Accueil » PVT Australie » PVT Australie / Nouvelle-Zélande x Coronavirus (Covid-19) : Faut-il rentrer ou rester ?

PVT Australie / Nouvelle-Zélande x Coronavirus (Covid-19) : Faut-il rentrer ou rester ?

by Jeremybackpacker
pvt-australie-coronavirus-covid19

Cet article est principalement dédié aux PVTistes et toutes personnes actuellement en voyage en Australie ou en Nouvelle-Zélande qui se posent énormément de questions quant à la situation sanitaire internationale actuelle. Les mesures prises par les gouvernements du monde entier ne cessent d’évoluer et sont de plus en plus drastiques. Elles compliquent toute prise de décisions, mais sont là pour de bonnes raisons.

Vous êtes énormément à vous demander s’il faut rester ou interrompre son PVT en Océanie. Les liaisons aériennes se réduisant de jour en jour, le stress de “l’urgence” complique cette décision.

En pleine préparation de ton PVT en Australie ou en N-Z ? ✈️
Recevoir des conseils & bons plans sur l'Australie & la N-Z (Plus d'infos)
Mais tu te poses un tas de questions ? Tu souhaites être préparé(e) au mieux pour ton départ ? Recevoir des conseils concrets et des bons plans (jobs notamment), me poser tes questions et être tenu informé sur la ré-ouverture des frontières en Océanie, tu peux simplement t’inscrire ici ✌🏼
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

DERNIÈRE MAJ LE 01/04/20 : ÉDIT : j’ai décidé de mettre à jour cet article avec les nouvelles infos vérifiées qui tombent (n’hésitez pas à me les communiquer). Clique ici pour accéder aux dernières updates. Si tu découvres cet article, il est préférable de le lire entièrement.
UPDATE 05/04/20 : La situation et les mentalités australiennes évoluent vis-à-vis des backpackers et des PVTistes, et malheureusement pas dans le bon sens, il faut aussi en tenir compte. J’ai mis à jour la section “les questions à se poser”.

Je ne suis pas journaliste ni épidémiologiste, juste un blogueur passionné sur les PVT en Océanie actif dans la communauté depuis plusieurs années, fatigué de voir circuler tout et n’importe quoi sur les RS (répandre des fake news liées au Coronavirus est désormais punissable par la loi). Et vu le nombre de messages reçus via Instagram (d’ailleurs, je continuerai à partager les infos vérifiées dans les jours à venir en story), je ne peux plus répondre individuellement, d’où cet article.

Je ne vais donner que des infos vérifiées et de sources officielles/journalistiques sérieuses. Quand il s’agira de recommandations personnelles ou de conseils, ça sera également explicitement dit.

Important : Si tu es toujours à l’étranger actuellement, il est devenu encore plus primordial de souscrire à une assurance complète et sérieuse et rare sont celles qui acceptent toujours de couvrir les frais médicaux liés à la contraction du Covid-19, et GobyAVA, mon partenaire, en fait partie, plus d’infos plus bas dans cet article ou en cliquant ici.

La pandémie liée au Coronavirus (Covid-19) affecte désormais le monde entier. J’étais moi-même au Maroc quand la situation en Europe s’est aggravée. J’ai vécu une entrée en crise d’un pays qui n’est pas le sien, nous avons été rapatriés avec les derniers vols pour la Belgique.

Ces dernières 48h m’ont fait prendre conscience de plusieurs facteurs autres que le “Non mais en Europe c’est pire vaut mieux rester où on est” qu’énormément de personnes en PVT en Nouvelle-Zélande en Australie “conseillent” sur les groupes FB, notamment (pire source d’infos). Non, ça ne se résume pas à ça, loin de là.

Je vais structurer l’article comme suit :

  • État sur la situation actuelle (au 20/03/2020)
  • Faut-il rentrer ou rester ? Recommandations officielles dans un premier temps. (Mais la décision variera selon ta situation, forcément).
  • Les questions à se poser. J’ai l’impression que la plupart des gens ne réfléchissent que sur le court terme (ce dont j’étais également “coupable” il y a encore 3 jours au Maroc).
  • Ce à quoi il faut s’attendre dans les prochaines semaines/ prochains mois en Océanie. Malheureusement, dans ce genre de situation, il faut se préparer à toutes les éventualités. Il me parait inconscient et irresponsable de vous faire des prévisions subjectivement optimistes. Non, on parle de santé et de crise sanitaire mondiale, on ne se base pas sur des “espérons que…”.
  • Les informations sur les vols vers l’Europe au 20/03/2020
  • Les organismes à suivre pour obtenir les dernières infos sûres.

Les chiffres et informées données sont actuelles pour le 20/03/2020, il est évident que ces données et les mesures vont évoluer rapidement.

Si tu penses que cet article est pertinent, utile ou important pour la communauté, n’hésite pas à le diffuser ou l’envoyer à tes connaissances actuellement en PVT, ou même à le commenter sur FB. J’ai vraiment essayer qu’il soit mesuré, avec du “bon sens”, j’espère que c’est le cas. Tu peux aussi poser tes questions ou partager ton expérience ou tes infos (vérifiées sinon je ne validerai pas) en commentaires, merci !

Coronavirus (Covid-19) la situation actuelle en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Fin de journée le 19/03/20, l’Australie comptait 709 cas positifs de Coronavirus (Covid-19), soit 149 de plus que la veille, pour 5 morts (Source : The Guardian). Ce qui coïncide avec une propagation exponentielle liée à ce type de pandémie.

UPDATE 01/04/20 : “Of the 4,860 confirmed cases in Australia, 20 have died from COVID-19. More than 256,000 tests have been conducted across Australia.” Source : https://www.health.gov.au/news/health-alerts/novel-coronavirus-2019-ncov-health-alert/coronavirus-covid-19-current-situation-and-case-numbers

coronavirus australie cas covid 19

Source : Health.gov.au

Page officielle dédiée au Covid-19 du gouvernement australien ici.

La Nouvelle-Zélande vient également d’enregistrer sa journée avec le plus grand nombre de nouveaux cas détectés en une journée (11) portant le total à 39 cas (Source : The Guardian)

UPDATE 01/04/20 :708 cas confirmés et 1 décès confirmés. Source : https://www.health.govt.nz/our-work/diseases-and-conditions/covid-19-novel-coronavirus/covid-19-current-situation/covid-19-current-cases

Page officielle dédiée au Covid-19 du gouvernement néo-zélandais ici.

Ces chiffres (notamment en N-Z) restent à priori bas, mais il faut bien se dire que tous les pays subissant de plein fouet la propagation (Italie, Iran, Espagne) ont également eu “qu’une trentaine de cas” à un moment donné.

Partout dans le monde, le virus est évidemment bien plus présent que ce qu’indique le recensement officiel de l’Université John Hopkins. Et ce n’est malheureusement que dans les prochaines semaines et prochains mois que tous les cas présents, en Australie ou en N-Z, mais aussi partout ailleurs, vont être recensés officiellement, tout en faisant le maximum pour limiter ce nombre.

L’Australie et la Nouvelle-Zélande interdisent tous les non-résidents à se rendre dans leur pays

Dans un premier temps, les 2 pays avaient fermé leurs frontières aux personnes venant ou transitant par la Chine, L’Iran et la Corée du Sud.

À partir du 15 mars, un isolement individuel (quarantaine) de 14 jours était imposé à nouvel arrivant (à ses frais, donc pas d’auberge, etc.).

Mais comme partout ailleurs (et on a fait les frais au Maroc en l’espace de 48h), les mesures n’ont même pas le temps d’être appliquées qu’elles sont renforcées.

Ainsi, Scott Morrisson, le premier ministre australien, a annoncé qu’à partir de vendredi 20 mars à 9pm (heure locale) :

«Une interdiction de voyage va être imposée à partir de 21H00 (10H00 GMT) demain soir à tous les citoyens non-Australiens, non-résidents» 

Autrement dit, si tu n’es pas résident permanent (sauf conjoint(e), enfant), tu ne rentres plus en Australie.

Le DailyMail parle même d’une interdiction d’entrée sur le territoire australien pour les non-résidents de 6 mois.

La Nouvelle-Zélande a rapidement suivi, imposant la même mesure dès le jeudi soir à 11.59pm (heure locale), comme annoncé par Jacinda Ardern :

«La décision prise aujourd’hui interdit l’entrée du territoire à tous les touristes, à tous les titulaires d’un visa temporaire comme les étudiants ou les travailleurs».

Source : le Figaro.fr avec l’AFP.

Ceux qui se demanderaient encore s’il faut repousser son départ, c’est n’est plus de votre ressort, il va falloir être patient et voir comment cela va évoluer.

Ces annonces ne sont qu’une infime partie des mesures qui ont déjà ou vont encore être appliquées dans ces pays dans les semaines et les mois à venir.

“La progression de l’épidémie en Australie est à ses débuts . Elle est modérée mais réelle. Dans tous les scénarios, l’impact sur la vie sociale et économique de ce pays traditionnellement très ouvert sera sans précédent. Les autorités australiennes estiment que les mesures qu’elles prennent progressivement sont en place pour 6 mois. Nous devons nous y préparer.” (Source : Ambassade française d’Australie)

UPDATES ET NOUVELLES INFOS

(n’hésitez pas à donner des infos avec sources en commentaires, je mettrai à jour ici

PVT en Australie ou N-Z : Rentrer ou rester ?

Il faut selon moi distinguer ce qui est “conseillé” officiellement (c’est aussi mon but via cet article), mais aussi le bon sens et le recul par rapport à a situation actuelle (visa, ressources financières, etc.)

Ce qui est officiellement conseillé par l’ambassade

Je le répète et le répèterai, mais ne vous fiez pas à tout ce que vous pouvez lire sur les groupes FB. Entre les Kevins qui postent “on m’a dit…”, “j’ai entendu dire que..” Sous couvert de “je pose une question”, ça ne contribue qu’à la “mésinformation” et à l’incompréhension générale.

Le 17 mars, l’ambassade française en Australie répondait sur Twitter :

ambassade france australie conseil pvt

CONCERNANT L’ASSURANCE SANTÉ / VOYAGE : si tu n’en as pas (il est devenu primordial d’avoir une vraie assurance santé internationale, si t’en as pas une en temps de pandémie mondiale…), mon partenaire GobyAVA et son plan santé WHV est l’une des rares à couvrir les frais médicaux et d’hospitalisation liés à la contraction du Coronavirus (Covid-19) même si vous y souscrivez maintenant ou en étant déjà sur place. Il y a cependant un délai de carence de 7 jours (non-couverture pendant une semaine, puis vous êtes entièrement couvert). Attention, cela ne couvre pas les rapatriements “préventifs”.
Tu bénéficies toujours de 5% de réduction sur le prix avec le code “JEREMYAVA”
Au moment de publier l’article, GobyAVA vient tout juste d’en publier une note complète sur leur couverture + FAQ sur le Covid-19.
UPDATE :
AVA a mis à jour ses conditions, durant la crise (et pour pouvoir répondre aux nombreuses demandes), pour souscrire à l’étranger au plan WHV, il faut souscrire pour un montant minimum de 200€ (ce qui correspond à 5-6 mois de plan santé WHV. Donc pour ceux qui restent, c’est toute façon bien plus prudent de prendre une assurance pour toute la durée du confinement.
J’avais déjà écrit un article complet expliquant “pourquoi je recommandais le plan santé WHV” de GobyAVA et pas un autre pour partir en PVT.

Entre-temps, on peut également lire sur le site diplomatie.gouv.fr:

“Compte tenu de ces mesures, il est recommandé de différer les déplacements en Australie jusqu’à nouvel ordre. Par ailleurs, les Français de passage se trouvant actuellement en Australie sont invités à prendre les mesures nécessaires pour un retour en France tant que les liaisons commerciales restent ouvertes.”

Enfin, le dernier communiqué officiel de l’ambassade française en Australie (mis à jour le 20/03/20) s’adresse directement aux Français(es) actuellement en Australie DONT LE VISA EXPIRE DANS 3 MOIS ou moins :

Nous ne vous obligeons pas à rejoindre la France mais nous vous recommandons vivement de le faire, sans trop attendre mais en bon ordre, sans panique, comme l’a souligné notre ministre. Pourquoi ?

• PAS pour des raisons sanitaires : la situation épidémiologique en Australie est meilleure qu’en France à l’heure actuelle.

• MAIS pour des raisons logistiques : la tendance mondiale est probablement à la quasi interruption du trafic aérien international d’ici quelques semaines et pour une durée de plusieurs semaines au moins, voire de plusieurs mois. Il n’existe pas de liaisons aériennes directes entre l’Australie et la France, ce qui doublera la difficulté de rejoindre la France si vous le devez impérativement à ce moment-là.

• ET pour des raisons de protection sociale et d’autonomie financière : votre statut ne vous rend pas éligible à la protection sociale ou aux minimas sociaux en Australie. Malgré la crise sanitaire, les frais médicaux – sauf pour le test de Covid-19 – restent en vigueur. Il sera plus difficile également de trouver un travail temporaire pour garantir vos ressources dans un contexte de contraction de l’économie locale.”

Et invite également tout ressortissant étranger au fil d’Ariane (pour les Français).

Pour les Belges, inscrivez-vous sur le site travellersonline.diplomatie.be

S’inscrire sur ces plateformes et les suivre sur les RS est encore plus recommandés actuellement, et devrait même être obligatoire.

Si ton visa expire donc en juillet, il est fortement recommandé de rentrer dès que possible. L’aventure du PVT Australie, bien que représentant une opportunité incroyable en temps normal, risque juste d’être plus compliquée qu’autre chose durant les prochaines semaines/mois.

Qu’en est-il du bon sens et des PVTistes qui ont encore plus de 3-4 mois sur leur visa WHV ?

[C’est là que ça se complique et que ça part dans tous les sens sur FB et les RS.
Cette partie, bien que basée sur toutes mes recherches (j’éprouve soudainement beaucoup d’empathie pour les (bons) journalistes, ça prend vraiment beaucoup de temps de compiler des infos fiables et de les organiser), N’EST PAS une source officielle.

Ce sont mes recommandations et mes conseils “à moi”, et ma volonté de vous aider à envisager tous les cas de figure et les paramètres à prendre en compte pour vous décider à rester ou à rentrer, chacun et chacune doit prendre sa décision en âme et conscience. J’ai cependant l’impression que beaucoup ne réfléchissent que sur le court terme ou “en espérant que…”, c’est là il faut, à mon sens, se poser et réfléchir.]

  • Pour les visas sur le point d’expirer ou si tu souhaites demander une extension : Mai Lo a regroupé les info (Australie).
  • Pour les visas étudiants actuellement en Australie : je vous redirige vers Go Study Australia France, qui seront les plus aptes à vous conseiller et qui s’informent constamment directement sur place

Pour tous les autres en plein WHV, la suite est pour vous.

PVT en Océanie : Rentrer ou rester ? Les questions à se poser et les facteurs importants

[EDIT 05/04/2020 : tous les points cités ci-dessous restent valables selon moi. Cependant, certains facteurs se sont ajoutés à la réflexion cette dernière semaine.

  1. Le gouvernement australien a clairement annoncé qu’il n’y aurait pas d’aides financières pour les WHV makers (ce qui renforce l’idée que pour les autorités, les WHV sont de la main d’oeuvre cheap pour les boulots que ne veulent pas faire les Ozzies, triste réalité..)
    Le gouvernement mentionne désormais la durée de 6 mois en ayant les ressources financières disponibles, dans le cas contraire, ils demandent aux WHV de rentrer…
  2. Les médias australiens font du bashing sur les backpackers. Durant le confinement, des backpackers continuent de faire la fête, la police a du intervenir plusieurs fois. Il n’en fallait pas plus pour que les médias fassent des backpackers leur nouvelle cible. Ce qui ne va pas aider vis à vis de l’opinion publique. Les backpackers sont désormais vus comme ceux qui “ont ramené et propagent” le virus dans leur pays, il faut aussi accepter cela..
  3. La meilleure chose à faire actuellement ? Trouver un job dans l’alimentaire/agriculture avec logement (mais ça devient compliqué vu toutes les frontières entre états se ferment ou imposent un confinement de 14J) ou un HelpX / airbnb à plusieurs pour les prochains mois. Vivre en van va être de plus en plus compliqué car les free camps ferment un peu partout et les locaux sont de moins en moins accueillants.. FIN EDIT 05/04/2020]

C’est impossible de définir des règles établies pour tous, ça dépendra de ta situation, mais se poser les bonnes questions peut aider.

1. As-tu les ressources financières pour subvenir à tes (vos) besoins pour 3/4 mois sans travailler ?

Je pense que dans ce genre de situation exceptionnelle, même si je suis d’habitude quelqu’un d’optimiste, pour éviter un maximum le pire et les “mauvaises surprises” (termes anecdotiques..), c’est d’envisager le pire.

Si “le pire” est évité, alors ça sera tant mieux, mais s’il ne l’est pas et que tu n’avais pas anticipé cette situation, tu pourrais te retrouver dans une situation très compliquée. C’est aussi donc  en me sentant un peu “responsable” en écrivant cet article que je préfère évaluer le pire.

À l’heure actuelle, il est impossible de savoir pour sûr comment l’Australie va gérer cette crise sanitaire ni les mesures qui seront prises. On peut cependant assumer qu’elle se dirige vers un confinement au même titre que les pays d’Europe.

Dès lors, la majorité des secteurs employant des travailleurs/employés seront très impactés. Et donc que trouver un travail en Australie (ou même de le conserver) risquera d’être de plus en plus compliqué pour les PVTistes.

Vivre en Australie ou en NZ coute cher, c’est un fait. Y vivre 3-4 mois sans travailler si tu n’as pas plusieurs milliers de dollars (ou d’euros à transférer), c’est très compliqué.

2. Que fais-tu si l’Australie ou la NZ impose un confinement national ?

EDIT 01/04/20 :La question ne se pose plus trop, la NZ est en confinement national et les États Australiens l’impose chacun à leur tour, avec de plus en plus restrictions.

Imaginons (no fake news, juste “imaginons”) que l’Australie ou la NZ impose un confinement national, et n’accepte pas les vans ou tout autre véhicule aménagé comme “lieu de confinement”, tu seras donc potentiellement obligé de trouver un logement (ou te faire héberger) accepté pour la durée du confinement, le tout sans pouvoir travailler, car que tu ne pourras plus sortir.
Concernant les vans et véhicules aménagés, les informations ne sont pas claires, mais la plupart des free camps et camping payants ferment aussi bien en NZ qu’en Australie, on peut donc imaginer que c’est clairement plus une pratique encouragée.

Et non les auberges ne seront vraisemblablement pas acceptées non plus, on parle donc de logement privé.

Seules alternatives plus envisageables financièrement ; le helpx ou se faire héberger d’une manière ou d’une autre. Sachant que les Européens commencent à être vus comme “ceux qui ramènent et propagent le virus”, je ne sais pas si les hosts seront très enclins à prendre des volontaires en ces temps délicats ni ça sera toujours autorisé.

Si vous êtes déjà en Helpx actuellement, restez-y le plus longtemps possible en attendant de voir comment ça évolue.

Ou mieux, trouver un travail avec logement inclus ou à proximité dans une activité considérée comme “essentielle” ; comme la nourriture, par exemple, car confinement ou non, il faut continuer à nourrir la population.

Cependant, rechercher un travail est de plus en plus compliqué, vu les restrictions de déplacement (et encore plus d’un état à l’autre).

3. “L’Australie est plus safe que l’Europe” Oui… Pour l’instant.

Ce que subit actuellement l’Italie est dramatique, mais “sert” d’exemple aux autres pays, qui prennent des mesures drastiques dès les premiers cas.

L’Australie, par exemple, possède un des taux d’habitants/km² les plus faibles, mais les grandes villes comme Sydney, Melbourne, Brisbane ou Perth sont très denses, et doivent donc se préparer au pire.

Pour dire les choses simplement, le “pic” de contamination et des cas en Europe est “en avance” par rapport à l’Océanie.

Il est difficile de prédire les choses avec certitudes, mais “The Sun” prédit un “pic” au Royaume-Unis d’ici 3 mois (mai/juin).

Tandis que Newsroom envisage un potentiel pic en Australie pour le mois d’août. Il faut donc bien comprendre que, si ce scénario se confirme, la situation et les mesures ne vont pas aller en s’améliorant jusqu’à ce que ce pic soit atteint et que les cas baissent par la suite. On parle donc de 4/5 mois.

Le même article craint également que le “pic” du Coronavirus soit coordonné avec le pic annuel de la “flu”, ce qui compliquerait davantage les choses.

Bien évidemment, on peut “espérer” que cela se calme plus tôt, mais comme plus tôt, peut-on se baser sur des “on peut espérer…” ?

4. En tant que PVTistes, voyageurs et touristes, nous représentons une communauté supplémentaire à gérer

Il aussi se dire qu’en tant que PVTistes, voyageurs, touristes, nous représentons une communauté supplémentaire à gérer en cas de crise pour le pays hôte.

(En plus de représenter la communauté des gens qui a propagé cette merde mondialement.)

Tout comme nous avons décidé de prendre les derniers vols depuis le Maroc, beaucoup m’ont écrit aussi quitté le Vietnam, le Sénégal ou interrompre leur tour du monde, car en plus du risque pour sa propre santé, des pays moins aptes à affronter des crises sanitaires ne pourront simplement pas gérer leurs propres citoyens.

Il est donc quelque part un peu “égoïste” de refuser de rentrer pour continuer son voyage (tout comme continuer à se déplacer, peu importe où vous êtes dans le monde actuellement).

Pour l’Australie et la NZ, c’est plus nuancé, on parle de pays développé, mais la logique reste la même, je n’ai sincèrement aucune idée comme les hôpitaux définissent les cas prioritaires à traiter s’ils arrivent (espérons que non) de surnombre de cas à traiter.

5. La peur de rentrer pour contaminer ses proches

Vous êtes aussi beaucoup à hésiter de peur de rentrer, contracter le virus (l’Europe étant plus à risque) et le transmettre à vos proches.

C’est parfaitement légitime, je respecte moi-même la distanciation sociale avec ma propre mère, pour au moins 14 jours, car ayant pris l’avion de rapatriement, j’ai été exposé. Les lieux publics comme les aéroports sont des zones à haut risque.

Là ça devient extrêmement compliqué pour moi ou qui que ce soit de décider pour vous.

Si durant les 2 derniers mois, tu n’as pas transité en Chine, en Corée, en Iran ou en Europe, et que tu n’as eu aucune interaction avec une personne l’ayant fait, il y a peu de chances que tu l’aies.

Donc aller à l’aéroport, voir ces connards qui toussent et éternuent à l’air libre à 2m de toi, être confinés à 200 dans l’avion, à faire la file, représentera surement le plus gros risque de l’attraper…

Je sais que ce début d’article incitait davantage à rentrer, et que cet argument complique les choses. Mais encore une fois, j’essaie de relever tous les points.

Ça ne veut pas non plus dire que si une personne l’a dans l’avion, tout le monde l’aura à l’atterrissage, pas du tout, et fort heureusement. Si t’évites tout contact direct, que tu te laves régulièrement les mains, que personne ne te tousse ou t’éternues dessus (faudrait encore que cette personne l’ait), tu réduiras grandement les chances de le contracter.

Quoiqu’il en soit, il faudra appliquer les mesures en place en France ou en Belgique, respecter la distanciation sociale et éviter tout contact 14 jours après le retour (et plus si imposé), c’est ce que nous faisons.

Et donc, rester ou rentrer d’Océanie ?

Je vais venir aux informations concernant les vols depuis l’Australie et la Nouvelle-Zélande pour rentrer en France ou en Belgique juste après.

Mais je ne peux prendre cette décision pour vous.

Tout ce que je sais, c’est que lorsque le Maroc est passé en lockdown, et que j’ai constaté que même dans notre petit village de pêcheurs de 2000 habitants, tous les commerces étaient fermés, nous avons ressenti un climat particulier et de doute. Et il n’y a rien à faire, il n’y a rien de plus rassurant que d’être chez soi, auprès de ses proches, pour traverser une situation aussi singulière.

Nous, les Européens, représentons désormais ceux qui sont pointés du doigt. Paradoxal pour nous, riches occidentaux, qui sommes les premiers à céder aux raccourcis faciles liés aux origines. À nier les drames humanitaires des migrants qui fuient leurs pays (la plus grosse crise humanitaire frappe en ce moment la Syrie, médias vous êtes où ?).

Bref, c’est aussi un paramètre à prendre en compte, plus cela va empirer, moins les Européens seront accueillis à bras ouverts dans les pays où nous avons amené cette saloperie.

Je ne jette pas la pierre aux voyageurs, nous sommes nous-mêmes partis début mars, on en parlait déjà, mais l’Italie était la seule réelle “à risque”, tout a réellement été chamboulé ces derniers jours, à une vitesse imprévisible.

Sachant que les Australiens et les Kiwis apprécient avant toute chose les backpackers pour la main d’oeuvre qu’ils représentent, et que 80% des cas ont été importés en Australie, il ne faudra pas s’attendre à des grands sourires dans les semaines et les mois à venir.

pandemie coronavirus australie

Source : Health.gov.au

Tirer du bon de ces prochains mois ?

[21/03/20 : L’Australie décide d’interdire l’accès aux zones réservées aux aborigènes pour protéger la communauté.
Si vous êtes arrivés en Australie il y a moins de 2 moins, s’il vous plait réduisez un maximum vos déplacements, vous pourriez propager le virus sans le savoir.
Source : https://www.lefigaro.fr/flash-actu/coronavirus-l-australie-isole-les-aborigenes-20200320]

Certains n’imaginent toujours pas rentrer et y voient même des “opportunités”. Notamment pour acheter un 4×4 ou van à prix cassé.

Si jamais vous décidez de rester et de vous trouver un véhicule, vous pouvez passer par Too Easy Travel, qui continue de travailler en effectif réduit mais qui aménage des 4×4/vans pour voyageurs. Tout est expliqué dans l’article cité juste avant. (précisez-leur venir de ma part !)

Il y a aussi la possibilité de chercher un travail dans le bush ou dans l’outback, en espérant passer ces prochains mois loin de cette crise. Impossible de dire aujourd’hui si c’est le mieux à faire ou si ça reste risquer.

Sachant que le Dollar Australien s’effondre actuellement, travailler en Australie n’a plus été aussi “peu rentable” depuis des années…

Je ne pensais pas que nous serions affecté dans notre petit village au fin fond du Maroc, et pourtant en 24h tout était fermé.

Autre alternative, se trouver un HelpX pour les prochains mois, ce qui permettrait de passer cette période de confinement sans se ruiner et en vivant une expérience (pour le coup encore plus singulière vu les circonstances).

Ce sont des possibilités, mais encore une fois, je ne peux pas vous dire “faites-ça c’est bon”, s’éloigner des grandes villes (sauf si vous espérer rentrer le plus vite possible) pour éviter les zones denses oui.

Mais uniquement pour aller à un endroit fixe, il n’est plus trop questions de road trip actuellement malheureusement, cependant si vous voulez des conseils sur place sur ce qu’il est possible de faire, je vous renvoie vers l’équipe de Sydney Facile, la seule agence de voyage 100% francophone basée à Sydney depuis des années et en qui j’ai entièrement confiance (idem précisez-leur venir de ma part).

La situation sur les vols pour rentrer d’Océanie

Les situations et les mesures évoluent d’heure en heure, donc je vais mettre les liens des ambassades mais les négociations entre les gouvernements/ambassades françaises et belges et les compagnies aériennes sont en place.

Pour chaque organisme, il faut suivre aussi les réseaux sociaux (twitter, FB) pour recevoir les dernières updates.

Peu importe votre nationalité et votre pays actuel, si vous avez déjà un vol ou comptez réserver, il faut essayer de contacter la compagnie aérienne et vérifier les escales.

C’est compliqué, je sais, et les compagnies sont débordées par les appels, mais font leur maximum, il ne faut pas oublier que de l’autre côté des mails et des appels, cela reste toujours des humains.

Vols Depuis l’Australie vers l’Europe

L’ambassade française en Australie a indiqué le 19 mars que ces compagnies aériennes opéraient toujours.

Qatar Airways  : Les itinéraires vers l’Europe via Doha sont ouverts (à condition de rester en transit international à Doha). Le maintien du vol de correspondance depuis Doha semble être un critère pour la compagnie pour autoriser l’embarquement en Australie.

Etihad : Plusieurs itinéraires vers l’Europe sont maintenus via Abu Dhabi (vers Paris, Bruxelles et Amsterdam notamment).

Emirates  : L’itinéraire au départ d’Australie vers Dubaï est officiellement toujours en place mais la disponibilité est limitée, ce qui est le cas également pour les liaisons Dubaï-Paris.

Air France maintient ses vols vers la France et l’Europe depuis Tokyo, Singapour et Bangkok, mais probablement pour une durée très limitée.”

Pour les Belges, il est encore possible de faire Dubaï-Bruxelles jusqu’à jeudi prochain (26/03) avec Emirates. Source : Lesoir.be

N’hésitez pas à diffuser, envoyer ou partager cet article

J’ai passé plusieurs heures à essayer de compiler les plus actuelles et sûres ainsi qu’à les “structurer” pour regrouper un maximum d’informations pratiques.

Désolé si ça n’apporte pas de réponse concrète à la question. Le but est de te faire penser à toutes les éventualités possibles pour que tu prennes une décision qui t’appartient et te partager des infos et des resources sûres. Je ne peux pas prendre cette responsabilité pour toi.

La situation est sans précédent et la solidarité et la responsabilité de chacun et chacune est ce qui nous aidera à traverser cette épreuve.

Si tu penses que cet article est pertinent, utile ou important pour la communauté, n’hésite pas à le diffuser ou l’envoyer à tes connaissances actuellement en PVT, ou même à le commenter sur FB. J’ai vraiment essayer qu’il soit mesuré, avec du “bon sens”, j’espère que c’est le cas.

Les consignes d’hygiène à appliquer sont listées ici et doivent être appliquées, peu importe où vous vous trouvez dans le monde.

Ne pensons pas qu’à nous, jeunes adultes en bonne santé, mais aussi aux plus faibles et aux habitants d’un pays qui n’est pas le nôtre. Évitons les déplacements et les contacts non obligatoires, la distanciation sociale. Toussez et éternuez dans votre coude, lavez-vous régulièrement les mains.

Arrêtez de jouer aux rebelles sans peur qui se sentent invincibles et trop cools pour s’en soucier. Le virus s’en fout pas mal de votre fougue à deux balles. Agis comme tu aimerais que les autres agissent s’ils croisaient ton grand-père ou ta grand-mère, en faisant tout pour ne pas propager cette merde.

Prenez soin de vous et de vos proches, et bon courage !

Tirons les leçons de ces signaux toujours plus forts que nous envoie notre terre mère qu’on pille et de laquelle on épuise indéfiniment des ressources pourtant bien limitées.

Ça devrait aussi t'intéresser !

Laisse un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

12 Commentaires
Mélissa_Alr 29/03/2020 - 15:26

Merci Jeremy pour cet article plutôt complet si on prend en compte la situation … Merci de rester objectif et de donner plusieurs conseils possibles pour les personnes qui ne trouvent pas de solutions à leur problème. En effet rester bloqué à l’étranger peut faire peur je le conçois, mais il faut essayer de garder son calme et de mesurer l’impact de nos choix. (Dois-je prendre le risque de rentrer et de contaminer les gens que je croiserais durant mon retour, ou dois-je rester et me confiner directement en prenant le risque de rester coincé un temps indéfini dans un pays qui n’est pas le mien ?) . Pas facile de prendre de grandes décisions aussi importantes, en temps de crise.
Bref Merci en tout cas de traiter intelligemment de ce sujet.

Reply
Jeremybackpacker 30/03/2020 - 08:12

Merci pour ton commentaire !

Je t’avoue qu’il n’est plus exactement à jour. La situation a tellement évolué ces derniers jours c’était impossible de tout suivre.
La NZ est passé en lockdown mais pour l’Australie chaque état a l’air de faire un peu ce qu’il veut et de fermer les frontières.
Si tu veux mon avis le rêve australien n’a plus trop lieu d’être pour les prochains mois, donc après à voir pour combien de temps tu comptes encore y rester, voir si ça vaut la peine “d’attendre” et de laisser passer cette période compliquée.

Pour ce qui est du retour, honnêtement, si tu n’as pas été en Europe ou en Asie ces 2 derniers mois, il y a peu de chances que tu l’aies, à la limite en ayant été en contact avec une personne qui serait arrivée récemment.. Après si tu restes confinée 2 semaines et que tu n’as aucun symptôme c’est déjà rassurant (même s’il reste les porteurs asymptomatiques..)

Bref bon courage et merci encore pour tes mots !

Jérémy

Reply
Fanny 27/03/2020 - 07:55

Un grand merci Jérémy !!

♥️

Reply
Jeremybackpacker 27/03/2020 - 12:57

De rien, content que ça ait pu t’aider d’une manière ou d’une autre !

Bon courage et prends soin de toi !

Jérémy

Reply
Corinne 25/03/2020 - 14:57

Bonjour et merci à toi je voudrais envoyer ces informations à ma fille en Australie qui est en plein doute. Comment je peux lui transférer ton article ? Désolée pas super pro sur mon telephone… merci

Reply
Jeremybackpacker 25/03/2020 - 17:08

Bonjour Corinne, tu dois pouvoir copié-collé l’adresse web de l’article : si jamais je te le mets ici, tu pourras simplement lui envoyer par message (Facebook, whatsapp, etc.) et elle atterrira ici : https://www.jeremybackpacker.com/pvt-australie-nz-coronavirus-covid-19/

En espérant que ça pourra l’aider. Des mesures sont prises pour au moins 6 mois en Australie..

Bon courage !

Reply
Ilyana 21/03/2020 - 11:38

Merci Jeremy pour ton article. Il éclaircit pas mal de flou. Mais je me pose encore des questions.
Avec mon copain on devait arrivé vendredi en Australie pour un PVT mais au vu de la situation on a reporté notre départ. On doit donner une nouvelle date à notre agence la semaine prochaine.
Quand tu parles des mesures mises en place pour 6 mois, c’est aussi pour la fermeture des frontières ? Ils parlent aussi d’une estimation, cela signifie que ce n’est pas une info certaine ?
Au passage as-tu des conseils sur quand reporter notre départ ?
Merci à toi !!! 🙏🏻

Reply
Jeremybackpacker 22/03/2020 - 08:47

Salut !

Premièrement, votre agence ne devrait pas vous imposer quoi que ce soit vu les circonstances exceptionnelles. Personne ne peut savoir combien de temps le monde va être “paralyser” ni combien de temps l’Australie va imposer de travel ban. Tout va dépendre de comment évolue la situation là-bas.

Ils se dirigent vers un lockdown (confinement national) qui devrait au moins rester en place pendant plusieurs semaines si pas plusieurs mois.

Et oui, c’est une estimation, mais dans une situation pareille, je préfère prévenir les gens “du pire” et ensuite ils prennent leurs décisions en âme et conscience. Si j’écris “dans 2 mois c’est bon” et que ce n’est pas les cas, ça me retombera dessus, d’où ma volonté de ne pas donner de réponse tout faite, car ce n’est pas mon rôle.

Je pense que vous de la chance que tout cela soit arrivé avant que vous n’arriviez là-bas. Il s’agit maintenant de faire preuve de patience et d’attendre que la situation mondiale se stabilise. Car il faut aussi tenir compte des règles des pays dans lesquels vous auriez une escale, etc.

Bon courage et bon confinement à vous !

Jérémy

Reply
Mallory 21/03/2020 - 08:10

C est cool merci 🙏🏽
Take care ♥️

Reply
Jeremybackpacker 21/03/2020 - 08:12

Merci à toi !

Nous on est bien rentrés mais je pense surtout à ceux en PVT qui ne savent pas quoi faire, car renoncer à une partie de cette expérience c’est quelque chose de vraiment difficile à accepter..

Bon courage !

Reply
T T 21/03/2020 - 06:59

Bravo Jeremy, merci pour ton article.

Reply
Jeremybackpacker 21/03/2020 - 08:04

Merci pour ton retour. J’ai fait de mon mieux vous rassembler les infos sûres et les structurer, ainsi qu’apporter des pistes de réflexions.

Content de voir que l’article soit diffusé et en aident certains et certaines, bon courage !

Reply
Pin It on Pinterest
Cet article t'a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?

S'il t'a aidé ou intéressé, ça pourrait servir d'autres ! (Puis ça m'aide beaucoup, aussi!)