Accueil » PVT Nouvelle Zélande » Acheter un van en Nouvelle-Zélande : Faire le bon choix [Guide + Budget]

Acheter un van en Nouvelle-Zélande : Faire le bon choix [Guide + Budget]

by Jeremybackpacker
acheter un van en nouvelle zélande

Bon, on est parti sur un titre audacieux avec ce “Acheter un van en Nouvelle-Zélande ? Tout ce qu’il faut savoir“. Alors oui, j’ai passé 2 mois à fouiller, comparer, analyser les différentes annonces. Mais il est difficile de prétendre “tout savoir” sur l’achat d’un van ou d’une voiture en Nouvelle-Zélande. Cet article devrait cependant t’apporter (je l’espère) beaucoup d’informations concrètes avant d’acheter ton véhicule en N-Z et éviter les nombreux pièges.

Il y a un tas de choses que j’ai appris sur le sujet (les prix, les marques plus fiables, les pièges, etc.). Et quand je vois le nombre de backpackers tomber en panne ou mettre 10 000$ dans un van et devoir remplacer leur joint de culasse après une semaine (mais ça va, il était joliment aménagé). Je me suis dit qu’il y avait de quoi pondre un article utile.

En pleine préparation de ton PVT en Australie ou en N-Z ? ✈️
Recevoir des conseils & bons plans sur l'Australie & la N-Z (Plus d'infos)
Mais tu te poses un tas de questions ? Tu souhaites être préparé(e) au mieux pour ton départ ? Recevoir des conseils concrets et des bons plans (jobs notamment), me poser tes questions et être tenu informé sur la ré-ouverture des frontières en Océanie, tu peux simplement t’inscrire ici ✌🏼
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

Quant au débat “acheter ou louer un van en Nouvelle-Zélande?”, je vais aussi y venir. Car ça dépend clairement de quelques points importants.
Je vais d’ailleurs commencer par ça, comme ça quand t’es sûr(e) qu’acheter ta future maison sur roue est la meilleure option, rentrera dans le vif du sujet !

Sommaire

PS : J’utilise surtout le terme “van” dans l’article, mais tout ce qui est dit s’applique aux voitures.

Sauvegarde cet article sur Pinterest ?

acheter-un-van-nouvelle-zelande

Le van ; l’idéal pour voyager en Nouvelle-Zélande !

La Nouvelle-Zélande est le pays idéal pour un road trip en van. On associe souvent sa grande soeur australienne à la fameuse “vanlife” (les cheveux au vent, tout ça tout ça).

Mais selon moi, l’Australie est davantage destinée être parcourue en 4×4, car un 4 roues motrices t’apportera bien plus de liberté pour affronter l’ensemble des territoires et États du pays des kangourous.

À propos de l’Australie, j’ai d’ailleurs écrit un guide complet pour répondre aux questions “4×4 ou van ? Acheter ou louer ?“. Sait-on jamais que t’aies envie d’aller y faire un PVT après la Nouvelle-Zélande ?

Revenons-en au pays des Kiwis, la question ici ne se pose pas, un van sera parfait pour voyager en Nouvelle-Zélande, aussi bien sur l’île du Nord que sur l’île du Sud (ou une voiture, voire un camping-car (soyons fous)).

Acheter mon van m’a permis de vivre un road trip d’un peu moins de 2 mois à travers le pays des Kiwis, et visiter ce pays est quelque chose que je recommande à tous.

Maintenant, pour ce qui est de savoir s’il plus avantageux d’acheter ou de louer, ça va surtout dépendre de la réponse à une question principale.

Acheter ou louer un van en N-Z, comment se décider ?

C’est assez simple, tout dépendra donc de la durée de ton séjour au pays des kiwis.

J’ai bien conscience que tout le monde n’a pas l’opportunité de partir 1 an en Nouvelle-Zélande via un PVT / WHV.

Dans mon cas, j’ai travaillé pendant 5 mois en usine pour pouvoir m’acheter mon van (Toaster si tu me lis, tu me manques).

Mais bon nombre de personnes (c’est peut-être ton cas) planifie de venir 3 à 4 semaines pour faire un road trip.

van aménagé nouvelle zelande

Notre van, toaster !

Il faut savoir qu’il m’a fallu 2 mois pour trouver LE bon van au BON prix (je faisais mes recherches pendant ma période de travail). Le marché des vans/voitures entre backpackers/voyageurs en N-Z est assez compliqué, avec énormément de vieux vans vendus bien au-delà de leur valeur. C’est d’ailleurs le but de cet article, t’aider à y voir plus clair et faire le bon achat.

Pour résumer, pour les voyages et séjours en Nouvelle-Zélande de moins de 2 mois, la location sera la meilleure option. Car chercher le bon van et avoir assez de temps pour le revendre reviendra à perdre trop de temps. Même en 3 mois, ça peut être compliqué.

En revanche, si t’as le temps et que t’es là en PVT/WHV, l’achat est clairement le meilleur moyen d’y perdre un minimum d’argent (voire en gagner dans certains cas), j’y viens !

Quelle est la meilleure période pour acheter son van ?

Avant d’en venir aux différents types de voitures/vans, il y a une règle qui s’applique à tout le marché des véhicules d’occasion, celle des saisons (touristiques).

Mini rappel, dans l’hémisphère sud, et donc en Océanie, les saisons sont “inversées” par rapport à chez nous.

L’importance du marché selon les saisons

Pour la faire courte, l’été (de décembre à février) = saison touristique = beaucoup plus de monde = demande > offre = prix qui explosent.

  • Donc, disons que d’octobre à novembre les prix commencent à grimper
  • De novembre à mars, les prix sont aux plus hauts (on va voir comment trouver les bons plans)
  • D’avril à août, les prix baissent et sont au plus bas durant l’hiver (juillet/août)

Il n’y a évidemment pas de règle précise, mais c’est globalement comme ça chaque année.

Le souci c’est que, si encore les prix en été étaient la valeur réelle des véhicules, ça irait. Mais non. Des vans de 20 ans avec plus de 300 000 bornes au compteur sont parfois vendus 10-12-14 000 NZD, sous prétexte qu’ils sont bien aménagés. Les Néo-Zélandais se fendent bien la poire quand ils apprennent ça.

Je me rappelle d’ailleurs avoir fait un post sur FB à ce sujet fin janvier quand je cherchais déjà un van.

Acheter van Nouvelle-Zelande post fb

Je vais en parler dans la section sur les pièges, mais jusqu’à preuve du contraire, ce n’est pas le beau faux plafond en planches de bois qui fait avancer ton bolide dans les côtes.

Meilleure période pour acheter son van ?

Donc, quand acheter son van en Nouvelle-Zélande ? Le meilleur scénario est d’acheter son véhicule en hiver, ou en tout cas avant le début de la haute saison. Donc idéalement avant novembre, pour ensuite pouvoir road tripper durant l’été.

Et si tu vends durant l’été, tu es presque sûr(e) de vendre au même prix, voire même faire une plus-value si tu as amélioré ton van (sans abuser, c’est justement ce qui plombe globalement le marché).

Tu peux aussi attendre “l’après-haute saison”. J’ai acheté mon van en mars pour un bon prix, mais ça n’a pas été facile du tout, ça a même été synonyme de “prise de tête” tant je fouillais partout sans trouver.

Ce qui est important c’est de se laisser un délai d’achat de plusieurs semaines. Pouvoir voir plusieurs véhicules, comparer, voir les prix du marché. Sinon tu risques de te presser et d’être bien déçu plus tard.

Où acheter son van en Nouvelle-Zélande ?

Il y a pour moi 4 manières de chercher et d’éventuellement acheter sa future maison sur roues en NZ. Et je parle du meilleur scénario juste après selon moi.

1. Acheter via les réseaux sociaux (FB)

Avec le succès des groupes de backpackers/voyageurs sur Facebook, ça encourage les gens à créer leur annonce pour ensuite la partager sur les réseaux sociaux. Il y a même des sites dédiés à la vente et l’achat de véhicules entre voyageurs.

Tu trouveras ces annonces un peu partout :

2. Les sites dédiés aux annonces entre voyageurs

Avec un volume de véhicules qui se vendent et se rachètent, certains sites très pratiques ont vu le jour.

Ils sont généralement dédiés principalement à poster une annonce détaillée du véhicule, pour permettre aux potentiels acheteurs de contacter les vendeurs directement, et ensuite s’organiser pour une visite du véhicule.

Je te conseille particulièrement le site d’annonces entre voyageurs SleepInVan, très pratique et bien pensé, il te permet de faire une recherche de véhicules en fonction du type de véhicule, du kilométrage du prix maximum, de la date de disponibilité, etc. !

Petit plus, il a été créé par un backpacker français, donc entre backpackers qui essayent de développer des choses pour la communauté PVTistes / voyageurs, on se soutient !

Également obligé de mentionner Trademe.co.nz. C’est l’équivalent du “boncoin” néo-zélandais.

Dans la section motors, tu fouilles, tu filtres en fonction de ton budget, etc. C’est un site de particulier à particulier très utilisé par les kiwis, donc tu y trouveras de véhicules vendus par des voyageurs, mais aussi par des locaux (qui ont tendance à afficher des prix plus raisonnables que les backpackers).

3. Les car fairs : foire aux véhicules

Ce sont des grand marché de véhicules d’occasion qui s’organisent le week-end sur des parkings. Le plus connu étant à Ellerslie, à Auckland. Il y a d’ailleurs un site dédié.

Je suis assez mitigé sur ces marchés. On serait tenté d’acheter sur le coup sans faire de réelle inspection. Et c’est comme ça qu’on peut se faire avoir.

Dans le même esprit, il y a ce qu’on appelle les “auctions” (enchères). Le site Turners m’avait été conseillé par un garagiste, mais pour être franc, je n’ai jamais creusé le sujet.

4. Acheter chez un garagiste / concessionnaire

Certains garagistes vendent aussi des vans (aménagés ou vides). Je m’y connais très peu et aucune idée de la fiabilité ou des prix donc je ne vais pas m’avancer, mais cela existe.

Le bon plan pour acheter son van

C’était un peu le scénario que j’avais imaginé. Mais faute de temps et vu les circonstances (Theresa me rejoignait pour 2 mois pendant sa pause d’unif), j’ai dû travailler plus longtemps pour financer le reste de mon PVT en Nouvelle-Zélande.

Bref, le meilleur plan est d’aménager soi-même son van ! J’entends par là, acheter un van “vide” à un local et, si t’as le temps et les compétences (y a même des groupes FB d’aménagement de vans pour s’entraider).

acheter van nouvelle zelande road trip

Nelson Lake National Park

Dans l’idéal, tu peux faire du Helpx/woofing chez l’habitant, ça te permet de pouvoir bosser sur ton van durant ton temps libre (les kiwis ont souvent leurs outils) sans trop dépenser.

Les avantages sont indéniables (je parle trop bien) :

  • Tu peux trouver des bons vans vides pour 3-4000 NZD
  • l’aménager toi-même te reviendra bien moins cher qu’acheter un déjà fait (compter 1000-1500 NZD, je pense, voire jusqu’à 2000-2500NZD si vraiment tu fais un truc complet avec des bons matériaux)
  • Du coup, bénéfices à la revente
  • L’expérience doit être vraiment cool (on compte faire ça un jour avec Theresa)
  • Tu peux aménager le van selon tes/vos envies

Avant toute chose, il faut que je t’explique la fameuse certification “self-contained” (S-C).

Self-contained ou non self-contained ?

Pour la faire courte, “self-contained” (S-C) est une mesure prise par le gouvernement néo-zélandais pour respecter l’environnement et les campings (surtout les gratuits). Être self-contained signifie que tu es en mesure de conserver tes eaux usées et tes déchets. Mais aussi autonome d’un point de vue « besoins naturels ».

BEAUCOUP de freecamps sont “self contained only”. Donc si tu n’as pas la certification (visible par un sticker à l’arrière et à l’avant), tu ne peux pas y camper, sous peine de prendre une amende de 200 NZD.

En termes de liberté et d’organisation d’itinéraire pour ton road trip, avoir un véhicule self-contained était pour moi une évidence.

van self contained nouvelle zelande

Photo pas ouf, mais on voit le sticker Self-Contained

Plus d’informations sur le self-contained ici.

Les différents modèles de véhicules à acheter en Nouvelle-Zélande

Bon, on va maintenant passer en revue les véhicules que tu peux potentiellement acheter en N-Z.

De la voiture aménagée aux vans tout équipés, il y en a pour tous les budgets (et pour tous les goûts, même les discutables). Voyons ça du moins cher au plus cher.

J’ai trouvé quelques photos pour illustrer et donner une idée, pour la qualité de celles-ci, on repassera.

1. Petit break avec matelas ou le combo voiture + tente

acheter voiture nouvelle zelande budget

C’est clairement l’option la moins chère. Mais aussi la moins pratique. Tu peux trouver des voitures d’occasion pour moins de 2000NZD, et t’équiper avec du matériel de camping de base pour quelques centaines de dollars.

Si tu fais ça à 2, ça peut être très bon marché. Mais ça signifie trouver un free camp “non self contained only”, monter sa tente tous les soirs (peu importe la météo), plus d’organisation pour se faire à manger, etc.

Budget : de 1000 à 3000 NZD (570 à 1700 €)

2. la légendaire Toyota Estima

acheter van nouvelle zelande

Apprête-toi à en voir partout !

C’est le véhicule du broken backpacker par excellence. Le monospace de compet’.

S’il est si populaire, c’est parce qu’il est possible d’être self-contained et qu’il reste très abordable/répandu. Ça reste rudimentaire, mais en gros c’est matelas à l’arrière et une mini-cuisine aménagée dans le coffre.

Budget : entre 2500 et 4000 NZD (1400 à 2300€). En fonction de leur ancienneté, aménagement, etc.

3. Les petits vans aménagés

acheter van nouvelle zelande van

Ce que j’entends par “classiques”, ce sont les vans de tailles standards. Alors forcément l’espace et les aménagements varient énormément, à toi de voir ce que tu juges utile, primordial ou plutôt accessoire.

Quelques modèles :

  • Le plus connu : le Toyota Hiace
  • Le Mitsubishi L300
  • Nissan Caravan
  • Ford Econovan
  • etc.

Il y en a une flopée. Et les prix varient énormément. Je parle davantage des choses que je considère importantes selon moi dans la section dédiée plus bas. Mais beaucoup accordent plus d’importance à l’aménagement et “au look” de l’intérieur qu’à l’aspect technique et mécanique du van. Ce qui est, selon moi encore, une grosse erreur, mais pourtant si répandue.

Budget (hors Estima) : T’as des petits vans basiques à partir de 4000, mais ça peut aller jusqu’à 7000 NZD (2300 à 4000€).

4. Les vans plus spacieux “Long Wheel base” (LWB)

raglan van nouvelle zelande

Sunset à Raglan

C’est ce pour quoi j’ai opté. Difficile de dire exactement combien d’espace tu gagnes, mais quand tu t’apprêtes à vivre dans un van (souvent à 2) pendant plusieurs mois, ce mètre gagné se fera clairement ressentir.

Comme son nom l’indique, un van LWB est donc plus long. Mon Mitsubishi L300 LWB mesurait entre 5 et 5,5m de long (j’ai vite oublié les créneaux mon pote).

Quelques modèles :

  • Les Toyota Hiace LWB
  • Mitsibushi LWB (Toaster <3)
  • E Mazda L300

Une différence concrète ; même quand le lit était fait, on avait toujours cet espace entre la “cuisine” et le lit. Et crois-moi qu’au quotidien, ça joue. Certains jours tu ne défais pas le lit, donc tu peux quand même rentrer et sortir, faire à manger malgré ton grand lit prêt pour le soir.

Autre avantage ; je voulais absolument une cuisine à l’intérieur. Car la météo en N-Z est aussi fiable qu’en Belgique. Sans parler du vent, etc. Et dans les LWB, c’est quasi toujours le cas.

Et enfin, t’as souvent des set-up plus confortables et plus spacieux.

Le summum restant LWB et “High roof top” (toit surélevé) comme pas mal de Toyota HiAce, c’est un peu la Rolls-Royce du backpacker. Mais là les prix commencent à bien gonfler.

van toyota hiace nouvelle zelande

Il y a également les Ford transit qui sont parfois très spacieux. Et tu peux aussi parfois trouver des plus vieux campervans avec des high roof top un peu “vintage”. Mais ils sont souvent très vieux.

Budget : En général de 6000 à 9-10 000 NZD (3400 à 5700€). Au-delà, soit le van est très récent, soit les prix sont pétés parce que l’aménagement est vraiment cool, mais ça ne justifie pas de vendre des vieux vans au-delà de 10 000NZD, mais ça n’engage que moi.

5. Les camping-cars et motorhomes

Ce point n’a aucun intérêt, si t’as les sous pour acheter un camping-car en N-Z on n’a pas le même budget. À louer à la limite, mais acheter, on est plutôt aux alentours des 20 000NZD (11 000€)  minimums, nope.

Tu verras en revanche beaucoup de kiwis voyager dans des gros bus ou motorhomes convertis.

Les camping-cars sont très rarement achetés (hormis par les locaux), mais ils sont en général très populaires pour les locations.

motorhome nouvelle zelande

Notes sur les prix : ce sont des fourchettes sur les prix “basiques” du marché des backpackers. Ils varient énormément en fonction des saisons, des modèles, de l’âge, du kilométrage, de l’entretien, etc. Mais c’est fait pour donner une idée.

Les meilleures marques de vans (fiabilité)

La fiabilité des constructeurs japonais a clairement fait ses preuves dans l’automobile.

Entre backpackers, on se refile souvent des vans qui ont 15-20 ans minimum (un van de 2000 est considéré comme “ok” dans nos esprits, en tout cas, là-bas) qui ont souvent plus de 200 ou 300 000 km’s au compteur.

Les marques suivantes (Japonaises) sont donc les souvent préconisées :

  • Toyota : la marque de référence. Les Hiace ont la cote. Et c’est aussi pour ça qu’ils coutent plus cher.
  • Nissan : j’ai d’ailleurs failli acheter un Nissan avant Toaster
  • Mitsubishi : aussi très répandu en N-Z

Faut aussi se dire que si t’as un problème, vu qu’il y a beaucoup de Hiace et de L300, ça facilite le fait de trouver des pièces de remplacement, et ça réduit les coûts.

Les principaux critères avant d’acheter un van en Nouvelle-Zélande

Impossible de TOUT voir ici, mais on va prendre les plus importants selon moi, point par point, main dans la main.

1. Le kilométrage

Évidemment c’est le premier truc que tout le monde regarde. Mais au final ça ne veut pas toujours dire grand-chose.

Alors oui de base acheter un van à 220 000 km’s c’est plus rassurant que 350 000. Mais un bon van fiable qui a toujours été bien entretenu et suivi à plus de 300 000 sera parfois en meilleur état qu’un van à 200 000 qui en est à sa 5ème génération de backpackers.

Beaucoup ne font aucun suivi ou préfèrent ne pas payer des réparations pourtant recommandées par des garagistes, par exemple.

acheter un van en nouvelle zelande plage

90 miles beach

Il y a aussi l’aspect de la revente. Un van sous les 300 000 est plus facile à vendre qu’un van qui approche des 400 000 bornes.

J’ai acheté mon van à 285 000 km’s et j’ai bien vu qu’à la revente, les 295 000 ne m’aidaient pas forcément. Mais l’aménagement et l’état mécanique m’ont permis de le vendre sans trop y perdre.

2. L’âge du véhicule

Comme dit plus haut, en dessous de 2000, ça titille les esprits. Le mien était de 2001 et pourtant je ne sais pas si j’aurais regardé l’annonce s’il était de 98, alors que ça ne fait que 3 ans d’écart. On est con parfois.

Ce qui est fou, ce sont ceux qui vendent des vans à partir de 2005-2007. Ils mettent des prix les gars on dirait qu’ils vendent des vans neufs limite.

J’ai déjà vu des HiAce, super bien aménagés, certes, mais avec 250 000 bornes ou plus, de ces années-là, pour 14 000NZD ou plus. T’es là frérot ton van à 12 ans, redescends.

3. Petrol ou Diesel ?

C’est aussi une grande question. Et pour en avoir parlé longuement avec un garagiste kiwi, qui n’a pas lieu d’être.

Si t’achètes un van en N-Z, même si tu visites les 2 îles et le garde plusieurs mois, tu feras au max 10 voire 15 000 km’s (c’est peu probable). Notre road trip complet d’Auckland à Christchurch nous a fait rouler 6 000 km’s.

Petrol ou Diesel a un vrai impact quand t’achètes un véhicule que tu garderas des années et des années. Ce n’est pas sur 10 000 bornes que ça va tout changer. Loin de là.

Seul aspect réel, faire réparer un petrol (essence) coûte moins cher qu’un diesel. Ça, c’est un fait.

Concernant les différences de prix à la pompe. L’essence 91 est globalement à 2.20 NZD/L, là où le Diesel est plutôt à 1.60NZD/L. MAIS, les véhicules Diesel doivent payer une taxe par km supplémentaire.

Une fille avait fait et posté une comparaison sur des milliers de km’s, et il n’y avait quasiment AUCUNE différence au final. Chose confirmée plusieurs fois par les kiwis.

4. Van manuel ou automatique ?

Tu remarqueras très vite que la plupart des voitures et vans en Nouvelle-Zélande sont automatiques.

Alors c’est clairement plus confortable, agréable et plus facile à conduire. Mais personnellement j’ai décidé d’acheter un manuel. Pourquoi ?

Conduire en Nouvelle-Zélande ça peut être rock’n’roll. C’est parfois très vallonné, très sinueux, bref, ton (vieux) van est mis à rude épreuve.

Même si certaines boites automatiques sont très fiables, d’autres (avec l’âge notamment) le sont bien moins. Si tu me suis sur IG depuis un moment, tu as du voir ma story sur mon incroyable noël raté en N-Z, quand l’Estima automatique de ma pote nous a lâché en pleine côte.

Je pense qu’on a tendance à parfois pousser un peu plus sur l’accélérateur pour que le van passe la vitesse supérieure.

En manuel, tu as davantage le contrôle sur l’effort que tu demandes à ton moteur. Si c’est raide, je préfère monter pépère en 3 (au pire 2ème) vitesse à 30-35 à l’heure et prendre mon temps. Redescendre pour les virages serrés, etc. et moins faire galérer mon bon Toaster.

Ça reste, encore une fois, un choix et un avis personnel. Et sur nos 15 000 bornes ensemble, mon bon Toaster ne m’a jamais laissé tomber.

5. Mise en conformité et administratifs

  • L’immatriculation : c’est franchement une formalité très simple et peu couteuse.
  • Le WOF (Warrant Of Fitness) : ça, c’est déjà plus intéressant si le WOF est valide pour encore plusieurs mois (à faire tous les 6 mois pour les véhicules d’avant 2000 et tous les 12 mois pour ceux d’après 2000).
    En gros le WOF, c’est faire vérifier tous les aspects “sécurité” ; freins, phares, ceintures, etc. Mais un WOF “failed” n’est jamais bon signe. Plus d’infos.
  • “Vehicle registration and licensing” (ou “rego”) : taxe de mise en circulation si tu veux. C’est simple à renouveler et en général pas trop cher (70 NZD pour 6 mois, mais ça varie pour chaque véhicule). Plus d’infos.
  • Enfin pour les véhicules diesel, la taxe dont je parlais plus haut s’appelle “RUC”. En gros tu paies par tranche de 1000 kilomètres. Plus d’infos.

6. L’aménagement du van

Dernier point, l’aménagement et ce qui vient avec.

J’ai acheté mon van 7500NZD, et j’ai investi un peu plus de 1200NZD directement. Ce qui fait qu’à la revente, même après utilisation, j’ai pu le revendre au même prix (merci encore à Marie et Antho qui m’ont permis de pouvoir rentrer quand je le voulais en Belgique sans devoir casser mon prix!)

acheter un van en nouvelle zelande amenagement

Ma cuisine sur roue me manque.

Liste (non exhaustive) d’extras qui font augmenter la valeur d’un van :

  • Une seconde batterie (utile si t’as un petit frigo, charger son pc/téléphone, pompe à eau électrique, etc.)
  • Un inverter (convertir l’énergie d’une seconde batterie en watts pour charger tes affaires. Je conseille de prendre un Pure Sine Wave, pour ne pas risquer tes appareils électroniques)
  • Panneaux solaires : pour charger la seconde batterie même sans rouler
  • Des bons matelas : j’ai mis 400 NZD dans les nôtres, faits sur mesure, mais on avait quasiment un vrai lit !
  • Un electric fridge : ce n’est pas un vrai frigo, mais ça garde les produits frais plusieurs jours

Les pièges lors de l’achat d’un van

Je l’ai déjà dit, mais le principal piège est de se laisser séduire par l’aspect esthétique d’un van au détriment de sa fiabilité.

En été, certains prix font halluciner. Simplement parce le van rend visuellement super bien.

Je ne suis pas un expert en mécanique, j’ai appris un peu depuis l’Australie forcément. Avant de payer un check mécanique, regarde les factures des derniers contrôles.

  • Vois-tu des fuites ou des traces humides récentes sur le moteur (au niveau de l’huile moteur) ?
  • Quand la timing belt (courroie de distribution) a-t-elle été changée ?
  • Le moteur démarre du premier coup ?
  • Évidemment, tester le van soi-même, vitesses, freins, etc.
  • L’état des pneus ?

Pour moi l’aspect esthétique vient APRÈS tout ça.

Si tout semble OK, que le van te plait et que tu penses pouvoir tomber d’accord sur le prix, étape suivante.

Mais avant le pré purchase inspection, je te conseille vivement de payer les 15NZD pour avoir l’historique du véhicule (aussi appelé VIR ou VHR (vehicle information/history report), ainsi que voir s’il n’a pas des amendes impayées (spécialité francophone en Australie et N-Z..). C’est sur le site Carjam.co.nz et ça peut te sauver plusieurs centaines de dollars.

Faire un “pre purchase vehicle inspection”

Faire passer une “pre purchase inspection” par un garage choisi par toi est primordial. Il y a de grandes chaines comme AA ou VTNZ qui le font. Mais c’est assez cher (150-170 NZD) et ils te lisent les défauts sans te dire le coût potentiel ou “l’urgence” de la réparation.

J’ai personnellement fait vérifier le mien chez le garagiste de mon host Couchsurfing à Auckland, et pour 70 NZD il m’a dit que le van était fiable et le moteur en très bon état.

L’acte d’achat et le changement de propriétaire

T’as trouvé le van de tes rêves, t’as l’historique du véhicule, t’as fait vérifier la mécanique par un garagiste neutre ? Il est temps de mettre la main au portefeuille.

Négocier fait partie du jeu, à toi de voir si c’est jouable ou non (ça dépendra de l’offre et de la demande pour le van que tu veux).

Ça va être difficile de faire plus court, car pour changer le véhicule de propriétaire, il suffit de se rendre dans un garage VTNZ, de remplir un formulaire et pour 9 NZD, le véhicule est à ton nom.

Tu paies les anciens propriétaires, ils te donnent les clés. Tu prends une assurance (point suivant). Et à toi l’aventure néo-zélandaise et la vanlife !

Assurer ton van en Nouvelle-Zélande

Ne pas prendre d’assurance auto pour son van c’est aussi inconscient que de pas prendre assurance santé quand tu pars en voyage.

Au passage, je te recommande le plan santé WHV GobyAVA qui est celle que j’avais. Si elle te convient, tu as 5% de réduction avec le code “JEREMYAVA“, ça te reviendra à 31,3€/mois.

Il y en a des tas. C’est facile de s’y perdre. Moi je ne me suis pas compliqué la vie, je suis allé chez AA. C’est la plus réputée, je payais toutes les 2 semaines et j’ai annulé quand j’ai voulu.

J’ai pris l’option “comprehensive” qui signifie que dans tous les cas, que tu sois en droit ou en tort, aussi bien ton véhicule que l’autre véhicule est assuré.
Avec l’option “fire and theft” vous êtes en partie assuré en cas de vol dans votre van.

J’ai également souscrit à leur “roadside assistance“, autrement dit, l’assistance dépannage, 24h/24 et 7J/7.

Je payais 29NZD toutes les 2 semaines, soit 60 NZD par mois (34€).

C’est une petite somme, mais quand tu mets presque 8500 NZD dans un van, je suis moyen chaud de risquer de tout perdre pour 34€ par mois.

Acheter un van en Nouvelle-Zélande : conclusion

Voilà, encore un bon article de plus de 4000 mots, bravo si t’es arrivé(e) jusqu’ici!

J’ai essayé d’être un maximum complet, car acheter un van en Nouvelle-Zélande est un gros budget.

D’autant plus que, si comme moi, t’as bossé plusieurs mois là-bas pour le financer, tu y mets une bonne partie de tes économies.

J’espère que cet article sur l’achat d’un van en Nouvelle-Zélande t’a aidé et/ou intéressé. En tout cas c’était le but !

Si c’est le cas, n’hésite pas à laisser un en début d’article ou a simplement me le faire savoir via un commentaire, ça fait toujours plaisir (idem si tu as une question, ici ou sur Instagram, j’y répondrai avec plaisir.).

Tu peux aussi recommander cet article ou ce blog si tu en as l’occasion (à des amis ou même en commentaires via les groupes FB, ça m’aide énormément, donc merci !).

Jeremybackpacker dans ta boite mail, rejoins la famille !

En pleine préparation de ton PVT en Australie ou en N-Z ? ✈️
Recevoir des conseils & bons plans sur l'Australie & la N-Z (Plus d'infos)
Mais tu te poses un tas de questions ? Tu souhaites être préparé(e) au mieux pour ton départ ? Recevoir des conseils concrets et des bons plans (jobs notamment), me poser tes questions et être tenu informé sur la ré-ouverture des frontières en Océanie, tu peux simplement t’inscrire ici ✌🏼
We hate spam. Your email address will not be sold or shared with anyone else.

blog-voyage-nouvelle-zelande-articles

Ça devrait aussi t'intéresser !

Laisse un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest
Cet article t'a plu ? Pourquoi ne pas le partager ?

S'il t'a aidé ou intéressé, ça pourrait servir d'autres ! (Puis ça m'aide beaucoup, aussi!)