyager en Nouvelle-Zélande (post-Covid) : 10 choses à savoir pour un départ réussi en 2023/24

Voyager en Nouvelle-Zélande (post-Covid) : 10 choses à savoir pour un départ réussi en 2023/24

par Océane Pommereau Dernière mise à jour le
Dernière mise à jour le
voyager nouvelle zelande covid roys peak

Vous envisagez de partir à la découverte des paysages époustouflants de la Nouvelle-Zélande lors de vos prochaines vacances ? Vous souhaitez obtenir les informations et les conseils les plus récents possibles pour préparer votre voyage sereinement ?

Alors cet article est fait pour vous !

Je vais vous présenter ici les informations clés à connaître avant votre départ. De l’impact du Covid-19 sur les prix à l’organisation administrative en passant par les formalités douanières, nous vous fournirons tous les éléments nécessaires pour préparer votre voyage au pays des kiwis.

Voici donc les 10 choses à savoir avant de voyager en Nouvelle-Zélande post-covid !

voyager-en-nouvelle-zelande-covid

blogueur-voyage-jeremybackpackerSalut, c’est Jérémy, voyageur passionné et auteur de ce blog 👋🏼 Ce blog voyage né en 2018 après 3 années et demie de voyage, par pure passion. Aujourd’hui, grâce à vous, il représente une partie de mon métier-passion d’entrepreneur nomade indépendant ! Afin de continuer à enrichir, mettre à jour et améliorer ce site (et par souci de transparence), cet article contient des liens affiliés. Ce sont des liens vers des services voyage et des partenaires de confiance que je sélectionne avec soin avant de vous les recommander (et pour lesquels j’essaie de vous négocier des réductions!). Passer par ces liens (pour comparer, voire même réserver) est la meilleure façon de soutenir ce blog et de me remercier pour ces articles qui, je l’espère, t’aident du mieux possible à préparer ton voyage.
Si tu as une question avoir lecture, je réponds aux commentaires, sinon tu peux me joindre sur Instagram !
C’est aussi grâce à cela qu’Océane m’aide désormais à enrichir le blog. L’article que tu lis actuellement a d’ailleurs été co-écrit par nous 2. Merci à ceux qui y penseront, et bonne lecture 🙏🏼
Et n’oublie jamais, ta vie est ce que tu en fais ! – Jérémy

L’impact global de la Covid-19 sur le voyage en Nouvelle-Zélande

Il n’y a plus aucune restriction concernant la pandémie pour une entrée sur le territoire. Il n’y a également plus d’obligation concernant le port du masque. Cependant un lavage fréquent des mains et les distanciations sociales sont toujours conseillés par les autorités néo-zélandaises.

Après, vu qu’ils n’ont cessé de nous surprendre et de nous inventer des mesures aussi originales qu’inutiles, je vous invite à toujours vous informer et rester au courant d’éventuels rebondissements avant votre départ.

Cela étant dit, si tout cela semble derrière nous, la pandémie a eu de profondes conséquences en Nouvelle-Zélande.

voyage nouvelle zelande mont taranaki

Le Mont Taranaki – île du Nord

Le coût de la vie a augmenté, avec une inflation de 7% globale, incluant une augmentation importante des prix sur des produits comme les légumes (+20%) et les produits laitiers. La pénurie de biens importés pendant la pandémie a permis  une plus grande consommation de produits locaux.

L’industrie du tourisme, qui représente une part importante des revenus du pays, a également été durement touché.  L’arrêt total de cette activité à mis en péril beaucoup d’emplois, des commerces ont dû fermer. Toutes les activités de loisirs et le secteur touristique ont augmenté leurs prix de façon importante suite à cette perte importante (voir point 3 de cet article).

Rentrons désormais dans les détails plus pratiques quant à votre futur voyage en Nouvelle-Zélande.

1. Comment se passe désormais l’arrivée sur le territoire néo-zélandais ?

Pour voyager en Nouvelle-Zélande, l’obtention d’un visa ou d’une autorisation de séjour est primordiale afin d’entrer dans le pays.

Depuis 2019, il est obligatoire d’en détenir un pour entrer sur le territoire.

Deux options s’offrent à vous :

  • Programme Vacances Travail (PVT) : Si vous envisagez de faire une demande de PVT ou si vous en possédez déjà un, cela vous permettra d’entrer sur le territoire. Assurez-vous de l’imprimer en version papier pour le présenter si nécessaire à l’aéroport. Vous n’avez pas encore fait les démarches ou vous avez besoin d’informations complémentaires à ce sujet ? Je vous invité à aller lire l’article “Demander son visa PVT” pour tout savoir.
  • New Zealand Electronic Travel Authority (NZeTA) : Si vous prévoyez simplement de voyager en Nouvelle-Zélande, vous devrez remplir une demande de NZeTA sur le site officiel du gouvernement néo-zélandais. Vous aurez une réponse sous trois jours et sera valable deux ans.

Astuce : La demande en ligne coûte 23 $, tandis que l’application mobile NZeTA ne coûte que 17 $. Vous aurez besoin d’un passeport valide, d’une carte de crédit, d’une adresse e-mail et d’une photo ou d’un appareil photo pour en prendre une.

Vous serez interdit d’entrer dans le pays en l’absence de ce document ou s’il comporte des erreurs. Je vous conseille de bien vérifier les informations lorsque vous effectuez la demande en ligne.

Nouvelle-Zélande sur un globe

Comment effectuer votre déclaration douanière pour un voyage sans soucis ?

Voici quelques conseils à suivre afin d’éviter des mésaventures dès son arrivée sur le territoire néo-zélandais :

  • New Zealand Passenger Arrival Card : Complétez attentivement ce document qui vous sera remis dans l’avion avant votre arrivée. Une fausse déclaration/un oubli peut entraîner des amendes, une expulsion ou même des poursuites légales. Déclarez en détail les équipements sportifs et la nourriture notamment.
  • Équipements de sport et d’extérieur : Si vous prévoyez d’apporter des chaussures de randonnée ou du matériel de camping, assurez-vous de les lister correctement. Nettoyez vos équipements avant le départ, sinon la douane s’en occupera et ça prendra du temps.
  • Médicaments : Mentionnez simplement que vous avez des médicaments sur le Passenger Arrival Card. Présentez une ordonnance et sa traduction si nécessaire. Les médicaments doivent être conservés dans leurs emballages d’origine et vous ne devez transporter que la quantité nécessaire pour un maximum de 3 mois de traitement.
  • Tabac et alcool : Vous pouvez apporter une quantité limitée pour un usage personnel sans payer de droits ou de taxes. Vérifiez les limites actuelles sur le site du gouvernement avant votre départ.

Astuce : Pour faciliter le contrôle douanier, regroupez tous les objets soumis à inspection dans un même sac et placez-le en haut de vos valises.

2. Préparer sa valise pour un voyage en Nouvelle-Zélande

En Nouvelle-Zélande, le climat est réputé pour ses variations constantes. Il est fréquent de vivre les quatre saisons en une seule journée.

Pour bien préparer votre valise, voici les points essentiels à retenir :

  • Vêtements : Apportez des vêtements adaptés aux activités en extérieur. Même en été, prévoyez au moins un vêtement chaud et des affaires de pluie, surtout si vous allez dans l’île du Nord au printemps, près des glaciers ou dans les fjords. Prévoyez également des vêtements de qualité et techniques si vous pensez faire des randonnées et/ou camping.
  • Maillot de bain : Peu importe la période, emportez un maillot de bain, car vous aurez de nombreuses occasions de vous baigner : lacs, rivières, sources thermales, plages, piscines…

Les indispensables  :

  • Crème solaire< : La Nouvelle-Zélande est connue pour son ensoleillement intense, les rayons UV sont plus forts dans cette région.
  • Lunettes de soleil : Protégez vos yeux en portant des lunettes de soleil adaptées aux UV intenses.
  • Adaptateur de prise : Achetez un adaptateur de prise de type 1 pour recharger vos appareils électroniques en Nouvelle-Zélande.
  • Trousse à pharmacie : Préparez une trousse à pharmacie, tout en sachant que vous pourrez trouver les médicaments courants dans les grandes surfaces sur place.
  • Répulsif contre les insectes : Les produits répulsifs classiques ne sont pas efficaces contre les sandflies, de petits insectes piqueurs. Vous en trouverez des plus adaptés directement sur place et portez des vêtements longs, surtout le matin et le soir, lorsque ces petits démons sont les plus actifs.

3. L’impact du Covid sur les prix & le budget de son voyage

Comme mentionné précédemment, la pandémie a eu des conséquences significatives en Nouvelle-Zélande, ce qui pourrait directement affecter la préparation de votre prochain voyage.

Lorsque vous préparez votre voyage en Nouvelle-Zélande, il est important de savoir qu’un budget plus élevé que les estimations précédentes sera nécessaire pour éviter de vous mettre en difficulté.

Passons en revue les principaux pôles de dépenses lors de la préparation d’un voyage (avec des infos et des chiffres les plus à jour possible (juin 2023) :

1. Réserver son billet d’avion pour la Nouvelle-Zélande

En plus des pertes financières dues à la fermeture des frontières, les compagnies aériennes ont  dû également réduire leur capacité suite aux restrictions de voyage, augmentant ainsi les coûts.

Pour vous donner une idée, selon le média néo-zélandais RNZ, Air New Zealand a estimé une perte d’environ 800 millions de dollars en 2022.

De plus, en raison des guerres, des changements de route ont dû être effectués, en plus de l’augmentation significative du prix du carburant.

Tous ces facteurs ont fortement impacté les prix des billets d’avion.

Il faudra désormais compter jusqu’à 1700 € pour un aller-retour Paris-Auckland. Toutefois, en réservant plusieurs mois à l’avance (et surtout si vous évitez la haute saison), vous pourrez trouver des billets à partir de 1000-1100 € bagage inclus !

Il est important de noter que les prix peuvent fluctuer considérablement d’une période à une autre. Si vous comptez partir pour la haute saison touristique (décembre à février), essayez d’autant plus de réserver à l’avance, car les prix s’envolent pour cette période.

Ici, à mon sens l’indémodable Skyscanner reste le comparateur de vols en ligne le plus complet qui permet souvent de trouver les meilleurs deals, y compris avec de très bonnes compagnies aériennes :

 

2. L’assurance voyage

Autre secteur mis à mal par la période Covidesque, les assurances (voyages).

Les politiques d’assurance voyage ont également évolué notamment pour inclure une couverture Covid et l’annulation en cas de maladie. Et forcément, vu les risques accrus de coûts pour les assureurs, les tarifs ont dû être adaptés.

Sur ce blog, j’ai toujours recommandé les assurances voyages de GobyAVA qui m’ont couvert durant mes 3 années en Océanie, et qui continuent de me couvrir lors de mes voyages à l’étranger (et qui m’ont prouvé leur sérieux en prenant entièrement en charge notre rapatriement depuis le Guatamala après une vilaine dengue contractée par ma compagne et moi).

🚑 Quelle assurance choisir pour voyager en Nouvelle-Zélande ? 🇳🇿

Si jamais tu n’as pas encore réglé le sujet (épineux) de l’assurance voyage, voici 3 très bonnes solutions que je te conseille en fonction de la durée de ton voyage :
1. Voyage – de 2 mois : la Tourist Card de GobyAVA. C’est une assurance multirisque complète et valable pour le monde entier. inclut les frais médicaux dès le 1er €, rapatriement, responsabilité civile à l’étranger, etc!

assurance-voyage-sejour-court

2. Voyage + de 2 mois : Le plan santé AVAnture qui est surtout intéressant pour son tarif « backpackeur » / sac à dos. C’est celui qu’on utilise depuis plusieurs années vu qu’on privilégie les voyages « longs » (si tu voyages avec du matériel, leur nouveau plan DIGINOMAD est une option aussi). Idem, couverture monde entier dès le 1er €, rapatriement etc, et surtout excellent rapport couverture / prix.

séjour-sac-à-dos-assurance-voyageur

3. Voyage PVT / WHV : Le plan santé Working Holiday a été spécialement conçu pour les futurs PVTistes en Australie, Nouvelle-Zélande, Canada,.. Frais médicaux réels à 100% dès le 1er euro, rapatriement, vol aller-retour pour un proche si tu es hospitalisé, gestion et renouvellement ultra simplifié via leur app.

Sinon, tu peux également trouver l’assurance adaptée à ton voyage (destination, durées,..) en 3 clics via leur comparateur en ligne (le code JEREMYAVA t’offre 5% sur la plupart des plans).
En toute transparence, utiliser ce code te fait économiser, c’est également une façon de soutenir ce blog et mes articles qui, je l’espère, te sont utiles (donc merci à tous ceux qui y pensent 🙏🏼)

Je t’invite également à lire mon guide ultra complet « Comment bien choisir son assurance voyage ?« 

3. La location de véhicule :

Si vous envisagez de louer un véhicule, sachez que les tarifs de location ont également augmenté.

Voici une comparaison des prix à titre d’exemple, en moyenne saison (1ère fourchette : avant la pandémie, 2eme fourchette, prix actuels) :

        • Voiture : 20-30 € par jour → 30-50 € par jour
        • Monospace : 50 € → 60-80 € par jour
        • Van : 90 € → 100-140 € par jour

Comme toujours, ces prix fluctuent et continueront en fonction de la demande, de la saison, de la durée de location, du type de véhicule, etc.

Pour les locations de voitures, je trouve généralement le plus large choix et les meilleurs prix via DiscoverCars. À vous de tester leur comparateur pour vous faire une idée.

Comparez & trouvez votre voiture de location en Nouvelle-Zélande !

Entrez vos dates, votre lieu de départ et d'arrivée, comparez et trouvez les meilleures offres de locations aux meilleurs prix !

Je compare en ligne

Concernant la location de véhicules aménagés (du monospace petit budget au camping-car familial), la plateforme qui offre le plus large choix et les prix meilleurs est Motorhome Republic.

Loading search form…

Pour plus d’informations et de conseils sur ce sujet, je vous renvoie vers mon guide complet sur la location de vans en Nouvelle-Zélande.

📌 Nouvelles règlementations pour le free camping en Nouvelle-Zélande (2024) ⚠️

En août 2023, la loi concernant le free camping a été modifiée (et votée), voici les principaux changements qui concernent les futurs voyageurs :

  • Camping libre (en principe) uniquement sur les terrains communaux avec une certification self-contained (à moins que les régions l’interdisent). Il faudra idéalement vérifier les sites des municipalités pour les localiser.
  • Les véhicules avec des toilettes portables ne pourront plus être considérés comme « self-contained »*, il faudra des toilettes « fixes » (important à savoir si vous comptez acheter un louer un véhicule sur place).
  • Les frais des infractions passeront de 200$ à 400$.
  • Bon à savoir : ces nouvelles régulations ne s’appliquent pas au camping en tente, aux campings payants ni aux campings sur les terrains privés.

*Les véhicules déjà self-contained pourront continuer d’être utilisés jusqu’à la fin de leur certification ou bien jusqu’au 7 juin 2025, puis devront obtenir la nouvelle certification « Green Warrant » auprès d’un centre agréé.

Pour les personnes « sans logement » (ça aurait pu arranger les backpackeurs), elles ne seront pas concernées, car ils considèrent (assez logiquement..) que le free camping est une activité volontaire, contrairement aux personnes vivants sans abri.

Voici un flyer officiel qui résume les informations juste ici : Freedom Camping Changes.

Pour t’aider à trouver des campings spots et bivouacs (gratuits et payants), avec infos et avis de voyageurs, on continue de te recommander les applications CamperMate et Wikicamps NZ (cette dernière étant très complète (surtout pour l’île du Sud), elle coûtait en 2022 environ 1,50€). À voir comment ces restrictions vont s’implémenter et si l’utilisation de ces applications va être impactée (preneur de retours via les commentaires).

4. Les hébergements en Nouvelle-Zélande :

De nombreux établissements ont dû fermer leurs portes et d’autres ont augmenté leurs tarifs pour compenser les pertes subies. Si vous pensiez pouvoir séjourner à moindre coût dans une auberge de jeunesse, ce n’est malheureusement plus vraiment le cas actuellement.

Pour vous donner une idée du changements des prix (juin 2023) :

  • Auberge de jeunesse : Les prix ont eu tendance à drastiquement augmenter pendant une période, mais aujourd’hui, il est de nouveau possible de trouver des lits en auberge à partir de 18-20€ (mais ça peut chiffrer bien plus durant la haute saison, jusqu’à 35-40€ pour un lit en dortoir).
    Forcément, plus vous pouvez mettre « plus », plus la qualité et le confort de l’auberge augmente.
  • Pour une chambre individuelle (en auberge ou petit établissement), comptez environ 35€ minimum pour les premiers prix.
  • Pour une chambre d’hôtel, les tarifs varient de 50 € à 200 € par nuit et par personne.
    Vous pourrez trouver des logements moins chers en réservant plus tôt, mais ils sont généralement réservés en premier.

Concernant les logements, que ça soit pour une auberge, une chambre double, un logement atypique ou se faire plaisir avec bel hôtel, ça fait des années qu’on finit toujours par trouver les meilleurs plans via booking.com. Il faut parfois jouer un peu avec les filtres et vérifier les avis pour trouver le logement idéal.



Booking.com

5. Le coût de la vie

Comme mentionné précédemment, le coût de la vie a considérablement augmenté, avec des différences importantes entre l’île du Nord et l’île du Sud.

Il est important de prendre cela en compte lors de la planification de votre voyage. Pour vous donner une idée :

  • Le prix du diesel en décembre 2023 étant d’environ 1,60 $/l (0,90 €) dans l’île du Nord et de 2,35 $/l (1,34 €) dans l’île du Sud.Pro tip : L’application mobile « Gaspy » permet de trouver la station la moins chère autour de vous.
  • Le prix d’un avocat en décembre 2023 étant d’environ 80 centimes (0,45 €) dans l’île du Nord et de 2 $ (1,14 €) dans l’île du Sud.

L’inflation a entraîné une augmentation générale des prix, d’autres exemples :

  • Une portion de frites dans un bar coûtait environ 6-8 $ (3-4 €) → 11 $ (6 €)
  • Un Big Mac coûtait environ 5,90 $ (3 €) → 10 $ (5 €)
  • Un plat dans un food-court coûtait environ 7-10 $ (4-5 €) → 15-18 $ (8-10 €)
  • Une pinte de bière coûtait de 6 à 9 $ (3-5 €) → 12 $ (7 €)
  • Un steak frites basique pour le déjeuner dans un pub coûtait environ 10 $ (5 €)→ 18-20 $ (10-11 €)

Contrairement à cela, l’essence a été l’un des rares produits à ne pas connaître d’augmentation de prix, mais plutôt une baisse de 8% par rapport à avant la pandémie.

Pour vous donner une idée, en voyageant à deux et en vivant dans un van, nous dépensions environ 50-60 € par jour et par personne.

Prenez en compte ces éléments lors de la planification de votre voyage en Nouvelle-Zélande afin de vous assurer une expérience agréable et sans difficultés financières.

4. Tourisme & Covid : ce qui a changé en Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande s’est distinguée par sa réponse forte à la pandémie, avec des mesures strictes de restrictions de voyage pour protéger son territoire et un taux de vaccination élevé.

Les frontières ont été fermées aux visiteurs non essentiels à partir de mars 2020, limitant ainsi la propagation du virus.

Les résidents néo-zélandais et les travailleurs essentiels étaient autorisés à entrer moyennant une quarantaine et des tests obligatoires. À partir d’avril 2021, une « bulle de voyage trans-Tasman » avec l’Australie a permis des déplacements sans quarantaine, mais cette mesure peut être suspendue temporairement en fonction de la situation épidémiologique.

Cependant, ce n’est qu’en août 2022 que la Nouvelle-Zélande a rouvert ses frontières au reste du monde.

Durant ces deux années sans visiteur, la Nouvelle-Zélande a dû s’adapter afin de limiter les pertes financières, sachant que le tourisme est une part très importante des revenus du pays, représentant 4,4% du Produit Intérieur Brut en 2018. Afin de stimuler l’économie, le gouvernement a encouragé les résidents à explorer leur propre pays et à soutenir l’industrie locale.

Les opérateurs touristiques ont adapté leurs offres et itinéraires pour attirer les résidents néo-zélandais. Tout en mettant en avant l’importance des espaces naturels et de la durabilité. Avec l’ouverture des frontières et l’afflux important de touristes en quête de tranquillité dans ces espaces naturels, il est courant de rencontrer une certaine affluence, beaucoup plus qu’avant la Covid-19.

Les pertes financières ont entraîné des réductions d’effectifs et une restructuration des opérations, mettant à l’épreuve les entreprises touristiques.

roys peak wanaka tourisme nouvelle zelande

Vue au sommet de Roys Peak – Wanaka

Face à cette diminution de l’offre touristique et à l’augmentation des prix, il peut être parfois intéressant de se faire conseiller, cela d’obtenir des recommandations adaptées à votre budget.

Plus que jamais, je vous invite à contacter une agence locale afin d’obtenir des estimations de budgets gratuitement, ça vous permettra de pouvoir comparer avec vos propres estimations, de préciser votre voyage et d’être guidé / conseillé sur les options.

Organisez votre voyage avec les conseils d’une agence locale 100% francophone !
👉🏼 Conseils sur l’itinéraire et devis offert

australie-logo-sydney-facile-transPour ceux que ça intéresse, je recommande Sydney Facile. C’est la seule agence 100% francophone basée en Océanie et qui a plus de 10 années d’expérience. Ils pourront te conseiller les meilleurs tours/activités disponibles (ils les testent tous avant de les proposer) aussi en Australie qu’en Nouvelle-Zélande. Ils pourront également vous aider à planifier sereinement votre road trip entièrement (location van/camping-car) ou partiellement (réservation d’activités à l’avance pour vos dates,..). Le tout en fonction de votre budget.

Yan, le fondateur, est un gars génial, vraiment dédié et passionné. L’avantage, c’est qu’ils peuvent trouver des deals spéciaux vu qu’ils ont des contacts directs avec des loueurs et des tours sur place.

De part ce blog, je reçois souvent des questions quant à l’organisation d’un voyage / road trip. Je tente de répondre au mieux, mais organiser et conseiller pour un voyage est un métier à part entière, et je suis heureux de pouvoir vous conseiller une agence de voyage locale de confiance comme Sydney Facile.

Leur demander un devis sur mesure ne te coute rien, tu précises la période, ce que tu as envie de faire, ton projet de voyage (dans les grandes lignes) et ils reviendront vers toi rapidement avec des conseils, des suggestions et une idée de budget concrète. Et si tu souhaites passer par eux, ils te feront 5% de réduction sur le prix total si tu leur précises venir de ma part (Jeremybackpacker).

Pourquoi je recommande Sydney Facile ?

5. Voyager en Nouvelle-Zélande, le pays du van et du road trip

Le van est le moyen de transport idéal pour explorer la Nouvelle-Zélande. Mais pour les budgets serrés, louer une voiture peut s’avérer être une bonne option également !

Se loger peut être coûteux, mais le van permet d’économiser sur l’hébergement. Nous avions déjà évoqué le budget nécessaire dans notre article “Voyager en Nouvelle-Zélande”. Depuis la pandémie, les prix pour une auberge de jeunesse ont augmenté à 35-40 euros par nuit, par personne !

Les options de transport sont limitées en dehors des zones touristiques. Les trajets en bus sont longs et nécessitent souvent une réservation en avance pour les longs trajets. Le réseau ferroviaire est restreint, mais offre de beaux paysages. Le stop est courant, mais peut limiter votre liberté de déplacement et vous devez vous montrez très flexible.

La vanlife offre une totale liberté dans le choix de l’itinéraire. Vous pouvez découvrir des endroits secrets et dormir dans des lieux uniques. Le road trip permet d’explorer la Nouvelle-Zélande sans limites. Vous pourrez trouver une idée d’itinéraire complet pour vous inspirer sur l’article : “Road trip en Nouvelle-Zélande : itinéraires et budget<”.

Nuit en road trip, van avec une vue sur la plage au coucher de soleil

Un exemple de camping gratuit

Cependant, la Nouvelle-Zélande a mis en place des restrictions en fonction des régions (renseignez-vous auprès des sites officiels). Le gouvernement a mis à disposition beaucoup de structures et de campings pour les voyageurs. Optez de préférence pour un van « self-contained », cela vous donnera plus de libertés quant aux endroits où s’arrêter. Prenez soin de l’environnement pour éviter des restrictions plus strictes à l’avenir.

Vous pourrez également trouver de précieux conseils en complément sur l’article “Location d’un van ou d’un camping-car en Nouvelle-Zélande”.

6. Conduire pendant son voyage en Nouvelle-Zélande : ce qu’il faut savoir

Avant de prendre la décision de louer un véhicule, il vous faudra connaître certaines informations très importantes.

  • Permis international : Démarche gratuite, mais cependant la demande du permis international en France peut prendre jusqu’à 6 mois. Le pré-demande se fait auprès de l’ANTS (Agence Nationale des Titres sécurisés). Une fois obtenu, il est valable trois ans.
  • Si vous n’avez plus le temps pour faire la demande, vous pouvez opter pour la traduction de votre permis français en Nouvelle-Zélande. Cette traduction peut être effectuée par un traducteur agréé sur place, mais cela peut prendre du temps et est payant.

En cas de contrôle, vous devez également présenter votre permis de conduire français.

Autre point important : les Néo-Zélandais conduisent à gauche ! Même si c’est beaucoup plus facile qu’il n’y paraît, c’est un détail à connaître avant la location de votre véhicule.

Le code de la route est similaire, mais attention, le sens de stationnement se fait uniquement dans le sens de la circulation.

La Nouvelle-Zélande, son relief varié, ses routes étroites et sinueuses, en particulier dans les régions rurales et montagneuses peuvent être un challenge pour certains. Les changements météorologiques peuvent également compliquer la conduite.

Soyez prudent !

Conduite sur la route menant au Parc National du Mont Cook

Sur la route pour le Parc National du Mont Cook

7. La Nouvelle-Zélande reste un pays axé sur les activités extérieures !

Bien que de nombreux tours opérateurs et autres agences de tourisme aient été grandement impactées durant 2020 et 2021 (nombreux acteurs ont d’ailleurs dû mettre la clé sous la porte), les activités outdoor et les différentes façons d’apprécier la beauté des paysages restent ce qui rend la Nouvelle-Zélande aussi unique que spectaculaire.

Le pays des kiwis offre une multitude d’activités sensationnelles pour tous les goûts :

  • Rafting
  • Canyoning
  • Parachutisme
  • Parapente
  • Heliski…

Queenstown est la capitale des sports extrêmes, avec ses fameux sauts à l’élastique commerciaux.

Pour les voyageurs plus terre à terre, les randonnées sont évidemment l’activité extérieure la plus populaire. Elles conviennent aussi aux petits budgets et offrent une découverte des paysages néo-zélandais.

Du Tongariro Alpine Crossing aux plages de l’Adel Tasman Track, en passant par les cascades incroyables, les fjords de la Milford Track ou les jungles subtropicales de l’île du Nord, chaque randonnée promet une expérience unique.

Vue du cratère rouge depuis la randonnée Tongariro Alpine Crossing

Le cratère rouge depuis le sentier du Tongariro Alpine Crossing

Pour les activités nautiques, vous aurez l’embarras du choix : plongée à Poor Knights Island, kayak dans la Baie des îles, kitesurf, voile ou surf à Raglan, réputé mondialement.

Les amateurs de sports d’hiver trouveront également leur bonheur en ski, snowboard ou luge. De mi-juin à octobre, dévalez les pentes des montagnes de l’île du Nord ou du Sud, avec des paysages uniques comme les volcans endormis ou la vue sur l’océan. Les stations de ski près de Queenstown et Wanaka, comme Coronet Peak, The Remarkables, Cardrona et Treble Cone, offrent un large choix. Privilégiez le sud, car les stations de l’île du Nord peuvent être affectées par le manque de neige et les vents violents.

En Nouvelle-Zélande, les activités de plein air sont variées, offrant des expériences uniques en harmonie avec la nature.

8. La Terre du Milieu est toujours aussi spectaculaire !

Dès votre arrivée à Auckland, plongez dans l’univers épique du « Seigneur des Anneaux ». Les 150 lieux de tournage répartis sur les deux îles de Nouvelle-Zélande vous attendent, avec l’ajout de nouveaux sites pour la série « Les anneaux de Pouvoir » d’Amazon.

Hobbiton est l’incontournable pour vivre une journée comme un habitant de la Terre du Milieu. Baladez-vous dans le village des Hobbits, visitez les maisons et terminez par un verre à la taverne du Dragon Vert. Cette expérience unique à 89$ par personne est un must pour les fans du Seigneur des Anneaux.

Maison de Hobbit, à Hobbiton en Nouvelle-Zélande

D’autres lieux emblématiques vous attendent également :

Randonnez sur le Tongariro Alpine Crossing pour admirer la Montagne du Destin et le Mordor.

Rafraîchissez-vous au Tawhai Falls, connu sous le nom de Lac interdit.

À Wellington, visitez Weta Cave pour une exposition d’objets de tournage. Pensez à réserver à l’avance.

Que vous visitiez le Mont Victoria, Putangiura Pinnacles, Mt Sunday, Glenorchy, le Parc National de Fiordland ou Twizel, partout en Nouvelle-Zélande, vous trouverez des lieux mythiques du « Seigneur des Anneaux ».

Ces sites sont très populaires, veillez à respecter les règles locales et l’environnement lors de votre visite pour préserver ces décors féeriques.

9. La Culture Maöri et traditions néo-zélandaises

La culture Maorie est encore très présente en Nouvelle-Zélande. La langue Maorie est d’ailleurs la deuxième langue officielle du pays. Vous découvrirez de nombreuses expressions maories, comme le salut « Kia Ora », qui signifie « Bonjour » ou littéralement « Je te souhaite la vitalité/la vie/la santé ».

Pour plonger dans cette culture, visitez des lieux tels que Te Puia ou Whakarewarewa, où vous pourrez découvrir un Marae (lieu de rencontre communautaire), les traditions maories, les tatouages (Ta Moko) et participer à un hangi (repas traditionnel maori cuit dans un four de terre). Vous pourrez également assister à un Haka, une danse traditionnelle maorie qui symbolise la fierté et l’unité d’une tribu.

Découverte des traditions maories

Cérémonie Maorie

Les Maoris ont un lien unique avec la nature, vous trouverez donc des lieux sacrés interdits d’accès : respectez leurs croyances et leur environnement.

Le musée gratuit Te Papa Tongarewa à Wellington vous permettra d’en apprendre davantage sur l’histoire de la Nouvelle-Zélande et la cohabitation entre les Maoris et les Britanniques.

Le mot “kiwi” reviendra souvent lors de votre séjour, puisqu’ils désignent le fruit, un oiseau endémique, mais également les néo-zélandais. Les locaux sont amicaux et accueillants. Ils aiment discuter, alors n’hésitez pas à leur parler si vous avez besoin d’aide.

La nourriture néo-zélandaise est variée, mélangeant des influences britanniques, maories et asiatiques. Les produits frais, les viandes, les fruits de mer et les légumes sont mis à l’honneur.

Les amateurs de vin pourront profiter des dégustations de vins néo-zélandais, réputés pour leur Sauvignon Blanc de Marlborough et leur Pinot Noir de Central Otago. De nombreux vignobles sont présents sur les deux îles.

Profiter également  de l’ambiance conviviale lors d’un match de rugby, sport très apprécié en Nouvelle-Zélande.

10. Une nature toujours aussi protégée

Voyager en Nouvelle-Zélande est un enchantement pour les amoureux de la nature.

Le pays regorge de paysages à couper le souffle : collines verdoyantes, forêts tropicales, plages paradisiaques, montagnes glacées, fjords, lacs aux eaux turquoises… En quelques jours, vous pourrez admirer des cascades incroyables comme Huka, Kitekite et Milford Sound, observer des vers luisants dans les grottes de Waitomo, contempler le ciel étoilé depuis le lac Tekapo et explorer des paysages volcaniques uniques tels que le Parc du Tongariro et le Mont Taranaki.

Les cascades de Milford sound, dans les fjords néo-zélandais

Croisière à Milford Sound

La Nouvelle-Zélande abritait autrefois d’immenses forêts, mais près de 70% d’entre elles ont été détruites par la déforestation. Cependant, les Néo-Zélandais prennent conscience des dégâts causés et s’efforcent désormais de préserver leur environnement.

Votre voyage en Nouvelle-Zélande sera également l’occasion de découvrir une faune et une flore endémique (qui n’existe nulle part ailleurs).

Observez le dauphin Hector, le plus petit dauphin au monde, ainsi que le kiwi emblématique de la Nouvelle-Zélande. Vous aurez également la chance d’apercevoir de nombreux oiseaux (Tiu, Kea ou perroquet des montagnes) et autres animaux tels que des baleines, des orques, des pingouins, des manchots, des albatros et des otaries…

Malgré la déforestation, de magnifiques forêts subsistent sur les deux îles, en particulier dans l’île du Nord. Promenez-vous parmi les fougères, les mousses et les arbres majestueux, et découvrez des spécimens millénaires tels que le Pohutukawa et le Kauri, arbre sacré en voie d’extinction. Vous pourrez voir le plus grand Kauri du monde, Tane Mahuta, dans la forêt de Waipoua.

Vous pourrez également voir en balade la célèbre fougère argentée présente sur le drapeau national et les maillots des All Blacks.

Voyager en Nouvelle-Zélande : les choses à retenir pour un départ post-covid

La Nouvelle-Zélande a, elle aussi, été fortement impactée par la pandémie, ce qui a eu des répercussions, notamment sur le tourisme et le prix de la vie. Il sera essentiel de prendre en compte ces changements lors de la planification de votre voyage, surtout au niveau du budget.

Voici quelques conseils à ce sujet :

  • Réservez le plus longtemps possible à l’avance : les prix ont beaucoup fluctué ces dernières années, et réserver plusieurs mois en avance permet de faire de très belles économies !
  • Optez pour un voyage en van : cela vous permettra de réduire les coûts d’hébergement, car il existe de nombreux campings gratuits. Vous pourrez les trouver facilement grâce à des applications telles que : CamperMate et WikiCamps
  • Utilisez l’application Gapsy : vous pourrez trouver les stations-service les moins chères et économiser sur le carburant. De plus, présenter votre ticket d’achat de PaknSave à la pompe peut également vous faire économiser de l’argent.
  • Privilégiez les activités gratuites : la nature en Nouvelle-Zélande est une attraction à elle seule. Les petits budgets apprécieront les nombreux sentiers et parcs naturels présents dans le pays.
  • Soutenez les commerces locaux : en choisissant des expériences touristiques locales, vous aidez l’économie néo-zélandaise et vous stimulez la reprise du secteur touristique.

Malgré les défis engendrés par la pandémie, les Néo-Zélandais sont heureux de pouvoir retrouver une activité touristique et sont prêts à vous accueillir à bras ouverts.

Que vous soyez un amoureux de la nature, un passionné du Seigneur des Anneaux ou à la recherche de sensations fortes, voyager en Nouvelle-Zélande vous offrira une multitude d’activités passionnantes pour passer des vacances inoubliables.

 Randonnée du Roys Peak, près de Wanaka, dans l'ile du sud

Et voilà, nous sommes arrivés à la fin de cet article dédié aux 10 choses essentielles à savoir avant de voyager en Nouvelle-Zélande en 2023, dans le contexte post-Covid.

J’espère que ces informations vous aideront à préparer sereinement votre prochaine grande aventure dans ce magnifique pays.

N’hésitez surtout pas à partager vos impressions, vos questions ou vos propres astuces en commentaire. Et bien sûr, n’oubliez pas de partager cet article avec vos futurs compagnons d’aventure !

Alors, prêt pour l’aventure kiwi ?

Je te dis à très bientôt pour un prochain article !

Article rédigé principalement par Océane, une voyageuse française actuellement expatriée en Nouvelle-Zélande, dans le petit village de Wanaka. Ses retours sont très précieux afin d’apporter les informations et conseils les plus à jour et concrets possibles pour toutes les personnes qui souhaitent se rendre et voyager en Nouvelle-Zélande, merci à elle de contribuer à la vie de ce blog !

5/5 - (2 votes)
Cet article t'a été utile ? N'hésite pas à le partager ou l'envoyer à un proche. :)

Ça devrait aussi t'intéresser !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des cookies sont utilisés sur ce blog pour te garantir la meilleure expérience. Continue pour accepter. D'accord En savoir plus.