Accueil » PVT Australie » Travailler en Australie » Crise de l’emploi en Australie (2024) : quel impact pour les backpackeurs / PVTistes ?

Crise de l’emploi en Australie (2024) : quel impact pour les backpackeurs / PVTistes ?

On entend beaucoup parler d'une crise de l'emploi (et du logement) en Australie, qui touche particulièrement les backpackeurs, mais qu'en est-il vraiment sur place ?

par Jeremybackpacker

Salut à toi, (futur) backpackeur en quête des terres australiennes. À en croire les groupes FB en Australie, le rêve australien se transformerait de plus en plus en une galère pas possible pour trouver un emploi décent, ou même un logement à un prix abordable. Alors, qu’en est-il ? Est-ce que ça concerne toutes les régions et tout le monde ? Comment tirer son épingle du jeu et éviter les galères ? Comment ne pas être ce nouvel arrivant qui se retrouve rapidement en difficulté dès son arrivée ? Quelles villes & régions sont peut-être à éviter (on évoque plus de problèmes à Perth, par exemple) ?

Je ne suis plus en Australie, mais j’y ai passé 2 années, et j’ai encore pas mal de contacts et de partenaires sur place, mais également des personnes qui sont récemment parties en PVT / WHV en Australie.

J’ai compilé leurs retours et te partage donc mon avis sur la “crise de l’emploi” qui semble toucher une partie des backpackeurs et PVTistes.

Dans cet article, je vais t’aider à faire la part entre le vrai et le faux de tout ce qui se dit sur cette fameuse crise de l’emploi. Voilà ce dont on va parler :

  • Tout ce qu’il y a à savoir de la situation actuelle en Australie
  • Les nuances à prendre en compte
  • Les raisons de cette crise de l’emploi
  • Quid de la crise de logement ?
  • Où la situation des jobs et des logements est la plus problématique ?
  • Mes meilleurs conseils pour réussir ton PVT Australie, malgré la crise de l’emploi ou comment être plus malin pour éviter de galérer sur place

Si après ta lecture, tu as des questions ou tu as d’autres suggestions, n’hésite pas à laisser un commentaire ou à m’écrire sur Instagram, j’y répondrai avec plaisir !

Alors c’est parti, analysons ça de plus près !

Une double crise en Australie : logement & travail

La situation en Australie cette année est assez particulière puisqu’il ne s’agit pas seulement d’une crise de l’emploi, mais également d’une crise des logements (qui en découlent partiellement, en fait).

Y a-t-il réellement une crise de l’emploi en Australie ?

La situation en Australie cette année est assez particulière puisqu’il ne s’agit pas seulement d’une crise de l’emploi, mais également d’une crise des logements. On parle donc d’une double crise :

  • Crise du logement : cela deviendrait compliqué de trouver des logements abordables par endroits (on parle pas mal de Perth, par exemple).
  • Crise du travail : très compliqué de trouver des jobs; même si on est déterminé.

C’est une réalité bien présente au pays du kangourou, mais…

Marché de l’emploi en Australie : contexte et situation à nuancer

Cette réalité est à prendre avec des pincettes et à nuancer en fonction des sources et des contextes.

Les groupes Facebook de PVTistes / backpackeurs : “c’est la galère pour travailler”

Pourquoi il faut nuancer et relativiser ce qu’on lit sur les groupes FB de backpackeurs en OZ ?

Petit aparté sur les groupes FB :

  • Ils peuvent être pratiques dans certains cas : annonce, trouver un logement, vendre son véhicule, rencontrer du monde…
  • Ils peuvent aussi dépanner quand on a besoin d’aide, c’est là pour ça !
  • Mais ils sont aussi infestés de personnes qui préfèrent passer leur temps sur FB plutôt que de se bouger dans la vraie vie quand tout ne se passe pas comme prévu.

Les pires sont les groupes FB francophones.

Beaucoup partent (et gardent) une mentalité d’assistés et de victime. Se plaindre et râler est un sport national en France (merci le socialisme). Certains tentent de l’importer jusqu’en Oz.

Alors si tu n’es pas sur place, sache que ce qu’on peut voir sur les groupes FB n’est absolument pas représentatif de l’Australie.

Ceux qui profitent à fond, travaillent dur ou sont en plein road trips… Ils ne sont absolument pas sur FB (ils ont d’autres choses à faire).

profite de ton pvt australie

Donc, il y a une sur-représentation de “ouin-ouin” sur ces groupes. Ceux qui profitent pleinement de l’Oz ne sont pas sur FB. Quand tu vis ta meilleure vie… Idem, tu n’es pas sur FB.

Donc oui, il y a une certaine crise de l’emploi et du logement par endroits (voire par région), j’en parle juste après. Mais c’est largement exacerbé par les groupes FB (dans lesquels il y a toujours eu beaucoup plus de “plaintes”, même quand il n’y avait aucune crise particulière).

Pourquoi cette crise de l’emploi en 2024 ?

Cette crise de l’emploi est due à 3 facteurs qui ont fait que l’Australie a été victime de son succès, et des réseaux sociaux notamment :

1. Les réseaux sociaux de PVTistes qui résument l’Australie à “faire un maximum d’argent”.

Tu l’as peut-être remarqué, de plus en plus de PVTistes en Australie partagent leurs expériences sur les réseaux sociaux (Youtube, Instagram etc). Mais c’est aussi le cas d’anciens backpackeurs en Oz qui continuent de voyager.

Jusque-là, aucun souci, j’en fais partie depuis des années.

Mais le problème commence lorsque l’accent est particulièrement mis sur “le fait de partir faire un max d’argent en Australie”.

Certains, et c’est tout à leur honneur, ont pu économiser énormément d’argent en Australie (parfois 50 000€, 100 000€ ou même plus après plusieurs PVT). Pour faire cela, il faut essentiellement travailler dur et de longs mois dans des secteurs très rémunérateurs, et enchaîner des semaines de 60 à 70 heures (souvent dans l’outback, au milieu de nulle part).

Donc, oui, tu peux aussi considérer l’Australie comme une opportunité financière, car tu pourras gagner bien plus qu’en France avec la bonne approche…

Et même si viser les meilleurs secteurs est la façon la plus “optimale” d’économiser par période de travail en Australie (bien plus rentable que le fruitpicking par exemple), il ne faut (à mon sens) absolument pas résumer son PVT à “faire un max d’argent” ni organiser tout son PVT autour de cet objectif.

D’ailleurs, si j’ai créé un guide PVT Australie complémentaire spécial “secteurs rémunérateurs”, c’est en insistant que c’était uniquement pour ceux qui étaient prêts à travailler dur par période (et non résumer son PVT à cela.

Si tu veux plus d’infos sur ce guide, tu peux t’inscrire ici et tu recevras ça par email :

Chacun fait ce qu’il veut, bien évidemment, mais personnellement, la richesse de mes années de PVT  (années transformatrices pour moi) est venue d’un vaste ensemble d’expériences, de rencontres, de road trips, de bénévolats (où j’ai rencontré ma compagne, par exemple), mais absolument pas en travaillant 60h/sem pour rentrer peter de tunes.

travailler en australie bénévolat

Travailler en tant que bénévole en Australie, y a pire !

Oui, avec du recul et les bonnes infos, quitte à travailler dur, j’aurais essayé de rentrer dans les bons secteurs comme les fermes solaires, les mines et d’autres secteurs (aujourd’hui bien plus intéressants car moins connus) que je présente dans le guide spécial jobs.

Mais je travaillais par moments et même sans me focaliser sur ces secteurs, je gagnais largement de quoi bien vivre sur place, acheter un 4×4 et faire des road trips épiques à travers l’Australie.

road trip australie cote ouest

Road trip sur la côte ouest

Je pense qu’une “sur-communication” sur cet aspect du Working Holiday Visa, des salaires, des secteurs rémunérateurs, à engendrer une vague massive d’arrivants qui ne sont là “que pour ça”. Et d’ailleurs, Océane, qui m’aide sur le blog qui est récemment partie en Australie a constaté que les backpackeurs ne parlent quasiement “que d’argent”, et je trouve cela bien dommage.

Forcément, tôt ou tard, ce phénomène fait que ça bouchonne.

La reprise massive de l’arrivée de backpackeurs en 2023/2024 (dont une grande partie avec l’argent comme motivation principale…)

Après la réouverture des frontières suite au Covid, les arrivées en Australie ont carrément explosé. Rassemblant de nombreux PVTistes aux points d’arrivée comme Perth, Sydney, Melbourne, Brisbane…

Donc, actuellement dans des villes comme Perth ou Sydney, oui, ça bouchonne niveau jobs & logements.

Pour Perth, par exemple, énormément de backpackeurs postulent pour des jobs en mines. Ils restent à Perth en espérant être appelés et sautent sur le moindre petit boulot en attendant. Donc moins de logements dispos.

La demande est plus grande que l’offre, les prix augmentent et les possibilités diminuent.

3. Les médias qui vantent l’Australie avec des chiffres

Il y a notamment un sujet qui a fait exploser cette destination de PVT : c’est la hype des “jobs en mines” qui s’est propagée. (alors qu’il y a bien mieux et crois-moi, tu n’as pas envie d’aller travailler en mine).

Les médias ont carrément vanté ces jobs auprès des backpackeurs fin 2023 :

jobs mines australie backpackeurs medias

Tout ça l’un dans l’autre, oui ça peut compliquer les démarches et rendre l’arrivée plus difficile à ceux qui ne se sont pas préparés à une telle situation.

À savoir : ces crises (emploi & logement) touchent surtout les villes

La situation à Perth & dans le Western Australie en raison des mines

D’après les infos que j’ai, c’est principalement à certains endroits, et absolument pas partout. Cette crise de l’emploi et du logement touche notamment les villes et les grandes villes, comme Perth par exemple. À Perth, ce qu’il se passe en gros : tous les backpackeurs veulent bosser dans les mines, postulent partout, et “attendent” à Perth, parfois pendant de longs mois. Ils cherchent des jobs “temporaires” en attendant et voilà ce qui crée une vague de backpackeurs qui, au lieu de profiter librement de leur PVT, s’entêtent à rester au même endroit bien plus longtemps qu’à la normale.

Cela entraîne du coup une sur-demande en termes de logements également, et donc une hausse des prix.

J’ai également eu des échos que même en dehors des grandes villes, dans le Western Australia surtout (régions où on trouve énormément de mines), là aussi, dès qu’une annonce est publiée, des dizaines (voire centaines) de backpackeurs postulent très rapidement.

La situation à Sydney (et Melbourne ?)

J’ai aussi lu que des backpackeurs étaient “bloqués” à Sydney parfois pendant près de 6 mois.

Mais là aussi, c’est à nuancer.

Je l’explique longuement dans l’article complet pour trouver un bon job en Australie, pour maximiser tes chances de trouver un emploi (très) bien payé, il faut élargir ton champ de recherche et s’éloigner des grandes villes.

Les grandes villes (d’arrivée) sont là où il y a la plus grande concentration de backpackeurs, donc forcément, une forte demande permanente d’emploi, et donc des salaires souvent limités.

En résumé, dans certaines régions : oui, il y a des défis. Oui, trouver un logement abordable peut être difficile, tout comme trouver un emploi décent. Cependant, si tu sais où sont les difficultés, je t’encourage à aller ailleurs, tout simplement. L’Australie fait la taille de l’Europe, après tout !

Mes conseils pour réussir son PVT en Australie malgré la crise de l’emploi

Voici à présent, mes meilleurs conseils sur comment être plus malin pour éviter de galérer sur place.

1. Ose te déplacer !

Que ça soit à Perth, Sydney, Melbourne ou n’importe où, si tu sens que ça pue, que c’est bouché, que tu paies trop cher pour les logements… Il faut simplement bouger ailleurs !

Bouger en Australie ou ailleurs

J’ai des amis actuellement en Oz, et ça se passe très bien pour eux niveau jobs. J’ai même des connaissances qui cumulent 2-3 jobs, simplement, car ils sont ailleurs (en Tasmanie ou dans le Northern Territory, par exemple).

Ne néglige pas les autres destinations PVT (dont la Nouvelle-Zélande)

De plus, petite parenthèse supplémentaire, l’Australie est UNE destination parmi les autres. Rien que pour l’expérience du PVT (programme vacances Travail), les Français ont accès à 15 visas PVT (et les Belges 5).

Si pour une raison ou une autre, l’Australie n’est pas une destination qui te correspond, ou que c’est un mauvais timing ou peu importe, explorer d’autres horizons est une option aussi !

J’ai toute une section consacrée au Programme Vacances Travail en Nouvelle-Zélande sur ce blog.

Certes, ça gagne moins, c’est moins la fiesta, mais j’y ai passé 10 mois inoubliables. J’ai travaillé dur 5 mois avant d’acheter un van et faire un road trip épique entre les 2 îles.

Élargir ses recherches : mon expérience de recherche d’emploi en Australie :

Pour tout de même en revenir au PVT en Australie : voici ma propre expérience personnelle.

Personnellement, quand je venais d’arriver à Cairns après notre road trip sur la côte est, j’ai cherché 2-3 semaines un job sur place. J’avais un bon CV, je savais comment cherché et je ne voulais pas bosser au minimum wage.

Résultat ?

Rien d’intéressant.

Ce que j’ai fait ?

J’ai juste élargi ma zone de recherche de jobs sur Gumtree. J’ai donc cherché à 100 km à la ronde. En 3-4 jours, j’ai postulé pour 4-5 jobs dans l’Outback et j’ai eu 2 réponses positives. J’avais donc le choix entre 2 bons jobs et j’ai choisi d’aller bosser dans la Daintre Rainforest pour l’expérience. J’y étais logé, nourri & blanchi avec une bonne paie.

crise emploi australie mon expérience

Bon, t’es pas obligé de travailler avec un croco (rescapé) non plus

Faire ça, ça aide plus qu’attendre et aller râler sur FB, non ?

3. Sortir des sentiers battus pour faire de l’argent

Ce qu’il faut aussi retenir, c’est qu’il n’y a pas que les mines ou les fermes solaires pour faire beaucoup d’argent en Australie !

Le PVT, bien plus qu’une quête d’argent

Déjà, je maintiens une chose : réduire son PVT à “faire un max de tunes”, c’est gâché une partie de cette expérience humaine pour l’argent.

Rentrer dans des secteurs rémunérateurs est hyper intéressant pour une ou deux saisons (de 3 mois) par an. C’est vrai que c’est le plus optimal pour bosser. Mais calquer toute son aventure sur cet objectif, bof (je pense à ceux qui restent coincés à Perth ou Melbourne en attendant un job en mines ou fermes solaires pendant 4,5 ou 6 mois).

Les métiers méconnus de saisonniers

Il y a des tas de jobs dans l’Outback où on peut très bien gagner en faisant un max d’heures. Il y a notamment d’autres secteurs qui paient quasiment autant que les mines/fermes solaires et qui sont bien moins connus.

crise emploi australie ferme solaire

En plus, ils ont l’avantage d’être saisonniers, ça veut dire que :

  • Tu sais quand tu bosses.
  • Tu peux profiter le reste du temps.
  • Dernier point hyper intéressant : vu qu’ils sont saisonniers, les périodes de recrutement sont bien plus claires. Il y a un processus défini.

Cela signifie qu’avec les bons contacts et infos, tu sais où postuler et à quel moment pour être pris et tu sais où être à quel moment de l’année.

Ceci étant, je n’avais pas toutes ces infos à l’époque et ça ne m’a pas empêché de vivre ma meilleure vie en Oz, de gagner assez pour acheter un 4×4, faire des road trips épiques.

Mais, avec du recul, j’aurais évidemment tout fait pour rentrer dans des bons secteurs quand je voulais bosser (plutôt que bosser en ferme) et c’est pour ça que j’ai passé énormément de temps à créer les guides vidéos.

Comment trouver les bons plans jobs avant les autres ?

Tu peux évidemment profiter pleinement de ton PVT en apprenant tout par toi-même. Les galères sur place font partie de l’aventure et nous font grandir.

Mais pour ceux qui veulent avoir un coup d’avance sur les autres (avant de partir ou en étant sur place) :

  • Savoir comment préparer au mieux son PVT
  • Comment trouver les meilleurs plans logements
  • Avoir les bons réflexes quand ça pue
  • Ne jamais être en galère de jobs
  • Et éventuellement rentrer dans les meilleurs secteurs (autres que mines & solaires) que je garde secrets pour les membres (sinon ça finira pas ne plus être des bons plans).

Les guides (vidéo, je t’explique tout de vive voix) sont là pour ça :

RÉUSSIR SON PVT AUSTRALIE (Édition 2024/25) – La Nouvelle Bible du Backpackeur Intelligent

Le premier guide vidéo complet dans lequel je t’explique TOUT pour préparer sereinement & planifier au mieux (pour toi) ton départ afin de VIVRE & PROFITER PLEINEMENT de cette expérience unique qu’est le PVT Australie.

reussir-son-pvt-australie-blog-pop-3

2. LA RUÉE VERS L’OR : Gagner 8 000 à 10 000$/mois durant son PVT Australie grâce aux secteurs les plus rémunérateurs.

Réservé aux backpackeurs “déter” qui veulent profiter de l’Eldorado australien pour travailleur aux meilleurs taux horaires possibles, décrocher des jobs dans les meilleurs secteurs (sans expérience) et économiser un maximum (tout en validant les jours pour son 2e & 3e visa).

Si tu veux plus d’infos sur ces guides, tu peux t’inscrire ici et tu recevras tout ça par email :

 

Voilà, maintenant, tu sais absolument tout ce qu’il y a à savoir sur la crise de l’emploi et du logement en Australie. J’espère que t’y vois un peu plus clair sur la situation, j’ai fait au mieux pour résumer et partager mes réflexions sur les causes et solutions.

Si tu as encore des interrogations, tu peux laisser un commentaire, on t’aidera avec plaisir ! N’hésite pas également à partager ton avis, tes expériences dans les commentaires, ça pourra intéresser les autres.

Backpackeusement,

Jérémy

5/5 - (1 vote)
Cet article t'a été utile ? N'hésite pas à le partager ou l'envoyer à un proche. :)

Ça devrait aussi t'intéresser !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des cookies sont utilisés sur ce blog pour te garantir la meilleure expérience. Continue pour accepter. D'accord En savoir plus.