Accueil » Entrepreneuriat » Trouver sa voie (professionnelle) en 6 étapes : de l’introspection à l’action (mon parcours grâce au voyage)

Trouver sa voie (professionnelle) en 6 étapes : de l’introspection à l’action (mon parcours grâce au voyage)

par Jeremybackpacker Dernière mise à jour le
Dernière mise à jour le
trouver-sa-voie-professionnelle

La quête pour trouver sa voie (professionnelle) est une recherche personnelle au combien nécessaire à notre époque (où la fatalité d’un salariat que beaucoup subissent devient “la norme”). Avec cet article, j’ai voulu aller plus loin qu’un “10 conseils pour trouver sa voie pro” ou qu’un “test ultime pour trouver sa vocation“, simplement car il n’y a pas de raccourci, de recette magique ou de solution immédiate à une question si profonde. “Trouver sa voie” est un parcours parsemé de questions, où l’introspection est aussi importante que l’action. Et bien faire les choses, cela prend du temps (et c’est ok !)

Mais n’est-ce pas ça, la vie ? Une aventure pleine rebondissements qui permet de se découvrir et dont le but est de s’épanouir et s’accomplir, tant sur le plan personnel, que professionnel. Les obstacles, les questionnements, l’adversité, tout cela nous forge et nous pousse à grandir.

Beaucoup de personnes veulent des réponses à des questions qu’elles n’osent pas se poser, en réalité. Donc si tu fais partie des personnes qui lisent ceci, qui sont prêtes à questionner, à creuser, à discuter honnêtement avec elles-mêmes, félicitations, tu fais partie des courageux sur la bonne voie !

Au plus tôt on accepte l’adversité, au plus vite on apprend à apprécier le processus. “L’important, c’est le chemin, pas la destination“. Toutes les phases & expériences par lesquelles on passe sont nécessaires pour grandir et un jour, trouver le métier idéal pour soi (ou avoir l’audace de créer sa propre activité pro !), le job qui cochera le plus de cases pour la vie à laquelle on aspire !

Tu as sûrement connu ces moments où tu te demandes si tu dois changer de voie professionnelle, si tu es réellement aligné à qui tu es et ce que tu souhaites. Si tu lis cet article, c’est aussi, peut-être, parce que tu aimerais carrément changer de vie, mais tu ne sais pas par où commencer et que tu bloques dans ta réflexion.
Souvent, on y pense, mais le confort (qu’on pense rassure et vital) est probablement le plus grand frein de notre époque. D’où le fameux “sortir de sa zone de confort“. Et personnellement, j’ai fini par réaliser qu’à chaque que j’en suis sorti, ça s’est avéré est une décision capitale dans mon évolution personnelle (et donc professionnelle).

Je suis passé par là (Jérémy, enchanté !), et à 24 ans, je plaquais mon CDI dans une grosse société de web marketing pour partir seul en Australie. Sans le savoir à l’époque, j’entamais une introspection de plusieurs années pour finalement me trouver, et finir par créer ma propre activité (avec ce blog voyage, puis l’Académie des Entrepreneurs Nomades).

trouver sa voie professionnelle

Trouver ma voie m’aura pris.. 4 années ! (2015 départ Australie & 2019 je commence à vivre de mon activité)

Du coup, dans cet article, je vais te raconter comment j’ai trouvé ma propre voie (qui est devenue ma “vocation”). Je te proposerai ensuite une méthode claire en 6 étapes pour que l’introspection se traduise en un changement profond dans une transition sereine et intelligente.

Comment trouver sa voie professionnelle ? Comment changer de voie ? Quel métier faire ? Est-ce que c’est LA bonne idée ? Est-ce que je vais y arriver ? Par où commencer ? Est-ce que ça va plaire ? Comment mettre ça en place concrètement ?”, autant de questionnements qui repoussent le passage à l’action.

Voici les 6 étapes qu’on analysera ensuite pour trouver sa voie (à une époque pas mal éclatée) :

trouver sa voie infographie étape

Alors, comment trouver sa vraie vocation et la mettre en pratique, malgré ces interrogations, ces peurs et ces blocages ?

À la fin de cet article, tu auras toutes les clés pour construire la vie qui te correspond. Si après ta lecture tu as des questions ou tu souhaites en discuter, n’hésite pas à laisser un commentaire ou à m’écrire sur Instagram, j’y répondrai avec plaisir !

Sommaire de l'article

trouver-sa-voie-professionnelle-introspection

Sauvegarder cet article sur Pinterest ?

“Trouver sa voie”, ça veut dire quoi, au fond ?

Avant d’en venir à mon parcours perso et aux 6 étapes “de fond”, il est important de définir ce qu’on cherche quand on souhaite “trouver sa voie”.

Cette expression est subjective et tu auras sûrement ta propre définition. On pourrait dire que c’est trouver un alignement entre tes passions, ce qui te fait vibrer, tes talents et tes valeurs.

Et, la composante souvent oubliée que je considère pourtant capitale pour trouver une voie dans laquelle on s’épanouira durablement ; sa contribution à un vivre ensemble auquel on aspire profondément.

C’est, à mes yeux, avant tout cet élément qui nous permet de trouver DU SENS dans ce qu’on fait au quotidien.

Et c’est lorsqu’on trouve du sens dans sa vie qu’on rencontre le bonheur, sans même s’en rendre compte.

Tous ces éléments créent ainsi une cohérence entre qui tu es et ce que tu fais au quotidien.

D’ailleurs, la cohérence entre nos aspirations et nos actions est aussi un point capital à mes yeux. Bien trop de gens ont une routine qui n’est absolument pas alignée avec leurs envies / besoins… Ce qui explique l’explosion des burn-outs et du mal-être mental, surtout si on est dans le déni.

J’ai également écrit un long article pour devenir “digital nomade”, mais pas n’importe comment. Beaucoup pensent que pouf, entreprendre et voyager rend heureux du jour au lendemain. Sauf qu’il y a beaucoup de mythes et de partages très superficiels sur ce nouveau mode de vie (surtout via les réseaux sociaux).

Tu as probablement déjà entendu parler du concept “Ikigai” qui nous vient du Japon. C’est un bon résumé et tu peux tenter de faire l’exercice (tu peux enregistrer le schéma que j’ai créé et l’imprimer, c’est plus agréable sur papier).

Tous ces éléments créent ainsi une cohérence entre qui tu es et ce que tu fais au quotidien.

trouver sa voie avec ikigai

Ça sera déjà une excellente chose de prendre le temps d’y réfléchir, mais une fois terminé, tu verras que ce n’est pas aussi simple que ça à mettre en pratique.

Je peux également te recommander cet article entier pour appliquer la méthode Ikigai dans ta quête personnelle.

Rien ne remplacera les expériences de vie pour se trouver, et ainsi identifier son “ikigai” selon moi (d’où la section sur les leçons de mon parcours que je te présente plus bas).

Confondre “ce que l’on veut” et “ce dont on a besoin”.

Avant cela, petit aparté pour définir ce qu’on souhaite. De plus en plus à notre époque, on confond “ce que l’on veut” et “ce dont on a besoin”. Et ça, ça pousse énormément de gens à continuer sur de fausses pistes, malgré une volonté de changements.

Quand on craque pour acheter un nouveau vêtement, le dernier Iphone ou aller scroller sur Instagram, on sait que cela n’est pas ce dont on a réellement besoin. Pourtant, on cède quand même (parfois, c’est même l’inverse ; les réseaux sociaux détruisent la santé mentale des plus jeunes).

Le modèle actuel nous pousse à favoriser les stimulus éphémères pour nous empêcher de faire le travail de fond (qui amène souvent à le questionner).

L’explication la plus profonde et cohérente que j’ai trouvée vient de Marx, avec son concept d’aliénation.

En gros, il explique notamment que notre “conscience innée” est remplacée par le modèle en place pour, par exemple, nous amener à penser qu’avoir plus d’argent, une plus belle voiture, un meilleur salaire etc nous rendra plus heureux. Alors qu’au fond, on a peut-être de vivre plus proche de la nature, de meilleures relations social, d’un environnement bien plus calmes, et d’une vie simple.

Je te partage la vidéo magistrale de Le Précepteur sur le sujet (on a la chance d’avoir une chaine philo d’aussi grande qualité en français, je vous le dis !)

Comment j’ai trouvé ma voie ? Le voyage au long cours.

Comme rapidement introduit un peu plus haut, mon évolution professionnelle a logiquement découlé de mon évolution personnelle. Et celle-ci a réellement commencé quand j’ai compris une chose : pour se trouver, il faut vivre des nouvelles expériences !

Te résumer ces années en quelques lignes est un challenge, mais je vais faire au mieux.

Perso, j’aurais aimé lire ce genre de récit. Notamment quand, à la suite de mes PVT Australie, on était en plein voyage en Asie du Sud-Est avec ma compagne (rencontrée en Australie). Un mois avant de rentrer en Belgique, je commençais sérieusement à me demander “bon, qu’est-ce que je vais faire maintenant ?”

“C’est quoi le plan si revenir à un job de salarié n’est pas une option ?”.

Résumons donc :

Phase 1 : oser sortir du schéma conventionnel (le plus difficile)

Ma réelle introspection a commencé lorsque j’ai arrêté de suivre “le schéma conventionnel” qui se résume à études – métro – boulot – boulot – dodo – crédit – retraite.

Ce modèle n’est aucunement pensé pour l’épanouissement ni le développement personnel (ni professionnel).

Il est optimisé pour servir le système capitaliste en place. Le système s’en fiche pas mal que tu sois accompli et heureux au travail. Ce dont il a besoin, c’est que tu fasses 2 choses de ta vie : travailler, et consommer. Et il est assez intelligent pour nous faire croire que ces deux choses nous rendront heureux, alors que le bonheur n’est pas là, à mon sens.

C’est donc seulement quand j’ai décidé de vivre de nouvelles expériences que j’ai appris à me connaître, grandir, et me poser progressivement les bonnes questions sur la direction que je souhaite donner à ma vie.

Einstein nous le disait il y a déjà bien longtemps :

einstein citation trouver sa voie

J’ai donc eu besoin de me connaître, pour ensuite trouver ma voie. Et cela s’est déroulé sur plusieurs années (et cela évolue encore aujourd’hui).

Phase 2 : le voyage au long cours pour se retrouver

Je vais ici vraiment résumer mes 4 années de voyage (entre PVT & voyage en sac à dos, donc).

Si tu souhaites des versions plus longues de cette période, tu pourras lire les 2 articles suivants par la suite :

Mais voici donc une version condensée :

  • Juin 2013 : je suis diplômé d’un bachelier en marketing, à Liège (oui, je suis Belge (preuve de plus que tout est possible !))

Je trouverai rapidement un très bon CDI dans une grosse société de web-marketing basée à Bruxelles. J’y serai “project manager” en SEO / SEA.

Fait marquant de mes études : motivé par une amie, je trouve un stage aux USA, et je passe donc 3 mois à Miami.
C’est en assistant Josh, mon boss, entrepreneur qui gère plusieurs activités, qu’il va, sans le savoir à l’époque, me transmettre cette fibre entrepreneuriale.

Josh gérait sa vie entre ses projets. Il n’avait de compte à rendre à personne.

Là-bas, l’entrepreneuriat est bien plus valorisé et respectée. Contrairement à “chez nous”, où le conformisme règne en maître. Première expérience à l’étranger = premier déclic.

  • Novembre 2015 : je quitte mon CDI bien rassurant j’aurais donc tenu cette “vie normale” pendant 2 ans. Je rends mon appart que j’avais en coloc avec mon meilleur pote.

La raison ?

C’est décidé, je pars en Australie.

On devait partir à 3, avec 2 potes, mais le départ se rapprochant, ils se désistent.

Je maintiens mon choix de partir seul (et ce détail aura toute son importance, car voyager seul nous force à aller vers l’autre et nous met pleinement face à nos propres choix & décisions, et ça change tout. C’est la meilleure façon d’en apprendre sur soi, sur les autres et de confiance sa confiance en soi car tu te diras : “tu vois, j’en suis capable au final”).

Stressé comme jamais..

Je décolle pour Perth le 20 décembre 2015.

Départ + visas / assurance + l’argent de poche me reviendront à 2000€.

  • Décembre 2015 – octobre 2017 : je vis près de 2 années transformatrices en Australie (visas PVT toujours)

Impossible de te résumer cette expérience en quelques lignes, tu trouveras des tas d’articles sur le blog.

J’y ai rencontré des personnes incroyables, dont cette belle Allemande dans un refuge pour bébé kangourou, avec qui je partage ma vie (nomade) depuis.

C’est aussi le fait de voyager loin, et complètement différemment qui m’a permis de réaliser que le bonheur n’est pas dans ce qu’on nous vend désormais (matériel, confort,..), mais bien dans un mode de vie plus libre et simple. C’est durant ces années de voyage que je me suis libéré du concept d’aliénation, dont je te parlais un peu plus haut.

J’ai aussi raconté cela dans plusieurs épisodes de podcast, si tu préfères :

Sans cette décision.
Sans l’école de la vie qu’est le PVT, jamais je n’aurais osé faire ce qui m’a permis d’en être là aujourd’hui.

D’où mon message : le voyage n’est qu’un début.

Si jamais tu veux en savoir plus sur l’opportunité incroyable que représente le PVT Australie (meilleure destination pour une première aventure (surtout solo) à l’étranger selon moi), je t’invite à lire l’article sur les conditions et les préparatifs pour partir 1 an en Australie.

Et sache que plus récemment, après 2 ans de réflexion et 6 mois de travail, j’ai créé les premiers guides vidéos pour préparer sereinement son PVT, dans lesquels j’explique tout ce qu’il faut savoir de vive voix (avec les différents cas de figure, etc).

Le guide s’appelle Réussir son PVT Australie, et tout est expliqué dans une vidéo de présentation.

reussir-son-pvt-australie-blog-pop-3

  • Octobre 2017 à avril 2018 : on voyage en Asie du Sud-Est avec Theresa

Avec l’argent économisé en Australie et la revente du 4×4, avec 4000€ chacun, on voyage 7 mois avant de rentrer.

Indonésie, Malaisie, Vietnam, Laos, Cambodge, Sri Lanka..

7 mois incroyables (mais aussi épuisants) à vivre avec 500€/mois/ personnes ! Mais 7 mois d’expériences, de rencontrer, de galères, de paysages incroyables, de bonheur et d’une vie riche en aventures.

nusa-penida-voyage-indonesie

La fameuse Kelingking Beach – Nusa Penida

  • Mai 2018 : après quelques semaines de déprime (post “long voyage”, tu sais, quand tu te sens en complet décalage avec les autres ?), je décide de lancer mon propre blog.

D’où l’article “comment voyager 2 ans avec 2000€ ?” qui lancera le blog et sera beaucoup relayé sur les réseaux sociaux.

Je rédige ensuite des dizaines d’articles sur l’Australie et l’Asie, pour y partager “la vraie vie d’un backpacker”.

  • Septembre 2018 : je repars en PVT… En Nouvelle-Zélande ! 🇳🇿

Seul, toujours, ma copine terminant ses études en Allemagne. Elle me rendra visite durant 1 mois et demi, histoire de faire un road trip mémorable à travers les 2 îles à bord de mon van acheté après 5 mois de travail sur place !

camper en nouvelle zelande van

Ce genre de camping spot

itineraire nouvelle zelande ben lomond randonnee

Et c’est là que l’idée d’un projet entrepreneurial va tout doucement naître.

Phase 3 : croire en soi, en son projet, et se donner une réelle chance

Juin 2019 : je rentre en Belgique, je me retrouve à nouveau face à ce décalage entre la nouvelle personne que je suis, et “cette vie d’avant” où pas grand-chose n’a évolué, pas même mon entourage.

Trouver sa voie decalage voyage

Si tu as voyagé au long cours, tu connais probablement cette sensation haha

Bon, je fais quoi de ma vie maintenant ?

Vers où je vais ?

Comment retrouver du sens et de la cohérence ?

Je réalise alors que le blog s’est développé grâce au référencement naturel.

Mes articles sur l’Australie et l’Asie attirent chaque mois 6 à 7000 personnes, je trouve ça incroyable.

Je ne sais pas ce que je veux, mais je sais ce que je ne veux pas, reprendre cette “vie d’avant”.

Je n’ai donc pas le choix, et je me renseigne sur les démarches et les aides pour se lancer comme indépendant en Belgique (équivalent auto-entrepreneur ou micro-entreprise en France).

Je découvre les SAACE (Structure d’Aide à l’Auto-Création d’Emploi), je dépose un dossier, et je suis accepté pour un an. Le principe ? Tu reçois une aide financière pendant 1 an et tu es accompagné par une équipe pour développer ton projet pro (donc oui, je critique beaucoup le système, mais si tu cherches bien, tu peux trouver des aides, bourses etc si tu réponds aux critères, donc fais-le, ça vaut la peine !)

Phase 4 : l’entrepreneuriat, la seule façon de trouver sa voie ?

  • Septembre 2019 : je suis accepté par Step Entreprendre et le blog est devenu ma priorité depuis mon retour de Nouvelle-Zélande (mai 2019).

Je me forme énormément, je rédige énormément.

J’y consacre presque toute mon énergie.

Je sais que le blogging paie sur le moyen long terme.

  • Mars 2020 : dois-je préciser ce qui nous tombe dessus ?

Je décide alors de rebondir ; et je me forme à nouveau énormément pour apprendre à partager des méthodes pour s’émanciper d’un modèle qui semble utiliser toutes les crises possibles pour restreindre les libertés.

Le but ? Encourager ceux qui aspirent à plus d’indépendance à pérenniser un mode de vie plus libre et à s’émanciper progressivement d’un modèle sans issue.

Et je sens que ça m’apporte plus de sens que de parler uniquement voyage.

Que ça impacte davantage la vie de ceux qui aspirent à autre chose.

Dès les premières formations, je réalise que le message fait écho, et chaque lancement est une réussite.

  • Aujourd’hui : je m’éclate à développer en parallèle mes 2 activités, ce blog voyage pour encourager les gens à découvrir l’école de la vie qu’est le voyage..
    Mais aussi l’Académie avec des programmes, formations & accompagnements pour aider ceux qui souhaitent trouver leur voie (tantôt nomade, tantôt sédentaire) et pérenniser une vie plus indépendante et pleine de sens.

Le Graal absolu ?

Avoir une activité au service de sa vie, et non l’inverse.

Ainsi, ces dernières années, on a pas mal vécu au Portugal, on a voyagé au Guatemala, on s’est posé en Bavière, aussi.

Désormais, on aspire à trouver notre petit havre de paix (probablement au Portugal) pour y vivre au rythme du surf et de l’océan, et y fonder une famille tout en tendant progressivement vers l’autonomie.

Assez parlé de moi, mais peut-être que ce récit te donnera des idées, qui sait ?

Revenons-en désormais à des conseils pratiques, et surtout aux 6 étapes concrètes pour trouver sa voie.

Pourquoi ce besoin de changement ?

Une étude réalisée par Centre Inffo en 2021, montrait que “c’est près de la moitié des actifs qui pensent changer d’emploi à plus ou moins long terme (49%)”. Ce besoin est donc majeur dans notre société et il est important, avant de se lancer, d’en comprendre son origine.

“Est-ce que la vie que je mène me donne l’envie de me lever chaque matin ? Et si ce n’est pas le cas, pourquoi ? Qu’est-ce qui aurait besoin d’être différent ?”

besoin de changement trouver sa voie

Questionne-toi aussi sur l’influence éventuelle que peut avoir ton entourage ou les réseaux sociaux par exemple et si tes envies sont réellement les tiennes.

Trouver sa voie à 20, 30, 40 ou 50 ans ?

Il n’y a évidemment pas d’âge pour oser changer de voie. Mais je pense que plus on attend, plus cela devient difficile.

Si j’ai osé lancer mon activité, c’est aussi parce que je revenais de plusieurs années de voyage, que je n’avais plus de “CDI rassurant”, mais que je n’avais encore “que” 28 ans à l’époque.

À mesure que tu avances dans la vie, tes désirs évoluent et chaque étape présente ses propres défis. Ce qui te motive à 20 ans peut être radicalement différent à 30, 40 ou 50 ans. L’essentiel, c’est de savoir être à l’écoute de toi-même et de t’adapter à ces changements.  Indépendamment de l’âge, une vie heureuse réside dans :

  • le sens que tu trouves dans ta vie quotidienne,
  • la sensation de contribuer à quelque chose qui compte pour toi,
  • l’accomplissement et l’épanouissement à travers ce que tu fais.

À chaque période, chacun possède ses propres talents, son expertise et sa contribution unique à offrir au monde. Chacun a son propre chemin et rythme à respecter et il n’est jamais trop tard pour trouver sa voie et se lancer.

Étape 1 : réussir son introspection : se connaitre pour s’épanouir professionnellement

La première grande étape de ce processus est de partir à ta découverte, à t’interroger sur ta véritable identité et sur ce qui te définit.

Enfin, identité, ce mot est tellement exploité par le wokisme qu’il faut préciser. Je ne parle évidemment pas de questionner ton genre ou de penser que changer de pronom te rendra plus heureux ; mais plutôt de savoir quelles sont tes qualités innées, tes aspirations naturelles, savoir ce qui te fait vraiment vibrer.

Mais attention, le développement personnel est devenu un sacré business, et j’ai fini par relativiser ce milieu, qui est capable de faire “tourner en rond” les gens pendant des années avec des belles paroles… Sans action concrète.

La clé, c’est vraiment de faire une introspection méthode, intelligente, qui doit se traduire par des actions.

Tu es attirée par le théatre, ok, va t’inscrire à des cours et tester pour voir si ça te plait toujours. Oui, ça fait peur, ça fait sortir de sa zone de confort, mais c’est comme ça qu’on avance et qu’on se découvre.

T’es profondément attiré par l’inconnu, le voyage, une région du monde en particulier ?

Ok, organise-toi, négocie ton congé avec ton patron, et planifie un voyage en mode sac à dos (pour réduire ton budget et y rester plus longtemps). Tu verras si ce mode de voyage et cette région sont pour toi !

Le voyage au long cours reste aussi une alternative si “rien” ne ressort vraiment de cette étape ; si tu ne sais absolument pas ce que tu veux, par où commencer. Le voyage est l’école de la vie, mais aussi sa propre école interne tant on vit de nouvelles choses.

D’où la mention du PVT Australie un peu plus haut. Depuis mon bureau à Bruxelles, j’ai découvert ce visa, j’ai passé des heures à mater des vidéos, et je me suis dit “ok, si je ne le fais pas maintenant, je ne le ferai jamais !”

6 mois plus tard, j’ai mûri le projet, préparé au mieux, j’ai mis davantage de côté, j’ai quitté mon boulot et je me suis envolé pour Perth.

Par contre, avant de tout plaquer, il faut se poser les bonnes questions.

Se poser les bonnes questions pour trouver sa voie

Pour savoir ce qui t’épanouit et répond à tes besoins, il est primordial de savoir qui tu es réellement. Cela passe par le questionnement de certains points comme :

  • Quelles sont tes véritables passions ? Dirige vers quelque chose qui compte et qui te donne envie de te lever chaque matin.
  • Quelles sont les valeurs qui t’animent ? Aligne ce que tu fais aux principes qui te sont chers.
  • Quelles sont mes sources d’inspiration ? Découvre ce qui t’inspire (expériences, personnes, domaines) pour t’aider à trouver ta voie et stimuler ta créativité et ta motivation.

introspection trouver sa voi

Tu auras ainsi une meilleure compréhension de qui tu es et de ce dont tu as besoin. Si savoir ce que tu veux est encore trop difficile, tu peux également commencer par lister ce que tu ne veux pas. En général, il est plus facile de déterminer les éléments que l’on ne veut plus dans sa vie et qui sont rédhibitoires.

Identifier les croyances limitantes

C’est l’un des obstacles que tu rencontreras dans ton cheminement. Selon Nathalie Follman, hypnothérapeute, c’est : “une croyance négative que nous avons sur nous-même et qui nous limite dans notre manière de penser et donc d’agir” (Source : psychlogue.net). Pour trouver sa voie et avancer dans la bonne direction, il faudra identifier ces pensées et travailler dessus afin qu’elles ne soient plus un frein.

Étape 2 : Comment faire un bilan de compétences, identifier sa zone de génie et exploiter son plein potentiel ?

Il est maintenant temps de se pencher sur tes compétences et qualités qui pourront être utilisées dans ta future activité.

Faire un bilan de compétences et trouver sa zone de génie

Faire un bilan de compétences te permettra d’identifier tes talents, aptitudes et domaines dans lesquels tu excelles. Tu pourras également découvrir ta zone de génie, cet espace où tu es naturellement compétent et qui s’aligne à tes passions et tes valeurs.

découvrir ses talents en trouvant sa voie

Même si les compétences techniques ont une grande importance, ne néglige pas pour autant les aptitudes humaines. Cultiver ces qualités est essentiel pour trouver sa voie avec équilibre et confiance.

Identifier des secteurs qui te correspondent

Une fois tous ces aspects éclaircis, tu vas ensuite pouvoir entamer tes recherches. Liste l’ensemble des différents secteurs qui pourraient correspondre à la fois à tes envies, tes valeurs et tes compétences. Dresse une liste générale, puis affine  en explorant les thématiques aux domaines.

Étape 3 : Se libérer définitivement des blocages & oser définir sa vie idéale (réaliste)

Il est maintenant temps de te débarrasser des blocages qui t’empêchent de passer à l’action et de visualiser ta vie idéale.

Se libérer des croyances limitantes pour trouver sa voie

Avec du temps, tu vas pouvoir travailler sur les croyances limitantes dont a parlé précédemment. Une fois identifiées, confronte-les à la réalité pour contredire leurs fondements. Progressivement, remets-les en question, réévalue-les pour t’en libérer. Tu pourras ainsi laisser la place à des pensées plus constructives, positives et alignées à tes objectifs.

Quelle personne souhaites-tu devenir ?

Libéré de tout blocage, tu peux à présent définir la personne que tu désires devenir, en accord avec tes valeurs, qualités et envies. En te visualisant ainsi, tu ouvres la voie vers une version plus épanouie et authentique de toi-même.

À quoi ressemble ta vie idéale ?

trouver sa voie pour une vie idéale

En imaginant ta vie rêvée de façon réaliste, tu vas pouvoir découvrir ton “Pourquoi”, les raisons profondes qui te poussent à réaliser ce projet. Définir cette vision est capital pour trouver sa voie et y mettre du sens. Cela va te donner une boussole pour orienter tes actions et tes choix et pour créer un chemin vers cet idéal.

Étape 4 : Trouver sa voie en créant un métier-passion-sur-mesure réaliste et d’avenir

Il est temps d’assembler tous les éléments précédents pour en faire une activité épanouissante, réaliste et pérenne et pour définir un projet.

Identifier les besoins et problèmes intemporels de l’humain

Pour trouver sa voie, il est primordial de se pencher sur les besoins fondamentaux de l’être humain, comme énoncés dans la pyramide de Maslow. En identifiant ces besoins profonds et intemporels de l’humanité, tu peux créer des opportunités d’activités professionnelles qui répondent à ces besoins essentiels.

pyramide des besoins de maslow pour trouver sa voie-

Source : Wikipédia

Identifier des marchés porteurs en lien avec ton introspection

Reprends les secteurs/domaines que tu as identifiés précédemment et évalue la viabilité du marché pour identifier celui avec les meilleures perspectives. Cette combinaison entre réflexion personnelle et analyse du marché, va te permettre d’avoir une vision globale indispensable pour trouver ta voie.

Échanger au sujet des secteurs qui t’intéressent avec des professionnels

On a aussi tendance à idéaliser un métier ou de ne pas envisager tous les enjeux qui se cachent derrière. C’est pour cela que je te conseille d’échanger avec des personnes travaillant dans le milieu qui t’intéresse afin d’avoir un aperçu général et réaliste.

Tester la viabilité de son projet professionnel

Cette phase revient à mettre en application tout ce qu’on a vu précédemment.

Il faut donc se confronter à “la réalité” du marché, voir si l’idée peut plaire, si ça suscite un intérêt.

Il a des méthodes simples comme aller voir l’intérêt d’un sujet particulier sur google trends, ou encore aller voir le nombre de vues des vidéos youtube sur les sujets en lien avec ton projet.

C’est aussi là où il faudra commencer à passer à l’action, lancer sa page instagram et commence à communiquer..

Créer son blog et commencer à rédiger..

Réfléchir à des offres réalistes à proposer..

Et surtout, persévérer, tester, itérer, apprendre, et recommencer (c’est là où se faire accompagner peut grandement aider à gagner du temps ou ne pas abandonner).

Créer son métier-passion-sur-mesure, réaliste et adapté à son mode de vie

Avec tous les éléments que tu as identifiés auparavant, tu peux désormais façonner un métier qui te correspond, en accord avec tes envies, valeurs et compétences. Grâce à tes recherches, tu peux ancrer ce métier dans la réalité tout en fixant des objectifs ambitieux et audacieux, mais réalistes. Tu peux également trouver un équilibre entre ton activité professionnelle et ta vie personnelle afin de t’épanouir et de t’accomplir pleinement.

Plus facile à dire qu’à faire, tu me diras, et tu as bien raison.

C’est là où certains de mes programmes pourraient t’intéresser, tu peux y jeter un oeil si ça t’intéresse :

  • Trouver Sa Voie™ –  La Nouvelle méthode d’Introspection pour identifier ta réelle vocation, en faire une activité-passion d’avenir réaliste et réussir ta transition vers un projet de vie plus indépendant, excitant & plein de sens.
  • Odyssée Liberté –Devenir un Entrepreneur Nomade & Libre et construire son Indépendance grâce à une activité d’avenir adaptée à ton mode de vie idéal

Étape 5 : Établir un plan d’action motivant (et en lequel tu crois !)

Avant l’action, il va falloir structurer cela afin d’être serein et confiant dans ce processus de changement.

Établir des objectifs réalisables

Afin d’avoir une structure solide et avancer sereinement, établis des objectifs concrets. En les définissant clairement, tu te donnes une feuille de route pour concrétiser ton projet. Ceux-ci doivent être spécifiques, mesurables, atteignables, pertinents et temporellement définis afin de te guider efficacement.

objectifs smart

Se faire aider pour trouver sa voie

Tout au long du processus, n’hésite pas à te faire aider par ton entourage, des professionnels, des coachs, des formateurs… Être accompagné peut aider dans la connaissance de soi,  la confiance en soi, la réorientation professionnelle par exemple. Ça peut être aussi pour des parties plus “techniques” comme la création d’un positionnement unique, une monétisation efficace, la création de contenus ou une stratégie de communication. Tu pourras ainsi accélerer ton apprentissage, prendre en confiance et gagner du temps en évitant de faire des erreurs.

Étape 6 : Réussir sa transition professionnelle de façon sereine

Pour finir, pour réussir cette transition intelligente, sereine et méthodique, mets en place une démarche qui te permette de garder le cap.

Se renseigner sur les démarches administratives, les aides et les bourses

Renseigne-toi sur les différentes démarches à effectuer pour aborder ce changement sans stress et en confiance. Recherche également les aides et bourses dont tu pourrais bénéficier. Cela peut rendre cette transition bien plus facile si tu sais que tu as un filet financier.

Faire preuve de clarté

développer un plan d'action pour créer son activité

Trop souvent, les gens se découragent à cause du brouillard mental qui les parasite et qui peut mener à une perte de sens. Retrouver une clarté mentale dans ta vie quotidienne ainsi que dans ton activité te permet de réussir cette transition de manière pérenne. Garde une vision claire de tes objectifs et des actions à entreprendre pour avancer avec conviction.

Apprendre à prioriser

Hiérarchise et recentre-toi sur ce qui amène réellement du résultat. Ne rajoute pas des méthodes, idées, tâches annexes et focalise-toi sur l’essentiel. Évite de te disperser pour gagner du temps et avancer efficacement vers tes objectifs pour avoir des résultats.

Comment “Trouver sa voie” ? Pour aller plus loin

Tout cela étant dit, cela reste du théorique.

Je suis convaincu que la meilleure façon concrète de trouver sa voie, c’est d’expérimenter et d’apprendre dans “la vraie vie”.

C’est d’oser vivre et tester des choses.

C’est se confronter à nouvelles expériences, idées, approches.

J’ai tenté au mieux de mixer “récit personnel” sur ma propre transition professionnelle, mais aussi des conseils et étapes qui s’appliquent à tous.

Pour aller plus loin, je l’ai rapidement évoqué plus haut, mais j’ai longuement travaillé sur une méthode complète, qui a déjà aidé de nombreuses personnes à mettre en place des étapes concrètes.

À construire et appliquer un plan en lequel elles ont confiance, à l’image de Fanny :

Avis trouver sa voie entrepreneur nomade

La méthode complète s’appelle donc

Trouver Sa Voie™ –  La Nouvelle méthode d’Introspection pour identifier ta réelle vocation, en faire une activité-passion d’avenir réaliste et réussir ta transition vers un projet de vie plus indépendant, excitant & plein de sens.

Le programme destiné à tous ceux qui aspirent à construire une vie d’indépendance grâce à une activité réellement utile adaptée aux besoins de ce monde…

… Mais qui bloquent inlassablement sur l’idée !

🔑 L’objectif réel : identifier et définir ton activité-passion-sur-mesure qui sera au service de ton projet global de vie, même si tu n’as aucune idée de départ.

C’est un programme vidéo de plus de 5h pour vraiment passer à l’action, et avoir un plan pour avancer étape par étape.

On y voit notamment :

💡 Une méthode complète pour trouver ou valider une vraie bonne idée de départ sur base d’un vrai travail concret d’introspection.

✅ Les 7 critères essentiels pour créer une activité utile et viable dans le monde actuel

🧭 Un plan d’action complet et abouti pour réussir et accélérer ta transition professionnelle

🗣 La possibilité de m’exposer ton projet pour un feedback honnête personnalisé afin de t’aider à préciser ton projet.

🎖 Garantie 0 Risque : “Trouve-ta voie ou je te rembourse”.

Je te laisse évidemment découvrir ça si tu le souhaites, et je t’invite à parcourir la page de présentation complète ainsi que le programme détaillé.

trouver-sa-voie-entrepreneurs-nomades-digital

Trouver sa vocation : conclusion

Trouver sa voie est un grand voyage personnel qui navigue entre introspection et passage à l’action. Cette recherche, guidée par nos passions, nos valeurs et nos compétences, ouvre la voie vers une vie professionnelle et personnelle épanouissante et indépendante.

À travers ces 6 étapes, je t’ai partagé le processus qui m’a permis de créer une activité dans laquelle je m’accomplis chaque jour. Si tu souhaites en savoir plus sur cette méthode et/ou que tu as besoin d’aide pour passer à l’action, retrouve ici mon programme destiné à tous ceux qui aspirent à construire une vie d’indépendance grâce à une activité réellement utile et adaptée aux besoins de ce monde.

Retrouve-moi également sur mon Podcast “Les Entrepreneurs Nomades” où je partage du contenu sur l’entreprenariat, le nomadisme ainsi que sur les différents PVT (Australie & Nouvelle-Zélande) et voyages que j’ai pu faire !

entrepreneurs-nomades-podcast-voyage-jeremybackpacker

S’abonner sur Spotify ou sur Apple podcast

Souviens-toi : trouver sa voie professionnelle, c’est bien plus qu’une destination, c’est un voyage continuel vers une vie alignée avec qui tu es vraiment.

J’espère que ce (long) article t’aura plu.

Qu’il t’aura apporté des pistes de réflexions concrètes.

J’ai tenté de te partager au mieux ce qui m’a aidé, et je sais que c’est un cheminement très personnel, et qu’il faut faire au mieux avec les “obligations de la vie”.

Cependant, je pense que certains sacrifices peuvent infiniment valoir le coup pour enfin se construire une vie riche et épanouissante, et ainsi trouver sa voie, quelle qu’elle soit.

Pour aller plus loin, tu peux rejoindre la Lettre Nomade & Libre.

À très vite, et n’hésite pas à me faire savoir si ce récit t’a plu.

Et n’oublie jamais…

Ta vie est ce que tu en fais !

Jérémy

5/5 - (1 vote)
Cet article t'a été utile ? N'hésite pas à le partager ou l'envoyer à un proche. :)

Ça devrait aussi t'intéresser !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des cookies sont utilisés sur ce blog pour te garantir la meilleure expérience. Continue pour accepter. D'accord En savoir plus.