Accueil » PVT Australie » Comment j’ai voyagé pendant 2 ans avec 2000 euros ?

Comment j’ai voyagé pendant 2 ans avec 2000 euros ?

by Jeremybackpacker
Voyager pas cher à Bali

Cet article sort un peu de ce que j’ai l’habitude d’écrire.
J’ai plutôt l’habitude de pondre des petits pavés pour aider les futurs PVTistes à préparer leur voyage en Australie ou en Nouvelle-Zélande. Ou encore, comment parcourir l’Asie du Sud-Est le moins cher possible.
Cependant, je me suis dit que prendre le temps de raconter mes 2 premières années de voyage, de A à Z, concrètement, pourrait en intéresser certains et certaines.

Et pourquoi pas les encourager et leur prouver que, oui, il est possible de voyager plusieurs années sans avoir dû économiser plusieurs milliers d’euros au préalable. Fin, si, 2 quoi.

En pleine préparation de ton PVT en Australie ou en N-Z ? ✈️
Recevoir des conseils & bons plans sur l'Australie & la N-Z (Plus d'infos)
Mais tu te poses un tas de questions ? Tu souhaites être préparé(e) au mieux pour ton départ ? Recevoir des conseils concrets et des bons plans (jobs notamment), me poser tes questions et être tenu informé sur la ré-ouverture des frontières en Océanie, tu peux simplement t’inscrire ici ✌🏼
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

C’est d’ailleurs une des questions qui m’a été le plus posée. Comment j’ai pu voyager si longtemps en démarrant avec “si peu” ?

L’argent est souvent un frein aux voyages, et je fais partie de ceux qui ont quitté leur boulot pour voyager, il y a maintenant 2 ans et demi. Mon budget ? 2000 euros pour un aller simple et un voyage inoubliable en Australie (tous mes articles sur l’Australie ici) suivi d’un tour d’Asie du Sud-Est.

NOTE : chaque aventure est singulière, c’est un enchainement d’évènements, d’opportunités, de chances parfois, et de décisions qui font ont fait que ce voyage à durer aussi longtemps. Chaque étape à son importance, mais j’inclus tout de même un sommaire, parce que je suis un mec sympa. Mais chaque “étape” découle de la précédente, elle-même découlant… Fin bref, t’as compris.

Clairement, ces 2 années et demie de voyage “auto-financées” n’auraient pas été possibles sans les visas PVT (Permis Vacances Travail (aussi appelé WHV)). Ce type de visa te permet de voyager et travailler dans un pays pour un an (et certains, comme l’Australie, sont renouvelables jusqu’à 2 fois).

Ces visas représentent pour moi des opportunités exceptionnelles. Ils te permettent de partir et découvrir un mode de vie complètement différent de ce qu’on connait chez nous, sans forcément devoir économiser pendant des années. En octobre 2018, je suis d’ailleurs reparti en PVT en Nouvelle-Zélande, avec 500€ cette fois, et j’y suis resté 10 mois.

Sommaire

Ma situation avant mon départ ?

Diplômé en marketing, je trouve rapidement un CDI dans une boite de web-marketing. Job et société dans laquelle je m’épanouirai très bien, mais la routine et cette logique du “bosser onze mois en échange d’un mois de liberté” (légère impression d’être perdant dans le deal) me feront réaliser qu’à 24 ans, j’aspirais à autre chose.

Je développe davantage les raisons qui m’ont poussé à partir et pourquoi je n’étais pas prêt à me fondre dans la masse de notre société moderne dans l’article dédié à mon parcours perso.

assurance-blog-voyage-asie

Pour la faire courte, après 2 ans à prendre ce fameux train de 07h04 faisant Liège – Bruxelles, je quitte mon boulot (après avoir dévoré des dizaines d’articles sur les PVT et l’Australie au taff, évidemment), je me retrouve chez ma mère, avoir libéré mon appartement que je partageais avec mon meilleur pote.

Ce train m’a marqué, car il représentait le symbole de la vie que la société veut qu’on mène. Dès le plus jeune âge, on nous “formate” à aller à un endroit de 8h à 16h, pour étudier, mais ensuite devenir de parfaits petits ouvriers/employés qui participeront au système actuel. Ainsi, à 07h04, nous étions des centaines à attendre ce train, tous les matins, machinalement, sans émotion. Car “c’est comme ça”.

Je me suis vu dans 10, 20, 30 ans, toujours sur ce quai. Alors j’ai dit stop, avant qu’il ne soit “trop tard”.

Attention, moi ça ne me convenait pas, mais certains sont très heureux et épanouis dans un quotidien plus “classique”, y trouve une stabilité, y fonde une famille, et encore heureux ! Et d’autres ne peuvent tout simplement pas se permettre de “tout quitter” comme cela, j’en suis conscient.

Bref, l’idée c’était de garder mes économies de côté, car,  dans la vie, on ne sait jamais. Je me fixe donc comme objectif de partir en aller simple en Australie, avec, en tout et pour tout, 2000 euros.

Voyager pas cher à Perth

Première auberge à Perth

Un voyage en Australie au départ de tout

Alors pourquoi ce choix ? Pourquoi partir en Australie ? D’autant plus que le billet d’avion et le visa brûleront la moitié de mon budget initial.

Il faut savoir que L’Australie est devenue le point de départ de nombreux backpackers ces 10 dernières années. Probablement plus longtemps, mais disons que le phénomène s’est amplifié de plus en plus depuis le début des années 2000.

Et la raison est assez simple.

L’Australie est l’un des 5 pays offrant la possibilité aux citoyens belges d’obtenir un PVT (ou WHV, Working Holiday Visa). Les Français, eux, ont accès à 13 pays.

Great Ocean Road Australie

Great Ocean Road

Autre énorme avantage du PVT Australie, la possibilité de renouveler son visa pour une seconde année sous certaines conditions (avoir travaillé au moins 3 dans mois dans certaines régions ou certains secteurs d’activités). Et c’est là le rôle de ce PVT australien, apporter de la main-d’œuvre aux secteurs pour lesquels les Australiens ne veulent pas/plus travailler.

Tu l’as donc compris, sans l’Australie et ce PVT, pas grand-chose n’aurait été possible avec ce budget (du moins, pas aussi longtemps). Mais tu vas voir que les jobs, les bénévolats, font entièrement partie de l’aventure. Tant au niveau des expériences que des rencontres !

Plus loin, je raconte comment je me suis retrouvé à travailler dans un refuge pour kangourous orphelins au sud de Perth ou à travailler entourés de serpents et de crocodiles au nord de Cairns. Ça fait des histoires plutôt cools à raconter.

helpx-australie-kangourou

Lola, le kangourou dont je me suis occupé pendant 1 mois dans un refuge !

L’arrivée et les premiers boulots

Compte en banque de Jéjé au 20/12/15 = 730 EU (soit 1150 AUD) (2000 – 120 (paperasse) – 320 (PVT) – 720 (vol) – 110 (auberge pour un peu plus d’une semaine))

Partir en Australie a forcément un coût ; plus de la moitié de mes 2000€ seront dépensés pour le vol, les démarches administratives, l’assurance, le logement à l’arrivée, etc. (Si jamais, j’aborde toutes les démarches pour partir en Australie ici.)

J’atterris à Perth fin décembre 2015. Rapidement, les premières rencontres s’enchaînent, et donc les premières sorties. Le coût de la vie étant bien plus élevé en Australie (la bière à 8 AUD on en parle ? J’suis belge, oh), le compte en banque tire vite la gueule.

Il est demandé de prouver avoir accès à une somme minimum pour arriver sur le sol 
australien qui est de 5000 AUD (3500 euros). Mais je n'ai personnellement jamais été 
contrôlé sur ce point. J'avais tout de même le document "officiel" de ma banque 
reprenant le montant sur compte épargne.
Depuis avril 2019, il faut fournir une preuve de fonds directement lors de la demande 
du visa WHV en ligne, un screenshot du compte en banque semble suffire.

Trouver du travail en Australie

Bon nombre de backpackers fraîchement arrivés profiteront énormément au début, pensant trouver un job en quelques jours. Trouver un travail en Australie n’est pas si compliqué que ça. Il faut être volontaire, débrouillard, prêt à faire des “sales boulots” et surtout, s’adapter au marché de l’emploi australien, dont les codes sont bien différents de chez nous.

Il y a beaucoup de paramètres qui rentrent en compte, mais l’un des plus importants est selon moi, la ville concernée. Pourquoi j’ai choisi Perth comme ville d’arrivée ? Car la majorité des PVTistes atterrissent à Sydney ou Melbourne. Qui dit moins de backpackers, dit moins de concurrence.

J’ai gagné mes premiers dollars australiens comme déménageur, à poser des pavés pour particuliers, ou encore en tant que “general labourer” dans la construction ou la démolition, et j’en passe. Le tout sans aucune expérience. Comment ?

travailler à perth australie

Mes tous premiers dollars australiens !

Gumtree les gars ! Gumtree va devenir votre nouvelle bible. Vous trouvez absolument tout, sur ce site. Et notamment des offres de jobs, en tout genre. Vraiment. Dont certaines très douteuses pour les filles, restez méfiantes.

Gumtree est aux backpackers ce que la bible est aux chrétiens

Citation de moi, je n’en suis pas peu fier.

Comment trouver rapidement des petits boulots en Australie n’est pas le sujet ici. Mais c’est aussi grâce à ça que l’Australie a été la clé de la durée de mon aventure. Gagner mes premiers dollars a été le début de “l’auto-financement” de mon voyage.

Le fruitpicking en Australie

Compte en banque de Jéjé au 01/02/16 : Environ 800 AUD

Les petits boulots, c’est bien pour survivre, mettre un peu de côté, sortir, profiter, explorer un peu plus, mais ça n’était pas assez. La preuve en est, mon compte stagnait. Mes revenus couvraient mes dépenses, mais sans plus.

Travailler en Australie fuitpicking

J’ai eu la chance de rencontrer Johann, un français de 19 ans qui écoutait de la bonne musique. Nous sommes donc rapidement devenus travelmates. Et tout comme moi, il voulait trouver un job plus “stable” pour économiser davantage.

Nous décidons donc d’aller bosser en ferme pendant 3 mois, histoire de compléter nos 88 jours pour le second visa et économiser par la même occasion.

Le picking fonctionne par saison/région en Australie. J’ai d’ailleurs écrit un guide sur le fruit picking en Australie.

Mauvaise saison pour l’Ouest australien, nous finirons par trouver une ferme au nord de Melbourne. Ferme dirigée par 3 frères venus d’Albanie, et les Albanais, ça rigolera 0. Ça sera dur, éprouvant physiquement et mentalement, mais mes jours de ferme resteront une aventure humaine incroyable, la solidarité entre backpackers est quelque chose à vivre. J’en parle plus longuement dans l’article dédié.

fruit picking australie

5 à 6 par jour après pas mal d’entrainement !

Nous compléterons nos 91 jours (ouais 3 de plus pour la frime) dans la même ferme.

Compte en banque de Jéjé au 30/04/17 : 6500 AUD

L’acheter de notre 4×4 ; la liberté !

Bref, après cette expérience qui nous aura plus soudé que jamais (picker plusieurs tonnes de poires par jour ensemble, ça crée des liens wesh).

Nous décidons d’acheter notre 4X4 ensemble (une pensée pour toi Goldie). Ce qui nous permettra d’investir davantage dans notre future maison sur roues. Mais aussi de diviser par 2 les dépenses !

Nous trouverons notre bonheur grâce à un allemand qui revendra un Nissan Pathfinder de 99 avec rooftop tent (le kiff ultime) et tout le camping stuff qui va avec pour 6000 AUD. Une très bonne affaire vu le kilométrage.
Le 4X4 seul valait 5000AUD et il avait investi pour au moins 5000 AUD en équipement, donc je vous laisse faire le calcul.

acheter 4x4 australie

Goldie tape la pose à droite

Astuce transport : Selon moi, l'achat d'un bon 4X4 est un investissement plus rentable que la 
location si tu restes en Australie pour du long terme. Car, si t'en prends soin, tu pourras revendre ton véhicule à la fin de ton aventure australienne.
La location d'un van en Australie (ou un d'un 4x4) reste la meilleure option pour explorer le 
pays si vous n'êtes là que pour quelques mois, ceci dit.

Roadtrip en Australie, la vie, la vraie

De retour à Perth, nous planifierons notre premier roadtrip dans l’Ouest australien. Un mois et demi à longer la côte ouest jusqu’à Exmouth, pour ensuite se diriger vers Karijini National Park et revenir à Perth par les terres.

Planifié, mais pas trop, le roadtrip c’est avant tout un énorme sentiment de liberté. Aller où on veut, quand on veut, pour aussi longtemps qu’on le veut.

Ce premier roadtrip sera un autre déclic. Voyager, explorer et rencontrer des gens qui sont dans le même état d’esprit est probablement l’une des plus belles expériences qu’il soit (encore plus quand c’est le résultat de 3 mois à picker des tonnes de pommes et poires, crois-moi!).

Karijini National Park Australie

Karijini NP, WA

Requin Baleine à Coral Bay, WA

Requin-Baleine à Coral Bay, WA

Ce roadtrip est toujours à ce jour le roadtrip le plus marquant de ma vie.

D’une part, car ça sera mon premier, mais également grâce aux rencontres et à l’Ouest australien qui est souvent ignoré et délaissé des backpackers qui privilégient davantage la bien plus populaire côte Est australienne et sa grande barrière de corail.

40$ en poche

On aura profité de ce trip jusqu’au bout. Jojo finira avec 40$ sur son compte en banque, moi avec 150$, autant vous dire qu’on roulait sur l’or.

On en viendra à camper dans la rue en face de chez nos anciens hosts de Couchsurfing, en utilisant des toilettes de chantier comme salle de bain haha. Oui, on en était là.

Car oui, des 6500$, il ne restait plus grand-chose :

    1. Le 4×4 : 3000$ (chacun)
    2. Frais supplémentaires (assurance, prépa roadtrip, etc.) : 500$
    3. Vie sur Perth le temps de préparé le roadtrip : 400$
    4. Le roadtrip en soi (incluant 300$ pour le whaleshark) : Environ 1500$
    5. Le vol retour Belgique avec stop à Bangkok de 4 jours : 900$*

Compte en banque de Jéjé : environ 200AUD

* je partais à la base pour 7-8 mois max, j'ai vite réalisé que me contenter de cette durée serait bien trop peu, mais rentrer était une obligation. Il restait moins d'un an de validité pour mon passeport, donc cela aurait été impossible d'enchainer avec 
une seconde année, pas d'autres choix donc. 

D'autant plus qu'à l'époque, je n'avais aucune conscience écologique ni de l'impact d'un aller-retour Bruxelles-Perth pour 3 mois en Belgique. D'autant plus regrettable
aujourd'hui vu que c'est un sujet qui m'importe beaucoup.

On a donc survécu via des petits jobs (Gumtree, tu connais maintenant) et au Couchsurfing jusqu’à mon retour en Belgique.

Jo, lui, resterait et continuerait à bosser sur Perth en prenant soin de Goldie, notre 4X4.

Retour à Perth et vie en Sharehouse

C’est fin octobre que j’ai de nouveau atterri à Perth.

Voyager avec un sac à dos uniquement vous fait réfléchir et prendre du recul sur ce dont nous avons réellement besoin.

J’en ai donc profité pour revendre pas mal d’objets inutiles que je possédais en Belgique. D’une table de mixage à une tablette, chaque euro que je pouvais gratter avait son importance. C’est aussi un bon moyen de récupérer quelques centaines d’euros.

À mon retour, nous nous sommes installés dans une sharehouse. Maison avec plusieurs chambres à partager avec d’autres backpackers. Chose que j’ai regrettée ne pas avoir envisagé bien plus tôt, car c’est bien plus économique que vivre en auberge, et ça te permet d’avoir un “chez toi”. Partagé, certes, mais c’est aussi ça la vie de backpacker, vivre en communauté !

L’avantage d’un chez soi plus stable, c’est que j’ai pu trouver un travail à temps plein, dans une pépinière au nord de Perth. Je n’ai jamais eu d’attrait pour le jardinage, mais ça payait bien (23$/h) et c’était du 40h/sem, voire plus parfois.

Travailler en Australie Perth

J’ai également pu trouver un second job dans une crêperie mobile française, no joke. Entre 6 et 10h par semaine, en soirée, c’était pépère, et ça payait mes sorties du weekend !

Jardinier en journée, crêpier en soirée. Tel était mon crédo.

Cette période va durer 5 mois environ et je vais réussir à économiser environ 6000$. J’aurais pu faire mieux, mais les soirées mondaines et autres festivals auront eu raison de moi.

Entre-temps, Jojo rentrera en France pour ses études et me laissera m’occuper de Goldie jusqu’à la revente.

Compte en banque de Jéjé au 15/02/2017 : Environ 6000AUD

Bénévolat dans un refuge à Kangourous

Mi-février 2017, temps pour moi de quitter Perth. L’Australie, c’est grand, faut que je me bouge un peu.

Via Facebook, je vais découvrir un refuge qui s’occupe et sauve des kangourous orphelins, qui offre logement de nourriture en échange d’aide quotidienne. Le HelpX et le Wwoofing sont très répandus en Australie et c’est une bonne manière de prolonger son voyage. Tu y vis des expériences uniques et tu ne dépenses rien !

helpx-australie-kangourou

On ne dirait pas là, mais je suis joie & bonheur

Expérience incroyable et inoubliable qui durera un mois. C’est également là que je vais rencontrer Theresa, l’Allemande timide qui deviendra (et est toujours) ma copine. Nous voyagerons ensuite le long de la côte sud et une amie du refuge se joindra à nous.

L’article où je parle du Helpx en Australie et y décris mon expérience dans le refuge pour kangourous.

Roadtrip de Perth à Melbourne

Ce roadtrip entre Albany et Melbourne nous prendra un peu plus de 3 semaines. Je m’essaierai au surf pour la première fois à Espérance. (Et dire qu’un an plus tard, on surfera pendant un mois au Sri Lanka !)

Ce roadtrip coûtera environ 700AUD par personne, donc bien moins que le premier. Partager l’essence à 3 (contre 2 pour le WA) et faire du free camping réduiront nos dépenses.

PVT en Australie

Esperance, SA

Theresa s’envolera de Melbourne pour l’Allemagne pour reprendre ses études, mais l’histoire ne s’arrêtera pas là.

Compte en banque de Jéjé en avril 2016 : Environ 5000AUD

Couchsurfing à Melbourne & Sydney

L’Australie coûte cher, et encore plus dans les grandes villes. Même sans dépenser pour le logement.

Cette fois-ci, c’est grâce au Couchsurfing que je ferai des grosses économies. Je resterai 1 mois à Melbourne et 1 mois à Sydney et rencontrerai des hosts incroyables (et des plus chelous). J’explique ici comment j’ai vécu 2 mois entre Sydney et Melbourne grâce au Couchsurfing.

À Sydney, Indra m’hébergera pendant 3 semaines en plein centre et deviendra même un ami.

Vivre à Sydney Couchsurfing

Couchsurfing à Sydney chez Indra

Je trouverai un job de 2 semaines sans vraiment chercher à Sydney. Je serai le fier esclave d’un toiturier qui parle mieux à son chien qu’aux backpackers travaillant pour lui. Mais ça renflouera les caisses de 1000$.

Compte en banque de Jéjé en juin 2016 : 4000$

Road trip sur la côte Est !

Durant mes roadtrips, il y a plusieurs choses auxquelles je fais attention afin de réduire mes coûts quotidiens. Du coup, dans la mesure du possible, je veille toujours à :

  • Voyager avec au moins 2 personnes, afin de partager tous les frais
  • Cuisiner nos propres repas
  • Négocier les prix des activités* (en groupe ça permet de baisser les prix)
  • Camper gratuitement partout on l’on peut (même où on ne pouvait pas parfois, paaaas bien.)

Ce ne sont que quelques exemples basiques, il y a un tas d’autres choses qui peuvent réduire vos dépenses. Mais en tant que backpacker, chaque dollar compte !

Faire Whitsundays australie

Croisière de 3 jours et 2 nuits aux Whitsundays

Visiter Wallaman falls Australie

La plus haute cascade d’Australie, Wallaman Falls

Ce roadtrip le long de la côte Est australienne me coûtera tout de même environ 1500AUD (en comptant les 800$ pour Fraser et Whitsundays) pour plus d’un mois roadtrip plein d’expériences et de moments incroyables !

Quand tu ne trouves pas de job

Compte en banque de Jéjé fin juin 2017 : 800$

Une fois arrivé à Cairns, j’ai vite compris que tous les backpackers étaient dans la place (“exode” vers le Nord pour passer l’hiver au chaud). Donc niveau job, c’était peu fructueux.

Bosser en Australie, c’est être flexible. Du coup, après 2 semaines sans résultat, j’ai élargi mon champ de recherche (Gumtree toujours, tu connais les bails) autour de Cairns, et en une semaine j’avais 3 réponses positives.

La meilleure des offres m’est venue de la Daintree rainforest (forêt tropicale), à 2 heures au nord de Cairns. C’était une réserve offrant un camping site, des logements/appartements ainsi qu’un restaurant, le tout entouré de dingos, de serpents et de crocodiles (et ouais mon pote!).

Python australie

On est vite devenu pote

Le deal comportait une chambre privée avec climatiseur, les repas inclus ainsi que 500$ par semaine (vite renégociés à 600$ vu mes horaires). Le tout pour une position de jardinier/paysagiste (et kitchen hand accessoirement). J’aurais obtenu ce job au bluff, une expérience était requise, mais j’ai appris sur le tas.

J’y resterai environ 2 mois et demi puis revendrai ma chère Goldie à un groupe d’Allemandes pour 6700$ (yes, plus-value de 700$, un investissement, j’vous l’avais dit!).

Fin septembre 2016, mes finances se porteront bien mieux et après avoir remboursé Jojo de sa moitié (du 4×4) et les 2 mois et demi à travailler, je serai à un peu plus de 6500$.

Voyager en Asie pour 500 euros par mois ?

Ça serait bête de rentrer avec tout cet argent durement gagné, non ?

Durant ces quelques mois, on était resté en contact avec Theresa, et des retrouvailles en Indonésie s’étaient profilées. Nous n’avions pas de plan, juste voyager aussi longtemps qu’on le pourrait, avec nos budgets respectifs.

C’est le 22 septembre 2017 que nous nous retrouvons à Bali (oui bon, difficile de faire plus cliché, mais on découvrait l’Asie ok?) avec Theresa et nous tiendrons jusqu’en avril 2018 avec 4000 euros chacun.

Le tout en visitant presque entièrement 7 pays différents. L’Indonésie, la Malaisie, le Vietnam, le Laos, le Cambodge, le Sri Lanka et les Philippines, pour ne pas les citer. Du coup je les ai cités. Je ne comprends pas cette expression.

Cette aventure fera d’ailleurs l’objet de plusieurs articles tant il y a à dire. Retrouve tous nos itinéraires (+budget) d’Asie ici.

Grosso modo, dites-vous qu’en moyenne, nous nous en sortirons pour 500 euros par pays, par mois, par personne, tout inclus.  (logements, transports, bouffe.)

Kelingking Beach Nusa Penida Bali

Kelingking Beach, Nusa Penida

Impossible de tout expliquer dans cet article qui a déjà passé les 3000 mots. Cependant, je vais raconter les grandes lignes de nos erreurs et de ce que nous avons appris pour voyager moins cher et donc, plus longtemps. Les logements, la nourriture et les transports, notamment.

Voyager pas cher à Bali ? Bon, premières leçons

Nous nous sommes donné rendez-vous à Bali, sans trop savoir pourquoi. Bali, ça sonne bien, c’est beau, mais wow, c’est touristique que ce qu’on peut s’imaginer.

Et rapidement, touristique deviendra l’adjectif principal quant aux choses à éviter, car touristique signifie plus cher, bien plus cher. Et du monde, bien plus de monde.

Et donc, “éviter le touristique”, durant tout notre voyage en Asie, deviendra notre règle numéro 1.

Tegalalang rice Terrace, Bali

Tegalalang rice Terrace, Bali

Peu expérimenté en Asie, je crois qu’on dépensera presque autant durant notre première semaine à Bali que durant les 3 semaines suivantes sur les îles avoisinantes.

Manger dans un coin touristique à Bali est “faussement pas cher”. Pour nous, Occidentaux, manger pour 3-4 € parait dérisoire. Mais si, 2 rues plus loin, tu peux manger pour moins d’un euro ? Bah pour deux personnes, et ce, tous les jours, ça fait une énorme différence.

Même raisonnement pour les logements, qui couteront 2 voire 3 fois moins cher hors spots touristiques.

Ce ne sont qu’une partie des choses qui peuvent vous faire faire des énormes économies sur le long terme. Mais démarrer par éviter les grosses zones touristiques est déjà une très bonne manière de prolonger ton aventure.

Conseils logements en Asie du Sud-Est

Don Det logement Laos

Don Det, Laos

 

Booking.com a été le plus pratique pour nous. Des tas de choix, dans toutes les régions possibles et imaginables. Mais ce n’était pas le moyen le moins cher de se loger.

L’option la moins chère reste le porte à porte et la négociation en direct. Et plus tu restes longtemps, plus tu peux réduire le prix par nuit.

L’idée était donc, quand c’était possible, de repérer les meilleurs logements les moins chers sur booking.com,  et d’ensuite aller négocier le prix en personne. On se retrouvait parfois avec des super chambres pour 5 euros la nuit voire moins.

J’ai fait des itinéraires + budgets détaillés des itinéraires par pays visité.

Indonésie
Malaisie
Vietnam
Cambodge
Laos
Sri Lanka

Conseils nourritureVoyage à Bali

Noodles, riz, noodles, riz, noodles et un peu de noodles, parfois.
Bon ça c’est pas un secret, mais la street food et les restos locaux, c’est la vie.

Évite les restaurants qui ont l’air “locaux”, mais trop jolis de l’extérieur, privilégiez les petits endroits avec des tables et des chaises en plastique bien moches, souvent synonymes de prix bien plus bas. Et la nourriture y est la plupart du temps très correcte !

Et même si parfois on n’était pas confiant sur le plat, en 6 mois et demi, il n’y a qu’une fois où l’un de nous deux a été victime d’une intoxication alimentaire (Theresa, au nord du Vietnam).

Et je pense que tu ne voudrais même pas voir certains endroits où on a mangé haha.

Conseils Transports

Train Kandy Ella Sri lanka

Train Kandy-Ella, Sri Lanka

Un autre point qui nécessitera un article complet. Les bus locaux (et dans certains pays) et les trains sont très souvent les moins chers.

En Asie, les sleeping bus sont une très bonne manière de voyager pas chère. Car ils sont peu chers et vous font économiser une nuit (même si les reviews sont souvent catastrophiques, les gens s’attendent à du full luxe pour des trajets de 10h en bus pour quelques euros, c’est fou).

Chaque pays à ses transports locaux, l’application Grab et souvent moins cher qu’Uber dans certains pays. Louer un scooter ne coute presque rien au Vietnam et permet d’explorer plein d’endroits en une seule journée. Négocier un tuktuk peut s’avérer super avantageux au Sri Lanka. Il suffit de s’adapter et de demander aux locaux qui sont très souvent heureux d’aider.

Bilan de ces 2 ans et demi

Ha Giang Vietnam

Ha Giang, Vietnam

Comme expliqué au tout début, il n’y a pas de recette miracle. Chaque étape a eu son importance, et chacune d’entre elle m’a appris comment dépenser moins, comment réduire mes couts au quotidien, quels étaient les bons (ou les mauvais) plans jobs.

Je n’avais jamais voyagé en mode “backpack” avant. Ni même enchainer des jobs à l’étranger. Mais j’ai appris sur place, et j’en ressors tellement grandi.

Chaque job était une expérience en soi. Et si au final j’ai peut-être travaillé la moitié de mon temps en Australie, c’est d’autant plus gratifiant de se dire qu’on a fait tout ça sans ne rien demander à personne.

Il y a eu des moments difficiles, mais je n’en regrette aucun, car on apprend énormément des passages plus délicats, voyager est une expérience humaine incroyable, indescriptible et propre à chacun. Et essayer d’aider certains à sauter le pas est le but premier de ce blog. Voyager n’est pas tout rose H24, 90% de ce qu’on peut voir sur Instagram est le “beau côté” de la chose uniquement. Il y a des moments où t’en as marre, t’es fatigué, tu aimerais être chez toi. Mais ça reste infime par rapport à l’aventure dans sa globalité.

Sri Lanka

Sri Lanka

La seule règle qui me parait évidente c’est de réduire ses dépenses pour prolonger l’aventure. Tout en profitant, parce que manger du riz dans un trou au Vietnam pourra vous faire tenir 2 ans, mais bon, c’est pas ouf.

Sortir de son confort et de sa routine rassurante est extrêmement difficile à faire. Mais si les voyageurs dépriment en rentrant, c’est qu’il y a une logique quelque part non ?

Quitter mon job pour partir est et restera la meilleure décision de ma vie, car sans cela, je ne me serai jamais rendu compte que cette vie alternative était possible, que la société dans laquelle nous sommes conditionnés dès l’école à prendre part n’est pas la seule option pour “réussir” sa vie. Il y a des alternatives, voyager est désormais la mienne.

Cette idée n’aurait jamais germé dans ma tête sans la découverte de blogueurs, ou créateurs de contenus sur YouTube. Et si ce blog sans aucune prétention ne peut ne serait-ce que motiver une seule personne à sauter le pas, l’objectif sera entièrement atteint !

Merci d’avoir lu ce long pavé, j’espère que c’était intéressant (si t’es encore là, t’es un warrior!).

Si tu as voyagé de la même manière, financer ton voyage en PVT ou autrement, n’hésite pas à partager ton expérience en commentaire, ou même ton blog si t’en en as un, j’adore ce genre de récits ! Ou simplement si tu veux ajouter des précisions sur ce que j’ai pu raconter ici !

Jeremybackpacker dans ta boite mail

J’ai aussi lancé une liste d’emails, promis aucun spam. Je n’envoie que très rarement des emails, et ce, uniquement quand j’estime que ça peut t’intéresser. Que ça soit un bilan des nouveaux articles, un nouveau projet que je lance, des bons plans, des réflexions, que sais-je !

En pleine préparation de ton PVT en Australie ou en N-Z ? ✈️
Recevoir des conseils & bons plans sur l'Australie & la N-Z (Plus d'infos)
Mais tu te poses un tas de questions ? Tu souhaites être préparé(e) au mieux pour ton départ ? Recevoir des conseils concrets et des bons plans (jobs notamment), me poser tes questions et être tenu informé sur la ré-ouverture des frontières en Océanie, tu peux simplement t’inscrire ici ✌🏼
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

blog-voyage-australie-articles

blog-voyage-nouvelle-zelande-articles
blog-voyage-australie-nz-asie

Ça devrait aussi t'intéresser !

Laisse un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

12 Commentaires

Zara 28/06/2020 - 14:32

Coucou! J’ai adoré ton article, très drôle à lire (c’est les belges ça :p) merci pour ton retour sur les hotes workaway qui te prennent un peu pour un esclave parfois (je suis un peu dedans pour l’instant) mais tous s’arrangent et ces mauvaises expériences ne sont jamais la fin! Bonne vie de voyageur compatriote belge!

Reply
Jeremybackpacker 01/07/2020 - 08:35

Salut Zara !

Haha oui, quand j’étais un pavé, autant essayer de le rendre un maximum agréable à lire, merci !

Yes, c’est un peu le piège et j’en parle plus longuement dans les articles sur mes expériences en HelpX en Australie ou en Nouvelle-Zélande. Certains endroits deviennent des usines à volontaires, c’est dommage.

Mais libre à nous de partir dès qu’on sent que l’échange n’est pas équitable dans les 2 sens 🙂

Au plaisir !

Jérémy

Reply
Sandra 21/12/2019 - 22:14

J’ai adoré ton article, ça me donne plein d’envies et d’idées pour réaliser mes rêves. Mais pour une Canadienne, ça semble différent. Je ne sais pas par où commencer. Y a-t-il un âge maximum pour participer à ce genre de projet?

Reply
Jeremybackpacker 22/12/2019 - 09:09

Salut Sandra !

Merci, c’est gentil ! Content que l’article t’ait donnée des idées :).

Yes il y a un âge limite, mais le Canada a bien un accord de PVT avec l’Australie pour les ressortissants canadiens jusqu’à 35 ans, tu trouveras plus d’informations sur les conditions et l’administratif pour les Canadiens ici : https://pvtistes.net/le-pvt/australie/

J’ai également toute une section dédiée à l’Australie qui s’applique à tous ceux qui désirent s’y rendre une fois le visa obtenu si jamais tu veux creuser le sujet, c’est souvent basé sur mes expériences 🙂 https://jeremybackpacker.com/pvt-australie/

Talk soon !

Jérémy

Reply
Anaïs 08/06/2018 - 13:07

😉 Merci à toi d’avoir été si complet ! J’ai hâte de lire tes autres conseils.
C’est vrai !! Je viens de faire un mois de Workaway à Gran Canaria et là (actuellement en correspondance à Madrid) je pars pour 3 mois de volontariat au Pérou. Ensuite je ne sais pas, je verrai où le vent me mène, je n’ai rien planifié ^^

Reply
Jeremybackpacker 08/06/2018 - 14:06

C’est trop bien ! Je lirai tes articles parce qu’à part avoir fait du volontariat en Australie je n’ai aucune idée de comment ça se passe dans les autres pays.
Et comme ils disent “no plan is best plan”, ça sert à rien de planifier trop loin, le voyage est plein d’opportunités qui changent toujours nos plans initiaux haha. Tu vas faire quel type de volontariat au Pérou ? Tu l’as trouvé comment ? Workaway aussi ? (désolé pour les questions haha)

Reply
Anaïs 08/06/2018 - 08:31

Super article ! Ça me rassure quant à mon budget pour mon voyage de 2 ans minimum ! Avec du volontariat et sûrement un pvt en Australie pour renflouer les caisses 😜

Reply
Jeremybackpacker 08/06/2018 - 11:44

Hey ! Merci beaucoup (et félicitations si tu as eu le courage de tout lire haha) !
Yes, je lis partout des budgets de 10 000 euros ou plus pour partir longtemps et du coup je pense que ça en décourage certains de partir car l’argent est trop souvent vu comme un “frein”.
Mais comme tu dis, avec du HelpX/volontariat et surtout si tu passes par l’Australie tu auras largement de quoi économiser sur place (j’ai d’ailleurs un article sur comment trouver un travail là-bas :)).
Tu pars quand et où en premier ?

Reply
Thérèse 09/04/2020 - 23:03

Merci de partager tes conseils ! Super article ☺️ ! Notre projet pour début 2021 est de partir 6-7 mois en Asie du Sud Est avec mon copain (la durée dépendra de l’argent qu’il nous restera a la fin mais on compte voyager a la manière backpacker comme vous l’avez fait). Je ne me vois pas rentrer en France après et j’envisage donc un PVT a la fin de ce voyage pour repartir vers d’autres horizons ensuite why not!
D’après toi, quelle serait la somme d’argent minimum qu’il faudrait détenir en arrivant en Australie pour commencer ce Vpt ? (Il y a un montant mini a prouver lors de la demande de vpt mais je voulais juste avoir ton avis , sur le plan pratique)
Merci pour ta réponse !

Reply
Jeremybackpacker 11/04/2020 - 11:18

Salut Thérèse !

Merci beaucoup pour ton commentaire, content que cet article inspire toujours à voyager malgré les temps qui courent.

Pour te répondre, la question à se poser serait concernant le budget serait donc combien faudrait-il pour voyager ces 6-7 mois en Asie puis en pouvant enchainer directement sur un PVT en Australie.
Pour l’Asie du S-E, ça dépendra de vous, en mode backpack je détaille pas mal le budget (mais tu retrouveras beaucoup plus d’infos dans les articles par pays que je retravaille actuellement : https://www.jeremybackpacker.com/asie-du-sud-est/), mais au moins 5000€ pour 6 mois je pense.

Pour l’Australie, là aussi ça dépendra de ce que vous désirez faire en arrivant, si vous comptez travailler directement, 2000€ par personne ça laisse quand même un peu de marge, je pense. Après, comme tu le dis, il faut toute façon pouvoir prouver avoir accès aux 5000 AUD minimum lors de la demande (et ça peut être demandé à l’arrivée également).

Tu retrouveras plus de détails sur les préparatifs ici : https://www.jeremybackpacker.com/partir-1-an-en-australie/

J’espère t’avoir un peu aidé !

Merci encore de m’avoir lu, en espérant te revoir par ici.. !

Jérémy

Reply
Thérèse 13/04/2020 - 19:43

Merci pour avoir pris le temps de répondre ! Et oui notre projet est toujours d’actualité malgré ces temps compliqués et ça permet justement de prendre le temps de se poser, et d’avancer dans le projet. Reste plus qu’à espérer que cela ne dure pas trop longtemps…
Pour le budget minimum, j’ai fais une estimation de 5150 € par pers. (billets d’avion internationaux, inter Asie -en trouvant les bonnes affaires-, vaccins et assurance compris) pour 6 mois et 7 pays.
On compte bien travailler directement en arrivant en Australie.
Merci, oui j’ai regardé tes articles sur l’Asie, pleins de bonnes infos 🙂
Bon courage pour la suite et stay safe !
Thérèse

Jeremybackpacker 14/04/2020 - 06:58

Rebonjour !

5150€ par pers. tout inclus ? Asie & arrivée en Australie ? Je compterais un peu plus large si j’étais toi. L’Asie est cheap effectivement mais faut aussi parfois se faire un peu plaisir.
Et l’Australie ça va vite, suffit de se poser 2-3 semaines le temps de s’acclimater et les économies descendent (surtout dans les grandes villes) . Quoiqu’il en soit je pense que vous avez largement le temps de vous y préparer !

Jérémy

Des cookies sont utilisés sur ce blog pour te garantir la meilleure expérience. Continue pour accepter. D'accord En savoir plus.

Pin It on Pinterest

Cet article t'a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?

S'il t'a aidé ou intéressé, ça pourrait servir d'autres ! (Puis ça m'aide beaucoup, aussi!)