Accueil » PVT Australie » Vie pratique, bons plans et conseils » Étudier en Australie : comment faire des études en Australie ? Visas, prix & démarches

Étudier en Australie : comment faire des études en Australie ? Visas, prix & démarches

by Jeremybackpacker
étudier en australie prix visas

Je pense que peu d’étudiants se voyant offrir l’opportunité de partir étudier en Australie refuseraient de s’envoler dès que possible pour le pays des kangourous. Surfer après les cours ou partir en road trip les week-ends, y a pire. Poursuivre, valider ou continuer son cursus scolaire ou universitaire en Australie est plus accessible qu’il n’y parait (les prix des études en Australie restent une réalité ceci dit, on voit ça plus bas).

Dans certains cas, devenir étudiant permet également de prolonger son voyage en Océanie après un Working Holiday Visa. D’ailleurs, les écoles et universités australiennes séduisent de plus en plus d’étudiants étrangers (l’Australie est d’ailleurs la 3e destination préférée les futurs diplômés qui partent apprendre à l’étranger.).

Si tu cherches à t’informer sur les études en Australie, tu te poses peut-être les questions suivantes ;
• Si c’est quelque chose d’envisageable pour toi ?
• Avec quels visas peut-on étudier en Australie ?
• Combien coûtent réellement les cours d’anglais et les écoles de langues ?
Combien cela coûte de partir étudier une année en Australie ? Cursus et formations possibles ? Quels sont les prix ?
• Mais aussi les types de logements lorsqu’on est un étudiant étranger ?
• Est-il possible de prolonger son voyage en Australie (après des PVT par exemple) grâce au visa étudiant ?

Alors cet article devrait répondre à pas mal de tes questions. (si j’ai bien fait ça, tu me diras!). J’ai aussi inclus quelques témoignages d’étudiants français qui parlent de leurs expériences en Australie, c’est toujours intéressant, je pense!

Bon, forcément, étudier à l’autre bout du globe, ça demande un certain budget pour les frais de scolarité (et les a cotés), on est bien d’accord (dans certains cas, des bourses scolaires sont envisageables). Mais au-delà de l’aspect “qualité” du niveau d’études, c’est aussi et surtout le mode de vie australien qui plait beaucoup (plages, surf, road trip, soleil… t’as compris). Bref, si mon quotidien à Perth me manquera à jamais, ce n’est pas pour rien.

Sommaire

Sauvegarder cet article sur Pinterest ?
etudier-en-australie-pinterest

Pourquoi partir étudier en Australie ?

Pour ne pas commettre la même erreur que moi et ne pas le faire, premièrement ! Mon seul regret de ma vie d’étudiant, c’est de ne pas avoir fait d’Erasmus ou d’être allé étudier à l’étranger quelques mois voire un an.

Pour la petite histoire, j’avais été accepté pour aller étudier un semestre en Norvège. Je voulais également faire un stage à l’étranger pour améliorer mon anglais. Mais, financièrement, je ne pouvais pas faire les deux. Donc j’ai dû renoncer à mon Erasmus pour faire un stage de 3 mois à… Miami Beach (#truestory).

stage a l etranger etats unis

Quand ton maitre de stage t’offre un Iphone (je savais que t’allais pas me croire sur paroles!)

Je le disais donc, l’Australie (derrière les États-Unis et le Royaume unis [et juste devant la France]) est donc sur le podium des destinations étudiantes les plus populaires. Selon ce rapport sur la mobilité étudiante internationale, près de 300 000 étudiants étrangers se sont rendus en Australie (universités, programmes d’échanges, écoles supérieures, etc.).

etudier en australie pays etudiants

Classement des pays accueillants le plus d’étudiants étrangers. Source : fr.statista.com

Si se rendre Down Under plait tant, c’est aussi et surtout pour la qualité de vie, et l’épanouissement personnel qu’apporte l’Australie et ses habitants. Ça peut paraitre “bête” à dire, mais le climat joue énormément sur le moral. Et partir travailler (ou étudier) tous les matins avec un grand soleil comme c’était le cas durant mes 5 mois à Perth, ça joue.

La vie en Australie est plus relaxe, décontractée. Tous comme les Australien(ne)s. Les horaires sont plus souples, les journées moins longues (donc plus de temps libres).

C’est le cas pour les études également. Les programmes scolaires sont plus flexibles et tu as en général beaucoup de libertés dans la définition de ton cursus, des options, les disciplines, etc.

Ça laisse plus de temps libre pour faire du sport, aller à la plage, aller te manger des vagues en prétendant”aller surfer” (je parle d’expérience, ça sonne cool de dire que tu vas surfer). Bref, profiter de la vie australienne, même en semaine !

roadtrip-sud-australie-esperance-surf

Première session de surf à Esperance

Quels visas pour étudier en Australie ?

Une fois que tu es décidé(e), et que tu as trouvé la meilleure période pour te rendre en Australie. Il faut choisir le visa adapté. Il y a principalement 3 visas qui peuvent te permettre d’étudier sur le pays continent.

À noter : toujours faire sa demande de visa sur le site officiel du gouvernement australien. Ou via des agences reconnues et certifiées qui peuvent vous aider dans les démarches. (il y a beaucoup de faux sites/sociétés qui gonflent les prix, donc soyez méfiants). Les visas touristes et Working Holiday Visa (PVT) sont assez simples à obtenir par soi-même. Mais les démarches administratives sont plus compliquées pour le visa étudiant.
Je mentionne une agence francophone financée par le département d’éducation australien qui peut vous aider dans les démarches, vous conseiller des cours d’anglais aux vrais prix, etc.

Étudier avec le visa touriste (Tourist Visa)

Bon, assez logiquement, tu seras limité avec ce visa. Tu pourras étudier en Australie pendant 3 mois maximum. Mais tu ne peux pas prétendre à l’inscription à des cursus scolaires ni en universités à proprement parler. Ce visa est surtout adapté pour suivre des cours d’anglais ou s’inscrire en école de langues, dont je parle un peu plus bas.

Tu ne peux également pas travailler avec ce visa, mais tu peux en revanche faire du bénévolat en Australie (Helpx/Wwoofing/Workaway) tant que tu ne gagnes pas d’argent.

Pour faire la demande du visa touriste, tu peux te rendre ici.

Le Working Holiday Visa pour étudier en Australie ?

Également appelé Visa Vacances Travail (VVT) ou Permis Vacances Travail (PVT), ce visa te permet donc de voyager et de travailler pendant une année sur le territoire australien. Mais il te permet aussi d’étudier jusqu’à 4 mois en Australie. Tu peux également faire un stage professionnel avec ce visa.

Petite parenthèse pour, d’une part, t’informer que j’ai écrit un article complet sur les préparatifs pour partir en PVT en Australie. Et d’autre part, sur l’importance de souscrire à une assurance voyage lors de ton départ à l’étranger.

Bon, ce n’est plus un secret et c’est un peu une des raisons d’être de ce blog. Le PVT en Australie représente pour moi une opportunité exceptionnelle de vivre une aventure tout aussi.. Exceptionnelle. Tu peux également le renouveler jusqu’à 2 fois (et donc rester 3 ans en Australie).

Ce visa est idéal pour sortir de son quotidien et vivre une aventure qui risque de changer ta vie. Et ta vision du voyage ainsi que de notre chère société moderne (me sens-je visé ? Oui.)

Cote Ouest Australie

Pour faire sa demande de Working Holiday Visa, c’est ici.

Il est important de savoir que pour les Français, l’âge limite pour faire une demande de WHV en Australie est de 35 ans (donc jusqu’à la veille de 36 ans). Pour les Belges, la limite est toujours fixée à 30 ans (veille des 31). Il faut également avoir 18 ans minimum pour prétendre à un PVT.

Il n’est cependant pas le visa le plus adapté aux études sur le pays continent d’Océanie. J’y viens.

Le visa étudiant pour l’Australie (Student Visa)

Le visa étudiant est de loin le visa le plus adapté si la raison principale de ton séjour en Australie concerne les études scolaires ou universitaires. Non seulement il te permet d’étudier jusqu’à 5 ans sur place, mais également de travailler 20 heures par semaine.

Et vu le cout de la vie en Australie, un petit job étudiant ça fait du bien au compte en banque.

Si le visa étudiant est le visa idéal pour poursuivre ses études à quelques kilomètres des plages de sable blanc et à l’eau turquoise, il n’est cependant pas le plus simple à obtenir.

Bon à savoir ; il n’y a pas de limite d’âge pour le visa étudiant australien. Ce visa est également renouvelable autant de fois qu’on le souhaite tant que l’on prouve au département de l’immigration qu’on est un “genuine student”, donc bel et bien un étudiant.

Que tu aies 6 ans (salut Kevin) ou 64 ans (bonsoir Geneviève), tu peux postuler à un visa étudiant en Australie. “Cette vague est pour toi Gene !”

Comment obtenir le visa étudiant pour l’Australie ?

Le visa étudiant nécessité d’être au préalable officiellement accepté dans un programme scolaire ou universitaire australien (ou programme de formations). Pour cela il faut monter un dossier scolaire, parfois effectuer des tests d’anglais, avoir au préalable été accepté par une école/université australienne, etc.

Le délai d’obtention est assez variable, cela peut aller de 3 semaines à 3 mois, selon les cas.

Prix du visa étudiant pour l’Australie : 620 AUD (soit 382€ au taux du jour). Ce montant est à payer lors de la demande, donc si tu fais la demande et qu’elle est refusée, tu n’es pas remboursé, d’où l’importance de monter un dossier complet.

Important à savoir, le visa étudiant est valable pour la durée de tes études. Ainsi, si tu es inscrit pour un semestre, ton visa étudiant ne sera valide que 6 mois. Si tu es inscrit pour un bachelier (3 ans), il le sera pour 3 ans, etc.

Autant pour les 2 précédents visas, je te conseille de le faire par toi-même, car c’est plutôt simple. Pour le visa étudiant, c’est assez compliqué. Je me suis pas mal informé pour rédiger cet article, et aucun site/blog (même indépendant comme le mien) ne conseille de s’occuper des démarches par soi-même.

Il faut notamment avoir payé les frais scolaires, et obtenir un numéro CoE (Confirmation of Enrolment) avant de faire la demande de visa.

La raison pour laquelle j’écris cet article est que, ces derniers mois, j’ai reçu plusieurs questions de personnes désireuses d’étudier en Australie. Questions auxquelles je pouvais difficilement répondre.
C’est pour cela j’ai commencé à me renseigner sur le sujet, et que j’ai passé beaucoup de temps à chercher une agence ou un organisme vers lequel rediriger en toute confiance ces personnes. Et après de nombreux échanges, j’ai trouvé un partenaire idéal vers qui je peux enfin vous rediriger les yeux fermés, car c’est une agence francophone qui est directement financée par le gouvernement australien pour promouvoir les études auprès des étudiants étrangers ainsi que pour les accompagner durant les démarches. Ce qui signifie qu’ils appliquent donc les frais scolaires réels et que leurs services et conseils sont gratuits. Je t’en parle rapidement puis on en reviendra aux différents cursus d’études possibles en Australie.

Le plus simple, et ce qui te permettra de mettre toutes les chances de ton côté, c’est donc de passer par une agence spécialisée dans les études en Australie, tu l’auras compris.

Si tu me suis depuis un moment ou tu es déjà passé sur ce blog, tu sais que je suis le premier partisan du DIY (Do It Yourself – faire par soi-même) en voyage. Donc si ici je te recommande une agence, c’est bien parce qu’obtenir un visa étudiant n’a rien à voir avec l’organisation d’un voyage au Vietnam ou le fait trouver un travail.

Pour toute question relative à l’obtention de ce visa, et plus généralement, aux études en Australie, je te conseille donc de prendre contact avec Go Study Australia. Je leur ai d’ailleurs posé pas mal de questions pour la rédaction cet article et beaucoup de précisions m’ont été apportées par eux, en plus de mes recherches.

Je ne les recommande pas par hasard, comme expliqué je les recommande eux notamment, car Go Study Australia, c’est :

  • Une prise de contact avec des conseils gratuits et sans engagement (en gros, tu remplis le formulaire, ils te contacteront pour discuter et te diront ce qu’il est possible de faire en fonction de ta situation, si tu peux prétendre à des bourses scolaires, etc.)
  • Un accompagnement complet et gratuit depuis la France jusqu’en Australie.
  • Plus de 13 ans d’expérience et + de 25 000 personnes qui sont passés par leurs services. (voir leurs reviews sur leur page FB)
  • Des tarifs scolaires et universitaires réels, car ils sont financés par le système éducatif australien pour promouvoir les études en Australie. En gros, ils ne margent pas sur les prix.
  • Des bureaux pour t’accueillir dans toutes les plus grandes villes (Sydney (+Bondi), Melbourne, Brisbane, Gold Coast et Perth)
  • Dans certains cas, ils peuvent t’aider à rester en Australie après ton PVT via le student visa.

Voilà, je les ai assez vantés haha, mais ça me semblait important d’expliquer en toute transparence, pourquoi, pour la première fois, je recommandais une agence.

C’est donc un partenariat, lorsque tu leur mentionnes que tu viens de ma part (au téléphone ou en l’indiquant dans le formulaire) et que tu décides de partir en tant qu’étudiant avec eux, ils s’occuperont de faire la demande de visa pour toi, d‘ouvrir ton compte en banque en Australie et de t’envoyer une carte SIM chez toi que tu pourras pré-activer avant ton départ, le tout gratuitement.

En échange, ça me permet de financer en partie ce blog et mon travail pour celui-ci. Donc c’est avantageux pour tout le monde !

Étudier en Australie : les différents programmes d’études

Il y a beaucoup de possibilités et d’options pour étudier en Australie. Il y a les fameux cours d’anglais, les écoles de langues et évidemment les cursus universitaires (également l’année préparatoire pré-université), mais aussi des centres de formations professionnelles (TAFE ; qui proposent l’équivalent du CAP / Bac pro, etc.).

Tu as également la possibilité de valider un BTS (diplôme de haute école en Belgique) ou DUT à l’internationale en une année (Top up bachelor), prendre une année de césure (gap year). Toutes avec des niveaux et des disciplines variables.

Je vais scinder cette partie en 2 ; la première partie concernera les cours d’anglais, les séjours linguistiques et tout ce qui précèdent les études supérieures/universitaires.

La seconde est justement dédiée aux formations professionnelles, aux études “post bac” ainsi qu’aux bacheliers et aux cursus universitaires (licence, master & doctorat).

Chaque programme d’études pourrait faire l’objet d’un article complet, donc je vais essayer de te rediriger vers des informations complémentaires si une possibilité t’intéresse en particulier.

universite sydney etudier en australie

Campus de l’université de Sydney. Source : Sydney.edu.au

Je t’épargne les procédures pour aller étudier dans un collège ou un lycée australien, ça fait un peu tôt pour partir à l’autre bout du monde. J’imagine que ça implique des accords parentaux, etc.

Cependant, des écoles de langues acceptent des étudiants de moins de 18 ans qui souhaitent partir apprendre l’anglais en Australie. À savoir que les moins de 18 sont obligés d’être en famille d’accueil et de posséder un “guardanship”.
Go Study peut également s’occupe des démarches pour les – de 18 ans, leur trouver une famille, etc.

Au-delà de la majorité, tu as le choix du logement (j’en parle plus bas).

1. Les cours d’anglais ou les écoles de langues en Australie

Opter pour les cours d’anglais ou une école de langues lors d’une arrivée en Australie est quelque chose de courant. En toute honnêteté, l’anglais n’est pas le point fort des francophones et si certain(e)s se sentent plus à l’aise avec plusieurs semaines / mois de cours d’anglais en arrivant, c’est une solution.

C’est une option choisie par pas mal de PVTistes qui permet de rapidement faire de nouvelles rencontres, car tu seras avec d’autres étudiants étrangers.

etudier en australie rencontres

Les rencontres en Australie – Whitsundays

Les cours de langue permettent aussi d’obtenir le niveau requis pour s’inscrire dans des programmes d’études australiens, pour te préparer aux examens IELTS ou Cambridge (diplômes de niveaux d’anglais).

Prix des cours d’anglais : ça peut varier, mais pour 20 heures de cours d’anglais par semaine, il faut compter environ 200€ par semaine. Mais pour avoir discuté avec Go Study, ils arrivent régulièrement à obtenir de meilleurs prix pour descendre jusqu’à 170-180€/sem en fonction des destinations et des disponibilités.

Après, comme je l’explique notamment dans l’article sur le HelpX en Australie, les cours sont une option. Mais l’immersion de type “au pair” ou simplement en HelpX / bénévolat en sont d’autres qui permettent également de pratiquer et de progresser en anglais en faisant des économies.

2. Les séjours linguistiques en Australie

Les séjours linguistiques reviennent à se rendre en Océanie pour profiter de la vie australienne tout en améliorant son anglais. Après t’as toute sorte de packages pour coupler les cours d’anglais avec des activités entre étudiants (aller surfer, snorkelling, road trips, etc.).

etudier en australie activite

Plongée à Coral Bay sur la côte Ouest

Je pense que ça peut plaire à ceux qui aimeraient avoir un avant-gout de la vie loin de chez soi, comme un prétest à un futur PVT ou des études plus longues en Australie. Ça facilite les rencontres, t’es en général encadré, etc. Mais encore une fois, cela a un coût.

Prix des séjours linguistiques : cela varie énormément, je pense. Tu peux prendre 1 semaine comme 2 mois ou plus, tu peux décider d’inclure des activités ou non, etc. Je pense que compter 350€/semaine (200€ de cours + vie sur place) est le minimum.

3. Année de césure en Australie (gap year)

L’année de césure académique (en gros faire une pause dans tes études, en général après le bac) est quelque chose qui est très courant dans certains pays. Notamment en Allemagne. Si on croise autant de jeunes allemand(e)s en Australie, c’est parce qu’il est normal de prendre “gap year” là-bas. Donc une année durant laquelle tu voyages et pars en immersion.

Ça a notamment été le cas de Theresa (ma copine) que j’ai rencontré durant son année de césure en Australie. Comme quoi, ça a du bon !

Tu peux soit faire un PVT et vivre la vie de backpacker en Australie, soit en profiter pour pousser l’immersion et faire un semestre ou deux dans une université australienne par exemple. En choisissant parmi des disciplines comme le business, sciences, marketing, tourisme, journalisme, environnement, etc.
Tu reçois également une certification officielle à la fin de ton semestre.

4. L’année préparatoire à l’université (foundation year)

L’année de préparation universitaire est une année est recommandée si tu souhaites préparer au mieux un cursus universitaire à l’étranger.

Ça permet aux étudiants étrangers de se mettre à niveau par rapport à l’anglais, de les aider à “trouver leur voie” tout en effectuant une transition sans pression vers cette nouvelle étape de leurs études.

Si tu souhaites étudier en Australie après le BAC (CESS en Belgique), je pense que cette année préparatoire peut être particulièrement adaptée.

universite nationale australienne de Canberra

The Australian National University à Canberra. Source : Studyabroad.net.au/

Il faut cependant avoir déjà un niveau B2 pour prétendre à cette année préparatoire et le coût n’est pas négligeable.

Étudier dans une école australienne : les formations professionnelles (VET)

Les écoles publiques australiennes qui proposent des formations professionnelles sont appelées TAFE (Technical And Further Education). Tu peux également suivre des VET dans des écoles privées. La différence est principalement liée au prix, le prix pouvait être moins cher que le publique dans certains cas (je donne les prix plus bas).

Ces écoles proposent ce qu’on appelle des VET (Vocational Education and Training) qui sont des formations de 6 mois à 2 ou 3 ans.

Il y a différents niveaux de formations, des certificates, des diplomas et des advanced diplomas. Certaines écoles TAFE proposent également des bacheliers également.

Ces formations te permettent d’apprendre de manière pratique et concrète un métier en Australie. Ton temps d’apprentissage est réparti entre des cours théoriques, mais aussi du travail personnel (souvent les 2/3 du tiers du temps).

L’avantage c’est qu’à la fin de ces formations, tu es directement apte à te lancer sur le marché du travail. Peu importe le secteur :

  • La construction (crois-moi d’expérience que dès que t’as un diplôme en construction tu gagnes rapidement très bien ta vie en Australie)
  • Le marketing et la communication
  • Le tourisme
  • L’informatique
  • L’hôtellerie / restauration
  • etc.

J’ai trouvé quelques témoignages de personnes qui ont suivi des VET en Australie et qui racontent leur expérience. Notamment Clodie qui a étudié le journalisme ou Caroline qui est devenue éducatrice.

Tu trouveras d’autres avis sur le fait d’étudier en Australie également sur leur site.

Prix des formations professionnelles en Australie : encore une fois, ça varie en fonction de l’école, des domaines, des villes, mais dans le privé, certains domaines (management, business, tourisme, etc.) sont accessibles à partir de 5000-6000 AUD (3-4000 €) l’année dans les écoles privées. Payable en plusieurs fois donc ça devient plus accessible déjà.
Dans le publique, ça monte plutôt à 8000€ ou plus, à toi de te renseigner pour ton domaine.

Valider une licence en Australie après un BTS ou un DUT en France

Il est possible de valider ta licence à l’étranger grâce au “top-up bachelor”. Ça te permettra de valider une licence de manière internationale en une année.

Outre le fait de valider une étude de bachelier à l’étranger qui est souvent un énorme plus le sur le CV, comme dit plus haut, c’est aussi sur un aspect personnel que ça apporte énormément de vivre à l’étranger pour une année entière.

Réussir une année en “top up bachelor” c’est l’équivalent de valider un BTS ou un DUT en un BAC+3, et potentiellement de prétendre à un master en France ou à l’étranger.

Passer une licence, un master ou un doctorat dans une université australienne

Le but ici est de valider ton cursus scolaire supérieur entièrement en dans une université en Australie (donc, y étudier pour 3, 5 années ou plus (si t’es déter pour le doctorat (PhD en Australie).

L’équivalent de la licence en Australie s’appelle un “bachelor degree” là-bas et dure en général 3 ans (sauf si t’as déjà un BTS/DUT ou ça prendra un an comme expliqué plus haut).

Le master universitaire s’appelle le… Master degree, bien vu l’aveugle (équivalent Bac+5).

Et le doctorat est donc le PhD et requiert des années de recherches dans un domaine académique spécifique.

Tu peux donc partir étudier en Australie après le bac ou après une licence, par exemple. Il y a des chances que tu doives passer une année de préparation universitaire avant, ceci dit (mise à niveau de l’anglais, par exemple).

L’énorme avantage (outre le fait d’avoir de grandes chances de trouver un travail très bien payé en Australie avec ces diplômes), c’est que tes études seront reconnues internationalement, ce qui aura une valeur très importante pour le reste de ta vie sur ton CV.

Le top 5 des meilleures universités australiennes :

  1. Australian National University (ANU)
  2. University of Melbourne
  3. University of Sydney
  4. University of New South Wales (UNSW)
  5. University of Queensland (UQ)

Retrouve le classement complet ici.

Le downside, c’est qu’étudier plusieurs années en Australie, ça n’est pas donné. Compter à partir de 12 000€/an. C’est là que t’es content d’avoir la possibilité de travailler 20h/sem à côté.

Se loger en tant qu’étudiant étranger

Pour te loger, tu as 3 options principales qui s’offrent à toi ; les colocations (sharehouse), les résidences étudiantes (campus) ou l’immersion en famille d’accueil (être au pair pour se combiner avec des cours d’anglais, etc.)

Le prix des études et des cours n’étant pas donné, c’est là que tu dois trouver la solution la plus adaptée pour toi, mais aussi à ton budget.

Vivre en colocation (les sharehouses) durant ses études en Australie

Ayant vécu pendant 5 mois en sharehouse à Perth, je ne peux que te recommander la vie en colocation !

Cette période de mon voyage en Australie me rendra nostalgique à jamais. On vivait à 6 ou 7 (plutôt 9 ou 10 en week-end haha) et partager ton quotidien avec des gens d’autres nationalités c’est simplement génial. Tu nous des liens forts rapidement avec tes colocs.

Tu vas à la plage les week-ends, tu rencontres toutes les semaines des nouvelles personnes, car certains colocs ramènent leurs potes le week-end. Mais tu peux aussi t’isoler dans ta chambre quand t’as envie d’être seul(e).

Sharehouse-Perth-australie

Le grand luxe à 40€ par sem, non ?!

Et au-delà de cet aspect, tu fais de grosses économies. J’en parle davantage dans mon article sur Perth, mais on payait 65 AUD (40€)/personne/semaine pour une chambre double en coloc. Avec un vrai chez-toi, une vraie cuisine, etc.

Après on était au nord de Perth et on partageait une chambre à deux, compte plutôt 130 AUD (80€)/sem minimum pour une chambre privée une coloc dans une grande ville comme Sydney ou Melbourne.

Étudier en Australie en étant en famille d’accueil ou au pair

Je n’ai jamais été au pair ni en famille d’accueil à proprement parler (j’ai vécu 2 semaines dans une famille indienne, car je travaillais sur leur terrasse, mais c’est différent), mais c’est une alternative intéressante.

En plus d’améliorer ton anglais en cours, tu devrais parler anglais “à la maison”, et c’est comme ça que tu progresseras le plus rapidement (notamment pour le langage de la vie de tous les jours).

Certains étudiants restent en famille dans un premier temps avant de trouver une coloc, d’autres s’y plaisent tellement bien qu’ils y resteront durant leurs études. Si je ne dis pas de bêtises, Go Study aide également ceux qui le souhaitent à trouver une famille d’accueil.

Les résidences pour étudiants ou campus

C’est l’équivalent des colocations pour uniquement pour les étudiants. Certaines universités et certaines écoles offrent cette option, mais pas toutes. C’est donc dans le même esprit qu’une sharehouse ; tu partages ton quotidien avec d’autres étudiants étrangers, tu sociabilises, etc.

Aucune idée des prix ceci dit. Donc à creuser si ça t’intéresse.

Bonus : comment trouver un job étudiant en Australie ?

Comme expliqué plus haut, tu peux donc cumuler jusqu’à 40 heures toutes les 2 semaines grâce à un visa étudiant.

Forcément, tu te dirigeras plutôt vers des jobs où tu peux travailler en fin de journée et/ou les week-ends. Mais en 20 heures par semaine, tu peux déjà te faire pas mal en Australie. Si t’arrives à dégoter un job à 18-20 AUD/h, tu pourrais potentiellement gagner 350-400 AUD (230-240€) par semaine, ce qui n’est pas du tout négligeable.

À Perth, en plus de mon full time job, j’avais un second travail qui me prenait environ 10h par semaine. Je travaillais dans un foodtruck qui faisait des crêpes lors d’évènements, festivals et marchés. Ce genre de jobs est idéal et en général assez flexible.

Creperie-travail-australie

Foodtruck à crêpes, oui monsieur.

Ça pourrait notamment couvrir ton logement et ta vie quotidienne, en plus de mettre de côté chaque semaine (pour l’année d’études suivante, par exemple).

Trouver un travail en Australie est (selon moi) accessible à tous. Il faut cependant être volontaire, débrouillard, ne pas rechigner à la tâche et accepter de faire des boulots parfois pas hyper gratifiants (et un minimum d’anglais).

Ceux qui ne trouvent pas sont (désolé) ceux qui ne cherchent pas VRAIMENT. Élargir son champ de recherche, passer du temps sur Gumtree, déposer des cv’s directement dans les magasins/restaurants, si tu t’y mets réellement, tu finiras par trouver, crois-moi.

J’ai écrit un guide complet sur le travail en Australie, avec des exemples de salaires par secteurs, comment j’ai trouvé mes jobs, où chercher, etc. !

Étudier en Australie : c’est pour toi ?

Voilà, j’espère que cet article qui avait pour but de t’aider à y voir plus clair sur les possibilités d’études en Australie a atteint son objectif (merci de m’avoir lu!).

J’ai dû faire pas mal de recherches (et poser pas mal de questions à Go Study) pour rédiger un article complet avec les bonnes informations. Si j’ai fait pas mal de liens vers leur site, c’est simplement parce j’y ai trouvé la plupart des infos nécessaires. Et que, si tu es ici, c’est que tu cherches à en savoir plus la possibilité d’étudier en Océanie (et tout résumer en un article est impossible).

Comme d’habitude, si tu as des questions, des remarques ou simplement que tu as apprécié l’article (ça fait toujours plaisir à lire), n’hésite pas à me le faire savoir en commentaires ou via Instagram. Ou simplement à recommander ce blog quand l’occasion se présente autour de toi, sur les groupes Facebook, etc.

Enfin, je dis ça, mais niveau questions études, tu sais désormais que prendre contact avec Go Study ne t’engage à rien et qu’ils seront plus habilités à te conseiller au mieux.

Talk soon mate !

Jérémy

En pleine préparation de ton PVT en Australie ou en N-Z ? ✈️
Recevoir des conseils & bons plans sur l'Australie & la N-Z (Plus d'infos)
Mais tu te poses un tas de questions ? Tu souhaites être préparé(e) au mieux pour ton départ ? Recevoir des conseils concrets et des bons plans (jobs notamment), me poser tes questions et être tenu informé sur la ré-ouverture des frontières en Océanie, tu peux simplement t’inscrire ici ✌🏼
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

blog-voyage-australie-articles

Ça devrait aussi t'intéresser !
Laisse un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

preparation-PVT-australie-nouvelle-zelande

Les 5 erreurs à éviter pour réussir son PVT !

En pleine préparation (ou déjà en plein) PVT en Australie ou en Nouvelle-Zélande ?

Recevoir des vrais conseils concrets par email t'intéresserait ? 

Le premier concerne les 5 erreurs à éviter pour bien débuter (pas comme ça, du coup)

PS : Cela me permettra aussi de te tenir informer sur la ré-ouverture des frontières en Océanie.

Tu es bien inscrit(e) ! Vérifie tes SPAMS au cas où et ajoute bien l'adresse "[email protected]" pour ne louper aucun email :)

Pin It on Pinterest
Cet article t'a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?

S'il t'a aidé ou intéressé, ça pourrait servir d'autres ! (Puis ça m'aide beaucoup, aussi!)