Accueil » Malaisie » Asie du Sud-Est » Que faire en Malaisie ? Itinéraire et budget pour 3 semaines de voyage

Que faire en Malaisie ? Itinéraire et budget pour 3 semaines de voyage

by Jeremybackpacker
que-faire-en-malaisie-quand-partir-itineraire-voyage-fb

Tu souhaites savoir que faire en Malaisie et quand partir sur la fameuse péninsule ? Voire mieux, connaitre la meilleure période à laquelle partir en voyage en Malaisie ? Bon, le climat tropical ainsi que les moussons ne simplifient pas la réponse, mais on va voir ça en détail.

La Malaisie (péninsulaire) est, selon moi, trop souvent ignorée par les voyageurs en Asie du Sud-Est. On a donc effectué un itinéraire de 3 semaines en Malaisie, pour un budget journalier de moins de 20€ par personne par jour (je le détaille en fin d’article).

Notre circuit a démarré depuis de la capitale, Kuala Lumpur, pour rejoindre les îles de Perhentians en passant par la jungle de Taman Negara, avant d’aller découvrir l’île de Penang en terminant notre boucle par la côte ouest avec les impressionnantes plantations de thé de Cameron Highlands.

Cet article de blog se veut être un “guide complet”. En plus d’aborder les préparatifs pour savoir quoi faire avant de partir en Malaisie, je vais donc décrire les incontournables de notre voyage et détaillé l’itinéraire, les déplacements, comment réduire ses dépenses, etc.

Alors oui, on voyage plutôt en mode “backpacker”, mais ce guide est fait pour tous les types de voyageurs, c’est à dire que je détaille nos dépenses mais je suggère aussi des alternatives, des activités ou des excursions qu’on aurait aimer s’offrir si on avait eu les moyens (bah oui, 6 mois en Asie avec 4000€, faut faire des choix!).

Si t’as des remarques ou des questions, n’hésite pas à les poser en commentaires ou directement en m’écrivant sur Instagram, où je partage souvent des conseils et des réflexions sur le voyage.

Que faire et savoir avant de partir en Malaisie ?

Notre itinéraire de voyage

Sauvegarder cet article sur Pinterest ?

que-faire-malaisie-quand-partir-blog-voyage

Que faire avant de partir en Malaisie ?

Les préparatifs pour son voyage en Malaisie sont relativement simples et peu nombreux, le pays s’étant adapté au tourisme depuis de nombreuses années.

1. Les visas

On l’oublie trop souvent, mais nous avons la chance d’être nés “au bon endroit”, avec des passeports mondialement acceptés assez facilement.

Les ressortissants français et belges n’ont pas besoin de visa en particulier pour un voyage de moins de 3 mois en Malaisie. Il faut cependant une preuve de votre départ du pays dans ce délai (souvent, un billet d’avion retour).

2. Les vaccins

Comme pour la plupart des voyages en Asie du Sud-Est, les vaccins contre l’hépatite A, la typhoïde, la polio, le tétanos et la diphtérie sont fortement conseillés.

que-faire-en-malaisie-preparatif

Palu en Malaisie. Source : pasteur-lille.fr

À propos du paludisme ; il est principalement présent dans le centre du pays (plutôt hors des zones touristiques et civilisées), dans les zones humides et rurales comme la jungle centrale de Taman Negara (nous y sommes allés et n’avons rien eu).

Il faut donc appliquer des mesures préventives dans cette région, antimoustiques, vêtements couvrant le corps pour les randonnées en jungle, dormir avec une moustiquaire, etc. Ça te protègera également de la dengue, également présent en Malaisie.

3. Souscrire à une assurance voyage

Le pays est relativement sûr, il n’est pas “dangereux” de voyager en Malaisie, loin de là. Cependant, pour voyager hors Europe, je conseille toujours de prendre une assurance santé internationale. Les grandes villes du pays sont bien équipées d’un point de vue médical, mais ça n’est pas le cas du pays entier.

Personnellement, ça fait plusieurs années que je prends l’assurance de GobyAVA (PVT, courts et longs séjours) et j’en ai toujours été très content, donc je la recommande volontiers !

Voyage en Malaisie : quand partir ?

La période idéale pour partir en Malaisie est de juin à août, en théorie. Le pays étant sujet à une mousson d’hiver, mais aussi une mousson d’été. Les joies du climat malais.

Il faut donc tenir compte de ces 2 moussons pour préparer son voyage et son itinéraire en Malaisie au mieux :

  • Mousson d’hiver : fortes pluies (sur la côte Est surtout) entre novembre et février.
  • Mousson d’été : pluies et vents forts de fin mai à septembre principalement dans l’ouest de la péninsule.
  • Pire mois pour aller en Malaisie : octobre novembre décembre

Nous nous en sommes bien sortis en y allant de mi-octobre à début novembre (sauf pour la fin de Perhentians où on s’est pris un bon début de mousson). Et non, nous n’avions pas tapé “quand partir en Malaisie?” sur Google à l’avance, haha.

La Malaisie a un climat globalement chaud et humide (même avec ton meilleur déo, ne te fais pas d’illusions). Cet effet s’accentue vers le centre du pays qui peut avoir un effet un peu plus étouffant en cas de fortes chaleurs (jungle avec climat tropical).

Bon, à priori, en sachant ça, ça te donne une bonne indication pour pouvoir planifier ton voyage en Malaisie et savoir quand y partir.

Je ne suis pas météorologue non plus, si tu souhaites voir le climat mois par mois, il cet article.

Que faire en Malaisie ? S’y rendre !

Kuala Lumpur et son aéroport international sont devenus une sorte de plaque tournante des vols passant par l’Asie du Sud-Est. Il est donc assez simple de trouver des billets d’avion pas chers pour la Malaisie, et ce, depuis quasiment n’importe où.

C’est bien pour ça qu’on parle souvent de “circuits de 2 ou 3 semaines”, car on effectue souvent une boucle avec KL comme point de départ et d’arrivée. Singapour peut également être une option d’arrivée (vérifier les visas, par contre).

Voir les vols les moins chers sur l’ensemble de l’année pour la Malaisie :
Depuis la France (dès 230€)
Depuis Paris (dès 230€)
Depuis la Belgique (dès 236€)
Depuis un autre point de départ

Comment se déplacer pas cher en Malaisie ?

Dernier point avant d’attaquer notre itinéraire en Malaisie, comment se déplacer pas cher en Malaisie ?

Il y a selon moi 2 options “pas chères”. :

  1. Louer une voiture
  2. Utiliser les transports locaux

(Je n’inclus donc pas les solutions comme les chauffeurs privés ou encore les “séjours organisés” ou “voyages sur mesure” que des agences spécialisées peuvent proposer, car bien qu’adaptés à certains voyageurs, cela a forcément un autre prix.)

1. Louer une voiture en Malaisie

En bon backpacker, ça m’a surpris aussi, mais la location de voiture est quelque chose qui se fait pas mal en Asie désormais. Les prix sont souvent très abordables (à partir de 100€ la semaine) et ça offre une liberté indéniable.

Avec Rentalcars (le plus gros comparateur mondial), il est même possible de récupérer sa voiture de location directement à l’aéroport.

2. Voyager avec les transports locaux

La plupart du temps, le moyen moins cher (et de loin) de visiter un pays est d’utiliser les transports en commun locaux, les bus, les trains, ou encore les fameux tuk-tuk, si populaires en Asie.

En Asie, c’est bien souvent plus “à l’arrache”. Dans le sens où il n’y a parfois pas de site officiel ni d’horaire. Et la Malaisie n’échappe pas à cette règle. On passait parfois une heure à à chercher des infos en ligne pour faire au moins cher, parfois on demandait aux locaux (souvent très aidant, mais à l’anglais limité). Mais on s’en est toujours sorti. Puis ça fait partie du voyage, la débrouille, l’impro et l’inattendu !

que faire en malaisie melaka

Les fameux rickshaw/tuk-tuk de Melaka

Pour des trajets plus longs, ou pour lesquels on avait besoin d’être sûrs d’arriver à tel endroit pour telle heure, on a fini par trouver 12Go Asia (on s’en servait uniquement pour les transports). En gros, c’est un comparateur de services de transports en Asie du Sud-Est. Ça nous a permis de trouver comment aller de Kuala Lumpur à Melaka pour 3€ par personne, par exemple. Donc il nous a bien servi plus d’une fois !

Powered by 12Go Asia system

Notre itinéraire de voyage pour 20 jours en Malaisie : la carte

itineraire-voyage-malaisie-que-faire-blog

Cette (incroyable) carte reprend notre itinéraire pour 20 jours sur la péninsule occidentale malaisienne (donc pas d’orang-outan de la forêt tropicale de Bornéo, sorry!)

Nous ne nous sommes jamais pressés pour ce “circuit” en Malaisie (sauf pour fuir l’île de Perhentian quand la mousson est arrivée, haha).

On bougeait quand on estimait avoir fait le tour de l’endroit et des environs.

Nous avions simplement estimé le voyage à 3 semaines pour réserver notre vol pour le Vietnam depuis Kuala Lumpur, et je pense que c’était l’idéal.

Comme pour chaque destination d’Asie du Sud-Est, cet article de blog reprend l’itinéraire global de notre voyage en Malaisie pour que tu saches que faire et où aller pour planifier ton séjour.
Pour chaque étape, j’ai rédigé des articles / guides plus détaillés avec les logements, activités et les dépenses plus précises (liens plus bas). Donc si tu veux être préparé comme jamais, tu sais ce qu’il te reste à reste !

assurance-blog-voyage-asie

Découvrir GobyAVA, mon assurance voyage

Que faire en Malaisie ? Visiter Kuala Lumpur – 4 jours

Kuala Lumpur (KL pour les intimes) est souvent réduite au stade de “ville transit”. Donc on voulait prendre quelques jours pour découvrir la capitale malaisienne.

D’un côté, c’est une métropole futuriste avec son centre-ville et les fameuses tours jumelles (KL towers) et autres centres commerciaux. Et d’un autre, un mélange de cultures et de temples / monuments religieux (mosquées, temples hindous, etc.). KL compte 45% de Malaisiens, 40% de Chinois et environ 10% d’Indiens.

Le marché de Chinatown où les vendeurs te jurent que cette paire d’Adidas est authentique, mais qu’il ta la fait à 9€ parce que c’est toi ! Ou encore little India et les Batu Caves.

En gros, on a réparti nos journées comme suit :

  • Jour 1 : arrivée on s’installe et on visite le Central Market / Little India
  • Jour 2 : Visite des tours jumelles (forcément, beaucoup de monde, file pour les photos. Il existe cependant des passes “coupe-file”).
    du centre-ville, chill au parc et recherche d’un endroit pour réparer mon pc (si, c’était super important ok ?)
  • Jour 3 : Chinatown, son marché, les temples dans les environs
  • Jour 4 : Visite des Batu Caves (il est possible d’y aller par soi-même ou via des excursions d’une demi-journée à partir de 13€) + planifier le reste du trip

Tout ça est détaillé dans l’article dédié à Kuala Lumpur, ainsi que comment s’y rendre, où on mangeait, ce qu’on a aimé, etc. !

Où se loger à Kuala Lumpur ?
Concernant le logement, nous en avons testé 2 différents. (On réserve toujours sur booking.com)
Auberge / hostelsStepp In Guesthouse : bien situé à Chinatown, dortoirs et chambres doubles. Testé et approuvé !
Chambres doubles : Léo Leisure @ Central Market : chambres doubles également testées et approuvées, confortables, calmes. Et pour ceux qui vue depuis les tours jumelles depuis la piscine : Maxhome @ D’Majestic place.

voyage malaisie que faire batu caves

L’accès aux Batu Caves (qui a bien changé depuis)

Découvrir Melaka (ou Malacca) – 2 jours

Je pense qu’on avait repéré Melaka avant d’arriver en Malaisie, mais on s’était dit que ce n’était pas un “incontournable”.

Cependant, une fois à KL, on s’est rendu compte que c’était tellement simple et peu couteux d’y descendre qu’on s’est dit pourquoi pas. 3€ par personne par trajet pour 2 heures de car, on n’allait pas faire nos fines bouches.

Et on a bien fait. Incultes que nous sommes, on ne savait même pas que Melaka était classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

quand partir en malaisie melakka

Place principale de Melaka

Attention je lance une nouvelle appellation. Pour moi, Melaka c’est un peu l’Amsterdam de la Malaisie. Il y a une très forte influence néerlandaise sur cette ville (moulin à vent, très fleuri, canal). Elle a été contrôlée par des colonies portugaises, britanniques et néerlandaises. Je ne suis pas ton prof d’histoire, mais ça fait bien d’écrire ce genre de choses sur un blog voyage, il parait.

Melaka est très agréable pour une journée ou deux. Tu suis le canal principal, il y a quelques “vestiges” de temple à voir, et un night market et les fameux tuk-tuks immanquables.

Où se loger à Melaka ?
Concernant le logement, nous en avons testé 2 différents. (On réserve toujours sur booking.com)
Discovery Malacca Hostel : c’est là que nous sommes restés 2 nuits. Il y a des dortoirs et des chambres doubles. Bien situé, petit déjeuner inclus, ce n’est pas le grand luxe, mais nous ça nous suffisait amplement.
Oyo 825 : si tu as un budget un peu plus autour des 20€ par nuit, celui-ci a l’air vraiment pas mal !
• Ou tu peux simplement voir les logements disponibles à Melaka

Pas (encore) d’article dédié à Melaka, mais je crois que tout inclus, pour 2 jours et 2 nuits, ça nous est revenu à un peu plus de 30 € par personne. Avec le transport aller-retour depuis KL.

Explorer la jungle de Taman Negara – 3 jours

De retour de Melaka, on passe une nuit à Kuala Lumpur, car pour aller de KL à Taman Negara, il faut prévoir une journée entière.

On a rejoint le parc national de Taman Negara via les transports en commun. Ce qui impliquerait le monorail, un bus, un van, puis 3 heures de canopée (ce qui était une chouette expérience en pleine jungle). Je détaille le trajet dans l’article dédié.

Taman Negara, c’est la jungle mon pote, la vraie forêt tropicale malaisienne ! Qui dit forêt tropicale dit climat… tropical ; chaud et très humide, la climatisation et les moustiquaires sont indispensables si tu passer une bonne nuit.

Taman Negara est le nom du parc National. Mais le village de l’autre côté de la rive s’appelle Kuala Tahan. C’est encore assez rustique, mais il y a déjà pas mal de guesthouses pour les voyageurs. Même s’il y a pas mal de “floating restaurants” abordables et qui sont une particularité de cet endroit.

restaurant taman negara

Les floating restaurants de Kuala Tahan

Le parc national est assez grand, avec pas mal de treks, sentiers et un “canopy walkway” assez cool. Ce sont clairement des paysages qui changent radicalement des grands buildings et autres gratte-ciels de Kuala Lumpur, mais ça n’est pas pour nous déplaire, bien au contraire.

Donc clairement, Kuala Tahan et Taman Negara font partie des choses à faire durant son voyage en Malaisie.

que faire en malaisie taman negara

Canopy Walkway – Taman Negara

Où se loger à Taman Negara ?
La guest House à laquelle on était resté semble avoir fermé (Noriah Guesthouse).
Wild Lodge Taman Negara : une auberge qui donne directement sur la rivère de Taman Negara
Greenland Resort : guest house qui a l’air assez bien notée (8,2)!
• Sinon, tu peux simplement voir les logements disponibles à Kuala Tahan.

Que faire en Malaisie : voyager dans le Jungle Train – 1 jour

Le jungle train est une aventure, mais l’attraper en fut une également, haha. On était les seuls touristes à prendre ce fameux train à travers la jungle.

Les infos ne sont pas simples à trouver et ne sont pas très claires. Surtout qu’il ne passe qu’une fois par jour.

Depuis Taman Negara, on a pris un bus jusqu’à Jerantut, puis un autre de Jerantut à Kuala Lipis, où on a passé une nuit. Enfin, pas complètement, car le train passait à 4.30 du matin. Le but était de rallier Kota Bharu, pour se diriger vers les îles Perhentian. On a trouvé des horaires sur ce site, mais à vérifier si c’est toujours d’actualité.

C’était beaucoup d’organisation, mais au final une super expérience. C’est aussi pour ça qu’on aime voyager local, on se déplace comme les locaux le font quotidiennement, et très souvent en étant les seuls voyageurs.

que faire en malaisie voyage train

Le jungle train

Les îles de Perhentian – 3 jours

Se rendre sur l’île de Perhentian ne fut pas de tout repos (parfois j’en viens même à comprendre ceux qui craquent pour les voyages sur mesure, haha).

Le jungle train attrapé à 4.30 du matin n’était que le début d’une très longue journée. Pour pour ne pas trop épiloguer, je détaille le parcours dans l’article dédié. Mais ça inclut Theresa sautant à l’arrière du scooter d’un inconnu pour aller dire au dernier bateau de nous attendre. Et moi courant comme un con avec les backpacks. La belle vie.

On avait choisi Perhentian Kecil, réputée plus développée.

ile perhentian voyage malaisie

Direction Perhentian Island !

Bref, on y arrive donc et, si tu rappelles du début de l’article et des saisons, bah Jéjé et Théthé ils n’y avaient pas spécialement pensé. Et donc la mousson d’été elle débute quand ? Début novembre environ. Et Jéjé et Théthé ils arrivent quand sur l’île ? Fin octobre. Oui.

En vrai, on s’en est très bien sorti, parce que du coup l’île était quasiment déserte. Au début on s’est un peu demandé quoi. La plupart des logements étaient fermés. Il en restait deux, dont un vraiment top avec des petits “huts” vues sur plage à des prix cassés, vu la fin de la saison.

Où se loger sur l’île de Perhentian (Kecil) ?
Senja Bay Resort : un des deux seuls logements encore ouverts. On a profité de tarifs très avantageux, car c’était la fin de saison, comme expliqué. Mais le petit bungalow avec vue sur plage, ça fait clairement plaisir !
• Sinon, tu peux simplement voir les logements disponibles sur les îles Perhentian

Ce peu de monde avait énormément d’avantages, les plages paradisiaques de sable blanc étaient désertes.

Et du coup, c’était l’idéal pour explorer les fonds marins, tortues et requins de récifs. Les sorties snorkelling ne coûtaient presque rien, et on n’était pas 25 comme à Gili Air, en Indonésie.

ile perhentian malaisie plongee tortue

ile perhentian malaisie plongee requin

Encerclé par des requins de récifs, d’accord.

Le dernier jour fut épique, on s’est pris le début de la mousson bien comme il faut, donc tout le monde a dû évacuer l’île sous des fortes pluies. On a d’abord pensé que c’était une averse, mais non. Tu te rends rapidement compte ce que signifie “pluie tropicale” et “mousson” quand t’en subis une.

Je réserve le récit du retour en bateau perdu dans la brume en pleine mer pendant 30 min pour le guide sur Perhentian, mais on a clairement vécu l’expérience la plus irréelle de nos 6 mois en Asie, haha.

Découvrir George Town (Penang) – 4 jours

quand partir en malaisie penang

Street art à George Town

De retour sur la terre ferme, on réservera les deux derniers sièges pour un bus de nuit vers l’île de Penang (réservé sur 12Go à l’improviste sur nos smartphones). Probablement un des trajets les plus mouvementés de notre trip. Theresa dormira comme un bébé, moi non.

George Town se révèlera être une des belles surprises de la Malaisie ! On y allait un peu comme des moutons parce que c’était recommandé dans les choses à faire sur pas mal de blogs. Et au final, c’est probablement une des villes les plus agréables qu’on ait pu visiter. Principalement pour son street art et ses spécialités culinaires.

On n’a pas testé, mais je sais qu’il y a beaucoup de visites qui allient découverte de la ville et spécialités locales.

Où se loger à George Town ?
Idem, notre logement de l’époque ne semble plus disponible.
Drippin dragon Hostel : auberge notée à 8,2, avec petit déjeuneur inclus pour 9€ par nuit.
The 80’s Guesthouse : parfaitement situé, des chambres doubles très abordables et petits-déj compris.
• Sinon, tu peux simplement voir les logements disponibles à George Town.

penang georgetown que faire en malaisie

Street art le plus connu de Penang

Seul regret de notre itinéraire, c’est de ne pas être allé sur l’île de Langkawi, le temps était vraiment mauvais sur l’île, et c’est pour cela que depuis Penang, nous nous sommes dirigés vers Cameron Highlands.

Que faire à Cameron Highlands ? – 2 jours

Sur le chemin retour de notre boucle, il y avait donc Cameron Highlands. On se réjouissait, car les photos donnaient vraiment envie. En plus, vu que c’est dans les hauteurs, le temps devait être plus frais, et après 2 bonnes semaines dans la chaleur et l’humidité, tu rêves d’une petite brise constante qui fouette ton visage.

On trouvera une auberge de jeunesse vraiment atypique et bien cool. Un hostel “capsule”, fondée par un couple de voyageurs, et ça se voit ! Ça sera une des seules fois où on se prendra des lits dans un dortoir, mais c’était un endroit fun à tester !

Où se loger à Cameron Highlands ?
Traveller Bunker Hostel : C’est l’hostel capsule avec tout ce qu’il faut à côté de chaque lit, bref on valide entièrement le concept !
Oyo 1231 : si tu cherches une chambre double, celles-ci ont l’air très bien notées.
• Sinon, tu peux simplement voir les logements disponibles à Cameron Highlands.

que faire en malaisie hostel

On passera donc 2 jours à Cameron Highlands. Le premier, on fera un trek assez court pour visiter les environs et récupérer du trajet de nuit.

Le jour 2, JOUR DE TREK. Il y a des tas de randonnées possibles. Le Trail n°1 semblait le meilleur, 3-4h avec des vues sur les plantations de thé et les montagnes. Le trail semblait assez peu fréquenté, on a parfois lu qu’il était fermé aux touristes, puis on a appris qu’une personne l’avait fait il y a peu. Donc on s’est lancé, mais je conseille vraiment de demander à des locaux ce qu’il en est et de télécharger la carte de la région sur MAPS.ME.

C’était une sacrée aventure (parfois on doutait du chemin, mais on y est arrivé tant bien que mal (idem c’est raconté en détail dans l’article dédié)).

que faire en malaisie Cameron Highlands

Les plantations de thé de Cameron Highlands

Itinéraire de 20 jours en Malaise ? Le Budget de notre voyage

Je sais que c’est souvent ce que les voyageurs recherchent le plus, mais qu’il est difficile de trouver des infos concrètes. Mais ça, c’était avant de tomber sur ce merveilleux blog. Bref, je vais essayer de faire ça bien.

budget voyage malaisie

Les montants suivants sont donc le budget pour 2 personnes pour un itinéraire de 20 jours en Malaisie (hors billets d’avion).

Ah ouais, la monnaie locale est le Ringgit malaisien. 1 € équivaut à 4,6x ringgits (on comptait 1€ = 5 ringgits comme ça quand on faisait les comptes c’était la bonne surprise).

  1. Nourriture : 1600 MYR (soit 350€ soit 9€ par jour)
  2. Logements : 872 MYR (soit 193€, donc 9,5€ par nuit pour deux)
  3. Transports : 600 MYR (133€)
  4. Activités & divers : 488 MYR (107€)

Un total de 3560 MYR (donc 752€, donc 376 € par personne).

Ce qui fait 18,8€ (89MYR) par jour par personne, en faisant attention.

Je détaille comment on a réduit nos dépenses secteur par secteur, pour ceux que ça intéresse !

Comment se loger pas cher en Malaisie ?

On cherchait toujours les logements les moins chers avec des reviews correctes (en se passant parfois de la clim quand les différences de prix étaient trop importantes). On réserve toujours sur booking.com (et si on prolongeait, on négociait directement avec les propriétaires.)

On a parfois eu des mauvaises surprises, mais c’est en général le “prix à payer” quand tu voyages en mode budget serré. Il est vrai que parfois mettre quelques euros en plus aurait pu en valoir la peine.

Mais sur 6 mois d’Asie, toutes les économies comptent. Nous n’aurions jamais tenu 6 mois et demi avec 4000€ chacun en prenant des logements moyens ou haut de gamme.

Manger pas cher durant son voyage en Malaisie

Manger pas cher revient à manger pour 10/15 MYR (entre 2 et 3 €) par personne.

Ce n’est pas toujours évident de trouver des bons plans, mais ça reste faisable. C’est en général là qu’on fait des belles économies sur le long terme également.
Pour le petit-déjeuner et le lunch, on trouvait souvent des “rôtis shop” (le rôti bomb est une dinguerie), c’est un mets local souvent très abordable.

Le mieux reste de privilégier le street food et le local.

Que faire en Malaisie : si notre itinéraire de voyage était à refaire ?

Très honnêtement, je n’y changerais pas grand-chose. Peut-être rajouter Langkawi, car c’est la seule région qu’on retrouve sur pas mal de blogs spécialisés sur la Malaisie qu’on n’a pas pu visiter (en plus de Bornéo, sur l’autre péninsule).

Mais globalement, je pense vraiment que l’itinéraire tient la route pour voyager 2 ou 3 semaines en Malaisie, on n’a pas eu l’impression de devoir se dépêcher ou d’être restés trop longtemps à certains endroits.

En espérant que cet article / guide complet a bien en partie répondu aux questions “quoi faire et quand partir en Malaisie” et que cet itinéraire de voyage te sera utile dans la préparation du tien !

Si ç’a été le cas, n’hésite pas à me poser tes éventuelles questions ou me signaler tes incontournables de Malaisie ou simplement me faire savoir que l’article t’a été utile via les commentaires un peu plus bas (ça fait toujours plaisir pour le temps investi 🙂 + le petit vote en début d’article si vraiment t’es une belle personne !)

Sinon je suis souvent directement joignable via mon Instagram.

Voyage en Malaisie : les liens pratiques

🚑Pour partir assuré : la tourist card de GobyAVA (-5% avec “JEREMYAVA”)
✈️Pour trouver un vol : Skyscanner
🛏Pour chercher un logement : Airbnb et Booking.com
🏄🏽‍♂️Pour voir les activités et excursions
🇲🇦Pour retrouver tous les articles sur la Malaisie
📸On reste en contact via Instagram ?

Merci de m’avoir lu !

Jérémy

[Afin de continuer à faire vivre ce blog et pouvoir y consacrer du temps, cet article comporte des liens affiliés. Ce qui signifie que si tu les utilises, le prix est exactement le même (dans cas certains, il y a même une réduction), mais ça permet de soutenir ce blog indépendant et mon travail (donc ça m’aide beaucoup ! 🙌🏼). Je ne recommande que des services ou agences en lesquels j’ai entièrement confiance et qui sont en accord avec mes valeurs (pas de liens Amazon ici, par exemple). Mais simplement être lu est déjà une belle récompense !]

Ça devrait aussi t'intéresser !
Laisse un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest
Cet article t'a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?

S'il t'a aidé ou intéressé, ça pourrait servir d'autres ! (Puis ça m'aide beaucoup, aussi!)

Bon, je vais essayer de faire court et clair, mais pas sûr que ça soit faisable. Ça fait partie de ces aventures dont les voyageurs ne parlent pas trop, car ça fait moins rêver qu'une belle photo sur une plage paradisiaque ou depuis un lagoon à l'eau turquoise.

Je trouve cependant que ça fait entièrement partie du voyage et dire que c'est tout beau tout rose tout le temps est un mensonge. Bien que globalement (et heureusement), toutes ses mésaventures restent de bons souvenirs tout de même après coup.

Prendre le jungle train n'était pas une mésaventure, en soi. Mais disons que ce n’était vraiment pas simple, bien que le trajet fut en soi un souvenir unique.

que faire en malaisie voyage train

Le jungle train

DONC, de Taman Negara, bus jusqu'à Jerantut. De Jerantut, bus jusqu'à Kuala Lipis. Le but était d'attraper le jungle train qui passait à 4h30-45 du matin (de mémoire). Jusque là on est bon ? Excellent.

Donc, ce train "bien à l'ancienne" mettra 7 heures pour nous amener près de Kota Bharu. On se reposera un peu tout en profitant des vues de ce trajet en train atypique.

Depuis la gare, on a dû négocier un taxi pour qu'il nous amène jusqu'à la station de bus principale de Kota Bharu, c'était un enfer de négocier, il y avait une sorte de consensus pour nous la mettre profonde vu qu'on était quasi les seuls touristes.

Je t'épargne la partie où on demande quel bus il faut prendre pour aller à Kuala Besut à 10 personnes ne comprenant pas l'anglais. On a trouvé les gens pas super sympathiques dans cette région, qui a d'ailleurs assez mauvaise réputation. On finit par trouver le bon bus (le #636 et coute 6 MYR, aime-moi pour cette info), qui partira avec beaucoup de retard.

Dois-je préciser que le dernier bateau pour les îles Perhentian partait à 16h (horaire 8h-10h-12h et 16h) ? Et que notre bus roulant à 32 km/h de moyenne arrivera à 15h55 à la station de bus de Kuala Besut. Y en avait pour 20 min de marche, on était saoulé.

PUIS LÀ, notre chevalier sur son beau scooter blanc arrive de nulle part, nous crie "PERHENTIAN ??" nous, on le voit comme notre seule chance d'avoir ce foutu dernier ferry, donc on dit oui ! Bref, il dit à Theresa de sauter à l'arrière de son scoot et qu'il viendra me rechercher après.

En soi, après coup, on a percuté que Theresa aurait très bien plus se faire kidnapper en Malaisie, ce qui n'aurait pas été ouf ouf à annoncer à ces parents.

Bref, il revient me chercher et on finit par chopper le bateau, tous les héros ne portent pas de cape.