Accueil » PVT Australie » Préparer son départ » Partir vivre en Australie : S’installer et travailler en 5 étapes !

Partir vivre en Australie : S’installer et travailler en 5 étapes !

by Jeremybackpacker
partir vivre en australie arrivee

Que tu sois en pleine préparation de ton Working Holiday Visa, que tu souhaites savoir comment s’installer en Australie ou encore avoir une idée du cout de la vie sur place, ça tombe, cet article est fait pour toi.

Vivre en Australie est une idée qui m’a déjà traversé l’esprit plusieurs fois durant mes 2 années en Visa Vacances Travail au pays des kangourous (aussi appelé PVT).

En pleine préparation de ton PVT en Australie ou en N-Z ? ✈️
Recevoir des conseils & bons plans sur l'Australie & la N-Z (Plus d'infos)
Mais tu te poses un tas de questions ? Tu souhaites être préparé(e) au mieux pour ton départ ? Recevoir des conseils concrets et des bons plans (jobs notamment), me poser tes questions et être tenu informé sur la ré-ouverture des frontières en Océanie, tu peux simplement t’inscrire ici ✌🏼
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

Bien que Sydney et Melbourne soient les destinations privilégiées des PVTistes et expatriés, c’est à à Perth, dans l’Australie-Occidentale, que je suis arrivé. On dit souvent que la ville d’arrivée reste la “ville de coeur”. Ç’a a été le cas pour moi, car Perth reste la ville dans laquelle je me verrai bien m’expatrier un jour.

Bref, ce “guide d’arrivée” est destiné à tous et toutes. Je vais passer en revue les 5 démarches essentielles pour s’installer en Australie et pouvoir commencer à y travailler rapidement ! Choisir son logement, ouvrir un compte en banque, demander son TFN, commencer à chercher à chercher un job, tout ça peut être fait en moins d’une semaine.

Tant qu’à faire, on va aussi les certifications qu’on peut également passer en moins d’une semaine pour maximiser ses chances de trouver un travail bien payé sur place. Le tout en partageant mon avis, mes conseils et sur la vie australienne !

S’installer en Australie | Sommaire & épingle

vivre-et-travailler-en-australie

Le WHV pour s’expatrier en Australie ?

Petite précision, décider de partir s’installer à l’autre bout du monde (pour le coup, c’est au propre et non au figuré!), ça représente une sacrée décision.

Partir s’expatrier c’est concrètement tout laisser derrière soi pour démarrer une nouvelle vie, avec tous les doutes, les risques et les incertitudes que ça comprendre.

Du coup, je vois les PVT (programme vacances travail) comme des opportunités de s’essayer temporairement à la vie australienne. Et étant donné la simplicité avec laquelle tu peux obtenir ce PVT, pourquoi se priver ?

À noter que cette option est possible pour les voyageurs solos et les couples (chacun doit faire sa demande). Mais n’est en revanche pas envisageable pour ceux qui souhaitent s’expatrier en famille.  L’une des conditions d’éligibilité au PVT est ne pas être accompagné d’un enfant à charge.

Ce visa te permet d’y vivre pour une ou deux années, voire même jusqu’à 3 ans depuis juillet 2019

Cette période apporte déjà plus de garanties et permet de vivre et travailler (et voyager) dans une grande ville (Sydney, Melbourne, Brisbane, Perth,..) ou dans des zones plus reculées. Mais également de comprendre un pays la politique du pays, les mentalités, les habitudes, et simplement voir si cela nous plait, non.

Je pense d’ailleurs qu’une bonne partie des expatriés francophones ont décidé de s’installer pour de bon en Océanie après un ou plusieurs PVT. Que ça soit en Australie ou en Nouvelle-Zélande.

Dans mon cas, bien que j’aie adoré mes 2 années là-bas, je n’ai jamais cherché un “sponsorship”, car mon envie de voyage et de liberté est encore trop présente.

vivre en australie cote ouest

Premier road trip sur la côte Ouest – Kalbarri

Note : les sponsorships visas sont une des options pour rester sur le territoire australien à la fin de son visa PVT, mais cela n’est pas simple et requiert de trouver un employeur qui sera prêt à faire toutes les démarches administratives pour t’obtenir ce visa.
Une autre alternative est de faire une demande de student visa, je parle d’ailleurs des études en Australie dans un article dédié.

Partir vivre en Australie : les préparatifs d’avant-départ

L’article est consacré aux démarches à réaliser à ton arrivée en Australie, mais je vais rapidement lister les préparatifs obligatoires dont il faut s’occuper avant de partir d’expatrier en Océanie :

  • Étape 1 : Avoir fait ta demande et obtenu ton Working Holiday visa sur le site du gouvernement australien.
  • Étape 2 : Te mettre en ordre administrativement et prévenir les différents organismes de ton départ.
  • Étape 3 : Obtenir les documents utiles au fait de partir vivre à l’étranger (passeport, permis international, etc.)
  • Étape 4 : Choisir ta ville d’arrivée (la majorité des backpackers choisissent Sydney ou Melbourne, mais j’ai écrit un article qui explique pourquoi choisir Perth comme ville d’arrivée ?)

Les étapes suivantes nécessitent un peu plus d’informations.

Réserver ton billet d’avion pour l’Australie

Il est important d’avoir bien reçu sa “Visa Grant Letter” ou son “Visa Grant Number” avant de réserver son vol.

Si c’est le cas, tu peux commencer à t’imaginer vivre en Australie ! Pour ça, il va falloir réserver ton vol et faire chauffer la carte de crédit. De manière générale, tu as 2 choix :

  1. Prendre un billet aller simple ; qui t’offrira une grande liberté par la suite. Si tu souhaites renouveler ton WHV pour une seconde année ou alors tenter l’aventure du PVT en Nouvelle-Zélande. Je suis personnellement parti en aller simple, et c’est ce que je recommande en général
  2. Réserver un vol “aller retour” avec date de retour modifiable ; si tu sais pertinemment que tu devras rentrer à telle période, alors ça revient souvent moins cher de réserver un aller-retour.

Dans les deux cas de figure, je te recommande de passer par Australie Tours, qui peut obtenir des prix avantageux avec les compagnies aériennes les plus réputées (Emirates, Qatar, etc.).

Pour beaucoup de personnes, partir vivre en Australie représente le premier long voyage seul(e). Donc, partir avec une compagnie comme Emirates, Etihad ou Qatar est souvent plus rassurant, car moins de chances de retard, d’annulation, etc.

Pas encore réservé ton billet d’avion ?
L’équipe française d’AustralieTours, c’est :

L’autre école, c’est de simplement passer par les comparateurs “classiques” qu’on connait tous comme Skyscanner, Google Flights, Kayak, etc.) et de comparer. Dans tous les cas, j’ai écrit un article complet sur la question

Souscrire à une assurance santé internationale

Choisir ton assurance voyage pour l’Australie : j’ai personnellement choisi le plan santé WHV de GobyAVA.

Ce n’est pas le sujet ici, mais si jamais tu ne t’es pas encore décidé(e), j’ai écrit un article expliquant, d’un point de vue “voyageur” pourquoi j’ai choisi cette assurance, au lieu de faire un 20e comparatif qui embrouille plus qu’autre chose. Rapatriement, prix des soins hospitaliers sur place, séjours en dehors de l’Australie, je parle de tout ça !

Pour des informations bien plus complètes, j’ai écrit un article complet sur tous les préparatifs d’avant-départ. Car on attaque les démarches à faire sur place désormais !

Vivre en Australie : s’installer et travailler en 5 étapes

Que tu sois (comme moi) du style à te préparer en avalant les blogs pendant des semaines avant ton départ, ou que tu sois en panique, car tu décolles dans quelques jours, sache que les démarches administratives “de base” ne sont pas très compliquées en Australie.

Voilà les différentes étapes pour s’installer en Australie :

  1. Choisir son logement et s’y rendre
  2. Demander ton tax File Number (TFN)
  3. Ouvrir son compte en banque
  4. Obtenir une carte SIM australienne
  5. Rechercher un emploi de manière efficace

1. Quel logement réserver et comment s’y rendre ?

Partir en Australie auberge Perth

Première auberge à Perth

Il y a plusieurs options de logements qui s’offrent à un expat fraichement débarqué et on va brièvement les passer en revue.

Mais je recommande en général les auberges de jeunesse (hostels ou backpackers hostels). C’est le moins cher et ça te permettra de rapidement faire tes premières rencontres.

Personnellement, j’avais réservé une semaine avant de m’envoler, comme ça j’avais quelques jours pour me poser et m’acclimater.

Si tu ne t’es pas encore renseigné, voici quelques auberges que j’ai soit testées, soit dont on m’a parlé en bien.

PERTH – Billabong Backpackers : mon auberge d’arrivée et celle dans laquelle je retournais à chaque fois que j’en avais l’occasion. Ce n’est pas la moins chère, mais l’ambiance y est top, petit-déj inclus, piscine, billard, etc. !

blog australie auberge billabong

SYDNEY – La fameuse Wake Up Sydney : notée 8,7/10 par plus de 1800 avis sur booking, ça rassure. Pas loin du centre, des fois tu te demandes comment c’est possible de telles auberges pour ces prix-là qui ressemblent limite à des hôtels.

partir vivre en australie auberge Sydney

MELBOURNE Nomads Backpackers : idéalement situé à 5 min du CBD (centre) de Melbourne. On a également testé le Nomads sur Magnetic Island et on n’a pas été déçu non plus. T’as tout ce qu’il faut et plus dans les Nomads en général, et l’esprit y était toujours très cool et relax.

partir en australie auberge Melbourne

BRISBANEBrisbane City YHA : seule ville dans laquelle je n’ai jamais testé une seule auberge. Mais pour en avoir testé quelques fois, les YHA hostels (chaine très connue d’auberges en Australie) sont une valeur sûre.

partir vivre en australie auberge brisbane

Pour se rendre à son auberge depuis l’aéroport, des navettes gratuites sont souvent proposées. Il suffit de se rendre sur le site de l’hostel ou de les contacter sur les réseaux sociaux pour avoir plus de détails. Les hostels populaires proposent toujours des “check-in 24h/24”.

Si tu souhaites un logement “privé” (si vous arrivez en couple, par exemple), il y a également les Airbnb, mais c’est en général un peu plus cher (forcément). Mais tu peux économiser jusqu’à 41€ sur ta première réservation en passant par mon lien de parrainage Airbnb.

Dernière alternative pour son arrivée, le HelpX ou le Wwoofing, devenus très populaires en Océanie. Cela qui permet de vivre gratuitement chez une famille australienne en échange de 4-5 h de travail par jour. Ça peut être une super option pour améliorer son anglais et découvrir la vie locale ! J’ai vécu un mois dans un refuge pour kangourous en helpx, expérience incroyable !

vivre en australie helpx kangourous

1 mois à vivre dans un refuge pour kangourous au sud de Perth

S’installer plusieurs mois au même endroit ? Bien sûr, les auberges ou airbnb sont des bonnes options au début. Si tu décides de t’installer pour plusieurs mois (travailler et économiser, par exemple), alors les colocations et les “sharehouses” sont une bien meilleure option financièrement parlant, c’est ce que j’ai fait durant 5 mois à Perth.

2. Demander son Tax File Number (TFN) australien

À moins que tu aies hérité d’un riche oncle américain, si tu souhaites t’installer en Australie sans dilapider tes économies en quelques mois, tu risques fort de devoir trouver un emploi et gagner tes premiers dollars.

Pour travailler légalement, il te faut ce fameux ‘TFN”. Qui permet au gouvernement de savoir quels ont été tes employeurs, combien de temps tu as travaillé, vérifier tes fiches de paie, etc.

Il te sera également utile, notamment pour :

  • Ouvrir ton compte en banque
  • Remplir tes contributions
  • Récupérer (une partie de) tes taxes

Pour les porteurs d’un visa PVT, le taux de taxation (prélevé sur ton salaire brut) est fixé à 15% jusqu’à ce que tu atteignes 37 000 AUD.

La demande se fait en quelques minutes en ligne et est gratuite, elle se fait uniquement sur le site de l’ATO (Australian Taxation Office).

Pense à indiquer une adresse à laquelle tu auras toujours accès environ 10-15 jours après ta demande. C’est en général le temps que cela prend pour recevoir ton TFN par voie postale.

2 astuces quant au TFN :
Lorsque tu commences à travailler, tu as 28 jours pour fournir ton TFN à ton employeur, donc tu peux commencer à chercher un job (on va voir ça en détail après) dès que tu as fait ta demande.
Certains ont expliqué qu’en appelant l’ATO moins d’une semaine après leur demande, ils avaient pu obtenir leur TFN par téléphone, ça peut être bon à savoir.

3. Ouvrir un compte en banque australien

Une autre démarche qui a été très simplifiée et standardisée pour les PVTistes et personnes possédant un visa de résidence temporaire, l’ouverture du compte en banque.

Pour que ton charmant employeur puisse te payer toutes les semaines (car oui, tout se fait à la semaine en Australie, c’est tellement mieux), il te faudra un compte en banque made in Australia.

Il y a évidemment plusieurs banques australiennes, parmi les plus connues, Westpac (qui était la mienne), ANZ, Commonwealth et NAB (National Australia Bank).

partir-vivre-en-australie-banque

Banques australiennes

Pour ouvrir un compte, il suffit de se rendre dans une de leurs branches. Il y en a dans toutes les grandes villes, donc no worries.

Tu dois te munir de ton passeport, de ton TFN (et ouais, tout est pensé dans l’ordre ici!), de 50$ à déposer sur le compte et expliquer que tu viens d’arriver en Australie, que t’as lu le blog d’un Belge qui t’a conseillé d’aller les voir.

Il est possible de préouvrir son compte en banque australien depuis la France ou la Belgique. Pour ça, il faut se rendre sur le site de Westpac (par exemple) et suivre la procédure.
Je ne pense pas que ça soit primordial, car tu dois toute façon prendre rendez-vous pour valider l’ouverture sur place. Le seul avantage est que tu peux transférer ton argent vers le compte préouvert.

3bis. Transférer de l’argent vers son compte australien

Avoir un compte en banque c’est bien, avoir de l’argent dessus c’est mieux. Surtout au début, afin de subvenir à tes besoins, manger, te loger, bref, des trucs un peu utiles dans la vie.

Ce que moi je fais personnellement, c’est que je change une “petite” somme (avec laquelle je pense pouvoir tenir 2 semaines) à ma banque avant de partir (compter deux semaines au moins).

Une fois ton compte en banque ouvert, le plus intéressant est de passer par des compagnies de transferts internationales, qui offrent des taux bien plus intéressants que les banques (quoi qu’elles en disent).

Personnellement, je suis toujours passé par Transferwise, ça a toujours été rapide et efficace, environ 3 jours pour que l’argent soit transféré. En passant par ce lien, ton premier transfert de 500€ sera gratuit si jamais ça t’intéresse.

Bon plan : plus récemment, j’ai découvert Monito, c’est un comparateur de services de transferts d’argent gratuit, c’est un peu le Skyscanner des services de transferts d’argent en ligne si tu veux.
En gros, il te trouve le meilleur service en fonction des devises choisies, parmi les plus connus comme transferwise, currencyfair, etc.
Donc je t’invite à tester Monito et comparer les résultats avec d’autres services pour obtenir le meilleur taux.

4. Choisir un opérateur téléphonique en Australie ?

Il y a 3 gros opérateurs en Australie, Telstra (leader), Optus et Vodafone. Les autres fournisseurs sont des sous-branches qui utilisent leurs réseaux et qui s’organisent comme suit.

partir vivre en australie carte sim

L’image n’est pas de bonne qualité, mais les informations sont vraiment utiles, car tu sais quel fournisseur utilise quel réseau principal. Et certains sous-traitants sont moins chers pour une couverture égale.

J’ai personnellement opté pour Telstra, car cet opérateur possède de loin la meilleure couverture sur le territoire australien. Et, si tu comptes faire des road trips dans l’outback ou sortir des grosses villes, telstra est plutôt fiable.

Comme pour la banque, il suffit de se rendre dans une branche de l’opérateur en question et ils s’occuperont de tout. Demander une “prepaid carte SIM” (carte prépayée), c’est de loin le plus simple. Ça te permet de gérer ton crédit, ta consommation de data et de recharger quand tu le souhaites. En général avec 30-40$ par mois t’as déjà de quoi survivre.

À noter qu’il y a le forfait free à 19,99€ qui offre 25gb/mois, c’est clairement un super plan, mais il te faudra tout de même un numéro local, pour recevoir et appeler des Australiens. Pour postuler à un emploi, pour des démarches administratives, etc.

5. Vivre et travailler en Australie

J’ai rédigé un guide complet pour trouver un travail en Australie, avec les différents jobs, les salaires, mes expériences, etc.

Mais tant qu’on y est, autant te donner un aperçu du marché de l’emploi australien et quelques conseils pratiques.

Travailler en Australie

L’Australie est un des pays avec le taux de chômage le plus faible, il est aux alentours des 5%. Et vu le nombre d’Australiens qui ne souhaitent pas faire le moindre effort, c’est un exploit.

Les salaires sont plus élevés que chez nous. C’est aussi pour ça que l’Australie est un peu devenue l’eldorado des backpackers. Il est assez facilement possible d’économiser entre 5-600 dollars par semaine, dès que tu as un full time job.

Le salaire minimum en Australie est de 740,80AUD par semaine, soit 19,49AUD par heure.

Autant te dire que dès que tu commences à comprendre comment chercher un emploi, tu peux vite trouver des jobs à 23-25$/h sans trop te casser la tête.

Il y a également Gumtree, site de petites annonces qui permet de dépanner au début de trouver des petits boulots à gauche et à droite, le temps de trouver mieux.

travailler à perth australie

Elle est loin l’époque de mes premiers dollars australiens, fin 2015!

Plus tu t’éloigneras des grandes villes, plus tu auras de chances de trouver des salaires intéressés (hors fruit picking, qui peut parfois être intéressant, mais qui, pour la majorité des expatriés, ne rapportent pas beaucoup).

Les secteurs d’activités qui rapportent le moins : hospitality, hôtellerie, restauration, bar, vente, supermarché, en ferme (fruit picking), jobs non déclarés (souvent autour des 20$ de l’heure)

Secteurs d’activités qui peuvent bien rapporter et accessibles sans trop d’expérience : construction, surtout si tu as des compétences, transport, publicité, énergie (les fameuses fermes solaires).

Un autre bon plan consiste à passer des certifications, qui te permettront de postuler à des emplois souvent mieux rémunérés.

Passer sa white, card pour travailler dans la construction

Visa travail australieLa white, card te permet de travailler dans le secteur du bâtiment. Et crois-moi, elle en vaut la peine. Même si elle coute 40-50 AUD, en 2-3h de boulot, elle sera rentabilisée.

En gros, c’est une carte qui certifie à l’employeur que tu as suivi une formation sur l’aspect “sécurité” d’un chantier. La plupart des jobs la demandent. Donc c’est un gros avantage de l’avoir pour trouver un emploi et autres petits boulots. D’autant plus que selon moi, les jobs dans le bâtiment (general labouring, cleaning site, demolition) font partie des jobs les plus faciles à dégoter une fois que tu as postulé.

À noter qu’il te faudra un USI (car c’est un diplôme).

Passer sa white carte en ligne :

C’est personnellement ce que j’ai fait via le site EOT, car il y avait un package White Card + RSA. Mais à refaire, j’irai le faire en centre de formation. Pourquoi ?

Les +Les –
  • Coûte entre 40 et 50$
  • À faire sur son laptop “chez soi”
  • Formation simple
  • Peut-être couplé à d’autres formations avec réductions (RSA par exemple)
  • Une fois la formation terminée, tu dois imprimer des documents, les faire remplir dans une bibliothèque ou un commissariat par une personne bien précise. Puis les scanner pour les envoyer.
  • Le délai, le temps de faire l’appel téléphonique (quelques questions par téléphone) que ça soit validé, que tu renvoies les bons documents remplis, etc., ça peut prendre 1 semaine ou plus.

Formation dans un centre :

Les +Les –
 

  • S’obtient en une matinée donc aucun délai
  • Rien à faire en ligne
  • Très simple, suivre un “cours” dans une classe puis répondre à un questionnaire avec le cours à côté de soi
 

    • Se rendre au centre de formation pour une matinée
    • Coûte 80$

Donc je trouve personnellement plus simple de le faire dans un centre. T’y vas, tu suis ton cours, et fin de matinée tu as ta carte en poche. Pas de mails, de documents à remplir puis scanner, etc.

Certification qui te sera très utile tout au long de ton année en Australie.

Passer son RSA pour travailler dans l’hospitality

Alors le RSA concernera tous ceux qui désirent trouver un boulot dans l’hospitality, donc restaurants, bars, etc.

Il est obligatoire d’avoir suivi cette formation pour servir de l’alcool.

Je l’ai faite sur le site EOT aussi, car j’avais pris le package avec la white card. Je ne l’ai jamais utilisée, mais je sais qu’il faut la repasser si tu comptes travailler dans un autre état, car chaque État a des règles différentes en matière d’alcool.

Que tu aies de l’expérience ou pas, il te faudra ce RSA pour bosser comme serveur/se, barman, très souvent dans les restaurants. Bref, tous les jobs où tu seras amené à servir de l’alcool. Bon, dans mon foodtruck à crêpes on ne servait pas d’alcool donc ce n’était pas obligatoire, ceci dit.

D’autres licences et certifications professionnelles qui peuvent être très utiles et intéressantes à obtenir : forklift license, first aid certification ou la confined space, William et Estelle en parlent notamment sur leur blog.

Quel budget pour vivre en Australie ?

Le cout de la vie en Australie est plus élevé qu’en France ou qu’en Belgique. Cela est globalement compensé par des salaires qui sont, eux aussi, plus importants. (Cependant, le Belge que je suis a eu du mal à encaisser que la bière coutait 8$ dans un bar).

En ce qui concerne ton arrivée, sachant qu’une semaine en auberge coute entre 70 et 100€, ce à quoi tu ajoutes 50-70€ de nourriture, ça donne environ 150€ par semaine, sans activité, donc on arrondit à 200€/sem. Si tu aimes aller boire un (plusieurs) verre, ça peut vite monter. Idem pour aller manger à l’extérieur, ou simplement te poser en terrasse.

Donc pour un premier PVT, je conseillerais de prévoir concrètement entre 1000 et 1500€ te donnera une certaine marge pour démarrer ta nouvelle vie en Australie.

Ça devrait te donner un bon mois pour t’acclimater, profiter un peu des environs et t’habituer au mode de vie Kiwi. Tu pourras aussi trouver des petits boulots à gauche à droit en attendant de trouver un travail plus stable, par exemple.

Le cout de la vie en Australie

Une fois que tu décides de t’installer quelque part pour plusieurs mois, tes dépenses quotidiennes et le cout de la vie de manière générale dépendront de l’endroit où tu es. Si on prend simplement l’exemple des locations d’appartements ou de chambres à la semaine :

vivre en australie location chambre

Prix moyen d’une chambre par ville. Source : Flatemates.com.au

Niveau alimentation, certaines denrées comme le pain, les produits laitiers ou le café sont plus chères que chez nous, mais d’autres le sont moins.

Niveau activités, transports en commun, sorties, tout est globalement plus cher, et particulière dans les grandes villes et les zones touristiques que sont Sydney, Melbourne, Brisbane, la Gold Coast, etc. Mais, encore une fois, les salaires compensent. Puis le soleil, le surf et les paysages australiens sont là pour compenser.

Si tu souhaites par la suite acheter un 4×4 ou un van, j’ai également rédigé un guide complet.

Je pense que si tu “fais attention” à tes dépenses, tu peux t’en sortir avec environ 200€ par semaine, soit 800€ par mois.

Prêt(e) à partir vivre en Australie ?

Bon, j’espère que cet article t’aura été utile et que tu y vois un peu plus clair sur les démarches à l’arrivée ainsi que la vie australienne.

Je reste persuadé qu’il ne faut pas trop planifier son aventure, mais que se préparer aux démarches et à ce qu’on souhaite faire à son arrivée peut faire gagner beaucoup de temps et donc de l’argent.

vivre a sydney en australie

Sydney

Si tu as d’autres bons plans, des éventuelles remarques ou questions, ou que tu souhaites simplement me faire savoir que l’article t’a aidé (ça fait toujours très plaisir pour le temps investi) via les commentaires ou directement via mon Instagram.

Partir vivre en Australie | les liens pratiques :
✈️ Pour réserver ton vol, AustralieTours (-10€ avec JEREMYTOURS)
🚑 Pour partir bien assuré : le Plan Santé WHV de GobyAVA (5% avec JEREMYAVA)
🛏 Pour réserver ton logement : Booking ou Airbnb
⛵️ Pour organiser ton voyage, l’équipe de Sydney Facile (-5% si tu viens de ma part)
🚐 Si tu souhaites réserver ton van / camping-car par toi-même Motorhome Republic
🇦🇺 Découvrir les accompagnements PVT personnalisés
📸 Pour me retrouver et échanger : Instagram

Si tu veux soutenir gratuitement ce blog et mon travail, n’hésite pas non plus à :

  • recommander ou partager cet article ou ce blog si l’occasion se présente (en réponse à une question dans un groupe FB, par exemple) ou simplement en parler, le bouche-à-oreille m’aide beaucoup en tant que blogueur indépendant.
    (Et si tu tiens un blog, tu peux mentionner ce blog et je viendrai jeter un oeil donc, dis-le-moi!)
  • Penser à mon code partenaire JEREMYAVA si tu choisis de souscrire chez GobyAVA (tu peux aussi le recommander à tes potes, ça m’aide beaucoup!).

Merci de m’avoir lu jusqu’ici en tout cas !

Backpackeusement,

Jérémy

[Afin de continuer à faire vivre ce blog et pouvoir y consacrer du temps, cet article comporte des liens affiliés. Ce qui signifie que si tu les utilises, le prix est exactement le même (dans cas certains, il y a même une réduction), mais ça permet de soutenir ce blog indépendant et mon travail (donc ça m’aide beaucoup ! 🙌🏼). Je ne recommande que des services ou agences en lesquels j’ai entièrement confiance et qui sont en accord avec mes valeurs (pas de liens Amazon ici, par exemple). Mais simplement être lu est déjà une belle récompense !]

Ça devrait aussi t'intéresser !

Laisse un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest
Cet article t'a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?

S'il t'a aidé ou intéressé, ça pourrait servir d'autres ! (Puis ça m'aide beaucoup, aussi!)