Accueil » Portugal » Road trip au Portugal : Notre itinéraire de Lisbonne à l’Algarve (1 à 2 semaine(s))

Road trip au Portugal : Notre itinéraire de Lisbonne à l’Algarve (1 à 2 semaine(s))

par Jeremybackpacker
road trip portugal itineraire budget

Après une bonne partie de l’année 2021 passée au Portugal (principalement à Ericeira, village maritime connu pour son surf), l’idée d’y retourner en 2022 avec l’intention d’y acheter notre propre van et d’explorer le Portugal en road trip avait germée.
Nous avions d’ailleurs eu l’occasion de faire un road trip d’Ericeira jusqu’à Porto d’une petite semaine (en louant un véhicule sur place, plus d’infos plus bas), et cette expérience nous avait donc donné envie de recommencer pour découvrir le reste du Portugal lentement, comme on aime le faire !

C’est donc début mai (2022) que nous avons entamé notre road trip depuis Lisbonne, direction l’Algarve pour y passer au moins 1 mois avant la haute saison.

En réalité, le départ s’est fait 2 jours plus tôt, depuis Ericeira, devenu notre « point de repère » au Portugal, histoire d’y voir les copains et de s’habituer au van, d’améliorer son aménagement et de le tester via un premier mini road trip jusqu’à Péniche, pour y voir une étape de la world surf league !

Étant donné que ce guide pour un road trip au Portugal servira essentiellement aux personnes arrivant à la capitale lisboète, il me parait donc plus utile d’entamer l’itinéraire démarrant de Lisbonne !

Mais, plutôt que de « simplement » t’inviter à découvrir Lisbonne en 1-2 jour, vu que je connais bien la région, je me permettrai de te conseiller quelques endroits assez incroyables dans la région de Lisbonne, tous accessibles en 1 heure ou 2 depuis la capitale.

road-trip-portugal-guide-voyage-complet-épingle

C’est donc en longeant la côte atlantique et en passant par les régions de Setubal et d’Alentejo qu’on rejoindra l’Algarve. Et, crois-moi, si tu aimes l’océan, les plages sans fin rien qu’à toi/vous, les petits villages au charme portugais, des décors de falaises et des spots de surf en veux-tu en voilà (tout ça en passant par des routes qui nous ont rappelé l’Australie (oui oui !), tu es au bon endroit !

Je te partagerai aussi les bons plans qui nous ont permis de trouver nos spots dodo, les points d’eau, les endroits pépites et les spots où on a pu surfer ! Et on terminera par le budget et les meilleures périodes pour explorer le Portugal façon road trip !

Aperçu de notre itinéraire de road trip

Voici une carte (faite maison, s’il vous plait !) de notre road trip au Portugal.

Comme indiqué sur celle-ci, je t’ai inclus les 2-3 lieux à voir autour de Lisbonne que je te recommande vivement d’explorer, comme Ursa beach,  Sintra et ses châteaux (colorés) ou encore Cascais.

ursa beach randonnée portugal

Ursa beach et sa randonnée

Ensuite, on descend gentiment le long de la côte atlantique en passant par les régions de Setubal, Alentejo pour ensuite arriver en Algarve.

road-trip-portugal-itineraire

Et, vu que je suis un blogueur voyage impliqué et passionné, voici une carte google maps interactive.

Elle reprend notre road trip ainsi que la plupart des points d’intérêts, plages et stops qu’on a pu faire (sous forme de calques). Tu peux zoomer et cliquer pour avoir les adresses exactes de chaque point d’intérêt.

J’espère que ça te sera utile 🙂

Road trip au Portugal : 2 choses à savoir

Avant de passer à l’itinéraire, il me paraissait judicieux de te partager 2 précieux conseils qu’on aurait aimé recevoir avant de se lancer !

1. Télécharge l’application park4night !

road trip portugal application park4nightL’application (mobile) est de plus en plus populaire, mais si tu ne connais pas, c’est une application communautaire qui permet de répertorier les spots de camping (payants et gratuits (surtout !)).

(Elle est dispo sur IOS & android).

Elle reprend aussi tout un tas de lieux pratiques en road trip. Où vider les eaux usées, où trouver des douches & des toilettes, des coins pique-nique, etc !

La version payante (9,99€/an) en vaut la peine, elle est tout simplement indispensable pour nous (ce n’est pas sponsorisé du tout, juste l’app est vraiment pratique !)

Mon conseil, c’est de lire les commentaires récents sur les spots de parking pour savoir si y dormir « passe » ou non (toujours à vos risques & périls).

Perso, en étant hors saison, même en Algarve, on a réussi à trouver des spots dodo « non officiels » sans jamais avoir de problème.. Mais j’imagine qu’en haute saison (été),  c’est plus strict, avec plus de contrôles.. Surtout en Algarve, qui est assez peu « vanlife friendly » (car très touristique..)

Donc, oui, le Portugal est plutôt strict sur le camping ‘sauvage », mais c’est surtout dans les zones touristiques apparemment, et avec un peu d’esprit d’aventure et de bon sens, tu devrais pouvoir t’en sortir sans te faire réveiller après 22h ou avant 7h par la police locale ! (Toujours bien respecter les spots, les locaux et ne laisser aucun déchet derrière, ça va de soi..)

2. Où louer son van / camping-car pour un road trip au Portugal ?

Ma question sous-entend que « louer un véhicule » est une « obligation » pour son road trip.

Bien évidemment que non. Chacun à sa façon de voyager. Mais bon, cet article s’intitutile quand même « road trip au Portugal« , donc bon, restons cohérents.

S’il y a bien un pays (en Europe, j’entends) qui se prête à la vie en road trip et en van, c’est bien le Portugal et son climat plus qu’adapté.

C’est pourquoi je te recommande VIVEMENT de louer un van aménagé ou un camping-car (si tu veux plus de confort ou que vous partez en famille, mais c’est souvent un autre budget).

Louer une voiture au Portugal

L’autre option consistant à louer une voiture et réserver des logements le long de l’itinéraire, mais ça nécessite une organisation plus « rigide » et donc moins de flexibilité. Mais si c’est plus adapté à ta situation, je conseille toujours rentalcars, qui offre le choix le plus large avec très souvent les meilleurs prix.

Tu pourras aussi facilement récupéré la voiture de location à l’aéroport international de Lisbonne.

 

Louer son van ou son camping-car

Pour en revenir à l’option que je te recommande, la façon la plus pratique et complète (= qui offre un large choix) sera de louer un van ou un camping-car sur place via les comparateurs en ligne.

Pour ça, le numéro 1 en Europe, c’est Yescapa.fr et leur plateforme de locations entre particuliers. Le choix est vaste, le système est fiable et bien pensé, et c’est l’option que je te recommande les yeux fermés.

Tu y trouveras des vans vintage, des vans tente de toit, des fourgons aménagés, des camping-cars, bref, tout ce que tu aurais envie de tester !

Tu peux éventuellement comparer avec Indie Campers, qui offre un service de location flexible aussi.

vanlife au portugal camping

Tu croiseras bien plus de petits vans aménagés que de camping-cars en basse saison !

En faisant quelques tests (par curiosité, je t’avoue, car on a désormais acheté notre propre van ici au Portugal) pour des dates similaires (par exemple pour un road trip de 2 semaines), yescapa propose des offres qui coutent plusieurs centaines d’euros en moins qu’Indie Campers (plus d’infos sur le budget en fin d’article). Mais compare toujours, peut-être que ça dépend des saisons, des demandes, etc !

Deux petites précisions :

  1. Tu peux aussi louer un van ou un camping-car depuis la France (ou la Belgique) via ces mêmes plateformes, mais il faudra prendre en compte les jours de route pour y arriver + les kilomètres (surtout avec la flambée des prix de l’essence et du diesel..)
  2. Tu peux aussi louer via des petites agences locales, mais, pour avoir testé, on a eu une expérience mitigée.

On en avait trouvé quelques-unes à Ericeira (pour notre road trip vers Porto en 2021), mais on n’a pas trouvé les contacts (ni le service, pour celle qu’on avait choisie) vraiment top ni pro, donc je ne les recommanderai pas ici.

J’ai dû batailler pour récupérer l’entièreté de la caution sans aucune raison, et leur façon de faire ne paraissait pas tout à fait légale).

On a eu un souci mécanique sur le chemin du retour (le van avait près de 500 000 bornes).

Dernier point, ils ne sont pas spécialement moins chers, on avait payé entre près de 60€/j pour un T4 aménagé de manière très basique (un lit, en gros).

Ces précisions étant faites, on peut passer au road trip !

Départ du road trip depuis Lisbonne

Si tu parcours ce blog, tu réaliseras vite que je (nous, avec ma copine) ne suis vraiment pas un adapte des grandes villes et des lieux bondés.

Bien sûr, Lisbonne est une capitale magnifique avec une architecture incroyablement préservée, d’ailleurs tu trouveras sur le blog mon guide sur « que faire à Lisbonne » en 2-3 jours.

Mais, depuis qu’on a acheté notre van ici au Portugal, disons qu’on préfère encore plus les endroits calmes où on peut se poser en toute tranquillité.

On n’a donc pas fait d’arrêt pour visiter Lisbonne, vu qu’on a déjà eu l’occasion de le faire 3 fois l’année dernière.

Cela étant dit, comme préciser un peu plus haut, voici quelques endroits que je te conseille d’explorer aux alentours de Lisbonne (je te conseillerais de prévoir 1-2 jour pour Lisbonne et 2 autres journées pour les alentours) :

  • Le village d’Ericeira (seule réserve mondiale de surf en Europe, le guide complet arrive bientôt) : 1/2 journée
  • Sintra et son atmosphère mystique (et ses nombreux forts) : 1/2 journée
palais-de-pena-sintra

Palais National de Pena, à Sintra

  • La petite rando pour descendre jusqu’à Praia de Ursa (photo plus haut) : 1/2 journée
  • La cité balnéaire de Cascais (calme et agréable) : 1/2 journée

Pour en venir au road trip, en descendant d’Ericeira, on s’est posé à la plage de Carcavelos, à l’ouest de Lisbonne, c’est un spot de surf (beach break, idéal pour débutants / intermédiaires) qu’on connait bien, et on a dormi sur le grand parking en face sans problème après une session à l’eau pendant le coucher de soleil. Ce genre de moments où tu te dis que la vie est quand même vachement belle.

Le lendemain, on a donc « officiellement » débuté le road trip par 2 heures de route pour « contourner » Lisbonne, en prenant l’immense pont qui surplombe le Tage.

C’est assez impressionnant à voir, et encore plus quand on passe dessus pendant de longs kilomètres.

Ah oui, précision, pour ce road trip, on a toujours veillé à éviter les péages (ils sont assez fréquents au Portugal, souvent ce sont les « voies rapides » / autoroutes, donc pas trop notre tasse de thé).

Notre objectif était de rejoindre Carvalhal beach, histoire d’être loin de la région métropolitaine et de pouvoir attaquer le road trip le plus au nord possible de la côte atlantique (sous Lisbonne, donc), pour ensuite descendre progressivement.

Note : je te recommande d’éventuellement prendre le « fameux pont » de Lisbonne (apparemment gratuit si tu quittes Lisbonne, et uniquement payant si tu le prends pour t’y rendre) pour faire un stop par Costa de Caparica.
Là aussi, on avait déjà eu l’occasion d’y rester une petite semaine (camping Orbitur, vraiment pas cher et agréable), d’où notre « non arrêt ».

Concernant la route, forcément, la première partie n’était pas très fun, autoroutes, croisements, même pas mal de bouchons sur le pont,.. etc..

Mais ensuite on a découvert de belles longues routes au milieu de vastes étendues de forêt et de dunes qui ont commencé à nous rappelaient l’Australie, ou même les Landes, qu’on avait découvertes durant notre road trip sur la côte ouest-française !

Carvalhal beach & Praia do Pego – Jour 1

Notre premier réel arrêt a donc été Carvalhal beach, dans la région d’Alentejo ! (d’ailleurs, cet article aurait pu s’appeler « road trip dans la région d’Alentejo », qui a représenté la majeure partie du voyage).

carvalhal beach alentejo portugal carvalhal beach club alentejo portugal

Une immense plage où un « beach club » s’est installé, « le Sublime ».

Pas vraiment notre délire vu le standing et les prix (4€ le soft, olàà), mais si tu es là pour te faire plaisir, alors l’endroit est vraiment agréable.

Je précise aussi que ce type de trip fait partie de notre « mode de vie nomade », donc on se fait ponctuellement plaisir, mais on n’est pas là « en vacances ». Je préfère préciser, car tu remarqueras qu’on privilégie énormément les activités gratuites (comme surfer, vu qu’on a nos propres planches et combinaisons) et qu’on fait souvent l’impasse sur des activités payantes.

La plage offre même des vues sur les collines du parc naturel da Arrabida, au loin !

On y a vu quelques surfeurs en arrivant, mais la marée montante nous indiquait qu’il était trop tard pour nous.

On en a donc profité pour utiliser la wifi (sans mdp, alléluia !) du beach club et planifier un peu les prochaines étapes du road trip (donc si tu lis ceci avant d’y être, tu es plus prévoyant que nous).

Où a-t-on dormi ?

Pour chaque jour, je te décrirai où nous avons passé la nuit (dans le van). Cela étant dit, je te donnerai des indications sur notre spot camping, mais ne peux pas te dire exactement « où dormir », car ce sont toujours des spots « non officiels ». Et donc le risque « d’amende » est présent.

On en a jamais eu, mais, comme déjà dit, avec park4night (tu y verras parfois mes commentaires héhé), du bon sens et en voyageant hors saison, normalement, tu réduis drastiquement « les risques ».

Mais bon, si je ne dis pas exactement quoi faire, c’est pour ne pas qu’on me « tombe dessus » si un jour, malheureusement, des voyageurs se font « attraper ». J’espère que tu comprends ma logique !

Concernant le 1er spot de camping de ce road trip, donc !

Il y avait un camping spot (non officiel) à 5 minutes de là, et on y a passé une super nuit calme avec 2 autres vans après être allé profiter d’un coucher de soleil assez incroyable depuis la praia de Pego, à 10 min à pied.

Praia de Pego et Praia da Galé-Fontainhas – Jour 2

Le lendemain matin, d’après les prévisions, la praia de Pego se prêtait au surf, on était donc à l’eau à 9 heures pour une bonne petite session matinale, on était littéralement 4 à l’eau, quel plaisir !

praia do pego plage portugal road trip

Praia do Pego

road trip surf portugal

Le monde est notre jardin, c’est beau.

On a ensuite pris notre petit-déj directement sur le parking, qui s’y prêtait plutôt bien.

Là aussi, il y a un restaurant de plage, plus discret et moins prisé que celui de Carvalhal.

Vers 11h (oui, on aime prendre notre temps !), on a pris la route pour un endroit pépite ; praia da Galé-Fontainhas !

Une trentaine de kilomètres à travers ces routes au milieu de la nature, en traversant des petits villages typiques du Portugal, probablement très rarement visités par des voyageurs / touristes.

Comment rejoindre praia da Galé-Fontainhas ?

Pour trouver la plage en question, c’était un peu confus, donc je t’explique.

Tu vas sûrement arriver face à un immense camping ; pensant que tu dois te parquer avant l’entrée.

Mais en demandant au gardien, en fait, il faut prendre à droite, puis à gauche, et tu arriveras dans un quartier qui semble être des résidences de vacances de gens qui ont assez de tunasses pour les laisser à l’abandon début mai.

accès plage Galé-Fontainhas portugal alentejo

Accès plage Galé-Fontainhas

plage Galé-Fontainhas portugal alentejo

Tu peux ensuite te parquer à la fin de celui-ci et longer les barrières du camping pour arriver à ce décor assez incroyable façonné par mère Nature, et te voilà arrivé à la fameuse plage da Galé-Fontainhas, c’est cadeau !

Tu pourras ensuite te poser sur la plage avec ce paysage assez fou quand tu iras te baigner.

Dire que cette région (Alentejo) est très souvent ignorée des touristes et autres voyageurs au Portugal. C’est assez difficile à croire, car après seulement 2 jours, on se régalait déjà pleinement.

Notre objectif de la journée était de rejoindre un spot dodo au nord de Sinès qu’on avait repéré (toujours sur l’application park4night.)

Visite de Sines et praia de Sao Torpes – Jour 3

Un autre coucher de soleil magnifique avec vue sur l’océan Atlantique, une nuit sans problème, et nous voilà en « mission course » à Sinès.

Au premier abord, la ville semble assez peu vivante et peu attractive, mais on décide d’aller voir le vieux « Castelo de Sines » qui donne directement sur la « Praia Vasco da Gama ».

Et là, très belle surprise, on découvre « le vieux centre » en rues pavées, et on retrouve directement le charme des petits villages portugais d’antan.

sines forteresse portugal voyage sines village portugal voyage

On apprend même qu’un festival local se prépare pour le week-end, on va poser la question dans un café du coin et après avoir fait le tour, on se dit qu’on va se trouver un spot pour la nuit plus au sud, en face de la plage de (surf de) Sao Torpes.

On trouve notre bonheur, un grand parking en dehors de la ville avec quelques autres vans et camping-cars ; sauf que pas de vague, rien.

On se renseigne sur le festival, et c’était plutôt des activités pour enfants avec 2 concerts, un le samedi soir et un le dimanche soir, or on était jeudi midi et il ne nous restait qu’une petite semaine pour descendre jusqu’à Sagres, où on avait loué un logement pour un mois.

On a donc décidé de reprendre la route pour descendre davantage vers le sud-ouest du Portugal, qui nous attirait le plus entre Lisbonne et Sagres (en tout cas, c’était la région dans laquelle on avait marqué le plus de stops / spots / plages pour surfer).

Et tu vas voir qu’on en a pris plein les yeux !

Aterra et Praia da Amalia – jour 3

On a fait l’impasse sur « praia do Malhao » qui a l’air magnifique, car on avait repéré la plage de Amalia un peu plus loin, qui le semblait tout autant, si pas plus !

Sur la route, mini détour par « Aterra » qui est un écolieu qui tend vers l’autonomie qui avait attiré notre attention.

Cependant, cela semble impossible de le visiter sans y réserver des nuits, on est allé voir et le décor est magnifique. Le genre d’endroit dans lequel je me verrai bien un jour me poser pour y développer un endroit similaire.

L’endroit et le cadre ont l’air incroyables, mais les prix de ce type de lieux me font souvent halluciner, je t’avoue.

Découvrir la plage d’Amalia (d’en haut et d’en bas)

15 minutes de route et nous voilà arrivés à la plage d’Amalia.

Une fois parqué (en face d’une immense propriété privée), tu as un chemin à droite et un à gauche.

Par erreur, on a pris à droite (après avoir discuté avec une marcheuse qui suivrait un trail, on prend le même chemin qu’elle sans réfléchir), mais heureuse erreur, car cela mène au sommet d’une falaise qui offre une vue incroyable sur la plage d’Amalia et sur le reste de la côte !

plage amalia falaise portugal road trip

Praia da Amalia vue d’en haut !

Je te conseille vivement de commencer par ça, pour apprécier encore plus la beauté du lieu où tu t’apprêtes à aller te dorer la pilule, on est vraiment sur un décor de carte postale paradisiaque, eau turquoise… avec quasiment personne ! Voilà pourquoi la région d’Alentejo est un bijou pour les gens comme nous !

De retour au parking, on prend cette fois le chemin de gauche (qui indique d’ailleurs que c’est celui pour la plage, quand on fait attention, haha).

Rien que le chemin pour y descendre est un plaisir, ça nous a encore rappelé l’Australie, une petite forêt (presque tropicale) qui suit un court d’eau (il y a une cascade dans le coin) et qui t’amène vers la descente finale vers la plage.

plage amalia falaise portugal road trip 2

Praia da Amalia vue d’en bas (enfin, presque !)

Et t’y voilà, eau turquoise, une immense plage de sable quasiment vide (début mai, nous étions moins de 10, je pense), eau un peu fraiche à 15°, mais c’est bon pour le système immunitaire de s’exposer au froid et d’aller se baigner !

Le chemin retour est un peu plus éprouvant que l’aller, mais ça en vaut largement la peine !

Nous passerons une nuit calme à Brejao, qui semble être une région agricole.

Odeceixe, Aljezur et Arrifana – Jour 4 à 7

Départ matinal pour praia Odeceixe, qui nous fait officiellement entrer dans le district de Faro, nous voici donc en Algarve !

La plage nous fait traverser les ruelles pavées (et étroites !) du village « officiel » d’Odeceixe, mais le spectacle est au rendez-vous, on y fera un stop pour y prendre le petit déjeuner et apprécier la vue.

plage Odeceixe road trip portugal

Plage d’Odeceixe

Vagues pas vraiment au rendez-vous, après un petit-déj (avec vue !) et quelques photos, on part pour Aljezur, car ce coin-là regorge de spots de surf, donc en route !

On continue de découvrir des paysages et des petits villages isolés durant chacun des trajets ; voilà les road trips que j’aime profondément.

On traverse Aljezur, on check le « spot dodo non officiel » qui ne nous attire pas vraiment (un parking derrière un supermarché), on fait un mini plein, car le diesel à 1,9€/l, va falloir se calmer. (budget du road trip détaillé en fin d’article).

D’ailleurs, petit point kilomètres, au départ de Lisbonne pour arriver à Aljezur, on aura fait 350 kilomètres (cela inclut tous les détours, etc !)

On décide d’aller voir Arrifana, à 15 minutes de là, et quel bonheur une fois arrivé !

Des plages, on en a vues, mais celle d’Arrifina est probablement l’une (si pas, la plus belle) de ce road trip.

arrifana plage portugal voyage en van

Praia d’Arrifana

Un village qui s’est bâti autour de cette baie unique devenue un spot de surf populaire, car c’est l’une des rares plages protégées des vents du nord (et le long de l’océan Atlantique, « ça chasse ! » comme on dit en Belgique).

Vagues un peu faiblardes, mais se fera 2 bonnes sessions sur la journée (et plaisir ma leash rendra l’âme).

Une superbe journée qui se conclura par la trouvaille d’un des plus beaux spots dodo de nos vies.

Certains endroits doivent rester secrets, car le plaisir vient aussi du fait de les trouver par soi-même.

camping secret arrifana aljezur portugal

Petit camping paradis caché que les plus téméraires trouveront !

On s’est retrouvé avec quelques autres vans (pas de camping-cars, car pour y accéder, c’est plutôt rock’n’roll et il faut avoir une sacrée confiance en son véhicule !) dans un endroit complètement isolé en pleine forêt, avec une vue incroyable pour le coucher de soleil.

Il semblait déjà utilité depuis un certain temps, mais indiqué nulle part, donc je pense que ceux qui le découvrent contribuent à le garder secret, ce que je ne compte pas briser.

On y passera d’ailleurs 3 nuits sans le quitter, le plaisir du calme total en pleine nature. (Merci aux panneaux solaires et au stock d’eau / de bouffe pour une vie en autonomie temporaire).

Le seul indice que je peux te donner, c’est que c’est entre Arrifana et Aljezur, et que google maps en mode satellite sera ton ami. Et ne compte pas sur des routes bétonnées pour t’amener jusqu’à ce petit coin de paradis.

On prolongera même d’une nuit après une 4e journée à Arrifana rythmée par le surf et une session interminable avec le coucher de soleil (tu sais, quand tu as plus d’énergie, mais que tu veux apprécier les vagues jusqu’aux dernières lueurs ?)

Praia de Bordeira, Amado et Cordoama – Jour 8

Qui pourrait croire qu’explorer 3 – 4 plages d’affilée par un soleil radieux serait aussi épuisant ?

Pourtant, les distances entre ces places étant assez faibles, c’était notre objectif du jour !

On avait repéré ces plages sur divers blogs, et, en tant que blogueur impliqué, je voulais les voir de mes propres yeux pour t’en parler.
(Bon, et aussi parce que vu qu’on allait se poser dans la région, on faisait du repérage de surf spots, ok.)

Que dire, ce road trip au Portugal ne cesse de nous régaler.

Praia de Bordeira

plage bordeira algarve portugal

Praia de Bordeira

Pour la plage de Bordeira, je te conseille d’aller te garer au sommet de la colline, tu auras alors droit à cette vue magnifique.

Il y a même des tracks pour longer la côte, on la prendra jusqu’au « Portal de Carrapateira » pour aller luncher loin des foules. Car oui, même si ce n’était pas « bondé », on a vite remarqué qu’on était entré dans une région bien plus touristique et prisée, même début mai.

Praia de Amado

praia de amado algarve voyage

Plage de Amado

Définitivement la plage la plus « aménagée » du coin (mais aussi celle qui semble être le meilleur spot de surf !)

Un immense parking (où une flopée de vans, fourgons et camping-car étaient posés, mais je doute qu’on puisse y passer la nuit), mais aussi 2 mini restaurants / snacks avec terrasses et plusieurs surf schools également.

La plage est large, vaste, et semble offrir des vagues pour tous les niveaux.

On a prévenu d’y revenir pour quelques sessions, mais même si le surf n’est pas votre dada, elle vaut le détour !

Praia de Cordoama

Définitivement la plus compliquée d’accès (pour nous, en tout cas) ; et pour cause le GPS nous a fait prendre une track sur 4 kilomètres pour finir sur une petite plage voisine (très peu prisée), la plage de Barriga.

On pouvait accéder à Cordoama par la plage, mais on a décidé de rester où nous étions, et, sacrilège, même d’y passer la nuit (sans aucun problème !)

L’endroit était calme, isolé  et sans réception (et parfois, ça fait du bien d’être « déconnecté » (même de force)). Quelques locaux qui sont venus pour le coucher de soleil et pour pêcher, mais à part rien, un spot bien calme dans un décor assez incroyable entre 2 falaises.

road trip portugal camping en van

(Presque) praia de Cordoama

Sagres, Vila do Bispo et Budens – Jour 9

Dernier jour de ce road trip nous concernant !

Notre caravane tout confort nous attendant à Budens, on a décidé de faire les provisions à Vila Do Bispo.

Avant ça, on en profitera pour visiter Sagres (et notamment son fort à la pointe sud-ouest du Portugal !)

La visite est payante (et l’immense parking était déjà bien rempli), donc on se contentera de se balader autour avant de marcher jusqu’au centre du village (15 minutes à pieds).

Pas mal de petits restaurants sympas (à des prix attrape-touristes plus élevés qu’ailleurs, yep, nous sommes bien en Algarve).

On en profitera pour jeter un oeil aux 2 spots de surf de Sagres ; Sagres « South » (Matera, je crois) et Tonel, du côté atlantique, qui a l’air de plus tabassé que l’autre.

Sagres plage mareta surf

Praia de Mareta (Sagres)

Sur la route vers Budens, on s’arrêtera pour visiter un magasin local depuis une petite attraction touristique ; Ceramica Paraiso.

Il s’agit d’un shop qui vend des créations en.. Céramiques, bien vu Didier !

Blague à part, rien que l’extérieur est à voir, et l’intérieur est rempli de créations artisanales qui ont un autre charme que les fabrications industrielles d’IKEA and co.

céramique shop algarve

Ceramica Paraiso

Enfin, concernant Budens & le reste de l’Algarve, on autre article viendra.. Un jour !

Clairement, après une petite semaine ici, on réalise que l’Algarve, c’est un monde à part, la moyenne d’âge n’est pas vraiment la nôtre, les prix non plus, et la région n’est pas « vans / campeurs » friendly, d’après de nombreux échanges (et panneaux) que j’ai pu avoir.

Mais on compte quand même explorer la côte, vu qu’on a un logement fixe pour 1 mois dans le coin, donc ça sera bête de s’en priver !)

Pour la petite info, si tu te demandes comment on se loge pour 1 mois en Algarve en mai (sans se ruiner) ; sache qu’on a trouvé une caravane tout confort dans un .. caravan park ! On paie 410€ (à deux) pour le mois, avec accès à tout ce dont on a besoin.

les entrepreneurs nomades podcast jeremybackpackerC’est la meilleure façon qu’on a trouvé de se poser ici pour un mois histoire de découvrir la région.

Mais tout ça, j’en parlerai très prochainement dans le futur épisode de la série « Journal d’Un Nomade » de mon podcast « Les Entrepreneurs Nomades ».

Budget de notre road trip au Portugal

Pour terminer, un petit point budget et dépenses pour ces 9 jours sur les routes portugaises !

Bien sûr, vu notre façon de voyager, et surtout vu le fait qu’on possède notre propre van, ça peut grandement faire varier le budget (j’ai tout de même fait une simulation de location de véhicule pour 10 jours (ça sonne mieux que 9) via Yescapa).

Mais ça te donnera une idée (notamment niveau nourriture & essence).

  • Nourriture (courses) : +- 100€ (on fait quasiment tous nos repas / lunchs nous-mêmes).
  • Restos / extras : +-35€
  • Diesel : +- 75€ (kilomètres totaux du trip : 450 km, et ici aussi, les prix ont explosé donc autour de 1,85 – 1,90€/l, et notre L300 tourne tourne autour de 8,5-9l/100.)

Et c’est tout !

Nous concernant, on est donc sur un petit budget total de 210€ à deux (soit 105€ par personne).

Maintenant, voilà une simulation pour une location incluse.

  • [SIMULATION LOCATION VAN] : pour 10 jours sur yescapa (pour la mi-mai) ; je trouve des vans / fourgons à partir de 750-800€ (camping-car plutôt autour des 1100€), donc on va dire 950€ pour un peu de marge / choix + l’essence pour le ramener au point de départ, donc disons 75€
  • TOTAL = 210+1025 = 1235€ pour 10 jours de road trip au Portugal (à deux ça revient à 617,5€)
    Ce à quoi il faudra ajouter les vols aller-retour, pour ça, il y a toujours ce bon vieux skyscanner.

La meilleure période pour un road trip au Portugal ?

Et en guide de conclusion, petite recommandation sur la période idéale pour un road trip au Portugal.

J’ai tendance à recommander avant ou après la « haute saison ».

Début mai, on a déjà eu un temps parfait et des journées ensoleillées. Surtout si tu as prévu d’explorer le Portugal « au sud de Lisbonne ». Au nord, le temps est plus vite capricieux.

Donc si je devais conseiller une période ; je dirais que mai-juin sont tops, ou alors september-octobre !

Histoire d’avoir un climat idéal, d’éviter l’hors saison total où tout sera fermé, mais le tout en évitant les pics touristiques.

J’espère que ce guide pour un road trip au Portugal t’a plu !

Si c’est le cas, où si tu as des questions, l’espace commentaire est là pour ça. Ça fait toujours plaisir d’avoir un retour après un long guide comme celui-ci qui prend pas mal d’heures de travail !

À très vite !

Jérémy

5/5 - (4 votes)
Cet article t'a été utile ? N'hésite pas à le partager ou l'envoyer à un proche. :)

Ça devrait aussi t'intéresser !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des cookies sont utilisés sur ce blog pour te garantir la meilleure expérience. Continue pour accepter. D'accord En savoir plus.