Accueil » PVT Australie » HelpX Australie : Volontariat dans un refuge pour Kangourous au sud de Perth

HelpX Australie : Volontariat dans un refuge pour Kangourous au sud de Perth

by Jeremybackpacker
helpx-australie-kangourou

Tu cherches à t’informer sur le HelpX en Australie ? Tu te vois déjà faire du volontariat dans un refuge pour kangourous ou être bénévole à t’occuper de koalas ? Ou encore vivre en immersion dans une famille australienne contre quelques heures de travail par jour ?

Bonne nouvelle ! Le HelpX est une pratique très répandue et très populaire en Australie ! Souvent confondue avec le Wwoofing ou encore le Workaway, mon HelpX d’un mois en Australie (au sud de Perth) dans un refuge pour kangourous reste à ce jour un de mes meilleurs souvenirs de mes 2 années de Working Holiday Visa en Australie.

En pleine préparation de ton PVT en Australie ou en N-Z ? ✈️
Recevoir des conseils & bons plans sur l'Australie & la N-Z (Plus d'infos)
Mais tu te poses un tas de questions ? Tu souhaites être préparé(e) au mieux pour ton départ ? Recevoir des conseils concrets et des bons plans (jobs notamment), me poser tes questions et être tenu informé sur la ré-ouverture des frontières en Océanie, tu peux simplement t’inscrire ici ✌🏼
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

Il y a cependant pas mal de choses à savoir ; on peut lire pas mal d’avis divergents sur le HelpX en Australie. Je pars du principe que les francophones aiment se plaindre pour tout et pour rien, mais il n’empêche que certains Australien(ne)s ont très bien compris comment tirer profit de ces gentils backpackers (notamment des couples) sans avoir à les rémunérer sous couvert d’helpX.

Bref, on va voir tout l’aspect pratique et “à savoir” du helpX avant que je te partage mon (inoubliable) expérience d’un mois, mon quotidien, etc.

Sommaire

Sauvegarder cet article sur Pinterest ?

helpx-australie-pinterest

En quoi consiste le HelpX ?

Le HelpX (abréviation de Help Exchange) est simplement un principe de bons échanges entre des “helpers” (bénévoles/volontaires, souvent voyageurs) et des “hosts” (hôtes, souvent des locaux), et ce, en Australie, mais aussi dans le monde entier.

Ce concept est né début des années 2000 en Nouvelle-Zélande (bon j’suis pas ton prof d’histoire non plus), mais Rob Prince, un voyageur anglais aidait des locaux contre un lit et des repas, et à ensuite décidé de créer la plateforme www.helpx.net, aujourd’hui si répandue. D’ailleurs c’est à se demander s’il a déjà mis à jour son site haha.

Pour résumer, le principe c’est de travailler 4-5 heures par jour en échange d’un lit, des repas et (idéalement) d’une expérience unique, d’échanges avec des locaux, d’une vie à l’australienne, en somme ! Le tout en dépensant très peu d’argent, et c’est aussi là que réside le “succès” du HelpX en Australie, le coût de la vie y était relativement élevé.

Si tu veux en savoir plus sur la petite histoire de la naissance du Helpx.

Comment trouver un HelpX en Australie ?

Trouver un helpX ou un bénévolat en Australie, sur papier, ça a l’air simple. Mais le concept s’étend popularisé, trouver un “bon” helpX n’est plus si simple (forte demande), on va voir comment mettre toutes les chances de ton côté !

1. Quel visa faut-il pour faire du HelpX en Australie ?

On peut lire pas mal de contradictions à ce sujet. J’ai fait moult recherches pour m’assurer de donner la bonne information.

Il est évident que pour travailler légalement en échange d’un salaire, le gouvernement australien exige que tu sois en possession d’un “working visa”, donc, par exemple, du Working Holiday Visa (subclass 417) qu’on appelle le Permis Vacances Travail en français.

Cependant, l’eVisitor (tourist Visa 651) t’autorise à faire du bénévolat en Australie si :

  • la raison principale de ton voyage est le tourisme, et que faire du volontariat en découle
  • le travail est véritablement bénévole et n’implique pas de rémunération

Source 1 : https://www.sa.gov.au/topics/family-and-community/volunteering/travellers-and-volunteering
Source 2 : https://www.australiaonlinevisa.org/types/evisitor/

Le plus simple reste cependant de partir avec un PVT en poche, si tu as l’occasion de partir pour du long terme.

2. S’inscrire à la plateforme HelpX.net

Il faudra avant tout s’inscrire (sans blague Jerem ?), mais si tu veux être en mesure de contacter les différents hosts, tu dois payer 20€ qui t’offre un accès complet à la plateforme pour 2 ans ! Autant te dire que c’est rentabilisé en 2 jours de bénévolat en Australie.

HelpX en Australie pour les couples

À noter que, contrairement à d’autres plateformes comme Workaway, le prix d’un compte “premium HelpX” est identique que tu voyages seul(e), en couple, ou à deux ami(e)s, ce qui rend le plus encore plus dérisoire.

Le HelpX est une super expérience à vivre seul ou à deux, parfois des hôtes ne cherchent que des couples, car ils ont des tâches variées et que c’est plus simple de trouver 2 personnes voyageant ensemble (typiquement des couples) que 2 voyageurs solos qui pourraient venir aux mêmes dates, etc.

helpx australie plateforme

HelpX valable pour les voyageurs solos, mais aussi les couples !

Mais s’inscrire ce n’est pas tout, ce n’est pas parce que tu es inscrit que les hôtes vont se jeter sur ton profil, au contraire. Certains hôtes de refuges d’animaux, ou dans des lieux uniques, sont souvent très prisés et doivent faire le tri parmi des dizaines de demandes, comment te démarquer ?

3. Compléter ton profil & parler de toi

Dans la section “update my profile”, tu as différentes sections que tu peux compléter. Je te conseille vivement de prendre le temps de le faire (en anglais, forcément). Les hosts, s’ils sont intéressés par ta demande, iront d’office voir ton profil, pour essayer d’en savoir un peu plus sur toi.

Ce qui parait logique, si tu recevais une demande d’un Australien (ou d’une Australienne, petit veinard) pour venir vivre et travailler chez toi, tu essaierais probablement d’en apprendre un maximum sur la personne avant de lui répondre, non ?

profil helpx australie

Profil helpX à compléter

Donc partager un maximum d’informations pertinentes est important, si t’as déjà fait du volontariat en Australie ou à l’étranger. Si tu veux bosser dans un ranch, parler de ta passion pour l’équitation. Mentionner que t’as des compétences dans tel ou tel domaine, etc.

4. Comment contacter les hôtes HelpX efficacement ?

Forcément, certains backpackers / PVTistes ont flairé le bon plan et voient le HelpX (uniquement) comme une manière de vivre gratuitement en Australie. Heureusement ça ne représente qu’une petite partie des volontaires, et tant mieux, car là n’est pas le principe de cette communauté.

On retrouve un peu le même souci avec le Couchsurfing en Australie, que j’ai également testé pendant 2 mois à Sydney et Melbourne !

Tout ça pour dire que les hôtes ne sont pas dupes. Ils reconnaissent aisément les demandes “copiées/collées” envoyées par dizaines et ne prendront même pas le temps de les lire entièrement.

Certains vont même jusqu’à ajouter des termes “cachés” (qu’il faudra inclure dans sa demande) dans la description du HelpX pour s’assurer que tu as bien lu leur profil avant de postuler. Pas folle la guêpe.

helpx-australie-plage

Donc comme je l’explique également dans l’article sur le Couchsurfing, il faut personnaliser les demandes. Si tu postules pour un refuge pour kangourous, parler de ta passion pour les animaux. Pour un lieu de permaculture, que tu aimes jardiner et que tu as envie d’en apprendre plus sur la permaculture, etc.

Différences entre HelpX et Wwoofing

Même si aujourd’hui, le HelpX et le Wwoofing sont souvent comparés, il y a cependant quelques différences entre les 2. Même si les deux plateformes reposent sur le même principe bénévoles/hôtes.

1. les secteurs concernés

Wwoofing signifie World Wide Opportunities on Organic Farms ou Willing Workers on Organic Farms. Donc on parle principalement de fermes et de l’agriculture bio, de permacultures. Même si, tout comme pour le HelpX, les tâches proposées sont de plus en plus variées.

Le HelpX est beaucoup plus diversifié, ça va des refuges au jardinage en passant par travailler sur un bateau, bref tout ce à quoi tu pourrais penser.

2. Prix d’inscription

L’inscription au Wwoofing est plus chère, 70$ pour une seule personne et 120$ pour les couples / duos d’amis pour 12 mois d’inscription. Ça reste dérisoire par rapport aux économies liées au bénévolat, mais bon.

Pour rappel, le HelpX coûte 20€ pour 2 années, solo ou couple.

3. Popularité et heures de travail

Pendant plusieurs années le Wwoofing était plus répandu, car plus structuré et mieux organisé. Mais d’après le site Kowala, le HelpX serait désormais plus populaire avec 8700 annonces de HelpX contre environ 4000 côté Wwoofing.

Niveau heures de travail, le site Wwoof.com.au indique clairement de 4 à 6 heures par jour (pour un maximum de 38 heures/semaine).

6 heures par jour, ça me parait personnellement “beaucoup” pour un lit et les repas. 4 heures, voire 5 heures maximum me paraissent plus raisonnables. C’est d’ailleurs ce qui est plutôt appliqué côté HelpX.

helpx-australie-joie

Là je suis heureux, je te jure

Après, c’est vraiment au cas par cas et c’est à toi de t’arranger avec tes hosts. J’en parle plus après, mais j’ai fait 2 “gros” bénévolats en Australie et en Nouvelle-Zélande ; et j’ai à chaque fois travaillé bien plus que ces 38 heures/semaine. Simplement, car j’adorais mes hosts et qu’ils “me le rendaient bien”. Je ne n’étais pas “forcé”, mais plutôt que de “glander” une demi-journée, je préférais largement les aider davantage.

Malheureusement, certains hôtes profitent trop des volontaires et il ne faut pas hésiter à en parler directement avec eux. (Je vois parfois passer des posts sur FB se plaignant des hôtes plutôt que d’en parler avec eux…) Quitte à partir si tu sens qu’ils sont juste intéressés par “de la main-d’œuvre gratuite”.

Les avantages du HelpX

Améliorer son anglais sans se ruiner !

Et oui, faire du bénévolat revient souvent à partager son quotidien avec une famille australienne, et donc vivre en immersion.

Dans certains cas, comme moi au refuge, on était même 5 volontaires en même temps, et donc on parlait anglais la plupart du temps.

Mais vivre en immersion est de loin la meilleure manière d’apprendre à parler une langue couramment. D’où mon incompréhension quand je vois les prix que certain(e)s sont prêts à mettre pour des cours d’anglais quelques heures par jour…

Vivre une expérience unique

Je t’avoue que c’est pour moi le critère principal pour postuler à un HelpX. J’ai envie que ça soit une expérience unique et “hors du commun” (même si ça l’est déjà, en soi).

Ça n’engage que moi, et heureusement, mais certaines tâches sont parfois vraiment pas originales tu pourrais très bien faire exactement la même chose contre un salaire.

helpx australie Lola plage

On est sur de l’expérience unique là non ?

Après même dans des HelpX vraiment chouettes que j’ai pu faire, tu as parfois de tâches pas dingues ou répétitives, mais si tu sens que tu aides vraiment un beau projet ou que ça fait partie de la vie quotidienne, bah c’est aussi normal de le faire. Quand je ramassais les merdes de kangourous tous les matins au refuge, ce n’était pas la partie la plus fun, mais ça faisait partie de l’expérience.

En revanche, si c’est clairement nettoyer ou être le jardinier de service tous les jours, boh, pas ouf. Mais encore une fois, ça dépend des hôtes, du projet, de la famille, etc.

Faire des économies !

Même si ce n’est pas le “but” principal, ça fait clairement partie des gros plus du volontariat. Ça te permet prolonger ton séjour et ton voyage en Australie quasiment sans rien dépenser, en plus de vivre une expérience différente.

Parfois, tu peux être amené à devoir donner quelque chose chaque semaine (au refuge, on donnait tous 50$ par semaine, car gérer un refuge aussi grand, plus nous nourrir tous les jours, ce n’était pas donné, mais on les donnait de bon coeur).

Dans d’autres, si tu fais plus d’heures, tu peux être payé en plus d’être logé et nourri, et ça a été mon cas à Perth, je t’explique ça !

Mes expériences en HelpX à Perth

Mon premier Helpx à Perth même

Ça s’est fait par hasard ! On avait trouvé cette annonce pour un job sur Gumtree. Poser des pavés autour d’une maison. On s’entendait bien avec la famille (une famille indienne), on travaillait 8-9h par jour.

Ils m’ont ensuite proposé de vivre chez eux (j”étais en auberge au Billabong Backpackers à l’époque), ils déduiraient 3 ou 4h par jour et me paieraient le reste, donc parfait pour économiser !

helpx perth australie

HelpX à Perth

Et c’est comme ça que je me suis retrouvé à vivre 2-3 semaines dans une famille indienne à Perth, c’est beau la vie.

Mon Helpx dans un refuge pour kangourous au sud de Perth

C’est vraiment par le plus grand des hasards que j’ai trouvé cet endroit (qui a tout changé sur le reste de ma vie, tu vas voir!).

Je sortais de 5 mois de travail dans une pépinière au nord de Perth, donc j’étais prêt à partir en road trip vers Melbourne.

Je tombe sur une annonce dans un groupe Facebook, d’une bénévole qui indique qu’un refuge au sud de Perth des volontaires, elle me décrit l’endroit comme incroyable, et m’envoie cette vidéo.

Bref, il ne m’en faudra pas plus pour contacter Mandy, la responsable d’Uralla Wildlife Sanctuary.

Le HelpX en Australie : un mode de vie à part

C’est donc fin février 2017 que je prends la route direction Uralla Wildlife sanctuary. Le refuge est situé à 350 km’s au sud de Perth.

Je m’enfonce petit à petit dans l’outback australien, le vrai. De plus en plus loin de toute ville ou endroit civilisé, le Western Australia que j’aime.

Donc l’endroit est dans le bush, pas de réseau, un seul pc fixe avec une connexion très limitée et lente. Au début ça choque un peu, mais très rapidement on se rend compte à quel point on est devenu accro à nos smartphones, même si on prétend ne pas l’être, on l’est. Et ça fait tellement du bien de décrocher complètement pendant plusieurs semaines.

Mandy et John avaient leur propre maison et les volontaires avaient la leur (mais on mangeait ensemble tous les soirs). Un grand espace commun avec 3 chambres de plusieurs lits. L’endroit ne paie pas de mine, certain(e)s précieux n’accepteraient pas d’y vivre, ils n’ont donc rien compris.

On s’en fichait pas mal de l’état des lieux, on vivait et on s’occupait de bébés kangourous tous les jours.

helpx kangourou perth

Cette vie et pas une autre

D’ailleurs, tous les bénévoles (en général entre 4 et 6) s’habillaient comme des sacs, c’est à dire qu’on porte des vieux vêtements laissés sur place par d’autres bénévoles, car on est tout le temps sale, par terre, mais on s’en fout royal. La preuve en est, énormément des bénévoles passés par Uralla finiront par y retourner, tant l’endroit est unique.

La vie quotidienne en HelpX

Une fois arrivé, on t’attribue un little joey (nom des bébés kangourous en Australie) qui aura besoin d’énormément d’attention. Les nouveau-nés passent normalement la plupart de leur temps dans la poche de leur mère; qui s’en occupera pendant presque 2 ans, c’est énorme dans le monde animal.

Donc le joey orphelin a besoin de beaucoup d’affection et d’attention. Et chaque joey a une personnalité bien différente. J’ai eu la chance de me voir attribuer Lola, car la volontaire qui s’en occupait venait juste de s’en aller.

Et cette bénévole qui venait de partir pour 3 semaines en Nouvelle-Zélande avant de revenir n’était autre que Theresa, qui est depuis Uralla, ma copine, avec qui j’ai voyagé 6 mois en Asie par la suite, je t’avais dit que ce refuge avait changé ma vie!

helpx-australie-kangourou

Lola, le kangourou dont je me suis occupé pendant 1 mois dans un refuge

Tu dois vraiment créer un lien avec le petit roo dont tu t’occupes, passer beaucoup de temps avec, pour qu’il/elle s’habitude à ta voix, à toi, qu’il/elle te fasse confiance, c’est important pour le feeding, car 5 à 6 fois par jour, tu dois lui faire boire son lait, et c’est bien plus simple quand ton kangourou te fait confiance.

Ce n’était pas simple avec Lola au début, car elle a d’abord grandi à l’état sauvage, avant que sa mère soit percutée par une voiture (c’est très courant en Australie, ne roulez pas de nuit en dehors des villes s’il vous plait). Donc pour qu’un animal sauvage apprenne à faire confiance à un humain, ce n’était pas gagné.

Mais après une bonne semaine, elle commençait à me suivre partout, à me faire confiance, c’est incroyable le lien que tu peux nouer avec eux, à quel point chaque kangourou à une personnalité différente.

Les tâches quotidiennes au refuge

Donc en fait ton petit joey est ton “fil rouge” de la journée. Tu dois veiller à ce qu’il ait ses repas, fasse sa sieste, sorte dehors, nettoyer pouch etc. Mais au-delà de ça, y a un refuge à faire tourner, entretenir les différents espaces, s’occuper des 3 magnifiques dingos, poules, nourrir les red kangourous, vérifier que tout le monde a assez d’eau, de bouffe, s’occuper des oiseaux, nettoyer la maison des bénévoles, etc.

C’est pas pour rien qu’on était en moyenne 5-6 volontaires, histoire de se répartir les tâches. Le job peut être physique, mais rien d’insurmontable non plus.

helpx australie dingo

Ned, un des 3 dingos du refuge

Les journées débutent tôt (7h) pour le premier repas des joey’s, et finissent relativement tard (21h30). Entre les deux, on ne bosse pas H24 non plus, mais ça reste des bonnes journées. Et on est bien au-delà des 4-5h/jour, mais comme expliqué plus haut, pour une expérience pareille, on s’en fichait pas mal.

Après un certain temps c’est même plus un “boulot”, tu sais juste ce qui doit être fait, quand et c’est normal de le faire. Pour aider John et Mandy qui font ça depuis plus de 15 ans, puis pour que les animaux aient ce dont ils ont besoin.

La vie dans le bush australien

Mandy et John sont des personnes incroyables, qui auront ouvert ce refuge sans trop le vouloir. Ça aura démarré par quelques animaux puis l’afflux d’animaux secourus a fait qu’ils ont fini par compter énormément sur les bénévoles. Mandy a, pendant longtemps, couplé son job d’infirmières à celui au refuge. Elle nous expliquait même qu’à une époque, elle amenait en secret des petits joeys au travail pour les nourrir pendant ses pauses.

helpx australie sortie lac

En plus, Mandy cuisine les tous les repas du soir et y a pour tous les gouts, et tout est toujours super bon. Mandy et John ont dédié une grande partie de leur vie pour créer un endroit pareil, et rien que pour ça, tu as envie de les aider du mieux que tu peux.

Tu redécouvres les choses simples, te poser dehors, lire, te balader, juste passer du temps à l’extérieur en fait. Tu oublies ton téléphone et internet la plupart du temps, et ça fait du bien.

Puis tu fais des rencontres, des voyageurs viennent visiter le refuge, comme le grand-père de Lauren, une ancienne volontaire d’Uralla, 92 ans et en plein road trip avec sa petite famille, je signe où ?

helpx-australie-anniversaire

Uralla n’est plus

J’imagine que beaucoup d’entre-vous ont déjà Google “Uralla” ou s’apprêtaient à me demander le site ainsi que les coordonnées (je reçois encore des questions sur Instagram). Malheureusement, Uralla n’est plus. Je n’ai pas envie d’entrer dans les détails, car ce sont des raisons qui leur sont propres et cela fait partie de leur vie privée. Mais Uralla cherche un repreneur.

J’y serais resté un mois, et pourtant je pourrais en parler des heures et des heures. Theresa y a passé 5 ou 6 mois en tout. J’aurais aimé y retourner, comme tous les bénévoles. Mais toutes les bonnes choses ont une fin. Et respecter la volonté de Mandy est le minimum que l’on puisse faire pour la remercier d’avoir créé un endroit si unique, coupé de notre société capitaliste/consumériste qui nous fait courir à notre perte.

D’autres HelpX de refuges en Australie

MAIS, pour finir sur une notre plus positive ! Uralla n’est pas le seul wildlife sanctuary en Australie ! Uralla est le seul auquel j’ai pu contribuer, mais j’ai passé quelques jours dans un autre, sur la côte Est. Puis j’en ai cherché quelques autres pour ceux que ça intéressait. Mon grand coeur me perdra.

Horizons Wildlife sanctuary : on a trouvé cet endroit, car il était sur Wikicamp, il est pour le coup payant, mais l’argent aide à financer le refuge et l’endroit est top. Vous campez entourés de kangourous habitués à l’humain, il y a une cuisine, des douches, et la vue est top. En plus de ça, Agnes Water est un endroit vraiment agréable, et le dernier spot de surf quand tu te diriges vers le nord.

Helpx australie camping

Horizons Wildlife Sanctuary

D’ailleurs, ça pourrait être chouette de faire grandir cette liste, si tu as vécu dans un refuge en Australie, n’hésite pas l’indiquer en commentaire, je l’ajouterai à la liste !

IMPORTANT : Hormis le premier, je ne connais pas personnellement ces endroits, je les ai trouvés sur Workaway et simplement lus leur description.

HelpX Australie : le mot de la fin

Je conclurais simplement par t’encourager à tester le bénévolat en Australie, peu importe le secteur. Trouve quelque chose qui t’intéresse, mais l’expérience du HelpX est quelque chose de peu répandu chez nous, du coup l’Australie l’endroit parfait pour tester.

Voyager en Australie c’est aussi vivre des nouvelles expériences, et le HelpX en a clairement fait partie. Tu peux t’inscrire gratuitement et faire des recherches, puis si tu veux les contacter, libre à toi de t’inscrire, mais je recommande fortement !

En espérant cet article sur le HelpX et le bénévolat en Australie t’aura intéressé, si tu as des questions, remarques ou simplement que tu as apprécié l’article, un petit commentaire fait toujours plaisir :).

Tu peux aussi t’inscrire à la liste d’emails, tu y recevras mes bons plans pour l’Australie, mes nouvelles séries d’articles, etc.

En pleine préparation de ton PVT en Australie ou en N-Z ? ✈️
Recevoir des conseils & bons plans sur l'Australie & la N-Z (Plus d'infos)
Mais tu te poses un tas de questions ? Tu souhaites être préparé(e) au mieux pour ton départ ? Recevoir des conseils concrets et des bons plans (jobs notamment), me poser tes questions et être tenu informé sur la ré-ouverture des frontières en Océanie, tu peux simplement t’inscrire ici ✌🏼
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

Talk soon mate !

Tu pourrais aussi aimer :

blog-voyage-australie-articles

Ça devrait aussi t'intéresser !

Laisse un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des cookies sont utilisés sur ce blog pour te garantir la meilleure expérience. Continue pour accepter. D'accord En savoir plus.

Pin It on Pinterest

Cet article t'a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?

S'il t'a aidé ou intéressé, ça pourrait servir d'autres ! (Puis ça m'aide beaucoup, aussi!)