Accueil » Blogging Voyage » Créer un blog de Voyage : 10 étapes pour créer son carnet de voyage en ligne !

Créer un blog de Voyage : 10 étapes pour créer son carnet de voyage en ligne !

by Jeremybackpacker
creer-un-blog-de-voyage-carnet-ligne

Toi aussi tu te demandes comment créer un blog de voyage ? Ça fait un moment que tu y penses, mais que tu ne sais pas vraiment par où commencer ? Tu te demandes si créer et tenir un blog voyage, c’est vraiment pour toi ? Alors tu es au bon endroit !

On te parle d’hébergement, de nom de domaine, de référencement, de SEO, de rédaction web, bref ! Ça peut vite faire peur quand on découvre le milieu du blogging voyage.

Que tu aies simplement envie de créer ton carnet de voyage en ligne (privé ou non) ou carrément envie de te lancer dans un vrai projet long terme en créant (enfin) ton propre blog voyage, je vais tout t’expliquer en 10 étapes concrètes.

blogueur voyage

Ça, c’est moi qui prétends être un blogueur confiant et qui sait où il va, haha.

J’ai personnellement créé mon blog voyage en juin 2018, par pure passion, pour raconter mon PVT en Australie et notre tour d’Asie. J’avais d’ailleurs commencé à tenir un carnet de voyage durant notre voyage en Asie du Sud-Est (qui m’est désormais bien utile pour alimenter le blog).

Depuis, je me suis découvert une passion pour le partage et le récit d’expériences en ligne. Et depuis début 2020, je suis heureux de pouvoir dire que je suis un “blogueur voyage”. C’est-à-dire que je vis de mon blog. Oui, c’est fou, mais ça a demandé énormément de travail, mais ça montre que c’est bel et bien possible !

Cet article est dédié à la création de ton blog /carnet de voyage en ligne. Mais si tu souhaites savoir comment un petit backpacker belge parti seul en Australie en est arrivé à créer et vivre de son blog voyage, je raconte tous les déclics et les grandes étapes clés dans l’article “De voyageur à blogueur : comment j’ai acquis mon indépendance grâce à mon blog“.

Mais commençons par le commencement, la création de ton blog de voyage en 10 étapes !

Pour chaque point, je vais te partager mes meilleurs conseils, les erreurs à éviter des bonnes astuces qui te feront économiser beaucoup de temps. Le but de cet article, c’est avant tout de te faire bénéficier de mes 2 années “d’expérience” dans la blogosphère voyage francophone.

[Si à la fin de cet article, tu as encore quelques questions, n’hésite pas rejoindre notre Groupe FB dédié au blogging voyage (tout niveau admis, le but c’est de s’entraider ! )
Tu peux aussi laisser un commentaire ou à me contacter sur Instagram, où je parle de plus en plus blogging. Et si tu souhaites aller encore plus loin et faire les choses bien dès le début, je t’encourage vraiment à le lire jusqu’au bout, ça devrait t’intéresser !]

Sommaire & Épingle

creer-un-blog-de-voyage-tutoriel

Sauvegarder cet article ?

Avant d’attaquer les 10 étapes, j’ai envie de te parler du “pourquoi”. À mon sens, il y a des déclics et des facteurs vraiment importants à comprendre quand on décide de créer son blog voyage. Les réseaux sociaux ont tendance à faire véhiculer des fausses idées sur beaucoup de choses, et le métier de blogueur.se voyage n’est pas une exception.

Ce premier point, qui touche plutôt à l’aspect “motivationnel” et réflexion quant à la création de son blog me parait essentiel. Que ça soit pour un carnet de voyage privé ou pour développer une audience via son propre blog, il faut savoir qu’on se lance dans une aventure pour le long terme, et que la passion et l’envie de partager doivent toujours être au coeur de ton projet !

Et je sais parfaitement qu’on se pose un tas de questions par rapport à la confiance en soi “suis-je légitime de tenir un vrai blog voyage ?”, “est-ce que j’aurais le temps ?”, “qu’ai-je à apporter de plus ?”. Bref, les prochaines lignes devrait te t’aider à y voir plus clair !

Pourquoi créer un blog de Voyage ?

Avant d’attaquer le premier point crucial (le choix de la plateforme, du “CMS”), laisse-moi donc te partager 3 vraies raisons de créer ton blog voyage, qui devraient te motiver plus que jamais à te lancer dans le blogging !

À l’heure où les réseaux sociaux prennent de plus en plus de place, je peux te dire que faire de mon blog ma priorité a été la meilleure décision possible.

Les premiers carnets de voyage en ligne sont apparus aux alentours de 2005. De 2010 à 2012, la création de blogs de voyage a connu un énorme essor (beaucoup des blogs voyage les plus connus ont été lancés durant cette période).

Et depuis l’arrivée des réseaux sociaux, on ne cesse de parler de “la mort du blogging“.

Mais au contraire, selon moi, le blogging reste plus que jamais une des valeurs les plus fiables sur internet !

1. Sur ton blog voyage, tu es “chez toi”

… Contrairement aux réseaux sociaux !

On a tendance à l’oublier, mais as-tu déjà pensé à faire une “sauvegarde” de ton compte Instagram, par exemple ?

Quand bien même tu le voudrais, c’est impossible.

Imagine, si, du jour au lendemain, Instagram vient à être banni en France ? (Bon, c’est normalement peu probable vu les enjeux économiques, mais actuellement, Tik Tok risque d’être interdit aux USA).

Si à cela, tu ajoutes la frustration liée aux algorithmes, l’obsession malsaine pour les “chiffres”, l’impression d’investir énormément de temps pour peu de résultats… Tout cela a contribué à ma décision de réduire mon temps investi sur IG pour me recentrer sur mon blog.

Blog qui m’appartient en tout point, duquel je fais des sauvegardes complètes régulièrement, que je peux modifier, personnaliser ou optimiser autant que je le souhaite.

NOTE : alors oui, les plus perspicaces me diront qu’on dépend aussi des algorithmes de Google (enfin, des moteurs de recherches, mais en France, Google écrase la concurrence avec près de 92% de parts de marché).
Cependant, Google domine largement depuis des années. Et tant que la mission principale des robots de Google sera d’apporter la réponse la plus pertinente et complète aux requêtes des utilisateurs, si, en rédigeant tes articles, ton objectif est le même, alors, les algorithmes sont de ton côté !
[Contrairement aux RS où tout est fait pour favoriser les likes, la viralité, “ce qui marche”, etc…]

2. Pour partager tes propres expériences, conseils, messages

Avant d’en venir à l’aspect “projet professionnel” (et financier) d’un blog voyage, j’aimerais rappeler une chose fondamentale à mes yeux.

La passion et l’envie de partager doivent être et rester les moteurs principaux de ton blog.

On ne va pas se mentir, beaucoup se lancent en espérant voyager gratuitement, gagner un complément de revenus ou même vivre complètement de leur blog voyage.

Je vais être honnête avec toi (c’est aussi le but de cet article), si tu te lances pour l’argent, tu abandonneras ton blog avant de toucher ton 1€. Une étude australienne avait démontré que 60 à 80% des blogs étaient abandonnés après 1 mois. (et que 95% des blogs l’étaient avant leurs 6 mois d’ancienneté).

En revanche, les personnes qui ont, à mon sens, le plus de chances de développer leur audience et leur lectorat sont celles qui veulent avant tout faire passer des messages, parler de leur mode de voyage, d’éco tourisme, partager leurs conseils, etc. (et si c’est ton cas, je t’y encourage vivement !)

Au-delà de ça, d’autres veulent simplement avoir un espace qui sera leur carnet de voyage en ligne. Sur lequel leurs familles, amis ou proches pourront suivre leurs aventures presque au jour le jour.

Dans tous les cas, le blogging est une merveilleuse façon de partager.

Même si créer son blog demande un peu d’apprentissages (on va voir ça en détail), alimenter un blog et rédiger des articles peut être fait de manière très simple, et demande au final peu de compétences au début.

À l’instar des vidéos qui nécessitent de devoir filmer, éditer, monter, etc.

Tu peux y décrire bien plus longuement des expériences, des récits, raconter une histoire, tout ça en incluant des photos, des images, des cartes.

3. Créer et développer un vrai projet professionnel grâce à son blog

Cela étant dit, il n’y a aucun mal à avoir de l’ambition non plus !

Monétiser son blog ou devenir blogueur.se voyage fait partie des moyens de gagner de l’argent en étant nomade, et ce, depuis n’importe où dans le monde. Ce métier contribue d’ailleurs grandement aux phénomènes des « digital nomades ».

de voyageur a blogueur jeremybackpacker

C’est loin d’être facile, c’est beaucoup d’appelés pour une poignée d’élus, mais “blogueur voyage” est un vrai métier (dont énormément de gens sous-estiment l’investissement et les sacrifices que ça engendre).

Au passage, je fais partie de ceux qui s’opposent au modèle sociétal qui nous est gentiment imposé dès notre plus jeune âge.

À savoir, étudier, choisir “sa voie” à 18 ans, obtenir un diplôme, trouver un job, s’endetter pour 20 ans, attendre la retraite.

Je m’oppose aussi fermement à l’idée qu’on “apprend qu’à l’école”. C’est tellement faux.

Grâce à internet, si tu es passionné et motivé, tu peux devenir bon dans quasiment n’importe quel domaine, et le blogging en fait partie.

Bien sûr, dire à tous ceux qui veulent devenir “blogueur voyage” qu’ils vont réussir serait un vaste mensonge.

D’ailleurs, tout le monde n’y aspire pas forcément, et beaucoup sont simplement contents de tenir un blog en parallèle de leur job actuel.

Mais, même si faire d’un blog voyage un vrai projet professionnel demande énormément de temps, de passion et de sacrifices, c’est un objectif qui t’apportera énormément :

  • De la confiance en soi
  • Un projet stable, pérenne et long terme
  • Une structure qui t’appartiendra entièrement
  • Une manière de développer énormément de compétences (rédaction web, gestion d’une communauté..)
  • Une vitrine pour d’autres produits / services (ebooks, organisation de voyage, boutique en ligne..)
  • La possibilité de travailler avec des marques, des professionnels du tourisme, d’avoir des avantages en voyage..
  • Tout ça en gardant des souvenirs durables de tes voyages

Mais tout, ça demande des mois et des années de travail.

Les plus grands blogs ou blogueurs voyages francophones qu’on connait aujourd’hui ont travaillé des années “dans l’ombre” et uniquement par passion avant d’en arriver là.

C’est pour ça que je ne cesse (et ne cesserai) de le répéter, notamment dans les emails privés que j’envoie chaque semaine, que le moteur principal doit être et rester la passion du voyage. L’envie de transmettre, de raconter. De tenir un réel carnet de voyage en ligne et accessible à tous.

Passons maintenant au sujet principal de cet article.

Comment créer un blog de voyage, étape par étape ?

Étape 1 : Choisir une plateforme (CMS) pour créer son blog voyage ?

Loin de moi l’idée de te faire peur avec des termes techniques dès la première étape, mais il y a cependant des notions inévitables à comprendre si, comme moi, tu aimes “bien” faire les choses.

Donc, qu’est-ce qu’un “CMS” ?

“CMS” signifie “Content Management System”. Littéralement, “système de gestion de contenu”. Qu’on peut vulgariser en parlant de “plateforme”. C’est-à-dire l’espace sur lequel ton blog sera créé.

choisir-cms-blog-voyage

Dans le monde du blogging, on peut distinguer 2 grand-types de “CMS” :

Les plateformes “clés en main”.

Ce sont des services qui te permettent de créer ton carnet de voyage en ligne en quelques clics. Parmi les plus connus, on retrouve :

Comme je le disais, leur avantage principal, c’est la simplicité de création et de mise en ligne.

Tout est hébergé par les plateformes, tout est simplifié (nom de domaine, anti spam, sécurité, etc.)

Mais on va voir que, sur le long terme, ces blogs “prêts à l’emploi” ont de nombreux désavantages qu’on ne peut ignorer.

Ces options restent néanmoins de très bonnes pistes si tu souhaites uniquement créer un blog personnel “privé” qui ne sera probablement lu que par tes proches, tes amis, ta famille.

2. Le système de gestion WordPress.org à héberger soi-même

À ne pas confondre avec WordPress.com, on parle bien de WordPress.ORG.

L’énorme majorité des blogs (voyages) qui finissent par acquérir une audience naturelle importante utilisent WordPress.Org, et ce n’est pas pour rien.

Certes, ça demande un peu plus de temps et de recherches (hébergeur, nom de domaine, thème, etc.), mais pour moi, actuellement, il n’y a pas de débat.

Si tu veux créer un vrai blog voyage, avoir liberté totale de personnalisation, de fonctionnalités, mais aussi et surtout, qui aura les meilleures chances possibles de bien se référencer pour attirer des nouveaux lecteurs, WordPress.Org is the way to go !

Petit tableau comparatif pour synthétiser la chose :

WordPress.comWordPress.org
Payant (voir les plans)Dernière version toujours accessible gratuitement.
Hébergement : Inclus (mais imposé)Hébergement Libre (mais payant, en général à partir d’1,5€/mois)
Nom de domaine : monblog.wordpress.com (gratuit)
monblog.com, .fr,.. (payant)
monblog.com, .fr (à nos frais (moins de 10€/an)
Choix du thème :
150+ thèmes gratuits
270+ thèmes payants
Des milliers de thèmes gratuits et payants
Personnalisation du blog : Limitée et payanteInfinie (Code, PHP, CSS,..)
Fonctionnalités supp. :
Pas d’extensions en dessous du plan “Business” à 25€/mois
Choix presque infini parmi des milliers d’extensions gratuites et payantes
Outils de référencement :
Basiques uniquement
Basiques incluses, mais des extensions permettent d’aller beaucoup plus loin

Si tu découvres tout juste ce merveilleux monde du blogging, ce tableau peut te faire peur. (Et si tu veux un comparatif encore plus détaillé, Kinsta en a fait un article complet).

Je te parle d’extensions, de référencement, de code, d’hébergeur.

Mais ne panique pas Louis, on va voir tout ça en détail, c’est l’objet de cet article ; comment créer son blog de voyage (sous wordpress.org) ? Mais ça faisait un peu barbant comme titre.

Et non, tu n’auras pas besoin d’écrire une seule ligne de code même pour créer ton blog sur wordpress.org, promis.

Étape 2 : Définir sa thématique

C’est une étape qui est très souvent omise par la plupart des articles qui t’aident à créer ton blog (de voyage ou non, d’ailleurs).

Mais selon moi, définir sa thématique (ou “sa niche”) de départ est primordial.

Ça peut être un pays, un mode de voyage, un sujet en particulier (dans mon cas, ma niche de départ était le PVT en Australie, par exemple).

Et ça ne veut pas dire que tu seras condamné à rédiger des articles uniquement sur ce sujet durant toute  ta vie de blogueur / blogueuse.

Mais demande à n’importe quel blogueur pro, définir son positionnement est une des clés pour sortir du lot, pour se démarquer.

Et pour ça, il faut définir une thématique de départ, mais surtout écrire à ta manière, avec TON angle d’approche, ton style (ça viendra).

Dans mon cas, j’ai pris le parti pris de partager “la vraie vie du backpacker/PVTiste” en Australie, avec ses périodes de boulots, ses galères, ses road trips, etc.

travailler en australie fruit picking

Ahh, le fruit picking en Australie.. !

Beaucoup de voyageurs qui rentrent d’un tour du monde, des milliers de souvenirs et de photos à partager, se lancent dans la création de leur blog. Un article sur le Pérou, un sur la Nouvelle-Zélande, un autre sur l’Inde.

Mais tu t’imagines bien qu’aujourd’hui, se faire une place parmi les plus grands “blogs de voyage généralistes” est devenu très (très) compliqués.

La solution ? Devenir un blog voyage expert sur un sujet en particulier qui te passionne !

Écrire de nombreux articles qui montrent que si une personne veut tout savoir pour “visiter la France à vélo”, ou “voyager seul(e) en Amérique du Sud”, c’est chez toi qu’il ou elle trouvera les meilleurs conseils !

Étape 3 : Bien choisir son nom de domaine

De toutes les étapes, c’est celle qui pourrait se faire le plus rapidement, et pourtant.. !

Pour les indécis(es), choisir un nom de domaine peut vite être un calvaire.

Malheureusement, je ne peux pas prendre cette décision pour toi, mais voilà quelques conseils pour te mettre sur la bonne voie :

  • Éviter les mots qui reviennent le plus en voyage (et qui ont déjà été utilisés des milliers de fois). Je pense à “sac à dos, voyageur, baroudeuse..” => Sois original(e) !
  • Cherche un nom de domaine unique, qui te définit toi et personne d’autre !
  • Keep it short” : 2-3 mots maximum c’est bien, faut idéalement que ça soit facile à retenir !
  • Si tu peux, choisis un nom qui fait penser à ta thématique !
    Mais ne te ferme pas des portes pour l’avenir. Si tu l’appelles “Escapades-bretonnes.fr” et qu’un jour tu souhaites bloguer sur d’autres régions/pays, ça sera compliqué.
  • Évite la confusion : vérifie qu’un autre site, une marque ou autre n’a pas un nom de domaine similaire à ton idée (vérifie aussi sur les réseaux sociaux).
    Exemple : le site Abondance.com est une référence dans le domaine du SEO, sauf qu’Abondance est aussi une commune assez touristique, avec un site, un office du tourisme, ..
  • Pense “long terme” : est-ce que tu seras toujours content de ce “lefifouduvoyage.com” dans 2, 5, 10 ans ? Mmh.

Dernière étape, vérifier la disponibilité sur one.com. Mais ne l’achète pas tout de suite, tu vas voir que certains hébergeurs offrent le nom de domaine, c’est toujours ça de pris !

Et si un jour tu souhaites avec des jolis “sitelinks” comme ça lorsqu’une personne cherche ton blog sur Google, il faut que ton nom de domaine soit unique !

creer-blog-voyage-sitelinks

Les “sitelinks” d’un blog (aussi appelés extraits enrichis)

Étape 4 : Choir son hébergeur

C’est problème au moment de choisir son hébergeur qu’on commet le plus d’erreurs.

Car oui, une fois que tu as téléchargé le “CMS” de wordpress.org, tu dois “louer” un espace de stockage (partagé ou privé) sur un serveur pour héberger ton blog et tes données.

On découvre un univers, des termes techniques, on ne sait pas trop ce qui est important ou non.

Parmi les critères importants, il y a :

  • Le type d’hébergement web (il y en a 3 ) :
      • Mutualisé (serveur “partagé” avec d’autres sites web, largement suffisant dans la majorité des cas)
      • Dédié (tu possèdes ton propre serveur, souvent bien plus cher et pour de très gros sites)
      • Cloud (serveur virtuel dédié)
  • La qualité du service client : souvent, on peut prendre contact avec le support ou le SAV avant même de souscrire, ça peut être une bonne manière de tester gratuitement la réactivité et la qualité de celui-ci.
  • La rapidité et localisation des serveurs
  • Tous les services annexes inclus (ou non inclus) : le nom de domaine, la certification SSL (pour avoir le HTTPS que je te recommande fortement de mettre en place dès le début), des sauvegardes, etc.
  • L’installation ou la migration vers leurs serveurs prise en charge gratuitement
  • La sécurité
  • Les ressources disponibles du serveur : espace de stockage, bande passante, et d’autres aspects techniques dont tu n’as vraiment besoin de te soucier au début.

Les hébergeurs les plus connus en France (il y en a d’autres) :

Pourtant, il y a moins d’un an, j’ai décidé de migrer de serveur (passage assez stressant, haha). Et c’est vers Siteground que je me suis tourné.

Ils sont basés en Allemagne et la communication se fait en anglais, donc si tu n’es pas à l’aise avec ça, je te conseille de te renseigner sur ceux cités plus haut.

herbergeur blog voyage wordpress siteground

L’offre d’hébergement de blog de base de Siteground

Siteground regroupait tout ce dont j’avais besoin pour passer un vrai cap avec mon site durant les prochaines années (tout regrouper au même endroit (SSL, nom de domaine, hébergement), un CDN (tu n’as pas à t’en soucier maintenant), un SAV hyper réactif, etc..)

Ceci est l’offre de base, même si j’ai opté pour celle haut dessus, elle suffira largement pour la première ou même les 2 premières années de quelqu’un qui crée son premier blog ou carnet de voyage en ligne.

Si tu souhaites passer par eux, voici mon lien affilié (autrement dit, si tu souscris je toucherais une petite commission et ça ne change pas le prix pour toi).

Le plus important, dans tous les cas, c’est de choisir un hébergeur qui réponde à tes besoins.

Étape 5 : Installer son blog

installer-blog-voyage-en-ligne

Installer son blog sur WordPress

L’installation de son tout premier site internet ou blog sur WordPress peut faire peur si le monde de l’informatique est nouveau pour toi.

C’est d’ailleurs le cas de l’énorme majorité des blogueurs voyage qui se lancent.

Nous, on aime voyager, explorer, les grands espaces, la nature.

Un peu tout l’opposé du monde informatique et des journées derrière un pc, en soi.

Dans le point précédent, je parlais de la prise en charge de certains hébergeurs de l’installation ou de la “migration” de sites wordpress vers leurs serveurs.

Dans mon cas, je n’ai pas eu à m’occuper de l’installation ni la migration de mon blog, et j’en suis bien content.

J’ai depuis appris à maitriser de nombreux aspects du blog, mais si je te conseille vivement de choisir un hébergeur qui inclut ce service dans leurs offres, ça t’enlèvera une épine du pied et tout sera fait en quelques minutes.

Sinon, tu peux suivre des tutoriels étape par étape très bien faits, ou même des tutos vidéos directement sur YouTube.

Étape 6 : Trouver et sélectionner un thème (apparence)

Le choix du thème (donc l’apparence et la structure visuelle de ton blog) peut également s’avérer un casse-tête.

J’appelle ça le “syndrome Netflix”. Quand tu as tellement de possibilités que tu n’arrives pas à choisir (je sais que tu connais).

Tu as donc le choix entre des thèmes gratuits et des thèmes payants.

Tu peux parfaitement débuter avec un thème gratuit directement accessible depuis ton interface wordpress.

Dans le menu de gauche, il suffit d’aller dans “Apparence > Thèmes > Ajouter un thème” et tu n’as plus qu’à faire ton choix.

creer un blog de voyage installer themes wordpress

Installer thème WordPress gratuit

Cela étant dit, pour entre 30 et 60€, tu peux investir dans un thème payant.

Les avantages des thèmes payants sont nombreux :

  • Ils sont souvent mieux pensés et optimisés
  • Ils sont responsive (s’adaptent automatiquement sur tous les écrans, pc, mobile, tablette)
  • Ils sont mis à jour par les concepteurs
  • Ils se distinguent : qui a envie d’un blog qui ressemble à des milliers d’autres ?
    C’est pour ça que je ne comprends pas ceux qui recopient “bêtement” des blogs déjà existants, où est l’intérêt et la plus-value ?
  • Ils ont beaucoup plus d’options de personnalisation, de mise en page, de structure
  • Possibilité d’avoir un SAV (souvent payant après 6 mois)

Et en général, tu paies une fois puis tu as le thème à vie.

Personnellement, j’ai acheté le mine sur ThemeForest, mais il y a d’autres sites qui en proposent énormément.

Il existe aussi des “builders” qui permettent de créer son site simplement, en déplaçant/ajoutant des “blocs”, comme “Divi” de Elegant themes.

Étape 7 : Définir une identité visuelle (logo, couleurs,..)

C’est là où tu te démarques au premier coup d’oeil !

Je ne vais pas te dire de passer des heures et des heures sur ta charte graphique de ton blog voyage, mais ça peut être bien d’y réfléchir quelques jours.

Là aussi, essaie de penser “long terme”, est-ce que cette association rose/jaune/fushia te plaira encore dans 6 mois ?

Tu peux évidemment changer les couleurs assez facilement, mais une fois que ton blog commence à se référencer et avoir ses premiers lecteurs réguliers, évite de changer tous les mois.

Concernant le logo, tu peux jouer avec Photoshop ou des outils en ligne gratuits comme Canva.com ou même faire appel à un(e) graphiste si tu as le budget pour.

Personnellement, tu peux facilement voir que mon “logo” n’en est pas vraiment un.

J’avais fait ça en jouant un peu avec les polices, et depuis j’ai préféré me focaliser sur mes articles et mon référencement plutôt que cet aspect esthétique (faudra surement que j’y réfléchisse plus longuement un jour..)

logo-design-blog-web-canva

Exemples de logo’s proposés par Canva

Étape 8 : Bien paramétrer son blog

Si je te dis que je suis passé à côté de plus d’un an de commentaires sur le blog à cause d’une malheureuse case cochée dans les paramètres, tu me crois ?

Et bien tu devrais.

[Les commentaires sont un facteur important. Ils représentent, avec les clics, partages, et toute autre interaction, des signaux positifs envoyés à Google, ce qui améliore indirectement ton référencement.]

Voilà le genre d’erreurs qu’on peut faire en ne prenant pas le temps de paramétrer son blog de voyage.

Ça va être compliqué de tout t’expliquer en détail (c’est l’objet d’un module de plus de 30 minutes issu de ma formation “De Blogueur à Voyageur(les Fondements Indispensables)” dont je te parlerai en fin d’article si tu veux aller plus loin.

Mais au-delà de la langue ou du format de la date, prends le temps d’aller dans l’onglet “réglages” et de configurer ton blog selon tes préférences.

Point important que je m’en voudrais de ne pas préciser ici, dans “Réglages > Permaliens”, sélectionne bien le format “https://www.monblog.com/exemple-article“.

C’est le format le plus optimisé pour les URL’s (liens) de tes futurs articles.

Installer les premières extensions (plugins) sur son blog :

Ce sujet aussi nécessiterait un article entier, mais voici quelques recommandations d’extensions à installer dès la création de ton blog voyage :

  • Jetpack : boite à outils complète pour aider les débutants à gérer leur site web. Protège également contre des éventuelles attaques.
  • Akismet : te protège contre les spams (robots qui commenteraient tes articles, etc.
  • Contact form 7 : pour installer simplement un formulaire de contact (ça fait tout de suite plus pro d’avoir une page “contact”.
  • Yoast SEO : va t’apprendre les bases et les bonnes pratiques de base pour améliorer le référencement naturel de tes articles de blog.
  • UpdraftPlus : pour effectuer des sauvegardes automatiques de son site.
  • Social Media Widget : Fonctionnalité qui permet d’ajouter des boutons de partages sur tes articles, et comme déjà dit, les partages, en plus de t’amener des nouveaux lecteurs, sont de bons signaux SEO ! Il existe énormément de plugins pour cette fonction, donc à toi de voir !

Étape 9 : Bien structurer son blog de voyage

C’est également une étape assez rarement incluse dans les tutoriels “comment créer son blog de voyage” alors qu’à mes yeux (et aux yeux de Google), c’est aussi très important.

Via WordPress.org, tu peux (dois) créer différentes catégories (et des sous-catégories) dans lesquels tu “rangeras” tes articles.

C’est la meilleure manière d’organiser ton blog ou ton carnet de voyage en ligne.

organiser-blog-voyage-categorie

Exemple d’organisation d’un blog en catégories

Ça permet aux lecteurs de faire des recherches par catégorie via ton menu, mais aussi aux robots des moteurs de recherches de plus facilement comprendre quels sont les thèmes de ton blog.

Si, admettons, tu as fait un tour du monde, une des manières les plus simples de structurer ton blog sera de faire une catégorie par pays (et puis par exemple des sous-catégories par région).

Là ça devient un peu plus technique, mais Google recommande aussi de créer et d’envoyer un sitemap (un plan de ton site qui sera lisible pour les robots de Google).

Étape 10 : Rédiger ses premiers articles

Si tu as scrupuleusement suivi ces 9 premières étapes, tu as désormais ton propre blog de voyage, bravo !

Avec son nom de domaine, son hébergement, son thème, une structure réfléchie, et il ne te reste plus qu’à rédiger tes premiers articles !

La rédaction web/SEO est déjà le sujet de milliers d’articles sur la toile, et ce n’est pas pour rien.

blogueur voyage

Ça, c’est moi qui prétends être un blogueur confiant et qui sait où il va, haha.

Le meilleur conseil que je puisse te donner, c’est d’écrire encore et toujours !

N’attends pas de tout connaitre, de savoir comment rédiger des articles “parfaits” avant de te lancer.

Tu verras que ça viendra avec le temps, avec l’expérience. Tu vas trouver ton propre style de rédaction.

D’ailleurs, beaucoup de blogueurs débutants “copient” des blogs déjà existants, pensant bien faire. Mais c’est une erreur. Quelle est la plus-value apportée par ton blog en faisant cela ?

Si les gens reviennent sur ton blog, c’est pour tes propres récits, tes propres conseils, messages, ta manière d’en parler !

Et après tout, c’est TON propre carnet de voyage en ligne, donc autant qu’il te ressemble, non ?

Bien sûr, il va petit à petit falloir s’informer sur le “SEO-on page”, comment on cible un mot-clé ou une requête longue traine,  comment optimiser ses images, son référencement naturel, mais faisant qu’on apprend, et le blogging n’échappe pas à la règle.

Prends plaisir à écrire et partager avant tout, l’apprentissage se fera naturellement.

Le module 9 de la formation est entièrement dédié à la rédaction. J’y détaille les 3 grandes étapes que j’applique pour la rédaction de chaque nouvel article :

  1. Comment trouver des bons mots-clés à cibler
  2. Analyser la concurrence
  3. Guide pour rédiger des articles optimisés avec 10 règles d’or SEO à appliquer pour chaque article

Créer son blog de voyage : et après ?

Et bien ! Si tu as tout lu, un énorme bravo à toi, tu fais déjà partie de ceux qui n’ont pas abandonné avant même de se lancer, ce qui prouve ta réelle motivation et détermination !

Pour conclure, je dirais que tenir et développer un blog (voyage ou non) repose sur 3 axes essentiels (faut imaginer un tabouret, sans l’un des 3, ça devient bancal).

  1. La passion et l’envie de partager (si t’as tout lu, je n’en doute plus)
  2. La régularité sur le long terme
  3. Le référencement naturel (apprendre et se former continuellement)

Bloguer est une activité dans laquelle on se lance pour le long terme. Comprendre et accepter que tu te lances dans un projet/hobby pour plusieurs années fait partie des choses primordiales pour rester motivé(e), crois-moi.

Que ça soit par pure passion ou avec des réelles ambitions, bloguer doit rester avant tout un plaisir, une passion, une envie de transmettre.

J’espère sincèrement que cet article “Comment créer son blog de Voyage ?” t’a apporté une réponse concrète à cette question et que tu y as appris plein de choses.

Le blogging (voyage) et le SEO sont devenus de nouvelles passions pour moi.

Si tu souhaites aller plus loin (et surtout gagner énormément de temps) pour créer et développer ton propre blog voyage de A à Z, j’ai créé une formation complète de 6 heures, réparties en 9 modules (+2 bonus) !

formation-creer-blog-voyage-carnet-ligne

Le but est de te transmettre de tout ce que j’aurais aimé savoir bien plus tôt, de toutes les erreurs que j’ai commises, des choses qui ont marché pour moi. Bref, c’est un condensé de plus de 2 ans d’apprentissage et de blogging voyage et le référencement (donc des centaines d’heures si pas plus..).

Tout ça étape par étape, où je te montre mon écran en te parlant. Chaque point abordé ici (et bien d’autres) sont abordés concrètement dans la formation.

Elle s’appelle “De Blogueur à Voyageur (les Fondements Indispensables), et t’apportera toutes les bases solides (et même plus) sur la création et le développement d’un blog voyage. Référencement naturel (SEO), création et optimisation de ton blog, rédaction web, outils d’analyse, bref, tout ça module par module, avec un accès à vie et la possibilité de revoir chaque module autant de fois que tu le souhaites, à ton rythme.

Elle est dédiée aux purs débutants (sans prérequis), ceux qui ne savent pas/n’osent pas se lancer, mais aussi à tous ceux qui tiennent déjà un blog, mais ne savent pas comment le développer, perdent de la motivation et n’ont pas de résultats..

J’ai voulu la rendre vraiment accessible à tous, pour montrer qu’il n’y a pas besoin d’investir des centaines d’euros pour apprendre ni d’être le meilleur blogueur du monde pour oser écrire.

Tout est longuement détaillé sur la page de présentation de la formation que je t’invite à lire, même par curiosité. Tout ce que tu y apprendras, mais aussi des témoignages, mes statistiques, mes revenus liés au blog, un screenshot du format, etc.

La formation (et les prochaines) est là “en plus” pour ceux qui veulent vraiment passer un cap ; tu peux tout aussi bien t’inscrire aux mails et recevoir l’invitation pour rejoindre notre communauté d’entraide sur FB, ces 2 choses sont et resteront toujours accessibles à tous celles et ceux passionnés par le blogging voyage !

À bientôt,

Jérémy

Ça devrait aussi t'intéresser !

Laisse un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Des cookies sont utilisés sur ce blog pour te garantir la meilleure expérience. Continue pour accepter. D'accord En savoir plus.

Pin It on Pinterest
Cet article t'a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?

S'il t'a aidé ou intéressé, ça pourrait servir d'autres ! (Puis ça m'aide beaucoup, aussi!)