Accueil » PVT Nouvelle Zélande

PVT Nouvelle Zélande

PVT Nouvelle-Zélande : Le blog par un backpacker, pour les backpackers !

Retrouve ici l’ensemble des articles pour t’aider à préparer concrètement et pas-à-pas ton PVT en Nouvelle-Zélande. De la demande du Visa Vacances Travail, qui te permettra d’y partir pour 1 an, à la recherche active d’un travail en Nouvelle-Zélande, en passant l’organisation de ton road trip à travers les deux îles,  tu trouveras sur ce blog des conseils pratiques et des retours d’expérience pour t’aider tout au long des préparatifs.

Car on ne va pas se mentir, avant de s’intéresser au PVT, hormis le fait que le sport national est le rugby (merci les All Blacks), les décors du Seigneur des Anneaux et les tatouages maoris, on ne connait que peu de choses sur la Nouvelle-Zélande. Et pourtant… !

PVT-nouvelle-zelande-blog

Donc, futur(e) PVTiste, je te salue ! Si tu es arrivé(e) ici, sur ce blog bravo (et merci) ! Bravo, car, il y en effet de fortes chances que tu sois là, car tu as décidé de t’intéresser au PVT en Nouvelle-Zélande et t’y préparer au mieux. Partir en voyage au pays des Kiwis (disons-le, à l’autre bout du monde) demande déjà une sacrée organisation, mais y partir pour plusieurs mois voire une année en Working Holiday Visa (WHV) sera probablement l’une des expériences les plus stressantes, mais aussi les plus excitantes de ta vie (je parle d’expérience !).

Sache que la découverte des visas “Programmes Vacances Travail” (PVT) s’est avérée être une opportunité exceptionnelle pour moi. Et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de créer ce blog indépendant après mes 2 premiers WHV en Australie. Peu de temps avant de m’envoler pour mon PVT en Nouvelle-Zélande, où j’ai passé 10 mois incroyables à travailler puis à voyager en road trip à travers les deux îles néo-zélandaises !

Cette page et tous les articles se veulent pratiques et concrets, mais surtout pleins de conseils pratiques, de récits et de retours d’expériences personnelles sur la vie de PVTiste au pays du Long Nuage Blanc (traduction littérale d’Aotearoa, qui est le nom Maöri du pays).

Mais ce blog voyage est avant tout né pour t’encourager à sauter le pas, et t’y préparer au mieux (tu verras même un peu plus bas que si tu le souhaites, je peux même t’aider à préparer et planifier ton projet en fonction de tes envies !)

On va tout de suite attaquer sur les formalités concernant l’obtention du visa PVT pour la Nouvelle-Zélande ainsi que les grands préparatifs dans l’ordre.

Mais rapidement, voici une petite liste des questions auxquelles tu trouveras des réponses sur tu décides de parcourir les autres articles (tu retrouveras également tous les articles sur le PVT et le fait de voyager en Nouvelle-Zélande en bas de la page).

  • Par où commencer et commencer préparer au PVT en Nouvelle-Zélande ? (dans l’ordre, c’est mieux)
  • Comment se préparer aux premières démarches essentielles à faire dès ton arrivée ? (Banque, téléphone, IRD (pour travailler))
  • D’ailleurs, comment choisir sa ville d’arrivée pour un PVT ? Auckland ou Wellington sur l’île du Nord ? Christchurch ou Queenstown sur l’île du Sud ?
  • Quelle assurance WHV choisir ?  (article rédigé pour expliquer objectivement pourquoi j’ai choisi GobyAVA, avec un petit code de 5% de réduction en bonus !)
  • Comment trouver un (bon) travail ou un bénévolat/Helpx en tant que PVTiste ?
  • Ou encore comment trouver le bon véhicule pour partir en road trip ? (Et en Nouvelle-Zélande, ce n’est pas une mince affaire).

Tu trouveras tous les liens des articles structurés par catégories un peu plus bas, mais rentrons dans le vif du sujet.

Prépare ton PVT pour la Nouvelle-Zélande 👇🏼

Ici, je me focalise sur Programme Vacances Travail en Nouvelle-Zélande, mais si tu veux en apprendre plus sur ce que représente ce type de visa, ainsi que les autres pays dans lesquels il est possible d’y postuler (Australie, Canada, etc.), tu trouveras plus d’informations en cliquant sur le lien ci-dessous.

Qu'est-ce que le visa PVT ?

PVT Nouvelle-Zélande : les conditions d’éligibilité au WHV

demander-visa-pvt-nouvelle-zelande

Aller sur papier, partir vivre, travailler et voyager en Nouvelle-Zélande, ça fait rêver, mais la Nouvelle-Zélande impose cependant certains critères auxquels il faut répondre pour obtenir ce fameux Working Holiday Visa (critères identiques pour les Français et les Belges) :

  • Être âgé(e) de 18 à 30 ans au moment de la demande. (Ce qui signifie que tu peux théoriquement faire la demande la veille de tes 31 ans, mais à l’heure néo-zélandaise)
  • Avoir un passeport valide pour au moins les 15 prochains mois au moment de la demande. Après, plus c’est mieux, tu risques d’attraper le virus du voyage et de prolonger tes aventures par la suite.
  • Ne pas avoir déjà obtenu ou fait de PVT en Nouvelle-Zélande
  • Être couvert par une assurance voyage durant toute la durée de ton PVT (retrouve ici celle que moi j’ai choisie pour mes PVT et obtenir 20€ de réduction.)
  • Avoir les fonds suffisants pour subvenir à tes besoins à ton arrivée. Le département d’immigration estime que tu dois pouvoir prouver avoir accès à 4200 NZD + les ressources financières pour te payer un billet d’avion-retour (donc grosso modo 3000€).
  • Ne pas arriver en Nouvelle-Zélande avec un enfant à charge (donc tu peux théoriquement l’abandonner chez toi, ça, ils s’en fichent pas mal apparemment).

Notes importantes / à savoir concernant l’obtention du visa PVT :
✅Toutes ces conditions peuvent être vérifiées à ton arrivée à l’aéroport. C’est clairement spécifié sur le site de l’immigration. En pratique, c’est assez rare, mais ça peut arriver.
✅À partir de la date à laquelle ton WHV accepté ou “granted”, tu as 12 mois pour te rendre sur le territoire néo-zélandais et “l’activer”. Une fois sur place ton visa de 12 mois débute donc.
La demande du PVT se fait UNIQUEMENT sur le site de l’immigration néo-zélandaise (appelé “Working Holiday Scheme”). Le WHV coute 280 NZD et se paie par carte de crédit ou mastercard.
Sur Google, tu peux trouver d’autres sites qui seront des arnaques, soit des agences qui te feront payer plus cher pour le faire à ta place, ce qui est inutile à mon sens.

Concernant les ressources financières, comprends bien la nuance, “prouver avoir accès”, ça ne signifie pas que tu dois voyager pendant 24h avec 3000€ en poche, bien évidemment. Mais des attestations d’une preuve de fonds de ta banque (ou plus simplement, des bons vieux screenshots semblent faire l’affaire).
Sinon, je ne serais jamais arrivé avec mes pauvres 500€ pour démarrer mon PVT.

Combien de temps prend la demande en ligne ? Ça dépendra de toi et de ton anglais, mais compte environ 20 à 30 minutes.

Combien de temps prend l’acception de la demande ? Là, en revanche, ça dépend des services d’immigration, mais dans la majorité des cas, ça prend quelques heures à quelques jours. Dans certains cas ça peut prendre quelques semaines.

Pour la demande de visa en ligne, tu trouveras un tutoriel pas-à-pas ici.

PVT Nouvelle-Zélande : Les préparatifs d’avant départ

preparation-pvt-nouvelle-zelande

Je le disais plus haut, partir 1 an en Nouvelle-Zélande, ça ne se décide pas du jour au lendemain (du moins, pour la plupart des gens).

Quand on commence à s’informer sur les préparatifs d’un PVT, on accumule une quantité énorme de conseils, bons plans, choses à faire, démarches et j’en passe. On peut vite être noyé dans ce bain d’informations. Je suis passé par là.

Le but ici c’est de voir ça dans l’ordre. (Bon, voir entièrement cela ici dans un seul et même article, ça sera compliqué, c’est pour ça qu’il y a (et bien d’autres s’ajouteront au fil du temps) des articles pour approfondir chaque étape de ton PVT en Nouvelle-Zélande.

La première étape est de prendre la décision et de se lancer pour de bon. C’est probablement l’étape la plus compliquée, mais elle en vaut la peine, crois-moi. L’article “Comment j’ai voyagé pendant 2 ans avec 2000€ ?” est en partie écrit pour t’y encourager, j’y raconte ma prise de décision (quitter mon beau CDI et mon quotidien rassurant), mes 2 années en Australie ainsi que mes 6 mois en Asie du Sud-Est.

Bref, après avoir vérifié les critères d’éligibilité, fait ta demande en ligne, avoir patienté pour qu’il soit accepté (ne rien réserver avant que tu aies reçu ton Evisa !), tu pourras débuter la préparation.

  1. Se mettre en ordre administrativement vis-à-vis de son pays d’origine. Cette étape dépendra de chacun et chacune (contacter et prévenir la sécurité sociale, pôle emploi, chômage, etc.).
  2. Étape cruciale (bon ça l’est moins en NZ qu’en Australie) et souvent oubliée par les guides, le choix de la ville d’arrivée. En fonction des saisons, de tes objectifs et de tes envies, ça peut avoir beaucoup d’importance pour faciliter ton arrivée.
  3. Réserver son billet d’avion : en tant que PVTistes, il est possible d’obtenir des tarifs à prix réduits, des vols avec retour modifiable sans frais. J’ai écrit un article complet sur quand, et comment réserver son vol WHV (avec encore une réduction en cadeau).
  4. Souscrire à une (bonne!) assurance voyage PVT : les frais médicaux en Nouvelle-Zélande n’ont rien à voir avec chez nous. C’est primordial d’avoir une bonne assurance santé. Rapatriement pour toi ou billet aller-retour si un de tes proches est hospitalisé, super rapport couverture/prix, suivi personnalisé, réactivité font notamment partie des raisons pour lesquelles je recommande GobyAVA et leur plan santé WHV, pour lequel tu obtiendras 5% de réduction avec le code “JEREMYAVA“. L’article détaillé ici.
  5. Demander ton permis international : un PVT en NZ sans road trip ne serait pas un vrai PVT !

J’en profite rapidement pour te parle des premiers accompagnements PVT personnalisés, dont le but est d’être une nouvelle alternative à la préparation d’un PVT en Nouvelle-Zélande. Ensemble, on définit, planifie et prépare ton projet en fonction de tes envies et des objectifs, afin que tu partes plus confiant(e) et pleinement préparé(e) sur ce qui t’attend là-bas. Je pense sincèrement penser son projet (en tout cas, les premières semaines) et savoir concrètement comment trouver un travail ou acheter un bon van, par exemple, peut être un énorme gain de temps (et donc d’argent) une fois sur place.

Tu peux y jeter un oeil, sinon, ce blog est entièrement gratuit et je suis déjà ravi si tu me lis !

Pour plus d’infos, j’ai écrit un article complet sur les préparatifs d’un PVT en 9 étapes, où je détaille chaque partie.

Les démarches essentielles à l’arrivée !

blog-pvt-nouvelle-zelande-demarcheQue tu atterrisses à Auckland, Wellington, Christchurch ou ailleurs, t’occuper des démarches administratives est la première chose à faire en tant que WHV.

C’est un peu plus périlleux en Nouvelle-Zélande qu’en Australie, mais ça reste faisable en quelques jours, no stress.

Bien sûr, il faut aussi savourer son arrivée (sauf si tu arrives comme moi à 3 heure du mat après 26h de vols et d’escales) et réaliser que ça y est, t’y es. Que tu as devant toi une année ou tu seras seul(e) responsable de ce qui t’arrivera !

Ensuite, après avoir récupéré un peu du jetlag, je te conseille vraiment de t’occuper de ces 3 démarches le plus rapidement possible, histoire d’être tranquille.

  1. Obtenir un numéro néo-zélandais. On commence par le plus simple. Beaucoup se demandent s’il est nécessaire d’avoir un numéro local, je réponds souvent en demandant si tu te verrais vivre ou rechercher un emploi en France sans numéro français ? … Voilà, haha.
  2. Ouvrir un compte en banque néo-zélandais : ça se complique un peu. Car durant les “grosses” périodes d’arrivée, les bureaux de banque sont pris d’assaut par les PVTistes, donc obtenir un rendez-vous peut être long.
    Il faut également un justificatif de logement.
  3. Demander son numéro IRD Number (Inland Revenue Department). Obligatoire pour pouvoir travailler en Nouvelle-Zélande, car tes employeurs l’exigeront, c’est également via ton compte “myIRD” que tu pourras potentiellement récupérer une partie des taxes.
    Là où c’est pénible, c’est que tu dois avoir ouvert ton compte en banque local pour avoir ton RIB et ainsi pouvoir demander ton numéro IRD.

J’ai écrit un article ou je détaille ma première semaine sur place et comment s’occuper des démarches le plus efficacement possible.

Ce n’était pas simple, mais en une semaine pile, j’ai pu m’occuper de toutes les démarches en décrocher un job qui m’a permis d’économiser pendant 5 mois avant d’acheter mon van.

Comment trouver un travail durant son PVT en Nouvelle-Zélande ?

travailler-benevolat-nz

Si le visa vacances travail représente autant une opportunité selon moi, c’est bel et bien, car il offre l’opportunité de travail tout en voyageant. C’est uniquement grâce à cela que j’ai pu voyager durant plusieurs années sans bruler mes économies.

Il y a évidemment Vacances et Travail dans l’intitulé du visa, donc voyager et profiter de son séjour à l’étranger reste le plus important.

Mais la vie en Océanie n’est pas donnée, donc tu risqueras fort de travailler sur place, ou de t’essayer au volontariat ou au HelpX, que je te conseille vivement. Le bénévolat en Nouvelle-Zélande est très populaire et permet de prolonger son aventure sans dépenser, tout en découvrant de nouvelles cultures (je regrette de n’avoir pas fait de HelpX dans une famille maorie !).

La NZ n’est pas l’eldorado des backpackers que peut être sa grande soeur australienne, les salaires y sont globalement plus bas (fruit picking, restauration, etc.), mais si tu sais comment bien chercher et que tu es volontaire, tu pourras faire de belles économies pour ensuite profiter du pays aux longs nuages blancs.

Itinéraires de Road Trip & découverte de la Nouvelle-Zélande

road-trip-voyage-nouvelle-zelande

Transition parfaite (on dirait presque un vrai blogueur, t’as vu), mais dans Working Holiday Visa il y a aussi… Holiday !

Si on se tape quand même 24h minimum d’avions et d’escales, ce n’est pas pour passer 12 mois à travailler en ferme, qu’on se le dise.

Je le dis souvent quand je parle de l’Australie, mais mon road trip dans le Western Australia (qui fût aussi mon premier) était le plus marquant de ma vie.

Mais c’était sans compter sur ce road trip de presque 2 mois avec Theresa , cette belle Allemande timide rencontrée en Australie, à travers les deux îles de Nouvelle-Zélande en van.

Je peux affirmer avec certitudes que les plus beaux paysages que j’ai eu l’occasion d’admirer se trouvent là-bas. Entre le mont Taranaki et le Tongiro Nationarl Park, la chaine de glaciers du Mont Aoraki/Cook, la vue au sommet du Roys Peak au lever de soleil… Bref.

J’ai détaillé notre itinéraire avec budget et tout ce qu’il faut savoir pour préparer et profiter au mieux de son road trip en Nouvelle-Zélande.

PVT Nouvelle-Zélande : Conseils & bons plans

avis-pvt-nouvelle-zelande

Dernière grande catégorie de ce blog, et non des moindres, les conseils, bons plans et autres réductions !

Bien évidemment, quand le sujet d’un article s’y prête, je mentionne dès que j’en ai l’occasion. Mais parfois, je consacre des articles entiers à compiler mes bons plans et fruits de mes recherches, comme dans le guide complet pour acheter son van en Nouvelle-Zélande.

Cela peut aussi regrouper des articles plutôt axés sur des retours ou des récits d’expériences, des avis liés au PVT en NZ, ce genre de choses.

D’autres seront à venir, patience mate !

Voilà pour les grandes catégories. Le blog est en constante évolution. De nouveaux articles voient régulièrement le jour. Mais les plus anciens sont régulièrement mis à jour.

Si tu es toujours ici, j’espère que tu y vois déjà un peu plus clair sur ce qui t’attend avec ton PVT au pays des Maoris, j’espère également que ce blog te soit utile et t’aideras un maximum !

Si c’est le cas, n’hésite pas à laisser un petit vote via le système d’étoiles, à faire des suggestions, des retours d’expériences ou poser une question en bas des articles (j’y réponds toujours ou via Instagram).

Ou à simplement laisser un commentaire, car l’article t’a plu ou t’a bien aidé (ça fait toujours extrêmement plaisir (bon ce n’est pas possible sur cette page en particulier, mais sous les autres articles !).

Tu peux aussi recommander ce blog ou en parler autour de toi quand l’occasion se présente (ou même en commentaire sur les groupes FB), le bouche-à-oreille m’aide énormément en tant que blogueur indépendant face à des agences qui ont des équipes complètes pour gérer leur blog, haha !

Et si jamais l’un des services que je recommande te parait utile, sache qu’il s’agit peut-être d’un lien affilié, c’est-à-dire que je toucherai une petite commission, et que le prix ne changera absolument pas pour toi, ce qui m’aide énormément pour faire vivre ce blog ! (Et mieux, dans certains cas, comme avec les assurances GobyAVA, j’ai négocié une réduction pour ceux qui passent par moi, donc c’est win-win !)

Un grand merci d’être passé par ici et de m’avoir lu, en tout cas !

Le PVT en Nouvelle-Zélande | les liens pratiques :
✈️ Pour réserver ton vol, NZVoyages (-10€ avec JEREMYNZ)
🚑 Pour partir bien assuré : le Plan Santé WHV de GobyAVA (5% avec JEREMYAVA)
🛏 Pour réserver ton logement : Booking ou Airbnb
🚐 Si tu souhaites réserver ton van / camping-car par toi-même Motorhome Republic
🇦🇺 Découvrir les accompagnements PVT personnalisés
📸 Pour me retrouver et échanger : Instagram

Retrouve ici l’ensemble des articles sur le PVT en Nouvelle-Zélande (les plus récents en premiers) 👇🏼

preparation-PVT-australie-nouvelle-zelande

Les 5 erreurs à éviter pour réussir son PVT !

En pleine préparation (ou déjà en plein) PVT en Australie ou en Nouvelle-Zélande ?

Recevoir des vrais conseils concrets par email t'intéresserait ? 

Le premier concerne les 5 erreurs à éviter pour bien débuter (pas comme ça, du coup)

PS : Cela me permettra aussi de te tenir informer sur la ré-ouverture des frontières en Océanie.

Tu es bien inscrit(e) ! Vérifie tes SPAMS au cas où et ajoute bien l'adresse "[email protected]" pour ne louper aucun email :)

Pin It on Pinterest

Avant de s'intéresser au PVT en Océanie spécifiquement, petite introduction à ceux et celles qui découvriraient encore ce terme "PVT". En quoi cela consiste exactement ? Que cela procure-t-il ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce programme ?

Tout d'abord, ce type d'accord bilatéral entre 2 pays est parfois appelé de différentes manières :

• "PVT" pour "Programme Vacances Travail" ou "Permis Vacances Travail"

• "VVT" pour "Visa Vacances Travail"

• "WHV" pour "Working Holiday Visa"

• ou encore "Programme Working Holiday", "visa Working Holiday", etc.

Bref, sache que tout cela signifie la même chose. Ça peut parfois être confus quand on découvre le monde des expatriés. Les termes PVT et WHV (version anglophone) sont les 2 termes les plus souvent utilisés, ceci dit.

Qu'est-ce que le Programme Vacances Travail ?

C'est un programme de mobilité internationale qui est donc le résultat d'un accord bilatéral entre 2 gouvernements pour autoriser (en général, mutuellement) les ressortissants d'un pays à faire une demande pour participer à ce programme afin de séjourner et travailler dans l'autre pays pour une durée plus ou moins longue.

Très souvent, cet accord se concrétise sous forme de visa. Il est destiné aux jeunes adultes (en général jusqu'à 30 ou 35 ans, selon les pays) et peut être obtenu selon certains critères (je détaille les critères pour le PVT australien plus bas).

Pour exprimer la chose plus simplement ; le PVT est un visa qui permet de voyager et travailler dans un pays étranger pour une durée déterminée. Il permet donc d'autofinancer son voyage à l'étranger. C'est uniquement grâce à ce programme que j'ai pu voyager pendant 2 ans avec 2000€ de budget de départ.

Pourquoi faire un PVT ?

Pour avoir la possibilité de postuler, obtenir, vivre et travailler hors Europe ! Au sein de l'Union européenne, nous (Français et Belges) n'avons pas besoin de visa particulier pour travailler  dans la plupart des pays membres ou faisant partie de l'espace Schengen. Il permet aussi d'avoir un statut reconnu qui facilite les contacts avec les ambassades ou les consulats français ou belge dans le pays hôte, etc.

Pays avec lesquels la France a signé un accord PVT (15) :

• Australie (de loin, le plus populaire avec environ 25 000 PVT accordés aux Français)
• Nouvelle-Zélande (second PVT le plus prisés, avec 10 000 WHV obtenus par des Français par an)
• Canada
• Argentine
• Brésil
• Chili
•  Mexique
•  Colombie
•  Uruguay
•  Corée du Sud
• Hong-Kong
• Japon
• Singapour
• Taiwan

Plus d'infos sur les conditions & quotas des PVT pour les Français (hors Australie, car ça, c'est le sujet de cette page)

Pays avec lesquels la Belgique a des accords PVT (5) :

• Australie (environ 2500 Belges partent en Australie par an)
• Nouvelle-Zélande (entre 800 et 1000 voyageurs belges s'envolent pour le pays des Kiwis chaque année)
• Canada
• Corée du Sud
• Taiwan

Plus d'infos sur les conditions des PVT pour les Belges (hors Australie)

Enfin, pour retrouver plus de statistiques sur les PVT (dernières MAJ en 2018), c'est ici.

Les PVT en Océanie (Australie et Nouvelle-Zélande) sont donc les plus populaires, et de loin, et il y a bon nombre de raisons à ça, dont on va parler plus bas !

Alors, laisse-moi deviner...

Mon anglais est-il suffisant pour partir en Australie ?

• Est-ce que partir seul(e) est vraiment une bonne idée ?

• Et si je ne trouve pas de travail ?

•  Comment ça se passe concrètement, j'arrive à l'aéroport, et puis quoi ?

Combien d'argent me faut-il pour partir sereinement ?

• Comment faire rapidement des rencontres ?

• Quelle est la meilleure ville d'arrivée pour moi ?

T'es-tu déjà posé une de ces questions ? Si oui, sache que c'est parfaitement normal. Qui peut prétendre partir confiant et sans stress pour plusieurs mois, voire une année, à l'autre bout du monde, seul, ou même à deux ?

Personne.

Maintenant, que dirais-tu de ...

• Savoir comment préparer ton PVT étape par étape, dans l'ordre.

• Être préparé(e) aux premières démarches essentielles à faire sur place ? (Banque, TFN, Numéro australien)

• Être conseillé(e) pour savoir quelle serait la meilleure ville et période d'arrivée pour ton projet à toi.

• Savoir comment proactivement rechercher un travail ou un bénévolat dès ton arrivée en Australie ?

• Ou encore comment rapidement améliorer ton anglais, connaitre les pièges à éviter lors d'un achat d'un véhicule, ou encore comment chercher et trouver un job valide pour le second visa PVT ?

• Avoir quelqu'un qui répondre à toutes tes questions, te partage ses conseils, bons plans et réductions ?

Bref, le tout selon tes envies, tes objectifs et ta situation, et accessible à toutes et tous. C'est ce que représentent les premiers accompagnements PVT personnalisés que j'ai pensé et imaginé, après 4 ans à faire partie de la communauté PVTiste et à conseiller des voyageurs.

Ils ont pour but d’être une nouvelle alternative au fait de préparer son PVT et d’avoir toutes les cartes en main pour attaquer son aventure du bon pied. Mais également d’être accessibles à tous, financièrement parlant.

J’ai pensé ces accompagnements pour les personnes qui souhaitent partir de manière autonome, tout en étant conseillées et guidées dans leurs choix ainsi que dans la préparation de leur PVT et de ce qui les attend sur place. Qu’elles aient déjà pensé leur projet ou qu’elles n’aient aucune idée de “par où commencer”.

À la fin d’un accompagnement, l’objectif est que tu sois entièrement préparé(e) afin de partir bien plus confiant(e). Qu’en fonction de ce que tu souhaites faire dès ton arrivée, tu saches comment t’y prendre sur place, et pour tout ce qu'on verra ensemble te serve tout au long de ton aventure PVTiste.

 

Avant de s'intéresser au PVT en Océanie spécifiquement, petite introduction à ceux et celles qui découvriraient encore ce terme "PVT". En quoi cela consiste exactement ? Que cela procure-t-il ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce programme ?

Tout d'abord, ce type d'accord bilatéral entre 2 pays est parfois appelé de différentes manières :

• "PVT" pour "Programme Vacances Travail" ou "Permis Vacances Travail"

• "VVT" pour "Visa Vacances Travail"

• "WHV" pour "Working Holiday Visa"

• ou encore "Programme Working Holiday", "visa Working Holiday", etc.

Bref, sache que tout cela signifie la même chose. Ça peut parfois être confus quand on découvre le monde des expatriés. Les termes PVT et WHV (version anglophone) sont les 2 termes les plus souvent utilisés, ceci dit.

Qu'est-ce que le Programme Vacances Travail ?

C'est un programme de mobilité internationale qui est donc le résultat d'un accord bilatéral entre 2 gouvernements pour autoriser (en général, mutuellement) les ressortissants d'un pays à faire une demande pour participer à ce programme afin de séjourner et travailler dans l'autre pays pour une durée plus ou moins longue.

Très souvent, cet accord se concrétise sous forme de visa. Il est destiné aux jeunes adultes (en général jusqu'à 30 ou 35 ans, selon les pays) et peut être obtenu selon certains critères (je détaille les critères pour le PVT australien plus bas).

Pour exprimer la chose plus simplement ; le PVT est un visa qui permet de voyager et travailler dans un pays étranger pour une durée déterminée. Il permet donc d'autofinancer son voyage à l'étranger. C'est uniquement grâce à ce programme que j'ai pu voyager pendant 2 ans avec 2000€ de budget de départ.

Pourquoi faire un PVT ?

Pour avoir la possibilité de postuler, obtenir, vivre et travailler hors Europe ! Au sein de l'Union européenne, nous (Français et Belges) n'avons pas besoin de visa particulier pour travailler  dans la plupart des pays membres ou faisant partie de l'espace Schengen. Il permet aussi d'avoir un statut reconnu qui facilite les contacts avec les ambassades ou les consulats français ou belge dans le pays hôte, etc.

Pays avec lesquels la France a signé un accord PVT (15) :

• Australie (de loin, le plus populaire avec environ 25 000 PVT accordés aux Français)
• Nouvelle-Zélande (second PVT le plus prisés, avec 10 000 WHV obtenus par des Français par an)
• Canada
• Argentine
• Brésil
• Chili
•  Mexique
•  Colombie
•  Uruguay
•  Corée du Sud
• Hong-Kong
• Japon
• Singapour
• Taiwan

Plus d'infos sur les conditions & quotas des PVT pour les Français (hors Australie, car ça, c'est le sujet de cette page)

Pays avec lesquels la Belgique a des accords PVT (5) :

• Australie (environ 2500 Belges partent en Australie par an)
• Nouvelle-Zélande (entre 800 et 1000 voyageurs belges s'envolent pour le pays des Kiwis chaque année)
• Canada
• Corée du Sud
• Taiwan

Plus d'infos sur les conditions des PVT pour les Belges (hors Australie)

Enfin, pour retrouver plus de statistiques sur les PVT (dernières MAJ en 2018), c'est ici.

Les PVT en Océanie (Australie et Nouvelle-Zélande) sont donc les plus populaires, et de loin, et il y a bon nombre de raisons à ça, dont on va parler plus bas !

Alors, laisse-moi deviner...

Mon anglais est-il suffisant pour partir en Australie ?

• Est-ce que partir seul(e) est vraiment une bonne idée ?

• Et si je ne trouve pas de travail ?

•  Comment ça se passe concrètement, j'arrive à l'aéroport, et puis quoi ?

Combien d'argent me faut-il pour partir sereinement ?

• Comment faire rapidement des rencontres ?

• Quelle est la meilleure ville d'arrivée pour moi ?

T'es-tu déjà posé une de ces questions ? Si oui, sache que c'est parfaitement normal. Qui peut prétendre partir confiant et sans stress pour plusieurs mois, voire une année, à l'autre bout du monde, seul, ou même à deux ?

Personne.

Maintenant, que dirais-tu de ...

• Savoir comment préparer ton PVT étape par étape, dans l'ordre.

• Être préparé(e) aux premières démarches essentielles à faire sur place ? (Banque, TFN, Numéro australien)

• Être conseillé(e) pour savoir quelle serait la meilleure ville et période d'arrivée pour ton projet à toi.

• Savoir comment proactivement rechercher un travail ou un bénévolat dès ton arrivée en Australie ?

• Ou encore comment rapidement améliorer ton anglais, connaitre les pièges à éviter lors d'un achat d'un véhicule, ou encore comment chercher et trouver un job valide pour le second visa PVT ?

• Avoir quelqu'un qui répondre à toutes tes questions, te partage ses conseils, bons plans et réductions ?

Bref, le tout selon tes envies, tes objectifs et ta situation, et accessible à toutes et tous. C'est ce que représentent les premiers accompagnements PVT personnalisés que j'ai pensé et imaginé, après 4 ans à faire partie de la communauté PVTiste et à conseiller des voyageurs.

Ils ont pour but d’être une nouvelle alternative au fait de préparer son PVT et d’avoir toutes les cartes en main pour attaquer son aventure du bon pied. Mais également d’être accessibles à tous, financièrement parlant.

J’ai pensé ces accompagnements pour les personnes qui souhaitent partir de manière autonome, tout en étant conseillées et guidées dans leurs choix ainsi que dans la préparation de leur PVT et de ce qui les attend sur place. Qu’elles aient déjà pensé leur projet ou qu’elles n’aient aucune idée de “par où commencer”.

À la fin d’un accompagnement, l’objectif est que tu sois entièrement préparé(e) afin de partir bien plus confiant(e). Qu’en fonction de ce que tu souhaites faire dès ton arrivée, tu saches comment t’y prendre sur place, et pour tout ce qu'on verra ensemble te serve tout au long de ton aventure PVTiste.