Accueil » Vie de Digital nomade » Devenir digital nomade en 2024 : Comment voyager & travailler ? [Guide Complet]

Devenir digital nomade en 2024 : Comment voyager & travailler ? [Guide Complet]

par Océane Pommereau Dernière mise à jour le
Dernière mise à jour le
Devenir digital nomade guide

Tu rêves de travailler depuis les quatre coins du monde, d’être libre géographiquement et financièrement ? Le voyage t’appelle et tu te sens l’âme d’un nomade, mais tu te demandes ce que cela implique vraiment et si c’est fait pour toi ? Et surtout, tu te demandes comment on devient digital nomade ? Comment peut-on pérenniser un mode de vie plus libre et indépendant ?

Loin d’être un article impersonnel qui répond simplement aux traditionnels “c’est quoi un digital nomade ?” ou “top 10 métiers pour le télétravail” ou encore le fameux “top 5 destinations pour digital nomade“, je (on, car on sera 2 à partager nos expériences) te propose de te parler de la vraie vie de digital nomade.

Comment se lancer ? À quoi ressemble l’envers du décor ? Est-ce que ça pourrait te convenir ?

Et surtout, comment devenir nomade et libre à durée indéterminée, étape par étape ? Je te parlerai en fin d’article de ma méthode complète pour y arriver si tu débutes ton périple cette année !

Si cela te parle, et que tu cherches des retours humains / honnêtes (et sans discours BS), alors, cet article a été écrit pour toi !

Note rapide : cet article est bien plus complet (et riche) que prévu. Tu y trouveras des infos et des récits que tu ne trouveras pas ailleurs, avec des réflexions cruciales pour faire les choses intelligemment, et durer dans le temps. Donc fais-toi un bon thé, installe-toi confortablement, et lis le bien jusqu’au bout, tu ne seras pas déçu(e) et tu auras une bien meilleure (et réaliste) idée du nomadisme digital.

Qui suis-je donc pour te parler du digital nomadisme ?

Jblogueur-voyage-jeremybackpackerérémy, enchanté ! En 2015, à seulement 24 ans, et après avoir suivi un parcours “traditionnel” (bachelier en marketing (équivalent BAC+3), je quittais mon CDI dans une boite de web-marketing pour tenter l’aventure du PVT Australie.

J’aurai l’occasion de te parler de mon parcours pour devenir entrepreneur nomade (je préfère ce terme à “digital nomade”) plus bas, mais sache qu’en 2018, je me lançais (entre 2 voyages PVT).

Depuis 2019, je vis pleinement de mon activité nomade (dont ce blog voyage fait partie). Il y a 2 ans, par exemple, on achetait même notre petit van au Portugal, pays où on envisage de se poser un jour ! Mais sache qu’avant de rêver de vanlife (d’ailleurs, c’est un peu un mythe de vivre en van à l’année) et de vivre où bon te semble, il faut être réaliste et cet article est aussi là pour te montrer les étapes par lesquelles je suis passé.

nomadisme digital van

Notre divin van, quelque part au Portugal

Ce mode de vie attire de plus en plus de personnes en quête de liberté, d’indépendance et qui souhaitent rompre avec une sédentarité qui s’impose à elles, finalement. Mais il ne se résume pas qu’à travailler depuis des destinations paradisiaques. C’est un équilibre délicat entre défis, responsabilités et la réalité (financière). Et tout cela demande une forme de résilience, mais aussi de discipline, que peu s’imaginent.

Dans cet article, je vais t’expliquer ce qu’est un digital nomade, les métiers possibles et te donner un aperçu des salaires qu’on peut espérer en 2024. Je vais également aborder les inconvénients potentiels pour t’aider à déterminer si cette voie te convient.

Ensuite, je partagerai mon expérience de plus de 4 ans en tant que digital nomade. Tu découvriras aussi le parcours d’Océane qui co-écrit certains articles du blog et qui construit son activité de freelance entre ses voyages et ses PVT,

Pour finir, je détaillerai les meilleures étapes pour devenir digital nomade à notre époque, et je te présenterai ma méthode aboutie pour devenir un entrepreneur (nomade et) libre.

À la fin de cet article, tu auras toutes les clés pour construire la vie qui te correspond. Si après ta lecture tu as des questions ou tu souhaites en discuter, n’hésite pas à laisser un commentaire ou à m’écrire sur Instagram, j’y répondrai avec plaisir !

digital-nomade-devenir

C’est quoi être digital nomade, au juste ?

Définition du digital nomade

Un digital nomade travaille de manière généralement indépendante, utilisant principalement un ordinateur pour exercer son activité à distance. Cette approche permet d’allier travail et liberté géographique, contrairement au schéma traditionnel du “métro-boulot-dodo”. Il peut travailler de n’importe quel endroit dans le monde sous réserve d’une connexion internet.

Plusieurs nuances à apporter ici selon moi :

  1. Le terme “digital nomade” inclut forcément le côté “digital” et donc numérique. Qu’on soit pour ou contre la digitalisation de notre monde, le fait de pouvoir “créer et gérer” une activité principalement en ligne offre une facilité dans le fait de se lancer et une liberté géographique sans précédent.
  2. Je préfère personnellement largement le terme “entrepreneur nomade“. Pourquoi ?
    Car je fais partie de ceux qui voient les limites d’un monde “numérique” et “ultra digitalisé”. On sent déjà toutes et tous qu’on va vers trop de numérique dans nos vies ; l’addiction aux réseaux sociaux, aux séries avant de dormir, à la passivité que cela crée, à l’impact catastrophique qu’ont les écrans sur les enfants de moins de 12 ans (oui oui, faites vos recherches) ; tout ça amène énormément de problèmes de santé mentale (dépendance à la dopamine, comparaison, confiance en soi) ou physique (manque d’activité physique, augmentation du surpoids de plus en plus jeune, etc).

Enfin, je ne crois pas en l’avenir d’un monde ultra digital, nous avons besoin de revenir à plus d’humain. Nous êtres des êtres sociaux, qui ont besoin d’interactions réelles et humaines.

(Et oui, je rejette personnellement en bloc le délire de l’UE “d’identité ou de monnaie digitale”).

Voilà pourquoi j’aime encourager le concept d’entrepreneur nomade, et non uniquement de “digital nomade”.

Plage Foz Do Lizandro Ericeira Portugal

Foz Do Lizandro (au petit matin, moins de monde pour le surf)

Tu peux adopter (temporairement) un mode de vie nomade (ou même s’expatrier) en devant professeur de yoga, prof de guitare, artisan menuisier, coach sportif ou encore chef cuisinier.

Bien sûr, cela demande plus de préparation, d’organisation et l’approche est différente, mais elle est possible. Et certaines personnes qui ne sont pas du tout attirées par l’entrepreneuriat en ligne doivent prendre conscience que ce n’est pas une “mauvaise chose”, que du contraire.

Personnellement, mon activité (enfin, mes, désormais) est principalement en ligne, mais j’aspire, dans les années à venir, faire évoluer mes projets toujours plus vers le réel. Le côté digital, au final, est devenu une phase de transition pour notre (avec Theresa, ma compagne rencontrée il y a 6 ans en Australie !) projet de vie.

Se lancer avec une activité en ligne reste cependant plus simple dans un premier temps, pas de contraintes matérielles, de locaux, de stocks, de livraisons etc, donc parlons-en !

Les métiers du digital nomadisme

Les métiers des digital nomades sont diversifiés, allant du freelance aux jusqu’au coaching, sans oublier le fameux “infoprenariat” (combinaison entre “informations ” et “entrepreneur”) selon les compétences et divers autres facteurs.

entrepreneur nomade guatemala

Travailler depuis le Guatemala : check !

L’élément commun, c’est la possibilité de travailler à distance, offrant une liberté de mouvement.

Parmi les métiers les plus populaires chez les digital nomades, on retrouve :

  • Développeur web
  • Graphiste, designer
  • Rédacteur, traducteur
  • Marketing digital
  • Consultant (en ligne, selon l’expertise)
  • Community manager
  • Tout ce qui est relatif à la création de contenu (Youtube, photographe, vidéaste,..)
  • Enseignant
  • Entrepreneurs / infopreneurs comme les coachs, formateurs, thérapeutes, instructeurs de yoga
  • Tout ce qui est relatif à l’e-commerce (boutique en ligne, revendeur,..)

Ce qu’il est important de noter, c’est que tu peux créer ta propre activité nomade. Voici quelques simples règles à respecter selon moi :

  • Répondre à un besoin / problème réel que tu as identifié
  • Pouvoir le résoudre / apporter une solution à distance (sans que ça n’impacte la qualité du résultat

À partir de là, les possibilités sont énormes, et tu peux même combiner différentes activités.

Je pense qu’il est par exemple judicieux de commencer par des missions de freelances, pour sécuriser un revenu mensuel, et de travailler en parallèle sur une activité pour laquelle tu ne dépens pas de contrat type freelances (ça peut être monétiser un blog, une chaine youtube, une offre de service B2C, etc..)

graphiste digital nomade

Quels salaires peux-tu espérer en tant que digital nomade ?

Les revenus des digital nomades peuvent varier considérablement d’un mois à l’autre, car le travail indépendant ne garantit pas un revenu fixe. Plusieurs facteurs influencent cela comme l’expérience, la demande sur le marché, la réputation et la capacité à trouver de nouveaux clients. Diversifier ses sources de revenus est essentiel pour assurer une stabilité financière.

Selon une étude du Crédit Agricole (menée auprès de plus de 3900 freelances), le salaire net médian d’un freelance en 2023 était de 3 377 € par mois, variant de 2 010 € pour les débutants à 6 732 € pour les plus expérimentés.

On parle ici de salaires bruts de digital nomades. Tout aussi libre que vous puissiez l’être en devenant freelance, vous aurez toujours le plaisir de côtiser si vous installés en Belgique (cotisations sociales, impôts, TVA,..) ou en France (sécurité sociales, impôts, TVA,..)

Grosso modo, hors activité B2B (business to business), pour être large, comptez qu’entre 40 et 50% de vos revenus iront à l’État (cela est-il normal ? Non, nous ne sommes pas du tout dans l’abus, surtout quand on voit comment l’argent public est gaspillé et que, malgré cela, nos pays sont toujours plus endettés).

Petit avantage aux Français qui sont exemptés de TVA jusqu’à un chiffre d’affaire déjà correct, on parle ça dans les démarches administratives et le statut pour devenir digital nomade un peu plus bas.

Pour te donner un aperçu des salaires de métiers populaires chez les digital nomades :

  • Développeur web : entre 3000 € et 6000 € par mois
  • Graphiste, designer : entre 2500 € et 5000 € par mois
  • Rédacteur, traducteur : entre 2000 € et 4000 € par mois
  • Marketing digital : entre 2500 € et 5000 € par mois
  • Enseignant : entre 1500 € et 4000 € par mois

Tout dépend évidemment des missions, pour un graphiste, ça peut aller de 3-400€ à 1500, 2000€ ou plus selon la mission.

Voici, par exemple, le baromètre des tarifs journaliers moyens partagé par la plateforme Malt (sur laquelle les freelances peuvent proposer leurs services).

salaires digital nomades freelances

Remarque : ces taux journaliers sont bruts, et me paraissent globalement assez élevés, donc on parle probablement de freelances avec déjà pas mal d’expériences.

Tu peux accumuler des tas de missions et travailler 6 ou même 7 jours semaines (un petit burn-out quelqu’un ?), mais quel intérêt y a-t-il à se lancer pour “gagner en liberté” si c’est pour travailler 2x fois plus et s’inflinger 2x fois de pression / stress que lorsqu’on était salarié ?

Ces chiffres sont indicatifs, car plusieurs variables les influent, ils sont donc à prendre avec des pincettes. Certains vont décider de travailler max 20h par semaine et gagner juste assez pour vivre où ils se trouvent + profiter, d’autres le triple pour gagner plus et mettre de côté.

C’est aussi ce que j’aime dans l’approche entrepreneuriale (de la vie), tu es responsable et tu as bien plus de contrôle et de choix sur ta vie (financière).

Digital nomade : phénomène de mode ou tendance durable ?

Entre 2019 et 2022, aux États-Unis, le nombre de digital nomades a augmenté de 131 % selon une étude de MBO Partners. Ce mode de travail à distance a explosé en post-COVID, offrant une flexibilité géographique accrue par rapport aux lieux de travail traditionnels.

voyager et travailler au portugal

Voyager et travailler depuis le Portugal, on a connu pire !

Il ne s’agit pas seulement d’une tendance, mais d’une évolution des mentalités autour du travail et de la liberté.

Toutefois, cela reste étroitement lié aux évolutions technologiques, aux politiques de travail et aux changements au sein des entreprises. Comme on l’a dit, la crise de 2020 a énormément accéléré et normalisé ce phénomène de “télétravail”.

On peut aussi citer l’influence des réseaux sociaux. Mais là, je reste très mitigé. Certes, ça peut inspirer, parler d’autres façons de vivre (comme je le fais), mais beaucoup trop de créateurs (nomades) ne montrent que “le bon côté” de ce mode de vie.

Ils vont rarement parler du manque de stabilité, de l’isolement social potentiel, du manque des proches, de l’insécurité financière. Et je ne parle même pas de ceux qui prétendent vivre de leur activité, alors qu’ils piochent dans leurs économies ou ne sont pas à l’équilibre.

D’ailleurs, parlons des inconvénients.

Les inconvénients d’une vie nomade

Inconvénients à devenir digital nomade

Devenir digital nomade offre des avantages bien connus : liberté, voyages, flexibilité d’horaires… Cependant, il y a aussi des inconvénients à prendre en compte avant de te lancer :

  • Isolement et solitude (et ça, ça concerne tôt ou tard quasiment tous les entrepreneurs).
    ➜ Pour beaucoup, le lieu de travail représente souvent l’espace principal d’interactions sociales (d’où mon scepticisme sur l’explosion du télétravail sur le moyen-long terme.)
    ➜ Aussi, créer des vrais liens durables avec de nouvelles personnes est bien compliqué qu’il n’y parait, surtout dans un milieu nomade.
  • Gestion complexe du temps et de la productivité avec les distractions du voyage.
  • Instabilité financière.
    ➜ Surtout durant les premiers mois, voire même les premières années).
  • La charge mentale peut, surtout au début, être pesante et constante.
  • “L’obligation” de passer X heures par jour derrière un écran, alors que nous ne sommes physiologiquement pas faits pour cela.
  • Être son propre patron fait de soi parfois un patron encore plus exigeant que lorsqu’on était salarié.
  • La contrainte de la connexion internet.
  • Difficulté à équilibrer vie professionnelle et personnelle.
  • Tâches administratives pénibles (et récurrentes) : création d’entreprise, comptabilité, visas, taxes, comptabilité,..
  • Organisation rigoureuse pour respecter les tâches planifiées, il faudra laisser un peu de côté ta spontanéité et les sorties entre copains improvisées.
  • Investissement constant en temps et en énergie, malgré les doutes et difficultés à surmonter.

Tu vois donc que ce côté moins glamour et rêveur est bien moins évoqués par ton influenceur préféré parti vivre sa “best life” à Bali.

Es-tu fait pour le digital nomadisme ? Les 3 prérequis pour un projet réaliste

Tu te demandes peut-être : “est-ce que je suis fait pour être digital nomade ?” et bien, pour le savoir, plusieurs aspects sont à considérer.

Ci-dessous, j’ai listé quelques prérequis qui te seront bien utiles pour te lancer.

Cela étant dit, ils ne sont en rien obligatoires à mes yeux. Peu importa ta situation actuelle, tu peux choisir de t’en donner les moyens. Dans la vie, on démarre tous avec des cartes, certaines paires sont bien meilleures que d’autres, et c’est ainsi. Ça ne sert à rien de blâmer le monde, l’État, son voisin ou son prof. Et encore moins de jalouser les autres.

Tout à chacun peut décider d’avancer, de s’instruire, d’apprendre, de prioriser, de faire des sacrifices, à son rythme, pour faire évoluer les choses dans une direction qui t’inspire (plus sur ça plus bas).

1. Développer les qualités personnelles nécessaires

Pour réussir en tant que digital nomade, certaines qualités sont indispensables :

  • Adaptabilité : être à l’aise avec les changements.
  • Autonomie et discipline : capable de travailler sans supervision.
  • Organisation : gestion efficace du temps et de l’énergie pour être productif.
  • Résilience et tolérance à l’incertitude : pouvoir prendre du recul, ne pas dramatiser, être orienté solution.
  • Volonté d’apprendre, de se former et d’avoir envie de s’améliorer

Réfléchir à ces aspects peut t’aider à savoir si tu es fait pour être digital nomade, bien que cette liste ne soit pas exhaustive.

Les qualités pour devenir digital nomade

L’organisation est clé

2.  Faire un bilan de compétences : identifier ses forces et ses faiblesses

Si tu un adepte du concept simpliste “suis ta passion“, je me dois de t’arrêter tout de suite.

Cette situation n’est relayée que par les beaux-parleurs qui veulent dire aux gens ce qu’ils veulent entendre.

Pourquoi ? Souvent car ils ont quelque chose à vous vendre derrière ; il est plus facilement de vendre un coaching ou une formation quand une personne est convaincue que sa vie serait parfaite, qu’elle fera ce qu’elle veut de ses journées, et qu’elle croit (naïvement) que “sa passion” (quelle qu’elle soit) sera son nouveau salaire.

Il faut se confronter à la réalité du marché, et celle-ci est implacable.

Je suis un adepte du travail d’introspection et du bilan de compétences pour identifier des pistes et trouver sa vocation, mais la seconde partie du travail, c’est de transformer ces pistes en une activité viable et réaliste, qui répond à des besoins et des problèmes réels.

Et identifier ses forces, mais aussi ses faiblesses, et savoir sur quoi on doit s’améliorer, ça demande de l’humilité.

Les métiers du digital nomadisme

Les métiers pour travailler depuis son ordinateur

3. Avoir préparé sa transition professionnelle

Je prône une transition la plus méthodique et sereine possible.

Certains entrepreneurs (à succès) vous diront que, tant qu’on n’est pas dos au mur, on n’agit pas vraiment. Il y a certainement du vrai là-dedans. Mais tu n’as pas obligé de tout plaquer, partir avec ton peu d’économies en aller simple en Asie du Sud-Est pour te motiver à te donner réellement les moyens.

Pour moi, si ce travail d’introspection et de “mission” est bien fait, l’envie d’indépendance, le sens qu’on voit dans son projet et les premiers résultats peuvent être ton moteur quotidien.

Cela étant dit, voici 4 conseils concrets avant d’entamer sa transition comme digital nomade :

  • Avoir un matelas financier de sécurité équivalent à 6 à 8 mois de dépenses mensuelles de côté (si ton mode de vie te coûte 1000€/mois, avoir 8000€ de côté est une bonne idée pour effectuer une transition plus sereine
  • Avoir fait ce travail d’introspection et avoir identifié un projet réaliste AVANT d’entamer les démarches concrètes
  • Avoir testé son projet en parallèle de son job, et constater un réel intérêt pour ses produits / services ; on parlait de sacrifices, consacrer quelques heures par semaine pour en parler sur les réseaux sociaux, contacter des prospects, organiser un sondage, analyser le marché, voir si d’autres le font déjà et si ça marche pour eux… Tout cela peut se faire gratuitement sans aucun “risque”.
  • Avoir le matériel et les outils nécessaires pour exercer : absolument pas besoin de se ruiner avec le dernier macbook pro, mais clairement, avoir du matériel fiable, qui fonctionne correctement, c’est la base. Estimer aussi les coûts des outils (web, par exemple) dont tu auras besoin à l’année est une bonne idée.Par exemple moi, entre le blog, le podcast, la plateforme d’hébergement de l’Académie des Entrepreneurs Nomades, photoshop etc, je dois environ à 1500€/an en abonnements, soit 125€/mois. Et encore, je prévois de passer à des plans supérieurs très prochainement, donc je serai sûrement à +2000€/an, soit 166€/mois.À cela, tu peux ajouter entre 500 et 1000€/an mini de formations pour continuellement me former.

Comment devenir digital nomade ? Nos parcours

Je vais maintenant te partager mon parcours ainsi que celui d’Océane, qui co-écrit certains articles du blog. L’objectif est de t’inspirer à voyager et à adopter un mode de vie plus libre, indépendant et flexible, évitant ainsi de retourner à la vie que tu as quittée. Tu découvriras les étapes que je considère comme les plus efficaces pour devenir digital nomade à notre époque, bien que personnellement, je préfère le terme d’entrepreneur nomade.

digital-nomade-formation-odyssee-liberté

Mon parcours de digital nomade

Jérémy, de backpackeur à entrepreneur nomade

Pas d’instinct de voyageur, ni d’âme d’entrepreneur

Il faut savoir que, jusqu’à 24 ans, je n’avais aucun “instinct de voyageur“, et encore moins “l’âme d’un entrepreneur“. Ces 2 choses sont arrivées avec le temps, les expériences, les voyages, et mon attachement grandissant à la sensation d’indépendance et de liberté.

Beaucoup diront “l’entrepreneuriat, ce n’est pas pour moi”, je l’entends, mais je pense que ça peut aussi être une excuse pour justifier sa situation actuelle. Pour moi, absolument tout le monde peut faire évoluer son état d’esprit et, s’il ou elle le souhaite, devenir un excellent entrepreneur, voire un digital nomade.

“Tu es ce que tu absorbes”, si tu consommes, lis, écoutes régulièrement des personnes qui te disent que c’est possible, comment faire, comment ils ont fait, tu vas petit à petit développer cet état d’esprit.

Le voyage comme point de départ

Je vais tenter de faire court, car cet article se fait déjà long. Je pourrais te parler pendant des heures des apprentissages et de tout ce que cette transition pro, étape par étape, m’a apporté humainement, à commencer par partir seul en Australie, j’en parlais dans l’épisode 25 du podcast :

Mais revenons-en aux grandes étapes, comment suis-je devenu un entrepreneur nomade ? 

  • Fin 2015 : je quitte mon CDI à Bruxelles (je suis de Liège et, après 2 ans d’aller-retour en train, je n’en pouvais plus) pour partir seul PVT en Australie.
  • 2016 – septembre 2017 : je pensais partir 6 mois en Australie, j’y resterai près de 2 années, et j’y vivrais l’expérience la plus transformatrice de ma vie ; ce blog est en partie dédié à mon aventure australienne, et la partager (pour encourager d’autres à se lancer) est ce qui m’a poussé à créer ce blog voyage.Expériences, road trips, rencontres (dont cette belle Allemande devenue ma compagne depuis plus de 6 ans aujourd’hui), souvenirs, confiance en moi, résilience ; autant de faits marquants qui m’ont fait grandir.➜ Article : partir en PVT en Australie : les 15 étapes pour préparer son départ
    ➜ Mon guide vidéo complet : Réussir son PVT Australie – La Nouvelle Bible du Backpackeur Intelligentreussir-son-pvt-australie-blog-pop
  • Septembre 2017 – Mai 2018 : voyages “en sac à dos” en Asie du Sud-Est durant 7 mois avec Theresa !
  • Août 2018 – Mai 2019 : Je repars en PVT, mais en Nouvelle-Zélande cette fois ! (Theresa doit rester pour ses études, mais me rejoindre pour un road trip inoubliable à travers les 2 îles)
  • Mai 2019 – fin 2020 : je m’investis à 100% dans mon projet, d’abord uniquement centré autour de mon blog voyage, qui donnait de bons signes en terme de trafic et de revenus potentiels (7- 8000 visiteurs uniques / mois).Je suis accepté dans une SAACE (Structure d’Aide à l’Auto Création d’Emploi) à Liège, Step Entreprendre.Ces structures (Belgique) sont là pour permettre aux aspirants entrepreneurs de tester leur projet pendant 1 année, avec soutien financier.
    Je suis extrêmement reconnaissant de cette expérience qui fut un succès dans mon cas, et m’a clairement aidé à me lancer réellement (surtout pendant la crise de 2020, durant laquelle j’ai pu rebondir en créant mes premières formations pour créer et monétiser son blog voyage).Il ne faut pas sous-estimer les aides dont on peut bénéficier, et prendre ce qu’il y a à prendre ! Elles tendent à disparaître, mais tant que ça existe, ça veut la peine de se renseigner et de postuler, il n’y a rien à perdre !J’en parle pas mal dans l’épisode 11 du podcast :

  • De fin 2020 à aujourd’hui : je documente mes projets, mes réussites, mes échecs, mes stratégies et mes méthodes à travers la Lettre Nomade, mais également le podcast des Entrepreneurs Nomades, sur Instagram, et évidemment à travers mes formations pour ceux qui veulent aller plus loin et savoir comment mettre en application rapidement.Donc il serait impossible de résumer cela ici (même si j’en parle pas mal dans mon récit “De Voyageur à Blogueur” ; mais sache que la clé est de faire des choses. De tester, soit tu apprends, soit ça marche.
    Il faut apprendre à prioriser, faire preuve de discipline (la routine aide), trouver du sens, et ne pas avoir peur d’évoluer.Et surtout, ne pas oublier POURQUOI on s’est lancé ; dans mon bilan pour 2023, par exemple, j’expliquais pourquoi je commence mes bilans par l’aspect personnel, suis-je épanoui ? Est-ce que j’avance (avec Theresa) dans la direction qui nous anime ? Ai-je du temps pour ce qui compte pour moi ?
    Vient ensuite le bilan pro, et là, forcément, ça fait plaisir quand le chiffre d’affaire est en hausse de 53% et que tous les voyants sont au vert !

Océane, développer son activité freelance entre PVT & voyages

Après des années à voyager pendant mes congés d’infirmière, j’ai réalisé que j’avais besoin de beaucoup plus.

En 2022, j’ai donc décollée pour la Nouvelle-Zélande avec mon copain.

Dès le départ, il m’était évident que je ne souhaitais pas retourner à ma routine confortable.

Ce PVT a été un moment d’introspection qui m’a permis de renouer avec ma passion pour l’écriture.

Aujourd’hui, je vis de cette activité (rédactrice web, notamment), voyageant entre la Thaïlande, la Malaisie (les articles de Jérémy sur la Malaisie m’ont d’ailleurs bien servie) et bientôt l’Australie !

Quelles sont les étapes pour devenir digital nomade ?

Voici, selon moi, les étapes les plus efficaces pour devenir digital nomade :

1) Trouver sa voie et définir sa vision

Je t’en ai déjà parlé, et oui, pour moi, trop de “développement personnel”, s’il n’est pas suivi de passage à l’action, ça peut faire tourner en rond.

coucher de soleil whitsundays, en Australie

Dernier soir sur le voilier (Whitsundays, Australie)

Mais j’y reviens toujours, la toute première étape pour devenir digital nomade commence par une vraie introspection.

L’idée, c’est d’explorer tes centres d’intérêt, tes compétences et tes valeurs.

Cela t’aidera surtout à établir une vision claire de la vie à laquelle tu aspires, déterminant ainsi le type d’activité qui sera cohérent avec tes aspirations, mais les compétences à développer et les destinations à explorer.

L’idée, c’est de voir cela comme un cap. Tu n’auras pas toutes les réponses, mais tu auras une bonne idée de la direction, et tu affineras ta voile au fur et à mesure. Tu apprendras à prendre des décisions alignées tout au long de ton parcours vers le digital nomadisme.

Ce travail de fond est souvent ignorer, et peut paraître assez flou et abstrait à première vue, c’est pour cela que je t’invite à lire un article dédié sur “Trouver sa voie professionnelle en 6 étapes“.

Si jamais tout cela te parle, sache que j’ai passé plus d’une année à condenser une méthode étape par étape pour passer de l’introspection à l’action.

Le programme s’appelle TROUVER SA VOIE™ : la Nouvelle Méthode d’Instropection pour trouver sa vocation, et en faire une activité-passion réaliste.

trouver-sa-voie-entrepreneurs-nomades-digital

Ce programme est pour toi si tu ne sais vraiment pas par où commencer, si tu te poses 1001 questions en même temps.

Mais aussi si tu souhaites savoir comment transformer une idée en un projet réaliste et viable.

Découvrir le programme “Trouver sa voie”

2) Les démarches administratives pour devenir digital nomade

démarches administratives des digital nomades

Les formalités administratives représentent l’un des inconvénients du digital nomadisme, aussi bien à l’étranger que dans son pays d’origine. Chaque destination implique des démarches spécifiques :

  • Statut juridique de ta société : à définir selon ton activité, il n’existe pas une solution unique.➜ En Belgique, le statut d’indépendant (à titre complémentaire, puis principal) est la base.
    ➜ En France, le statut d’auto-entrepreneur (désormais micro-entreprise) semble être celui qui revient le plus.
    Mais encore une fois, il faut t’informer et voir ce qui convient le mieux à ta situation et à tes projets.
  • Fiscalité : comprendre les différentes obligations fiscales qui te reviennent.
  • Assurances : ouverture santé, rapatriement, protection des biens nomades à l’étranger.➜ Personnelllement, ça fait des années que je recommande les assurance GobyAVA (-5% sur la plupart de leurs plans avec le code JEREMYAVA).➜ Article : Bien choisir son assurance voyage (durée, digital nomade, tour du monde,..) ?
  • Visas : explorer les options, notamment les visas “digital nomade” disponibles dans certaines destinations.
  • Règlementations locales : diverses règles à respecter telles que les impôts, la résidence, le travail à distance.

Anticiper ces étapes avant le départ permet de partir sur des bases solides et d’éviter des complications futures.

🇫🇷 En France, si tu choisis l’option de la micro-entreprise, tu as tout même un statut plutôt intéressant, notamment par rapport à la TVA :

“Au 1er janvier N si vos chiffres d’affaires des années N-1 et N-2 ont excédé chacun la limite de 91 900€ (sans dépasser le seuil majoré de 101 000€) pour les activités de vente, ou 36 800€ (sans dépasser le seuil majoré de 39 100€) pour les prestations de service,” (source : https://www.impots.gouv.fr/professionnel/questions/en-tant-que-micro-entrepreneur-puis-je-etre-redevable-de-la-tva).

🇧🇪 En Belgique, en tant qu’indépendant, vous serez assujetti dès que vous dépasserez les 25 000€ de CA annuel, ce qui, dans le cadre d’une activité principale, est normalement rapidement atteint.

“Vous pouvez prétendre au régime de franchise de la taxe si le chiffre d’affaires annuel de votre entreprise ne dépasse pas 25.000 euros (hors TVA). Peu importe la forme juridique de votre entreprise (personne physique, société, etc.). (source : https://finances.belgium.be/fr/entreprises/tva/assujettissement-tva/regime-franchise-taxe#q2)

3) Construire sa stratégie, son plan d’action

Pour devenir digital nomade, une stratégie solide est essentielle. Commence par créer une vision réaliste, mais ambitieuse pour ton projet de vie.

Identifie le besoin / problème auquel tu apportes une solution, et ensuite le profil des personnes que tu vas aider. C’est ultra important.

Identifie ensuite les compétences à développer pour travailler de manière pérenne dans ce domaine. Fixe des objectifs clairs, tant professionnels que personnels, pour faire évoluer ton activité vers ton idéal. Vise l’indépendance financière et globale en redevenant maître de ton temps.

Fais-toi accompagner pour accélérer ce processus et trouver ta voie plus rapidement de manière plus efficace.

Construire sa stratégie pour devenir digital nomade

Odyssée Liberté : ma méthode la plus aboutie pour construire son métier nomade de A à Z

Odyssée Liberté, c’est un programme que j’ai créé pour ceux qui veulent vivre une vie riche, indépendante et pleine de sens.

C’est mon programme le plus abouti de l’Académie, qui condense plus de 7 années de vie nomade, dont 4 en tant qu’entrepreneur nomade.

J’ai lancé de nombreux projets, à commencer par ce blog voyage qui est devenu une source de revenus (semi-) passifs allants de 1500 à 3000€/mois (le voyage étant saisonnier), mais également plus de 10 formations suivies par plus de 600 personnes, des accompagnements, j’ai eu l’opportunité d’écruire un guide sur La Nouvelle-Zélande aux Éditions Larousse, je tiens un podcast.

Et surtout, je vois du sens, je m’épanouis, et j’avance dans une vie qui me plait.

Ce programme a été plusieurs fois enrichi et mis à jour, aujourd’hui, je suis convaincu qu’il est bien différent de tout ce que tu trouveras ailleurs. Je vais au-delà du “entreprends et tu seras heureux” ; je t’aide à construction une vision, à créer une activité réaliste cohérente avec ton projet de vie.

Je te donne les clés pour devenir un entrepreneur nomade épanoui grâce à une activité d’avenir et adaptée à ton mode de vie idéal.

Tu trouveras un bref résumé des étapes du programme ci-dessous, mais tout est évidemment détaillé sur la page de présentation.

Sache que ce programme n’ouvre que quelques fois par an, car je veux être disponible pour les vagues d’aspirants entrepreneurs nomades, l’idée étant de créer un groupe soudé de personnes animées par les mêmes valeurs, pour se tirer vers le haut.

Le programme (plus de 12h de vidéos + semi-accompagnement) repose sur trois grands axes :

  1. La VISION d’un projet réaliste et ambitieux, la libération des blocages et s’ouvrir aux champs des possibles.
  2. L’INDÉPENDANCE et l’émancipation financière et globale en travaillant pour soi.➜ L’idée, c’est d’envisager la possibilité de pouvoir passer d’un mode de vie nomade à un mode de vie plus sédentaire. Par exemple, nous, après 6 années de nomadisme, on réalise qu’on a de plus en plus besoin / envie de s’ancrer. Et mon activité me le permet également.
  3. Construire une ACTIVITÉ de A à Z rentable, qui t’anime, dans laquelle tu te sens profondément utile, et qui pourra évoluer avec toi.On y voit absolument tout, du positionnement à la cible, à la création de contenu, sans oublier comment créer une offre, comment en parler sans se forcer, à quel prix.. Et évidemment, comment durer dans le temps.

odyssee-liberté-formation

Découvrir le programme complet “Odysée Liberté”

Prochaine vague en mars – avril 2024 (places limitées) : pour recevoir les informations avant les autres, je t’invite à rejoindre la liste d’attente.

Bonus : Les destinations à privilégier pour les digital nomades en 2024 (top 5)

On termine par un sujet plus léger, mais c’est toujours intéressant selon moi, si tu cherches une destination par laquelle commencer.

D’ailleurs, avant de tout plaquer, je t’invite à tester ces destinations (ou d’autres) pendant 2, 3 ou 4 semaines, histoire de voir si ça pourrait te plaire pour 6 mois ou plus, par exemple.

En 2024, certains endroits se démarquent pour les digital nomades.

bali destination digital nomade

La culture de Bali

Voici le Top 5 avec des infrastructures adaptées, une bonne connexion internet, une qualité de vie et des coûts abordables :

  • Lisbonne, Portugal connue pour son art de vivre, son climat agréable, sa connexion internet et sa proximité (on reste en Europe).Note ici, Lisbonne est devenue assez, tout comme des destinations portugaises prisées (comme Ericeira, par exemple).
    Je t’invite donc à bien chercher pour un bon plan logement, ou trouver un petit village côtier moins prisé.
  • Chiang Mai, Thaïlande : capitale du digital nomadisme, réputée pour ses infrastructures de coworking, son rythme de vie thaïlandais, son coût de la vie bas.
  • Bali, Indonésie et ses paysages, sa culture riche, ses plages, ses espaces de coworking, son coût de la vie abordable.
  • Medellín, Colombie pour son climat agréable, son ambiance et sa culture, ses logements accessibles.
  • Mexico City, Mexique et sa ville dynamique, sa connexion internet, ses espaces de coworking et son coût de la vie attrayant.

Nomadisme digital : dernières réflexions

Devenir digital nomade en 2024 pour travailler et voyager reste tout à fait réalisable si tu t’investis pleinement.

Ce mode de vie, malgré ses défis, offre une liberté précieuse. Pour y parvenir, une discipline et une méthodologie sont nécessaires pour élaborer une stratégie et atteindre tes objectifs.

La vie de digital nomade

Si tu cherches un accompagnement basé sur mon expérience et la méthode qui m’a permis de créer mon activité, découvre mon programme “Odyssée Liberté”.

Découvrir le programme “Odysée Liberté”

Tu peux également me retrouver  sur mon Podcast “Les Entrepreneurs Nomades” où je partage du contenu sur l’entrepreneuriat, le nomadisme ainsi que sur les différents PVT (Australie & Nouvelle-Zélande) et voyages que j’ai pu faire !

entrepreneurs-nomades-podcast-voyage-jeremybackpacker

S’abonner sur Spotify ou sur Apple podcast

Garde à l’esprit qu’aucun rêve n’est trop grand, trop vaste ou trop ambitieux. Accorde-toi la liberté de faire des choix audacieux pour créer la vie que tu désires.

Et n’oublie jamais..

Ta vie est ce que tu en fais !

Jérémy

3.7/5 - (3 votes)
Cet article t'a été utile ? N'hésite pas à le partager ou l'envoyer à un proche. :)

Ça devrait aussi t'intéresser !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des cookies sont utilisés sur ce blog pour te garantir la meilleure expérience. Continue pour accepter. D'accord En savoir plus.