Accueil » Blogging, Référencement & Rédaction » Mes 7 outils indispensables pour développer mon blog et mon trafic en 2021

Mes 7 outils indispensables pour développer mon blog et mon trafic en 2021

by Jeremybackpacker
outils blogging seo referencement

Une fois que tu découvres le merveilleux monde du blogging, du SEO, du référencement, de WordPress, tu finis également par réaliser qu’il existe une infinité d’outils, de plugins et d’extensions pour t’aider à accomplir un peu près n’importe quelle tâche !

À mes débuts (et c’est peut-être ton cas aussi), j’ai (trop) longtemps été réticent à l’idée d’investir ne serait-ce que quelques dizaines d’euros dans mon blog. Je me disais que dépenser de l’argent que je n’avais pas encore gagné n’était pas hyper logique. (je vais revenir sur cette notion juste un peu plus bas).

Cet article est destiné à ceux qui veulent développer leur référencement (et donc leur audience naturelle) grâce à des outils vont les aider franchir des paliers plus rapidement.

J’ai donc décidé de lister mon “top 7” des outils “blogging” que j’ai fini par adopter et utiliser régulièrement après 2 années de blogging intensif (d’où le titre “mes 7 outils indispensables”, car ils ne le sont pas forcément pour tout le monde).
Outils que je compte d’ailleurs utiliser pour de nombreuses années. (Si changement il y a, je mettrai évidemment cet article à jour).

Ils m’aident énormément sur des aspects essentiels du blogging comme le référencement naturel, la rédaction, la capture d’emails ou encore l’optimisation générale de ce blog.

Chacun de ses outils nécessiterait un article à part entière, mais tu devrais avoir une bonne idée de leur utilité à la fin de celui-ci. D’ailleurs, si tu aimerais un article en particulier, si tu as des questions, des remarques ou d’autres outils à recommander, l’espace commentaire est là pour ça, j’y répondrai avec plaisir !

Mon top 7 des outils pour 2021 | Sommaire & épingle

outils blogging referencement seo pinterest

En toute transparence, certains liens sont des liens affiliés. Ce qui signifie qu’en passant par ceux-ci, et si tu décides d’utiliser l’un de ces services, je toucherai une commission (et le prix ne change pas pour toi). Je ne te recommande que des services que j’utilise et pour lesquels j’ai moi-même payé (et continue de payer si ce sont des abonnements). L’affiliation est une manière pour moi de continuer à m’investir toujours plus sur ce blog et prendre du temps pour rédiger ces articles ! 🙂

Vouloir des résultats incroyables sans dépenser 1 €.

Imagine la chance qu’on a aujourd’hui. On peut littéralement créer un blog depuis notre canapé et pour quelques dizaines d’euros.

Acquérir un nom de domaine et un hébergement pour 1 an reviendra à 50 ou 60€. Quelques dizaines d’euros pour te donner une année entière à développer ton blog et ton projet (et rentabiliser cela est largement faisable en 6 mois..).

Quand certaines personnes m’écrivent en me demandant d’aller voir leur blog, en m’expliquant qu’elles souhaitent bâtir un projet pro autour, je tombe parfois sur nom de domaine en monsite.wordpress.com, ce qui signifie que la personne n’a pas souhaité investir 10€ dans un nom de domaine unique (ou qu’elle n’a pas jugé utile de commencer par ça).

Le but n’est pas de pointer du doigt ; mais imagine une coiffeuse qui se lance à son compte, ou un mécanicien qui ouvre un garage ; ces gens-là doivent faire des prêts colossaux avant même de savoir si leur activité va marcher.

Et aujourd’hui, quand je vois le nombre de personnes qui se lancent et qui n’osent pas mettre 10€ pour le projet de leur rêve, je me dis qu’un truc ne tourne plus rond.

C’est un discours que je ne cesserai de répéter ; investir en ton projet, c’est investir en toi. C’est “te donner les moyens de”.

Le meilleur investissement au monde, que ça soit en termes de temps, d’argent, de pratique, de connaissances, d’apprentissage, c’est celui que tu fais en toi.

investir en soi gif

J’utilisais d’ailleurs déjà ce Gif dans l’article “5 choses à vérifier avant d’acheter une formation en ligne” dans lequel je parle aussi du gain de temps que peuvent procurer les formations (à condition de ne pas se faire avoir par des beaux discours.)

A-t-on vraiment besoin de passer d’outils gratuits à des outils payants ?

Certains des outils suivants ne coûtent qu’une vingtaine d’euros, quand d’autres représentent un investissement de plusieurs centaines d’euros chaque année.

Je parle ici d’outils à part entière pour les personnes qui souhaitent “professionnaliser” leur blog.

Ceux que je vais citer ne sont pas des “must-have” pour une personne dont le blog est un pur hobby, et qu’elle l’alimente sans autre “ambition” si ce n’est celle de partager ses conseils, récits, réflexions.

Dans mon tutoriel étape par étape pour créer son blog (voyage) en évitant toutes les erreurs de débutants, j’explique comment créer et faire tourner un site avec un look pro pour quelques dizaines d’euros par an.

Tu peux évidemment commencer à bloguer grâce à des outils entièrement gratuits. Au passage, J’en parle d’ailleurs dans ma formation qui, elle aussi, est gratuite !

formation blog voyage jeremy backpacker

Mais s’ils sont gratuits, ça veut dire que tout le monde peut les utiliser, ils sont utiles, pratiques au début (Yoast SEO par exemple), mais ne t’apporte pas de réels avantages “concurrentiels”, tu atteins vite une certaine stagnation.

Si tu souhaites te positionner sur des mots-clés compétitifs ou trouver de nouvelles opportunités, par exemple, il te faut les bons outils. Les plus grands blogs en utilisent un tas, sans cela, même avec la meilleure volonté du monde, passer un certain stade, c’est David contre Goliath.
Idem pour améliorer ta rédaction, pour optimiser ton site, créer une liste email..

C’est un peu comme si tu faisais une course en barque et à la rame face à des skippers qui ont des voiliers de course pensés par des ingénieurs.

Il faut voir ça comme une entreprise qui souhaite se développer ; à un moment, elle devra peut-être louer des locaux plus grands, employer du personnel, investir dans du matériel. Si elle ne le fait pas, elle stagnera.

investir dans des outils blogging gif

Bien sûr, il faut y aller progressivement. Je ne suis pas en train de te dire de dépenser 1000€ dès ton 2e mois (surtout si au final tu abandonnes 3 mois plus tard..).

Vois d’abord si le blogging te plait (via ma formation gratuite gratuite de 1h par exemple, je dis ça..), forme-toi et identifie les aspects les plus importants (Psst, le référencement naturel !).

Mais s’investir personnellement et un minimum financièrement (si ton projet à une vocation pro (même inavouée)) revient aussi à croire en soi, en son projet, et se donner les moyens d’y arriver, comme je le disais.

C’est aussi une question de choix, une personne qui n’a pas 50€ à mettre pour son blog, mais qui s’achète le dernier gadget technologique à la mode ou une 15e paire de chaussures, penses-tu qu’elle considère son blog comme une priorité ? Dans son esprit, peut-être, dans les faits, pas vraiment..

Je trouvais important de rédiger ce petit “avant-propos”, mais passons aux outils qui me permettent justement de continuer à avancer !

1. Antidote – Correcteur orthographique (et plus!)

On commence par la base, la rédaction !

Antidote est un logiciel de correction grammaticale et d’aide à la rédaction. En plus de cela, il fait office de dictionnaire “classique”, de dictionnaire de synonymes, de champ lexical, etc.,

Il est aujourd’hui reconnu comme le seul correcteur de cette qualité sur le marché.

J’ai longtemps rédigé sans correcteur, pensant que la relecture suffirait. Alors, comment te dire Jerem…

Il m’arrive de retravailler des anciens articles, et j’ai souvent envie de pleurer. Au-delà des fautes d’inattention et de frappe, j’ai arrêté de compter les phrases dans lesquelles ils manquent carrément des mots. Sans parler de celles qui sonnaient “français” dans mon esprit, mais qui sont, au final, pas forcément “évidentes” pour tous (genre celle-ci, mais en pire).

Depuis que j’ai pris la décision de faire de ce blog un pilier central de mon activité (je détaille ce choix dans l’article “De Voyageur à Blogueur : mon parcours”), il m’est apparu évident qu’une des premières choses à faire pour être pris au sérieux, c’était l’orthographe.

J’ai eu beau tester différents correcteurs gratuits, aucun n’arrive à la cheville d’Antidote.

L’utilisation est simple, une fois ton article terminé, tu sélectionnes ton texte, clic droit > Antidote > correcteur. Les corrections que j’y apporte se font évidemment automatiquement dans WordPress. Mais tu peux aussi l’installer sur Word.

apercu antidote correcteur orthographique

Aperçu du correcteur “Antidote”

Cela reste un robot, donc le “risque 0” n’existe pas (tu trouveras surement encore des coquilles par ici ou dans mes emails), mais c’est surtout dans la tournure des phrases, dans leur “logique” qu’Antidote me fascine.

À 99,99€ (prix en février 2021), c’est un investissement, certes. Mais, si rédiger régulièrement en ligne fait partie de ton activité principale ou d’un projet sérieux, avoir un correcteur de cette qualité est presque une nécessité à mon sens.

D’autant plus qu’il ne s’agit pas d’une licence à renouveler, le logiciel principal est à toi “à vie” (mais il y a des licences pour la version web ou mobile, perso je n’en ai pas besoin).

Dernier point, est disponible en français et en anglais.

2. Google Search Console – L’outil gratuit le plus sous-coté

De loin le meilleur outil gratuit d’analyse de données pour optimiser ton référencement.

Avant toute chose, si tu découvres cet outil, arrête tout et inscris-y ton blog. C’est une des premières choses à faire pour indexer ton site sur le moteur de recherche de Google (leader écrasant à l’heure actuelle).

Pour ce faire, Google a rédigé :

Il faudra ensuite laisser quelque temps aux robots de Google pour scanner et “crawler” ton site.

Une fois que GSC commence à collecter des données sur ton trafic, c’est là où aller fouiller devient intéressant. Tu pourras y voir les pages avec le plus de clics, mais aussi et surtout, le Graal, via QUELLES RECHERCHES les internautes t’ont trouvé.

Et parfois, tu seras surpris de voir que tu te positionnes sur des requêtes que tu ne ciblais pas particulièrement.

Exemple avec un de mes articles sur la Nouvelle-Zélande :

google search console analyse exemple

Je ranke très bien (2e position en moyenne) sur la requête “vivre en Nouvelle-Zélande“, ce qui est top, car c’est ce que je visais à la base, j’ai fait du bon boulot !

Mais également sur d’autres requêtes comme “s’expatrier en Nouvelle-Zélande” ou encore “s’installer en Nouvelle-Zélande“. Assez logiquement, ces sujets sont directement liés à ce dont je parle dans l’article, à savoir les démarches à faire à son arrivée.
Dans ce cas-ci, je ranke déjà très bien sur ces autres requêtes, mais rajouter “s’expatrier” dans le titre ou rajouter un paragraphe sur l’expatriation long-terme pourrait peut-être me faire passer de 2-3e en moyenne à 1er-2e à terme.

Imagine le potentiel si tu prends le temps de faire ça pour chaque article ?

2. Mangools – Suite d’outils SEO / référencement

Bien sûr, GSC est un outil incroyable d’optimisation d’article déjà existant, à mes yeux.

Mais tout bon blogueur rédigé RÉGULIÈREMENT de NOUVEAUX articles, car les moteurs de recherche adorent ça, du contenu frais, qualitatif et unique !

La suite Mangools englobe en réalité 5 outils SEO. Lorsque tu t’intéresses au référencement naturel, aux backlinks, aux volumes de recherche, tu finis par découvrir un tas d’outils “pros” ; Semrush, Moz, AHREFS, etc.

Lorsque tu souhaites franchir un cap, trouver les mots les plus recherchés ET analyser la concurrence, souscrire à une formule payante d’un bon outil d’analyse des volumes des recherches est probablement LE premier vrai (et meilleur) investissement à faire pour développer ton trafic.

Le hic, les outils mentionnés ci-dessus sont souvent très limités en version gratuite et peuvent couter très cher (la première offre payante de SEMrush coûte 99$ par mois, soit près de 1000€ par an, ça calme… Ils sont donc logiquement souvent “réservés” aux agences SEO, etc..)

Fort heureusement, Mangools est là pour nous, les petits particuliers, avec une offre qui fait vraiment réfléchir !

Là aussi, un article à part entière serait nécessaire. Mais je vais tenter de te les résumer et de te parler de l’utilité que j’en ai.

1. KWFinder – analyse des volumes de recherche de mots-clés

L’outil principal de recherches de mots-clés. À mes yeux, l’un des plus complets et puissants sur le marché (à prix abordable aux particuliers, donc !).

Cet outil seul pourrait presque justifier l’abonnement tant il offre de possibilités.

En plus de donner des estimations plutôt fiables de volumes de recherche, tu peux filtrer par pays, par langue, filtrer certains mots.

Mais il fournit également un paquet d’informations complémentaires :

  • Suggestions / idées de mots-clés en lien avec ta requête
  • Un onglet “autocomplete” ainsi qu’un onglet “questions” (qui sort les questions recherchées par les internautes)
  • Un score de difficulté SEO (à prendre avec des pincettes ceci dit)
  • Les tendances par mois
  • Aperçu des SERP (résultats de recherches)

Tu peux également analyser les mots-clés les plus performants par nom de domaine (ou encore créer des listes).

apercu kwfinder recherche mot clés

Aperçu de KWFinder

2. SERPChecker – Analyse concurrentielle

Cet outil permet d’analyser plus en profondeur les résultats de recherche.

L’analyse concurrentielle est fondamentale avant de valider le mot-clé qu’on va cibler grâce à son article. Si la première page des résultats (Google) est remplie de site à très forte autorité / ancienneté, il est pertinent de chercher une requête plus accessible.

SERPchecker permet d’avoir une bonne idée des métriques des sites bien positionnés (DA, PA, CF/TF, nombre de backlinks, etc.)

L’analyse concurrentielle est l’étape qui doit impérativement suivre l’analyse des volumes de recherches et précéder la phase de rédaction, hors elle est souvent négligée de ceux qui découvrent les “volumes de recherche”.
C’est pour remédier à cela que j’ai créé “La Méthodologie Rédactionnelle™“, dans laquelle je te détaille en profondeur ces 3 phases (définir les bons mots-clés(1), l’analyse concurrentielle (2) et la rédaction optimisée (3)) qui m’ont permises (et me permettent toujours) de développer le référencement naturel de ce blog en démarrant de 0.

3. SERPWatcher – Suivre ses positions

SERPWatcher est le 3e des 5 outils que j’utilise le plus régulièrement.

Il permet de suivre en un clin d’oeil les mots-clés sur lesquels on essaie de se positionner.

Le SEO est un jeu de patience dont seuls ceux qui définissent les critères connaissent entièrement les règles. Nous, on fait de notre mieux pour y participer !

Dès lors, suivre ses positions est à mon sens crucial pour voir ce qui fonctionne, essayer de comprendre pourquoi on gagne (ou on perd) des positions.

4. LINKMiner – Analyse de backlinks

C’est ici que tu peux analyser les backlinks (ou liens entrants) de n’importe quel site (y compris le tien).

Pas de cours sur les backlinks et leur importance ici, mais c’est un élément également très important dans le référencement. Plus tu as de sites (crédibles et “sains”) qui recommandent un site, une page ou un article, plus ce site, cette page et cet article seront considérés comme “recommandables” et “fiables” par les moteurs de recherche.

Pour une analyse approfondie, ça peut être intéressant de comparer avec un autre outil, car tous les outils ne détectent pas forcément tous les backlinks, mais là je vais un peu loin. Disposer d’un outil comme LINKminer est déjà très bien !

5. SiteProlifer – Rapport de sites web

Dernier outil de la suite Mangools, le SiteProfiler !

Il permet d’analyser et de comparer plusieurs sites selon de nombreux aspects (DA, PA, nombre de partages sur les réseaux sociaux).

J’avoue l’utiliser assez peu, car comparer mon jeune site de 2 ans avec des concurrents qui ont tous 6-7-8 ans ou plus d’ancienneté peut parfois décourager. Je préfère me focaliser sur la rédaction et l’optimisation plutôt que la comparaison, mais il m’arrive parfois d’y jeter un oeil pour suivre l’évolution !

As-tu vraiment besoin de Mangools ?

J’espère t’avoir donné un bon aperçu de ce que la suite Mangools peut t’apporter.

Dernier atout (et non négligeable) de Mangools, une fois abonné, tu peux télécharger et installer leur extension sur ton navigateur ; qui s’avère extrêmement pratique quand on a pris l’habitude.

En 1 clic, et sur n’importe quel site depuis ton navigateur, elle te permet de visualiser :

  • Le Domain Authority (DA)
  • Le Page Authority (PA)
  • Le Citation flow & le Trust Flow (relatif aux nombres de liens entrants et la qualité de ceux-ci)
  • Les meilleurs liens entrants obtenus par le site
  • Les mots-clés qui leur rapportent le plus de trafic (théoriquement, donc prendre ça avec des pincettes également)
  • Le SEO ON-page
  • etc.
aperçu extension mangools

Aperçu de l’extension Mangools

Tu vas finir par croire que c’est un article sponsorisé par Mangools, mais pas du tout ! Je paie ma licence comme tout le monde, je pense sincèrement que c’est une suite incroyable et accessible au plus grand nombre.

L’offre “Mangools Basic” est amplement suffisante pour l’énorme majorité des blogueurs (c’est celle que j’ai).

Elle démarre à 29,90€/mois soit 358,80€ par an, ce qui représente une belle petite somme, on ne va pas se mentir ! (Je te conseille la formule annuelle qui revient vraiment moins chère que la mensuelle.)

Mais à mes yeux, c’est un des outils qui te permettra de sortir du lot, de passer des vrais caps et d’avoir de vrais avantages sur les sites avec lesquels tu seras en compétition.

Et si tu monétises ton blog, avec de l’affiliation par exemple, tu sais que tes rentrées dépendent entièrement du trafic sur ton site, trafic qui dépend lui-même de… tes positions dans les moteurs de recherches !

Mais encore une fois, c’est destiné à ceux qui sont prêts à s’investir dans leur blog, payer plusieurs centaines d’euros si tu abandonnes dans 2 mois, c’est jeter de l’argent à la poubelle.

3. WP Rocket – Optimisation de la vitesse de chargement

WP Rocket est un plug-in de cache (payant) qui permet d’accélérer la vitesse de chargement des pages de ton site. En d’autres termes, de rendre ton site plus rapide.

Pendant longtemps, optimiser le chargement d’un site nécessitait énormément de compétences de “geek” ; autrement dit, savoir coder sans tout casser.

Une réelle tendance qu’on peut sentir chez Google (moteur de recherche largement leader chez nous), c’est qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un site hyper optimisé ou le plus rapide du monde pour gagner des places. Mais il est évident qu’un site lent à charger n’incite pas les utilisateurs à y rester.

La force de WP Rocket est qu’en l’installant, et en quelques clics, tu peux grandement optimiser le chargement de ton site chez les lecteurs.

apercu wp rocket chargement wordpress

Aperçu de WP rocket

Cela implique des termes un peu techniques ; minifier ou combiner les fichiers CSS, activer la mise en cache sur mobile, etc.

Bien évidemment, je te conseille de te renseigner sur son utilisation et de faire une sauvegarde de ton site avant de commencer à paramétrer le plug-in.

La licence annuelle coute une vingtaine d’euros par an, donc personnellement, je n’ai pas hésité longtemps.

Bon à savoir : dans la partie Ressources, il y a un onglet “documentation”, tu y trouveras notamment une partie “pour bien commencer”, qui est un point de départ très pratique pour la prise en main du plug-in.

4. Ewww optimizer –  Compression automatique des images

Second outil en lien avec le chargement de ton site, EWWWoptimizer (pourquoi faire simple quand on peut faire imprononçable après tout !)

S’il y a bien une chose qui “alourdit” un site, ce sont les images.

Au-delà de les redimensionner et de les renommer, les compresser (sans perte de qualité visible à l’oeil nu) est une bonne habitude à prendre. Surtout, si, comme moi, tu aimes inclure pas mal de photos dans tes articles (sur un blog voyage, difficile d’y échapper !).

Une manière gratuite de le faire est https://tinyjpg.com/. Que j’ai utilisé un certain temps.

Le hic ? C’est plus long, mais surtout, toutes mes images déjà “uploadées” sur wordpress étaient assez volumineuses (tu sais au début, quand tu n’y connais rien ?).
En plus de ça, WordPress fait plusieurs copies de chaque image que tu importes (cela dépend de ton thème, mais ça peut être plus de 10 (faire le tri peut être une bonne idée).

J’ai découvert EWWWoptimizer qui, en plus de compresser automatiquement chaque image que tu importes, te permet de compresser toutes les images déjà existantes (et ses copies).

Cela peut donc faire une différence considérable à terme sur le poids de ton site et son chargement.

Cela fonctionne via un système de “crédits” à recharger. (5000 crédits coutent 10$ et tu seras bon pour un moment !)

Important : tu n’as pas besoin de prendre l’abonnement mensuel ou à l’annuel, le plug-in “Ewww Optimizer” est entièrement gratuit, c’est uniquement les “crédits” qu’il te faut acheter ponctuellement (et recharger quand tu n’en as plus, donc).

5. Un bon autorépondeur (Mailchimp actuellement, mais…)

Beaucoup de blogueurs disent que “la valeur d’un blog réside dans sa liste email“.

Il y a une part de vérité, mais je ne me vois pas réduire mon blog au “nombre d’inscrits” à ma liste email.

Ces blogueurs partent avant tout du principe que “capter des emails = meilleure façon de vendre”.

Chose que je confirme, je vends essentiellement mes formations grâce aux emails que j’envoie. J’essaie d’y apporter un maximum de valeur gratuitement, et ceux qui veulent aller plus loin sont invités à aller plus loin s’ils le souhaitent.

Il s’agit de formations dans mon cas, mais si un jour tu proposes des services, des accompagnements ou tout autre formule, l’email-marketing est une des meilleures manière de “convertir” un “prospect” (je n’aime pas voir les inscrits comme des “prospects”, mais c’est pour te faire passer l’idée).

Mais, avant de créer ma liste email, je générais (et génère toujours) aussi des revenus grâce à mes articles sur différentes destinations, notamment via l’affiliation.

L’affiliation, c’est recommander des produits et services que j’utilise via des liens affiliés (comme expliqué en début d’article).
Avant de créer des formations, je commençais à pouvoir vivre essentiellement de l’affiliation (puis le coco est arrivé).
Ces 2 méthodes de monétisation sont à mes yeux parfaitement complémentaires (et rassurantes, car se diversifier est toujours mieux!)
Si tu veux découvrir et apprendre à appliquer efficacement les 7 meilleures méthodes pour monétiser et générer des revenus avec ton blog (même sans avoir un trafic démentiel), là aussi, j’ai créé une formation complète sur le sujet.
J’y partage exactement tout ce que je fais, ce qui fonctionne le mieux, comment l’appliquer sur ton propre blog et commencer à gagner tes premiers euros. #findelinstantpub

Pour en revenir à l’autorépondeur, j’utilise actuellement mailchimp, car la version gratuite me suffit encore aujourd’hui.

À l’heure où les réseaux sociaux sont devenus plus nocifs/addictifs que bénéfiques à mes yeux, les emails sont une super manière pour moi de garder un lien avec ceux qui aiment ce que je partage.

1 fois par semaine, je leur écris sur un sujet, et ça me permet de les tenir au courant de nouveaux articles, d’un nouveau projet, etc. Bref, c’est une super manière d’entretenir un lien avec ceux qui le veulent.

Je t’invite donc à tout doucement t’intéresser à cela, car énormément de blogueurs finissent par dire “si j’avais su, j’aurais commencé bien plus tôt !”

Je pense changer prochainement, car Mailchimp stocke les adresses email aux USA. Et je pense qu’à terme, l’UE va réglementer cela.

Je n’ai pas encore réussi à me décider chez quel autorépondeur migrer (si tu as une recommandation, je suis preneur!), mais je te tiendrai au courant (par.. email !) et je mettrai à jour cet article quand j’aurais trouvé mon bonheur afin de te partager le meilleur autorépondeur possible afin que toi aussi, tu puisses t’y mettre si tu le souhaites !

6. Thrive Leads – plug-in de capture d’emails

Alors, se créer une liste email, c’est chouette, mais la remplir, c’est mieux !

Et comme je l’explique longuement sur cette page, un des énormes avantages d’un blog bien référencé (par rapport aux réseaux sociaux, par exemple), c’est que des articles bien rédigés pourront te rapporter des lecteurs pendant des mois, voire des années.

Et l’idée, c’est de donner envie à ces nouveaux lecteurs quotidiens de s’inscrire à tes emails pour les raisons évoquées dans le point précédent.

Il y a énormément de moyens de faire et d’améliorer le “taux d’inscription/de conversion”.

Mais la base, c’est d’avoir un formulaire (ou un pop-up, même si moins “user friendly”) pour faciliter cette inscription !

Après en avoir testé un certain nombre (gratuits et payants), je pense finalement avoir trouvé celui qui me convient le plus ; Thrive Leads !

Thrives leads fait partie des nombreux services et outils que propose “Thrive Themes”. Il est considéré par de nombreux “marketeurs” comme l’un des meilleurs” outils de capture d’emails. Le meilleur, je ne sais pas, mais c’est à mes yeux le plus complet que j’aie pu tester.

Il me permet de :

  • Créer des formulaires de toutes les tailles, styles possibles. (Autant de formulaires que je le souhaite)
  • Créer des formulaires en plusieurs étapes (comme celui que je vais te mettre juste en dessous).
  • Créer des pop-ups de toutes les tailles/styles et aussi en plusieurs étapes.
  • Faire de l’A/B testing (en gros, tester 2-3 ou 10 formulaires en simultanés (un coup il affichera le 1, ensuite le 2, etc, le tout de manière “équitable” et te permettra, à terme, d’analyser celui qui “converti le plus”).
  • Différentes manières de suivre les résultats sous forme de graphique.

Et bien d’autres choses, mais pour l’instant, c’est ce que j’ai principalement testé.

Exemple de formulaire en 2 étapes :

Le tout pour un paiement unique de 67$ (et oui, à choisir, je préfère largement les paiements uniques aux abonnements qu’on accumule sans trop réaliser combien ça nous coute au final).

Quels outils privilégier ?

Difficile à dire, car ça dépendra de tes besoins et de ton projet, je n’inclus pas Google Search Console (gratuit) et les autorépondeurs (qui sont également gratuits au début) dans le mini classement suivant.

Mais en ordre de priorité (rapport coûts/rentabilité/progression), avec du recul, voilà ce que je te conseillerais :

  1. Mangools : je sais que c’est le plus couteux ; mais bien utilisés, ces outils peuvent te permettre d’accélérer réellement ton référencement et donc la croissance moyen long terme de ton blog.
  2. Thrive Leads (si construire une liste email fait partie de tes objectifs)
  3. WP Rocket
  4. Antidote
  5. EwwwOptimizer

Voilà, je te laisse ici, encore un bon pavé cet article.

J’espère qu’il t’a été utile et qu’il t’a intéressé. Si c’est le cas, un petit vote (étoiles ci-dessous), un partage ou même un simple commentaire fait toujours très plaisir !

Enfin, si tu décides de “craquer” pour l’un de ces outils (libre à toi d’approfondir celui ou ceux qui t’intéresse(nt!) et que j’ai t’ai aidé dans ton choix, n’hésite pas à passer par les liens de cet article, comme déjà dit, ça m’aide et m’encourage à rédiger des articles “hors voyage”.

À très vite,

Jérémy

Cet article t'a été utile ? N'hésite pas à le partager ou l'envoyer à un proche. :)

Ça devrait aussi t'intéresser !

Laisse un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires

Andy 25/02/2021 - 11:30

Hello Jérémy,

Ca fait 6 mois que j’ai repris mon blog en main, pour l’instant je travaille avec des outils gratuits comme indiqué dans ta formation sur la Méthodo rédactionnelle (Yooda, Moz, Ahrefs). J’avoue que parfois c’est limité et j’aimerais avoir un outil qui regroupe tout un peu comme Mangools. Je trouve difficile de franchir le cap de payer une telle somme lorsqu’on ne tire aucun revenu (pour l’instant) de son blog. J’essaie de résister et j’aimerais commencer à monétiser le blog avant de dépenser plus que le coût du NDD et de l’hébergement.

Penses-tu qu’on peut tirer un peu de revenu avec des outils gratuits, pour ensuite les investir dans des outils payants ?

Merci pour ton article, toujours agréable de lire tes conseils !
Au plaisir,
Andy

Reply
Jeremybackpacker 25/02/2021 - 12:59

Hello Andy, merci pour ton message !

Pour te répondre, oui ! Je pense qu’il est tout à fait possible de générer des revenus en utilisant essentiellement des outils gratuits. J’en connais même qui ont réussi à tirer de très beaux revenus mensuels sans dépenser grand-chose (c’est surtout car ils ont trouvé une niche très précise donc ils ont pu devenir des références sur le sujet en écrivant de nombreux articles avec moins de concurrents).

Seulement voilà, soit tu trouves une niche parfaite encore peu concurrentielle (dans le voyage actuellement c’est délicat, car tout le monde blogue sur la France par exemple), soit le processus est plus long et la compétition est rude (et les pros ont ce genre d’outils).

On pourrait imaginer un bucheron qui a trouvé une scie qu’il avait déjà à sa cave et qui s’en contente.
Puis un second bucheron qui va décider d’investir dans une tronçonneuse.
On peut aisément savoir lequel des deux ira le plus vite pour récolter du bois et aller le vendre.
C’est un peu comme ça que je vois l’investissement.
(exemple pas ouf, j’suis contre la déforestation mais c’est pour l’idée)

Après tu peux tester via les versions gratuites pendant un certain temps.
Puis, comme je le dis, c’est une question de choix aussi, pour me payer ces outils, surtout au début, j’ai sacrifié des dépenses “superflues” (bon, j’ai jamais été fan de resto, mais je ne me m’achète quasi jamais de fringues ni de gadgets, etc.. Ça m’a permis d’investir un peu au début).

Je sais qu’en octobre ou novembre, ils font parfois des réductions, je crois que j’en avais parlé sur le groupe. Mais de mémoire ce n’est qu’une fois par an.

J’espère que ça t’a apporté quelques pistes de réflexions.

Tu peux aussi fouiller d’autres articles sur d’autres outils pour comparer of course ! 🙂

Au plaisir,

Jérémy

Reply
Andy 25/02/2021 - 13:35

Merci pour ta réponse ultra complète comme d’hab ! 😀

Je vais continuer sur cette lancée alors, car j’ai un job à côté et ça prend du temps de bloguer à côté même si nous sommes 2. Je ne suis pas pro et je ne compte pas le devenir, mais j’essaie de travailler pour gagner mes premiers euros avec le blog, ça serait génial ! Mais forcément c’est plus difficile avec des outils gratuits…

Au final, l’argent je l’ai mais j’ai toujours la crainte d’investir pour ne rien avoir en retour. Si j’investis là dedans, il faut que je m’y mette à 100 %.

Andy

Reply
Jeremybackpacker 25/02/2021 - 17:00

Avec plaisir !

Je peux comprendre, et d’un point de vue “purement” financier, c’est l’approche logique.
Mais c’est là où l’investissement prend son sens et devient plus “tricky”.
La garantie de retour sur investissement, tu ne l’auras pas à 100%, c’est certain.
Une boite qui fait une levée de fonds pour se développer, elle prend un risque autrement plus grand que nous et nos outils. Et pourtant c’est devenu courant pour les boites qui croient en leur projet.

À mes yeux, ça revient à des choix personnels ; le jour où j’ai décidé de m’investir et de faire de mon blog ma priorité, des décisions financières (comme-là) sont apparues évidentes.
Le fait d’investir ça permet aussi de se mettre une petite pression supp “cette année le blog va me couter 500€, alors crois-moi bien que je faire en sorte de rentrer au moins l’équivalent !”

Fin tu vois l’idée.

Merci à toi pour engagement, ça fait toujours plaisir !

Reply
Alicia 25/02/2021 - 10:27

Très utile ! Merci 🙂

Reply
Jeremybackpacker 25/02/2021 - 12:40

Hello Alicia,

Content que ça te soit utile !
Ça va tu continues à bien avancer sur ton blog ?

Au plaisir !

Jérémy

Reply
Alicia 20/03/2021 - 13:16

Ça avance, mais bon les États-Unis ne sont pas une destination phare en ce moment… hahaha.

Je m’intéressais au plug-in pour améliorer la vitesse du site, mais WP Rocket n’es plus à “une vingtaine d’euros” seulement … C’est plus dans les 40 euros. Du coup, je vais peut-être tenter un plug-in gratuit pour le moment.

Je garde ton article dans un coin, il va me servir à l’avenir 🙂

Reply
Jeremybackpacker 25/03/2021 - 15:43

Hello Alicia !

Oh ben mince, ça doit être tout récent car je pense que j’avais même vérifié quand je rédigeais l’article et que c’était toujours 20-25€ ! Merci (et désolé, du coup!) pour l’info, je modifierai ça soon.

Après je t’avoue que même à 40€, si à un moment tu peux te le payer avec des revenus du blog, c’est un bon investissement. Mais si tu trouves ton bonheur avec un outil gratuit, c’est même encore mieux !

Et pour le tourisme, oui, je partage ta frustration, ça s’éternise de manière complètement injustifiée selon moi.. J’ai rajouté un module sur la diversification dans la 1ère formation pour justement aider les personnes à rebondir un peu durant cette période, j’espère que ça pourra t’aider 🙂

Au plaisir & bon courage,

Jérémy

Reply
elisa 19/02/2021 - 09:12

merci pour tous ces tips ça va m’être bien utile !

Reply
Jeremybackpacker 20/02/2021 - 08:12

Hello Élisa !

Content que l’article te plaise, c’est le genre de choses que j’aurais aimé lire plus tôt personnellement !

Merci pour ton petit mot !

À très vite,

Jérémy

Reply

Des cookies sont utilisés sur ce blog pour te garantir la meilleure expérience. Continue pour accepter. D'accord En savoir plus.