Accueil » Malaisie » Asie du Sud-Est » Visiter Cameron Highlands (Malaisie) : entre trekking et plantations de thé !

Visiter Cameron Highlands (Malaisie) : entre trekking et plantations de thé !

by Jeremybackpacker
plantation the cameron highlands malaisie

Dernière étape de la boucle de notre itinéraire de 3 semaines en Malaisie, les Cameron Highlands ! Comme son nom l’indique, il s’agit d’un plateau de montagnes dans les hauteurs malaisiennes, à 1400m d’altitude. La région est surtout devenue populaire grâce à ses immenses plantations de thé (c’est à voir!), mais aussi à ses treks en pleine jungle de la “Mossy Forest”.

Cet article de blog a pour but d’être un guide complet et pratique pour visiter Cameron Highlands durant 2 jours 3 jours (que tu sois en plein voyage ou en train de le préparer).

On va voir les incontournables de la région ainsi que les meilleurs treks et randonnées. Mais également quand et comment se rendre à Cameron Highlands, où se loger à Tanah Rata, etc. Sans oublier la question du budget (on privilégie souvent les activités gratuites, et on s’en est donc sorti pour quelques dizaines d’euros !), mon avis et mes conseils pour profiter au mieux des hauteurs malaisiennes !

Bref, si tu es à la recherche d’un peu de fraicheur pour échapper à la chaleur et l’humidité de la Malaisie (la chaleur étouffante de Kuala Lumpur, on en parle ?), Cameron Highlands et ses petits vents frais te raviront, ça a été le cas pour nous, qui arrivions de l’île de Penang !

Si t’as des remarques ou des questions, n’hésite pas à les poser en commentaires ou directement en m’écrivant sur Instagram, où je partage souvent des conseils et des réflexions sur le voyage.

Visiter Cameron Highlands | Sommaire & épingle

La meilleure période pour visiter Cameron Highlands

Comme déjà expliqué, les Cameron Highlands sont dans les hauteurs de l’état de Pahang, donc il y fait bien plus agréable. Les mois idéaux pour s’y rendre sont ceux de février, juin et juillet (mois avec le moins de précipitations).

quand visiter cameron highlands

Quand visiter Cameron Highlands ? Source : planificateur.a-contresens.net/

En matinée ou en fin de journée, il peut même y faire entre 15 et 20 degrés, donc avoir une petite laine avec soi, comme dirait ma chère grand-mère !

La période à éviter est celle d’octobre à janvier, synonyme de la mousson d’hiver malaisienne. Pour plus d’infos et savoir quand partir en Malaisie, j’en parle dans notre itinéraire/guide complet sur ce pays.

Comment aller à Cameron Highlands ?

Pour explorer les Cameron Highlands, le plus simple est de loger à Tanah Rata (recommandations sur les logements un peu plus bas), qui est un peu le point de chute pour tous ceux qui veulent visiter la région (qui a dit “et fuir la chaleur étouffante de Kuala Lumpur” ?!). C’est là que se trouvent la plupart des logements “pas chers”, petits restaurants/shops et le terminal principal des bus.

Il est également possible de loger à Brinchang, mais je pense que c’est plutôt des hôtels et des logements plus chers (en témoigne l’immense terrain de golf construit aux abords du village, ahem.)

1. En bus (le moins cher)

Que tu souhaites te rendre à Cameron Highlands depuis Kuala Lumpur, Penang, Taman Negara, etc. le moyen le moins cher et qu’on a utilisé la plupart du temps en Malaisie, ce sont les bus et les autocars.

C’est aussi en y voyageant qu’on a découvert 12Go.Asia, qui permet de réserver des bus (ou tout autre transport, taxi, bateau, etc.) pour quasiment tous les trajets possibles et pour vraiment pas cher, donc c’est très pratique.

  • Trajet depuis Kuala Lumpur : les bus démarrent au «Terminal Bersepadu selatan » aussi appelé “TBS”. Un aller simple revient à 35 MYR (7,5€) par personne et prend environ 5 heures.
  • Depuis Penang, 2 points de départ, “Penang Komtar” (à Georgetown) et “Sungai Nibong Bus Terminal” (plus au Sud). On a payé 40 MYR (8,5€) par personne, le trajet prend environ 4h30.

Powered by 12Go Asia system

2. Les autres moyens de transport

Pour rapidement les passer en revue, il y a évidemment des taxis et des chauffeurs privés depuis Kuala Lumpur, par exemple, mais c’est tout de suite un autre prix.

Enfin, la location de voiture est de plus en plus populaire en Malaisie, ça offre une plus grande liberté et on peut en trouver pour 100€ par semaine, récupérer sa location depuis l’aéroport de Kuala Lumpur, etc. Si jamais, tu peux jeter un oeil aux locations disponibles.

Si tu n’as qu’une seule journée à consacrer à Cameron Highlands, il existe des visites guidées “tout inclus” d’une journée avec aller-retour compris depuis Kuala Lumpur.

Que faire à Cameron Highlands ? Carte et choses à voir

Je vais passer en revue ce qu’on a fait durant nos 2 journées complètes là-bas. Forcément, explorer la Mossy Forest et visiter les plantations de thé sont les incontournables (et tu verras qu’il est possible de faire d’une pierre deux coups). Il y a d’autres choses à voir, moins connues et moins touristiques, mais qui valent la peine.

À noter qu’il est possible de “tout” visiter avec des guides et des tours organisés, ou de manière indépendante, ce que nous avons fait, en bons backpackers à petit budget !

Avant cela, vu le nombre de randonnées et de points d’intérêt, voici la carte de Cameron Highlands, qui t’aidera à y voir un peu plus clair quand je citerai les différents lieux (Tanah Rata est en bas en rose/mauve).

carte cameron highlands malaisie

Carte de Cameron Highlands. Source : https://www.cameron.com.my/cameron-maps.html

Explorer les plantations de Thé

Si la région est devenue un lieu touristique, c’est avant pour ses plantations de thé. Si tu as déjà entamé des recherches pour organiser ton voyage en Malaisie, tu as probablement dû tomber sur l’une ou l’autre photo de ces paysages si distincts, entièrement façonnés par l’humain.

quand partir en malaisie Cameron Highlands

Les fameuses plantations de thé de Cameron Highlands

Donc, pour visiter ces fameuses plantations de thé, il y a 3 options qui s’offrent à toi.

  1. T’y rendre directement par tes propres moyens, soit un prenant un taxi, en louant un scooter (compter environ 80 MYR pour la journée) ou même en y faisant du stop (on l’a fait pour rentrer, easy peasy !)
  2. L’idéal selon moi, c’est de combiner un bon trek dans la Mossy Forest et en profiter pour visiter une Tea Factory sur le chemin du retour, c’est ce que nous avons fait et que je fais donc détailler plus longuement après le point 1!
  3. Passer par une agence touristique (elles ont fleuri ces dernières années..). Avec un guide qui te fera visiter les lieux, la fabrication du thé en Malaisie, avec le transport, etc. Un qui semble bien noté et responsable sur Tripadvisor est l’Eco Cameron Travel.

Visiter “uniquement” une ferme de thé : laquelle choisir ?

C’est là que le syndrome de Netflix n’aide pas, s’il y avait une seule plantation de thé à visiter, ça simplifierait les choses, on n’est pas bien d’accord.

J’y viendrai, mais sur le chemin du retour de notre randonnée, nous avons visité les plantations de “Boh Tea Centre” (c’est le nom exact sur Google) au nord de Brinchang. À ne pas confondre avec les “Boh Tea Plantation” tout au sud.

La ferme de Boh Tea est la plus populaire, il est possible de voir gratuitement une “mini exposition” sur la fabrication du thé malaisien, avec des projections sur écran, voir l’outillage et la méthode du début à la fin.

Et, évidemment, tester les nombreuses variantes de thé produites à Cameron Highlands, avec une vue imprenable.

boh the camerong highlands malaisie

Vue depuis “Boh Tea farm”. Source : Pixabay

Il est possible de se balader entre les différentes rangées de thé, ce qui ravira les instagirls de ce monde.

Ce qui est impressionnant, c’est de regarder la rapidité et les sacs que sont capables de transporter les locaux qui y travaillent. Chose qui met également un peu mal à l’aise, car on a vraiment d’être l’impression d’être “les riches touristes” qui “regardent les paysans travailler”. Ils semblent habitués aux visiteurs, mais bon, on n’était pas vraiment à notre place.

Cela étant dit, les paysages vallonnés et verdoyants (qui ne sont autres que le fruit de leur travail) sont à la hauteur de ce qu’on peut voir en photos, c’est vraiment impressionnant. En parlant de photos, étant à l’époque un petit backpacker avec uniquement une gopro (et à mille lieues de penser qu’un jour je tiendrai un blog voyage), certaines sont prises sur Pixabay (libres de droits, évidemment), car la Gopro c’est sympa 2 minutes, mais bon.

plantation the cameron highlands malaisie

Source : Pixabay

Comment se rendre aux plantations thé “Boh” ? Elles sont quand même à 11 kilomètres de Tanah Rata, donc comme je l’expliquais, en scooter pour plus de facilité, sinon en stop, ça se fait beaucoup dans la région. À pied, mais bon, ça revient à marcher près de 3 heures le long de la route (et ça grimpe), donc pas fou fou.

Plus proches et plus accessibles à pied depuis Tanah Rata, les plantations de “Cameron Valley Tea House 2“, à seulement 3,5 kilomètres au sud.

Pour te simplifier la tâche Pierre, du blog Unnotremonde a créé une carte bien utile avec les différentes plantations accessibles, notamment, donc merci à lui !

Combiner trekking et visite d’une ferme de thé

Il faut savoir qu’il n’y a pas moins de 14 trails différents autour de Cameron Highlands. Ce qui ne simplifie pas le choix.

Après s’est renseigné sur pas mal de blogs (à l’époque et en écrivant cet article), il y a tous les types de randonnées, courtes, longues, difficiles, offrant toutes des paysages plus ou moins variés.

Cependant, le trail n°1 était supposé être le plus complet, offrant un vrai trek en jungle, des vues depuis le sommet du mont Gunung Brinchang (à 2000 mètres d’altitude, et qui est un peu LA chose à faire en termes de trekking là-bas) avec un chemin retour amenant sur une des plus belles plantations de thé.

cameron highlands malaisie trail 1

Le souci ? Il est officiellement fermé depuis un certain temps. Certains randonneurs se seraient perdus plusieurs fois donc l’office du tourisme avait décidé de ne plus le recommander.

Officieusement, c’est bien plus flou, même les locaux disent que des gens le font encore régulièrement.
En fouillant tripadvisor, les derniers commentaires sont de personnes l’ayant fait sans réel problème, et le recommandaient.

Du coup, “disclaimer”, mais même si nous l’avons fait, si vous ne le sentez pas, ne le faites pas. Aussi, je déconseille de le faire seul(e), au cas où. Et idéalement de prévenir quelqu’un sur place, en tout cas de demander s’il est toujours faisable avant de te lancer, c’est important.

Je raconte notre expérience, ensuite chacun fait en fonction de ses envies, il y a 14 trails, donc il y a du choix.

D’ailleurs, j’ai trouvé ce bref résumé de chaque trail sur Wikitravel, assez pratique pour choisir quel trek faire en fonction de ses envies. Qui recommande d’ailleurs un guide pour le trail n°1, ahem.

randonnes treks cameron highlands malaisie

Choisir son trek à Cameron Highlands

Bref, on se dit qu’on est des bonhommes, et on se lance !

Randonnée vers le Mt Brinchang : le fameux trail n°1

AVANT TOUTE CHOSE, si ce n’est pas déjà fait, télécharger l’application MAPS.ME qui permet de sauvegarder des cartes régions sur son téléphone même hors connexion. Car dans la jungle, pas de réseau.

Depuis Tanah Rata, faut faire du stop ou prendre un taxi jusqu’à l’endroit indiqué sur la carte plus haut, après “Cactus Valley”, sorte de petit chemin.

Bon, par conscience, j’ai fait un mini tracé  du chemin à suivre sur map.me.

randonnee-trail-1-cameron-highlands-carte

Trouver le début du chemin (pointillés sur la carte) n’était pas si évident. Cependant, il y aurait désormais des fanions roses pour te guider au début.

cameron-highlands-trek-brinchangOn s’enfonce un peu dans, on demande à des locaux, on finit par trouver une vieille corde pour nous aider à grimper, on imagine que c’est ça, puis on tombe sur un panneau qui semble nous indiquer qu’on est sur le bon trail.

D’ailleurs, ces petits rectangles jaunes sont les repères qui te permettent de savoir que tu es toujours sur la bonne voie.

Il faut une certaine endurance, car ça monte une bonne partie du temps. Mais une fois arrivé au “Gunung Brinchang”, on était très fier et heureux d’avoir fait un vrai trekking en jungle.

La vue ne fut pas spécialement au rendez-vous (brouillard, les risques du métier comme on dit!), mais les plus belles vues restaient à venir.

Je pense que ça nous a pris 3h30, et que plusieurs fois on a eu des doutes sur le chemin à prendre, d’où l’importance d’avoir Maps.me et la géolocalisation activée, pour se repérer par rapport au chemin.

Bon à savoir : Prenez de l’eau, beaucoup et des snacks ! Et mettez des affaires que vous pouvez salir, la jungle reste humide et boueuse… On a glissé plusieurs fois, haha. Ah, et des bonnes chaussures de marche sont vivement conseillées !

Retour par les plantations de thé

Ce qu’il ne précise pas donc, c’est pour redescendre en passant par les plantations de thé, c’est une route (assez amochée, d’ailleurs), mais du tout fait pour la randonnée. Donc on avançait en faisant du stop.

Et là, la magie du voyage a opéré, car 3 jeunes Malaisiens en scooters en voyage dans la région s’arrêteront et nous prêteront un de leur scooter pour descendre avec eux jusqu’à la plantation !

Ils nous auront fait gagner un temps de dingue. On s’arrêtera pour quelques photos et on discutera un peu. Ils ne liront jamais ceci, mais ça fait partie des mini expériences qui rendent foi en l’humanité et qui me font aimer le voyage d’autant plus.

rencontre malaisie cameron highlands

Durant toute la route pour rejoindre la ferme de thé “Boh”, on peut apprécier les paysages verts si typiques de la région. Une fois arrivé, on se dit au revoir, on s’échange nos emails et on peut enfin visiter et admirer ces fameuses plantations de thé de plus près !

J’en parle déjà plus haut, mais on visite donc le “mini musée” et on teste un thé local avec vue sur les plantations. L’effort après le réconfort, comme ils diraient !

Pour rentrer, on demandera une voiture sur le parking s’ils pouvaient gentiment nous déposer à Tanah Rata, et du premier coup, nous voilà sur le chemin du retour.

Tout cela nous aura une journée entière, donc si ça te tente, pars relativement tôt le matin, commencer la rando dans l’après-midi ne serait pas une bonne idée.

Les autres choses à faire à Cameron Highlands

La veille de cette journée épique, on avait simplement fait une petite randonnée (parmi les 14, mais impossible de me rappeler laquelle, ça devait être la n°4 ou 5).

Ça nous a permis d’apercevoir la cascade “Parit Fall”, peu impressionnante et assez “sale”, mais également une ferme de fraises. Moyennant quelques MYR, tu peux cueillir toi-même tes fraises et repartir avec, ou simplement manger des pâtisseries, boire un smoothie, etc.

Évite les heures “de pointe”, les touristes chinois et asiatiques raffolent de ces endroits.

Les fermes en tout genre sont d’ailleurs très populaires à Cameron Highlands, ferme à papillons, à abeilles, etc. Mais j’imagine que ces lieux attirent de nombreux touristes.

ferme fraise cameron highlands

Ferme à fraises. Source : Pixabay

Dernière chose notable, tu peux tenter de trouver la fameuse fleur “Rafflesia” (ouais, ça fait penser à Pokémon, je sais). C’est la plus grosse fleur au monde sans racine (jusqu’à 1m de diamètre).

Elle fleurit très rapidement, donc il est conseillé de trouver un guide qui sait où les trouver et à quelle période de l’année.

Où se loger à Tanah Rata ?

cameron highlands malaisie hostelJ’ai longtemps voyagé seul en Australie, mais faut avouer que voyager en couple (ou à deux) offre l’avantage de réserver des chambres doubles ou des guesthouses qui reviennent souvent moins chères que 2 lits en dortoir (en Asie du Sud-Est, en tout cas)

Cependant, en cherchant un logement, on est tombé sur un “hostel capsule” vraiment sympa qu’on a eu envie de tester.

L’auberge s’appelle le Traveller Bunker Hostel et a été créé par 2 voyageurs, donc tout est très bien pensé. Chaque “lit capsule” avait sa propre lumière, sa prise, son ventilateur, etc.

On y passera 1 nuit pour 50 MYR pour deux, et je le recommande aux voyageurs solos ou aux duos qui ont envie d’essayer quelque chose de nouveau.

• Chambres doubles privées : Fathers Guethouse, extrêmement bien noté avec plus de 2000 avis voyageurs.
~
• Hôtel : pour ceux qui ont les moyens, le Heritage Hotel Cameron Highlands.

Notre budget pour 2 jours à Cameron Highlands

Il faut savoir qu’on aura fait Cameron Highlands en mode “express”. On est arrivé fin de matinée depuis Penang, après midi petite rando + ferme de fraises et la 2e journée, le gros trek, avant de prendre le bus vers Kuala Lumpur.

Donc pour 2 jours une nuit pour deux personnes, ça donne :

  • Bus Penang à Cameron Highlands : 80 MYR
  • Logement : 50 MYR
  • Nourriture : 160 MYR
  • Autres : 50 MYR

Donc un total de 340 MYR soit 72€ (donc 36€ par personne).

Avis et conseils pour Cameron Highlands

La région de Cameron Highland était la dernière étape de notre circuit en Malaisie, au début du jour 3, on devait prendre notre bus pour Kuala Lumpur, car nous avions déjà réservé notre vol pour le Vietnam.

C’est vraiment une région à part. La Mossy Forest nous a sensiblement rappelé la jungle de Taman Negara, mais en bien plus fraiche et agréable, grâce aux hauteurs. Donc c’est à inclure dans son voyage en Malaisie selon moi !

Les adeptes de randos et trekking pourront facilement y passer 3 jours, ou plus. Tanah Rata est agréable, mais sans plus, disons qu’il y a quelques restaurants pas chers et sympas, mais pas de quoi s’y balader des heures. C’est pour ça qu’il y a un bon paquet de randonnées autour, bien vu Jerem.

Visiter Cameron Highlands : les liens pratiques
🚑Assurance Voyage : la tourist card de GobyAVA (courts séjours) ou leur plan AVAnture pour les voyages de plusieurs mois (-5% avec le code “JEREMYAVA”)
🚐Pour tes déplacements : 12GO.Asia est le bon plan !
✈️Les vols les moins chers pour la Malaisie : Skyscanner
🛏Pour chercher un logement : Airbnb et Booking.com
🇲🇾Pour retrouver tous les articles sur la Malaisie

En espérant que cet article t’ait plu/aidé pour ta visite. Si c’est le cas, n’hésite pas à :

  • Me faire part de tes éventuelles remarques, questions, me signaler tes immanquables de Taman Negara ou simplement me faire savoir que l’article t’a aidé (ça fait toujours très plaisir pour le temps investi) via les commentaires ou directement via mon Instagram.
  • Recommander ou partager cet article ou ce blog si l’occasion se présente (ou même faire un petit lien si tu tiens un blog, je viendrai jeter un oeil donc dis-le-moi!), le bouche-à-oreille m’aide beaucoup en tant que blogueur indépendant.
  • Jeter un oeil aux autres articles sur la Malaisie ainsi que notre itinéraire complet de 3 semaines.

Merci de m’avoir lu jusqu’ici en tout cas !

Backpackeusement,

Jérémy

Ça devrait aussi t'intéresser !
Laisse un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest
Cet article t'a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?

S'il t'a aidé ou intéressé, ça pourrait servir d'autres ! (Puis ça m'aide beaucoup, aussi!)